AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Toi + Moi [Dédé <333]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Gabrielle Sinclair
4ème année - à vous le bel air frais !

avatar
Féminin
Messages : 168
Age du joueur : 32
Date d'inscription : 22/01/2009

- LEGILIMENS -
Relations:
Profession / Année: 6ème année
Aspiration: Connaissance (priorité à la culture)
MessageSujet: Toi + Moi [Dédé <333]   Dim 17 Mai - 0:37




    Cela aurait du être une journée comme les autres, semblables à celles qu’elle vivait jour après jour. Elle se serait levée tôt, se serait préparée sans se presser, elle serait allée prendre son petit déjeuné, puis serait passée à la bibliothèque emprunter un livre, profitant de son samedi… Elle serait retournée à sa salle commune pour le lire et de nouveau, elle serait allée dans la grande salle afin de déjeuner, pour ensuite retourner à son dortoir et prendre ses affaires de cours afin d’étudier jusqu’à l’heure du dîner. Tout ça avec Desmund lui préoccupant l’esprit, ses dernières paroles ne cessant de la torturer jour et nuit… En réalité, la majorité de sa journée se passa comme cela, sauf qu’en milieu d’après midi, tout bascula… Alors qu’elle était assise à une table de la salle commune des serdaigle, un groupe de filles entra dans cette dernière. Leur discussion n’aurait pas du distraire Gabrielle de ses devoirs et pourtant ce fut le cas, et leurs dires parvinrent jusqu’à ses oreilles, comme habitée d’un mauvais pressentiment.

    « … il est tombé de son balais à l’entraînement » « et c’est grave ? » « Je ne sais pas mais je l’ai vu être transporté à l’infirmerie, il était inconscient » « Bien fait ! Il ne sors par les yeux en ce moment cet Hamilton ! »

    Un fracas se fit entendre… Gabrielle s’était levée d’un bond de sa chaise, cognant la table au passage. L’encrier dont elle se servait se renversa sur son devoir parfaitement rédigé mais elle ne s’en rendit même pas compte. Toute couleur avait quitté son visage et sans perdre une seconde de plus, elle quitta la salle commune à toute jambe. Courant comme jamais elle ne l’avait fait, son cœur la faisait atrocement souffrir. Il s’était blessé, c’était peut être grave, en réalité, elle n’osait imaginer dans quel état elle allait le trouver. Elle n’avait cessait de l’éviter, se demandant si un jour elle pourrait le pardonner. Elle avait même cherché à l’oublier… Quelle sotte ! Elle n’avait pas à le faire ! Elle l’aimait, elle voulait être près de lui, c’était là le plus important ! Peut être qu’à présent, il n’avait plus les mêmes sentiments à son égard… et bien soit ! elle ne pourrait que faire avec et ne s’en prendre qu’à elle de l’avoir perdu.

    Courant à en perdre haleine, elle ne s’arrêta que dans l’encadrement de la porte donnant dans l’infirmerie, alors qu’elle criait son nom avec une angoisse non dissimulée, comme si cela aller l’aider à le trouver plus rapidement. Puis elle le vit… assis dans son lit, la mine fatiguée, elle n’examina pas plus son état et se remise à courir, cette fois dans sa direction. Elle le prit sans ses bras, le serrant avec force bien que tremblante. Elle essayait de se rassurer, il allait bien… il était conscient et semblait aller bien, enfin bien mieux que tout ce qu’elle avait pu imaginer. Elle resserra son étreinte, inconsciente de pouvoir lui faire mal et lâcha près de son oreille,

    « J’ai eu si peur si tu savais ! J’ai toujours su que ce jeu était dangereux… »

    Elle relâcha son emprise et scruta son visage avec inquiétude, cherchant la moindre petite blessure, la moindre plaie. Elle avait entendu que cela semblait grave et avait peur que cela s’avère vrai. Penchée quelque peu pour être à sa hauteur, elle prit son visage entre ses mains et demanda d’une voix qui trahissait sa profonde inquiétude,

    « Tu vas bien ? Tu as mal quelque part ? Tu as besoin de quelque chose ? Tu veux que j’appelle l’infirmière ? »

    Elle était bien éloquente pour quelqu’un qui lui avait à peine dit deux phrases depuis un bon mois. Mais justement, tout ça était derrière elle maintenant…



Revenir en haut Aller en bas

Desmund Hamilton
6ème année - va falloir carburer !

avatar
Féminin
Messages : 312
Age du joueur : 29
Localisation : Quelque part dans Poudlard...
Date d'inscription : 13/12/2008

- LEGILIMENS -
Relations:
Profession / Année: Serpentard - 6ème année.
Aspiration:
MessageSujet: Re: Toi + Moi [Dédé <333]   Lun 18 Mai - 21:24


    Allongé dans un des lits de l’infirmerie, Desmund dormait profondément. Ayant perdu connaissance en fin de matinée après une chute de balai durant l’entraînement. Il avait été transporté à l’infirmerie, Madame Pomfresh lui avait prodigué les soins nécessaires et le jeune homme avait été installé sous des draps chauds. Et à en juger par le compte rendu de l’infirmière il allait devoir passer quelques jours dans cet endroit avant de pouvoir reprendre les cours. La chute n’avait pas vraiment été accidentelle. En effet l’entraînement avait très mal commencé, avec toutes les histoires qu’il y avait eu ces derniers temps entre Gabrielle et lui, la tension avait été palpable dès le début avec ses coéquipiers. Et tout avait dégénéré. Provocations, coups, puis cette chute était venu mettre un terme à l’entrainement. Déséquilibré, il avait basculé dans le vide et n’avait pas pu rattraper le manche de son balai. La chute avait été plutôt violente et le Serpentard avait perdu conscience. Heureusement pour lui, il fut transporté très vite à l’infirmerie. Cela faisait maintenant un bon moment qu’il était endormi, ne sachant pas où il avait atterri. C’est alors que ces yeux cillèrent légèrement, n’arrivant pas à ouvrir complètement ses paupières il les entrouvrit puis les referma aussitôt, aveuglé par la lumière. Tentant alors de se redresser il laissa échapper un gémissement de douleur. C’est alors que l’infirmière accouru pour voir comment il allait.

    « Mr Hamilton ! Comment vous sentez vous ? »
    « Je… Qu’est ce que… Où suis-je ? »
    « Vous êtes à l’infirmerie, apparemment vous avez chuté de votre balai… Quand ça ira mieux j’aimerai savoir comment cela s’est passé. Pour le moment reposez vous ! »

    Desmund n’arrivait pas à parler. Il était complètement dans les vapes et eut du mal à s’asseoir dans son lit. Pomfresh l’aida un peu. Il lui lança un sourire timide en guise de remerciement. Mais il ne se souvenait plus très bien. Ses pensées étaient floues et il eut du mal à se souvenir de ce qu’il lui était vraiment arrivé. En tout cas il n’avait pas été épargné. Son bras était en écharpe maintenant son épaule en place qui avait du se démettre. Il avait aussi mal aux côtes et il avait une belle bosse sur la tête. Quelques hématomes parsemaient sa poitrine. Il referma alors ses yeux, et tenta de se remémorer l’entraînement qui avait eut lieu le matin même. Il se souvint alors que les esprits s’étaient très vite échauffés avec les autres joueurs… Et qu’au lieu de jouer tranquillement ça s’était terminé en bagarre. Sans doute à cause de tout ça qu’il était tombé, mais malheureusement il ne savait plus qui l’avait poussé. Et cela valait mieux pour cette personne. Toujours assis, les yeux fermés, il commençait de nouveau à s’assoupir. Mais une voix l’appela, pleine d’inquiétude et de peur. Sans même ouvrir ses paupières, il la reconnu. Il les entrouvrit alors et il aperçu celle qui l’avait tant manqué ces dernières semaines. Puis il sentit ses bras l’enlacer, le serrant de plus en plus fort contre elle. Desmund ne pu s’empêcher de laisser échapper un nouveau gémissement. Elle semblait totalement apeurée, et elle prit alors le visage du jeune homme entre ses mains. Puis elle enchaîna plusieurs questions, complètement inquiète. Desmund vint alors poser sa main valide sur la joue de Gabrielle. Puis il tenta d’émettre quelques sons essayant d’articuler le mieux qu’il pouvait. Il était très fatigué et devait vraiment avoir une sale tête.

    « Chut… Ne t’inquiète pas. J’ai du me luxer l’épaule… Et je dois avoir quelques hématomes et une bosse sur la tête. C’est pas très agréable mais ne t’en fait pas… Je vais bien… »

    Il avait lutté pour terminer sa phrase mais il était si heureux de la voir là. Cela faisait si longtemps qu’il n’avait pas pu la tenir contre lui. Il caressa quelques secondes sa joue plongeant ses yeux dans les siens. Il la contempla un long moment puis il s’approcha encore un peu plus vers elle. Approchant ses lèvres des siennes il détourna sa trajectoire avant de les déposer sur sa joue. Il aurait tellement aimé l’embrasser mais il ne savait pas s’il pouvait le faire. Il ne savait pas pourquoi elle était venue à son chevet, il n’aurait jamais cru la voir là. Il était content qu’elle soit là mais il ressentait tout de même une certaine gêne. Ils ne s’étaient pas parlé depuis si longtemps. Il s’adossa de nouveau contre son oreiller, exténué. Il avait du mal à bouger et son épaule lui faisait affreusement souffrir. Mais il tentait de le cacher pour ne pas qu’elle s’inquiète encore plus. Il l’observa un long moment avant de saisir sa main et de lui murmurer avec peine :

    « Merci… D’être venue… »

    Il referma alors un peu plus sa main sur celle de la Serdaigle. Essayant de dissimuler la douleur qui se faisait ressentir dans tout son bras ainsi que son mal de crâne qui ne faisait que s’intensifier depuis un moment. Il continua de la fixer, parcourant son visage des yeux. Elle lui avait tant manqué. Il espérait vraiment que tout s’arrange entre eux. Il ne voulait pas de quelqu’un d’autre. C’était elle ou personne d’autre…
Revenir en haut Aller en bas

Gabrielle Sinclair
4ème année - à vous le bel air frais !

avatar
Féminin
Messages : 168
Age du joueur : 32
Date d'inscription : 22/01/2009

- LEGILIMENS -
Relations:
Profession / Année: 6ème année
Aspiration: Connaissance (priorité à la culture)
MessageSujet: Re: Toi + Moi [Dédé <333]   Mar 19 Mai - 3:03




    Lorsque sa main vint se poser sur sa joue, elle ferma les yeux quelques instants. Depuis combien de temps n’avait-elle pas pu profiter de ses caresses, de sa peau contre la sienne ? Bien trop longtemps ! tellement qu’elle en avait presque oublié l’effet qu’il avait sur elle. Il tenta quelques paroles qui se voulurent rassurantes, mais en vain. Elle voyait bien qu’il souffrait plus qu’il ne voulait le montrer et de plus, savoir les blessures qu’il avait ne la réconfortait en rien, surtout qu’elle était impuissante, qu’elle ne pouvait rien faire pour le soulager. Elle pouvait voir à quel point il était exténué et elle songea à s’en aller afin qu’il puisse se reposer mais elle ne pu faire le moindre mouvement, paralysée par sa progression à lui. Voilà bien longtemps qu’ils n’avaient pas été aussi proche l’un de l’autre et elle se prit à espérer qu’il l’embrasse, tout simplement, mais le baiser qu’il déposa ne fut pas de ceux qu’elle espérait et pourtant elle ne s’en plaignit pas. Elle n’en avait pas le droit… Malgré tout, être si près de lui, sans pour autant pouvoir le toucher comme elle le désirait était des plus frustrant.
    Elle sentit sa main s’emparer de la sienne et rougit quelque peu lorsqu’il la remercia, ne s’y attendant tout simplement pas.

    « Ce n’est rien… je serais venue avant si j’avais su ce qui était arrivé. »


    Franche, comme à son habitude, elle serra à son tour sa main dans la sienne. Le regard qu’elle posait sur lui était douloureux, car elle avait toujours mal de ne pas pouvoir soulager ses blessures. Elle prit place non loin de lui, s’asseyant sur le rebord du lit. Elle leva le bras et vint toucher du bout des doigts la bosse qui devait résulter d’un mauvais coup. Elle se mordit la lèvre tout en se traitant d’idiote en le sentant frissonner, il souffrait déjà assez comme ça, pas besoin d’en rajouter. Le silence se fit quelques instants, alors que Gabrielle réfléchissait. Elle voulait lui dire ce qu’elle avait sur le cœur, ce qu’elle avait réalisé depuis peu mais voudrait-il simplement l’entendre ? Elle n’en savait rien mais une chose était sûre, elle n’aurait pas de réponse si elle restait muette.

    « Je voulais te dire… ce qui s’est passé à cette soirée… je sais que c’est en parti de ma faute. Si je t’avais apporté tout ce que tu voulais, tu n’aurais certainement pas eu ce besoin d’aller voir ailleurs. » Ce sentant mal à l’évocation de ce moment, elle détourna le regard avant de poursuivre. « Je ne pense pas pouvoir le pardonner… mais je peux le mettre derrière moi, parce que… je… t’aime… »

    Elle termina dans un souffle quasi inaudible. Voilà qui était une première pour elle, dire à une personne qu’elle l’aimait, le dire clairement, c’était une chose qu’elle n’avait pas faite depuis la mort de son père. Pourtant, elle avait ressenti le besoin de l’avouer à cet instant, bien qu’elle ait plus peur que jamais que ses sentiments ne soient pas partagés.
    Pensant qu’il ne s’agissait pas du meilleur endroit ni du meilleur moment pour en parler, elle décida de s’éclipser… Elle se pencha et déposa un baiser sur son front puis alla frôler ses lèvres des siennes dans quelque chose d’aérien.

    « Je suis désolée, tu dois être fatigué… je vais te laisser te reposer. »



Revenir en haut Aller en bas

Desmund Hamilton
6ème année - va falloir carburer !

avatar
Féminin
Messages : 312
Age du joueur : 29
Localisation : Quelque part dans Poudlard...
Date d'inscription : 13/12/2008

- LEGILIMENS -
Relations:
Profession / Année: Serpentard - 6ème année.
Aspiration:
MessageSujet: Re: Toi + Moi [Dédé <333]   Jeu 21 Mai - 16:50


    Il regrettait déjà de ne pas l’avoir embrassé. Desmund ne savait plus vraiment quoi faire, cela faisait longtemps qu’il ne s’était pas autant parlé. Mais il voyait qu’elle était inquiète. Il ne voulait pas qu’elle se fasse de soucis pour lui, ses blessures n’étaient pas si graves que ça, il serait très vite sur pied. C’est pour cela qu’il avait pris la main de la jeune fille pour tenter de la rassurer pour lui montrer qu’il allait bien et qu’elle ne devait pas s’en faire pour lui. Il l’avait même remercié pour être venue, il était étonné et n’aurait jamais pensé la voir là. Après tout, il lui avait fait beaucoup de mal et il aurait compris qu’elle ne veuille pas le voir ou même lui parler. Pourtant c’était le contraire, elle commença à prendre soin de lui, elle semblait avoir plus mal que lui. Apparemment elle n’arrivait pas à supporter de le voir dans un état pareil. Elle s’approcha s’asseyant sur le bord du lit. Puis elle se mit à toucher légèrement la bosse que Des’ avait sur la tête. Il ferma les yeux, cela était assez douloureux mais c’était assez supportable. Il ne broncha pas malgré la douleur, pour ne pas qu’elle sen fasse encore un peu plus. Un long silence avait pris possession de la pièce. Le jeune homme lui ne cessait de contempler Gabrielle attendant sans doute qu’elle continue à lui parler. Il en avait besoin, entendre la voix de la Serdaigle lui faisait du bien. Elle finit alors par émettre plusieurs mots. Revenant comme il le redoutait sur cette soirée où il avait fait la plus grosse connerie de sa vie en se laissant séduire par une autre alors qu’il aimait Gabrielle. Cependant elle dit une chose qu’il ne comprit pas. Non ce n’était pas sa faute… Elle ne devait pas penser ça, le fautif dans toute cette histoire c’était lui. Il ne comprenait pas pourquoi elle lui disait ça. Desmund aurait voulu lui dire, lui faire comprendre que tout était sa faute et qu’elle ne devait pas penser ça. Mais elle reprit la parole.

    Il avait bien entendu ? Oui. Gabrielle venait de lui dire qu’elle l’aimait. Le Serpentard avait du mal à le croire. Jamais personne ne lui aurait dit ça s’il lui avait fait ce qu’il avait fait subir à la belle Serdaigle. Il ne savait plus quoi dire. Il était si heureux qu’elle lui avoue ça, il voulait la prendre dans ses bras. Gabrielle s’approcha encore un peu plus, elle déposa ses lèvres sur son front puis lui frôla timidement les lèvres. Ses baisers lui manquaient, il voulait la sentir contre lui. Mais elle décida de partir. Non ! Desmund ne voulait pas qu’elle parte. Il avait besoin d’elle. Il voulait qu’elle reste là. Lui aussi avait beaucoup de chose à lui dire. Avant même qu’elle ait eut le temps de se lever du bord du lit, le jeune homme s’était redressé d’un coup attrapant avec douceur son bras valide. Il avait eu mal en bougeant aussi brusquement mais la douleur ne lui faisait rien. Il souhaitait que Gaby reste avec lui et il lui fit savoir.


    « Non ! Reste s’il te plaît. Ne pars pas... Reste. »

    Il l’attira lentement vers lui, la fixant avec un regard tendre. Une fois qu’elle s’était rassise auprès de lui il l’enlaça avec son bras se collant un peu plus contre elle. Il l’embrassa sur le front puis s’accrocha à ses lèvres longuement. C’est lui même qui rompit ce baiser qui lui avait tant de bien. Puis il la fixa droit dans les yeux et se mit à parler à voix basse :

    « Tu n’as pas à me pardonner pour le mal que je t’ai fait. C’est moi qui à tout gâcher entre nous tu n’y es pour rien. Je ne veux pas que tu me dises que tu ne m’apportais pas ce que je voulais, c’est faux. Tout est de ma faute et crois moi j’ai honte de t’avoir fait autant souffrir. Mais je ne veux plus… Qu’on se sépare, je t’aime Gabrielle et je ferais tout pour que tout se passe bien maintenant. J’ai besoin de toi. »

    Il se colla encore un peu plus contre elle, plongeant sa tête contre son cou. Il ferma les yeux et l’embrassa tendrement dans le cou. Il était heureux de la retrouver et plus jamais il ne lui ferait du mal.


Revenir en haut Aller en bas

Gabrielle Sinclair
4ème année - à vous le bel air frais !

avatar
Féminin
Messages : 168
Age du joueur : 32
Date d'inscription : 22/01/2009

- LEGILIMENS -
Relations:
Profession / Année: 6ème année
Aspiration: Connaissance (priorité à la culture)
MessageSujet: Re: Toi + Moi [Dédé <333]   Ven 22 Mai - 0:14




    Elle était égoïste, elle le savait. Elle lui imposait ainsi ses sentiments, sans prendre en compte les siens et surtout dans un tel moment. Si lui avouait qu’elle l’aimait était une source d’angoisse, cela lui avait également fait du bien, et c’était là l’égoïsme de la chose. Il n’avait pas à l’endurer, surtout s’il s’avérait qu’il n’était plus dans la même optique qu’elle… et encore moins dans cet état qui était le sien. Elle lui lança un dernier regard alors qu’elle se levait, prête à partir mais elle ne pu aller bien loin, la main de Desmund la retenant. Elle fut surprise et ce fut un regard étonné qu’elle tourna vers lui. Elle s’inquiéta également, imaginant l’effort qu’il avait du fournir afin de se déplace et ce aussi rapidement…

    « Non ! Reste s’il te plaît. Ne pars pas... Reste. »

    Ces quelques mots lui firent bien plus plaisir qu’elle ne l’aurait cru… Aussi se fit-elle obéissante et elle se réinstalla sur le rebords du lit. Sentant Desmund l’attirer à lui, elle ne fit rien pour l’en empêcher, bien au contraire. Elle se serra contre lui, profitant de ses bras qui lui avaient tellement manqué. Lorsqu’il l’embrassa, elle soupira de contentement. Elle avait désespéré de retrouver un jour ses baisers qui affolaient toujours autant son cœur. Elle souhaitait l’étreindre, le serrer contre elle avec fougue afin de lui faire comprendre à quel point il lui avait manqué, mais elle n’osa pas… ayant peur de lui faire, elle préféra rester ainsi, les bras bien sagement rangés le long de son propre corps. Elle ressentit un certain manque lorsqu’il s’éloigna, elle aurait souhaitait, l’embrasser encore mais il semblait avoir d’autres projets.

    « Tu n’as pas à me pardonner pour le mal que je t’ai fait. C’est moi qui à tout gâcher entre nous tu n’y es pour rien. Je ne veux pas que tu me dises que tu ne m’apportais pas ce que je voulais, c’est faux. Tout est de ma faute et crois moi j’ai honte de t’avoir fait autant souffrir. Mais je ne veux plus… Qu’on se sépare, je t’aime Gabrielle et je ferais tout pour que tout se passe bien maintenant. J’ai besoin de toi. »

    Elle le regarda longuement dans les yeux, ne sachant quoi répondre… Puis ses lèvres vinrent se poser dans son cou et elle du réprimer un gémissement à cette attention. Elle l’aimait… et à chaque fois qu’il s’approchait d’elle ainsi, elle ne voulait plus qu’il s’arrête, chose qu’il finissait toujours pas faire… Elle attrapa son visage entre ses mains et le remonta à hauteur du sien, allant cueillir ses lèvres avec désir et pourtant prudence toujours dans cette optique de ne pas le blesser. Elle fit alors pression, l’obligeant par la à s’adosser de nouveau contre son oreiller, ou plutôt à quasiment s’allonger. Elle avait une assurance nouvelle, qu’il ne devait pas lui connaître (merci Curtis (a)), peut être le remarquerait-il… ou pas. Prenant appuie sur ses mains posées de part et d’autre de Desmund, elle le surplomba et lorsqu’il mit fin à leur baiser, elle chuchota en le regardant dans les yeux,

    « Prouve le moi… Si tu as besoin de moi, si tu m’aimes réellement… Prouve le moi. »

    Elle alla embrasser son cou avec douceur et prit même l’initiative d’aller titiller le lobe de son oreille. Mais ayant peur d’un refus catégorique, elle insista en lui murmurant quelques mots supplémentaires…

    « S’il te plait… je veux être aussi proche de toi que tu l’as été avec… elle. »

    Ce n’était pas un reproche qu’elle lui faisait. Ce qui était arrivé, était arrivé… De plus, il avait connu des filles avant elle, elle le savait et ça elle ne pouvait le lui reprocher. Mais elle voulait, elle aussi, partager ça avec lui… Rougissante bien que décidée, elle se redressa quelque peu et déboutonna les premiers boutons de son chemisier, sans un regard pour Desmund… car si elle était décidée et qu’elle n’était totalement inexpérimentée, elle n’en demeurait pas moins intimidée… surtout par lui, celui qu’elle aimait.



Revenir en haut Aller en bas

Desmund Hamilton
6ème année - va falloir carburer !

avatar
Féminin
Messages : 312
Age du joueur : 29
Localisation : Quelque part dans Poudlard...
Date d'inscription : 13/12/2008

- LEGILIMENS -
Relations:
Profession / Année: Serpentard - 6ème année.
Aspiration:
MessageSujet: Re: Toi + Moi [Dédé <333]   Ven 22 Mai - 2:38


    Il ne pouvait la laisser partir, après tout ce temps il avait besoin d’être avec elle. Elle accepta de rester auprès de lui. Cette réponse positive le combla et il ne pu s’empêcher de la prendre dans ses bras. Il s’était collé contre elle, embrassant ces lèvres qui lui avaient tant manquées. Il lui avait fait pas de ses sentiments et lui avait fait comprendre que tout ce qui s’était passé entre eux était de sa faute. Oui jamais il n’aurait du tromper Gabrielle avec Lyssina. Alcool ou pas, il n’aurait pas du faire ce qu’il avait fait. Surtout que la belle Serdaigle avait tout vu. C’était vraiment un comportement de sale type, de dragueur invétéré. Sans doute qu’il avait toujours été de ceux là, mais avec Gabrielle il n’avait pas le droit. Il l’aimait et il ne se pardonnerait jamais ce qu’il lui avait fait subir. Essayant d’oublier tout ça il s’était réfugié dans son cou, l’inondant de baisers, redécouvrant le doux parfum de sa peau qui venait enivrer son esprit. Elle attrapa alors son visage et s’empara à nouveau de ses lèvres. Puis elle le fit basculer vers l’arrière, Desmund se retrouva pratiquement allongé, l’oreiller le surélevant un peu. La jeune fille se positionna alors au dessus de lui tout en l’embrassant. Le jeune homme ne pu s’empêcher de mettre fin à ce baiser, ne comprenant pas ce que faisait Gabrielle. Jamais il n’aurait pensé qu’elle puisse se montrer aussi entreprenante surtout dans un tel endroit où ils pouvaient se faire surprendre ainsi à tout moment. Pourtant lorsque Desmund voulu prendre la parole mais elle lui demanda de lui prouver qu’il l’aimait. Elle l’embrassa alors dans le cou, allant même jusqu’à jouer avec son oreille tout en douceur. Les intentions de Gabrielle ne pouvaient faire plus plaisir à Desmund qui sentait une vague de désir prendre possession de son corps. Jamais il n’aurait cru voir agir la jolie blonde comme ça, pourtant cela lui rappela cette nuit à la cabane où elle s’était comportée de la même façon. Cependant là, elle n’avait rien bu et c’était ça que le jeune homme avait du mal à cerner. Qu’est ce qui avait pu la rendre comme ça ? (Curtis je vais te tuer…). Il ne pouvait pas y répondre… Puis elle ajouta qu’elle voulait qu’il agisse avec elle comme il l’avait fait avec sa camarade de Serpentard. C’était assez troublant venant de sa part. Mais c’est inconsciemment qu’il laissa glisser sa main dans le bas de son dos. Il n’écoutait plus que ses envies et son cœur, oubliant totalement l’endroit où ils se trouvaient. Lorsqu’elle se mit à déboutonner les premiers boutons de sa chemise, Desmund ne pu s’empêcher de lui demander en un murmure :

    « Gabrielle… Tu es sûre que… »

    Il essaya de scruter, de chercher quoi que ce soit qui lui montrerait que la Serdaigle se forçait à faire ça. Mais mis à part ses petites joues rouges toujours aussi craquantes il comprit que c’est ce qu’elle voulait réellement. Il retira alors son bras blessé de son écharpe et il se redressa vers la jeune fille l’enlaçant et basculant à nouveau vers l’arrière. Il l’embrassa alors passionnément la serrant très fort contre lui. Puis il se mit alors à caresser son corps avec ses mains, malgré ce bras et cette côte qui lui faisaient mal. Il passa alors ses mains sous le chemisier de Gabrielle, pouvant profiter pour la première fois da sa peau si douce. Il finit par aller embrasser encore son cou, descendant encore un plus il caressa sa poitrine du bout de ses lèvres un long moment pendant que ses mains se baladaient toujours dans son dos…

Revenir en haut Aller en bas

Gabrielle Sinclair
4ème année - à vous le bel air frais !

avatar
Féminin
Messages : 168
Age du joueur : 32
Date d'inscription : 22/01/2009

- LEGILIMENS -
Relations:
Profession / Année: 6ème année
Aspiration: Connaissance (priorité à la culture)
MessageSujet: Re: Toi + Moi [Dédé <333]   Ven 22 Mai - 20:21




    Ses doigts déboutonnant sa chemise tremblaient… pourtant elle n’était pas vraiment angoissée. Elle avait tout de même peur, car il s’agissait de lui, de Desmund. Refusant toujours de le regarder, elle se contenta d’hocher avec force la tête pour lui répondre. Oui elle était sûre d’elle, elle le voulait depuis déjà pas mal de temps. Elle aurait du être plus confiante, mais elle n’y parvint pas vraiment. Avec Curtis les choses avaient été différentes… une certaine complicité s’était instaurée entre eux et il l’avait pas mal guidé, alors que là, elle avait l’impression d’être livrée à elle-même. Ce sentiment ne la rassurait en aucun cas car elle avait peur de faire quelque chose de travers ou de ne pas lui plaire tout simplement. Elle enleva le dernier bouton de son chemisier alors que Desmund la prenait dans ses bras. Elle frissonna autant sous ses baisers que sous ses mains -d’habitude trop sage- qui parcourait son corps à travers le tissu. Un nouveau frisson lui parcouru l’échine lorsque sa main passa sous son chemisier. Tout ceci sans compter ses lèvres caressant sa poitrine, responsables de l’affolement de son cœur. Ses mains parcourant son dos lui donnèrent plus envie encore de le sentir contre elle. Doucement, elle se redressa, l’entraînant avec elle et lui retira son tee-shirt. Aussitôt elle grimaça quelque peu en se doutant qu’elle avait très certainement du lui faire à l’épaule. Elle déposa alors ses lèvres dessus et les fit glisser tout au long avec douceur afin de ne pas plus le blesser. Elle osa enfin le regarder dans les yeux et alors qu’elle posait ses doigts à la place de ses lèvres, elle murmura inquiète,

    « Ca ne te fait pas trop mal ? »

    Elle se mordit la lèvre à l’idée d’une réponse positive. Elle était égoïste, elle le savait… le mettre dans une telle situation avec qu’il n’était pas au mieux de sa forme n’était pas des plus agréable, et pourtant, elle ne voulait qu’ils s’arrêtent, elle voulait profiter de ce qu’il lui donner, là tout de suite… peut être de peur que finalement, par la suite, il ne change d’avis et ne veuille plus la toucher de cette façon. Elle passa ses bras autour de son cou et vint se blottir contre lui, soupirant malgré elle de contentement en sentant leur peau entrer en contact. Elle ne pu rester plus que quelques secondes ainsi, voulant de nouveau reprendre leurs caresses, n’étant plus aussi sage. Elle embrassa son cou, remontant le long de sa mâchoire, jusqu’à arriver à ses lèvres qu’elle embrassa pleinement. Ses mains se perdirent dans ses cheveux alors qu’elle se serrait davantage contre lui et qu’ils retombaient sur le matelas. Ce fut timidement que sa langue alla caresser sa clavicule et que l’une de ses mains frôla son torse jusqu’à trouver le pantalon qu’elle déboutonna sans doute maladroitement. Ce fut à cet instant qu’elle commença à sentir légèrement mal… s’arrêtant elle tendit les bras afin de se surélever et de regarder Desmund. Quelque chose n’allait pas… un boule dans le fond de son ventre la tiraillait et elle savait pourquoi… Elle ne pouvait pas aller plus loin alors qu’elle lui dissimulait certaines choses… certes, elle n’avait rien à se reprocher à la base, car après tout, ils n’étaient plus ensemble a ce moment, mais ne rien dire semblait être comme une trahison. Gênée, mais aussi angoissée par ce qui allait suivre, elle murmura,

    « Avant d’aller plus loin, je dois te dire quelque chose… »

    Elle se tu un instant, la boule dans son ventre lui faisant de plus en plus mal. Elle respira alors profondément et lâcha,

    « J’ai… avec Curtis… on a couché ensemble. »

    Elle trembla et sentit ses joues s’échauffer, sûrement à cause de cette révélation. Elle scruta le visage de Desmund. Allait-il être en colère ? Déçu ? Allait-il toujours l’aimer après ça ? ou alors peut être que ça ne lui ferait rien…


Revenir en haut Aller en bas

Desmund Hamilton
6ème année - va falloir carburer !

avatar
Féminin
Messages : 312
Age du joueur : 29
Localisation : Quelque part dans Poudlard...
Date d'inscription : 13/12/2008

- LEGILIMENS -
Relations:
Profession / Année: Serpentard - 6ème année.
Aspiration:
MessageSujet: Re: Toi + Moi [Dédé <333]   Ven 22 Mai - 23:43


    Gabrielle tremblait légèrement mais semblait sûre de ce qu’elle faisait en déboutonnant les derniers boutons de sa chemise. Le jeune homme lui continuait de parcourir la douce peau de la Serdaigle avec le bout de ses lèvres s’arrêtant par endroit pour y déposer plusieurs baisers. Il était troublé par la jeune femme, mais ne pouvait être qu’heureux par ce qu’il se passait. Tout son corps avait été soudainement envahi par le désir, il avait longuement pensé qu’il fallait mieux attendre après la nuit passé à la cabane se disant que Gabrielle avait besoin d’un peu de temps. Il s’était trompé, il n’avait pas vu qu’elle le désirait depuis un long moment. Il avait voulu bien faire pourtant il aurait du remarquer plus tôt que la jolie blonde aurait aimé se retrouver avec lui dans cette situation plus tôt. Maintenant qu’ils venaient de franchir un grand pas tous les deux, Desmund était comblé. Ce moment lui semblait magique. Ce qui l’embâtait était quand même l’attitude très entreprenante de Gabrielle, enfin ça ne lui déplaisait, bien au contraire. Ils se redressèrent alors et elle lui retira son t-shirt, il essaya de masquer au maximum la douleur atroce qui lui avait parcouru le bras lorsqu’il avait levé son bras. Elle dut comprendre que cela lui avait fait mal et elle y déposa ses lèvres puis lui demanda si ce n’était pas trop douloureux tout en caressant son épaule blessée. Il murmura à son tour :

    « Ne t’inquiète pas pour moi… Je vais bien… »

    Elle se blottit alors contre lui ce qui fit battre le cœur de Desmund un peu plus fort. Son rythma cardiaque s’intensifia encore quand elle l’embrassa dans le cou remontant jusqu’à ses lèvres. Ce baiser dura longtemps et ils basculèrent de nouveau vers l’arrière. Leurs corps dénudés rentrèrent alors en contact ce qui fit frissonner Desmund. Puis la jeune fille déboutonna son pantalon, Desmund laissa échapper un léger soupir plein de plaisir. Il laissa alors une de ses mains frôler la poitrine de Gabrielle pendant que l’autre descendit dans son dos et continua son chemin sur sa cuisse. Il avait envie d’elle et il se doutait que c’était la même chose pour aller. Il n’allait pas tout freiner, pas cette fois. Malheureusement la jeune fille rompit leur étreinte. Etait-elle inquiète ? C’en avait tout l’air. Mais les mots qui sortirent de sa bouche intriguèrent Desmund. Que voulait-elle dire par cela… Elle avait laissé un léger silence avant de reprendre la parole. Et là… Le jeune homme prit un air mêlant colère et incompréhension. Avait-il bien comprit ? Oui… Curtis avait osé la toucher, s’était permis de partager du bon temps avec elle. Le simple fait d’entendre ça avait profondément attristé le jeune homme. D’accord Cullen l’avait eut, ou du moins avait réussi à jouer avec lui mais ce n’était pas une raison de faire pareil avec sa Gabrielle. Non ! Il n’aurait pas du. La jeune fille avait voulu être sincère avec lui mais cela l’avait comme briser d’un coup. Pourtant ce n’était pas à elle qui l’en voulait, elle avait du se montrer un peu trop naïve se laisser emporter par les charmes de ce sale dragueur. Ce type ne pouvait vraiment pas s’empêcher de sauter sur tout ce qu’il lui passait sous la main. Desmund c’était alors redressé fixant la Serdaigle avec un air débité, une certaine crispation était aussi apparue. Il ne put s’empêcher de lui dire, le ton froid:

    « Je te le dit franchement, je… Je ne vais pas t’en vouloir si c’est ce qui t’inquiètes. Je préfère que ce soit toi qui me le dise, plutôt que ce… »

    Il ne savait pas quoi dire. Il ne voulait pas qu’elle comprenne que cette révélation était très difficile à apprendre pour lui. Il était vraiment déçu et aurait peut être aimé ne rien savoir de tout ça. Enfin après tout s’il ne l’avait pas trompé ce ne serait jamais arrivé. Il reporta alors la faute sur lui, se faisant passer comme celui qui avait tout déclencher et il se mit encore à culpabiliser. C’était idiot mais cela lui faisait du mal de savoir que ce Cullen avait pu profiter de Gabrielle. Il porta une main devant ses yeux les fermant et fronçant légèrement les sourcils puis il laissa échapper dans un murmure à peine compréhensible :

    « Si jamais je le croise… Je crois que… »

    Il avait envie de lui mettre son poing dans la figure. Il essayait de rester calme devant Gabrielle mais il agrippa le drap du lit avec force pour tenter de contenir sa colère…
Revenir en haut Aller en bas

Gabrielle Sinclair
4ème année - à vous le bel air frais !

avatar
Féminin
Messages : 168
Age du joueur : 32
Date d'inscription : 22/01/2009

- LEGILIMENS -
Relations:
Profession / Année: 6ème année
Aspiration: Connaissance (priorité à la culture)
MessageSujet: Re: Toi + Moi [Dédé <333]   Sam 23 Mai - 22:33




    Il était en colère, elle pouvait le voir… et la boule dans son ventre ne s’était pas envolée, au contraire elle était encore bien présente et pesante. Elle craignait tellement ce qu’il allait dire, ce qu’il allait penser. Etait-il dégoûté par elle ? Le fait de savoir qu’elle avait laissé un autre que lui poser les mains sur elle le répugnait-il ? Cet air dépité qu’il arborait lui étreignait douloureusement le cœur. Si elle devait regretter une chose dans son aventure avec Curtis, juste une, ça serait celle là… celle de faire du mal à Desmund. Sa voix s’éleva alors, résonnant dans la pièce d’une façon bien désagréable pour elle. Si froid, si dur… jamais il n’avait utilisé un tel ton envers elle. Pourtant il ne lui fit aucun reproche, lui assurant même ne pas lui en vouloir. Elle aurait du s’en retrouver soulagée, se contenter de ça mais elle ne pu s’y résigner. Son murmure bien que presque inaudible lui fit comprendre qu’il rejetait la faute sur Curtis, or Gabrielle ne pouvait laisser les choses tel quel, ni laisser Desmund nourrir une colère injustifiée contre Curtis. Elle préférait qu’il s’en prenne à elle, car après tout, s’il y avait quelqu’un à blâmer, c’était elle. Elle prit le poignet du serpentard dans sa main et retira doucement la main qui dissimulait ses yeux. Il était en colère, elle le savait, aussi parla t-elle avec une certaine prudence et douceur.

    « Curtis n’y est pour rien… c’est moi qui l’ai voulu. Et si c’était à refaire, je le referais… »

    Merlin mais qu’elle se taise ! Sa trop grande franchise l’aveuglait au point qu’elle ne sache pas ce qu’il se disait ou non. Ce n’était pourtant pas avec des telles paroles qu’elle allait le réconforter, ni même le calmer. Mais elle refusait de lui mentir, de lui dire qu’elle regrettait, qu’elle aurait préféré que rien ne se passe. C’était faux ! Cette expérience avec Curtis l’avait fait comme qui dirait grandir. Sans cela, elle n’aurait su prendre les devant comme quelques instants plus tôt et se serait simplement arrêté sans broncher à la première réticence qu’elle aurait rencontré.

    Pourtant, tout cela ne faisait qu’attiser sa rancœur et sa peine, aussi devait-elle se montrer plus réconfortante pour le rassurer et lui prouver qu’il était le seul. Elle l’enlaça d’abord avec beaucoup de douceur et de tendresse, le serrant contre elle et murmura à son oreille,

    « Je suis désolée… je ne voulais pas te blesser. »

    Elle s’éloigna un peu, brisant de fait leur étreinte. Elle vint poser ses mains sur ses joues et planta son regard dans le sien. Elle le regarda longuement, caressa sa joue de son pouce avant de n’ouvrir à nouveau la bouche.

    « Même si j’ai partagé ça avec lui, c’est avec toi que je veux être… »

    Elle déposa ses lèvres sur les siennes, l’embrassa avec tout l’amour qu’elle éprouvait à son égard, tout en restant délicate. Pourtant, bien vite elle se fit moins sage et plus passionnée, bien que tendre. Elle ne mit fin à leur baiser que pour chuchoter qu’elle l’aimait non loin de ses lèvres, et reparti embrasser cette bouche qui la tentait tant.



Revenir en haut Aller en bas

Desmund Hamilton
6ème année - va falloir carburer !

avatar
Féminin
Messages : 312
Age du joueur : 29
Localisation : Quelque part dans Poudlard...
Date d'inscription : 13/12/2008

- LEGILIMENS -
Relations:
Profession / Année: Serpentard - 6ème année.
Aspiration:
MessageSujet: Re: Toi + Moi [Dédé <333]   Lun 25 Mai - 1:13


    Il n’arrivait plus à savoir ce qu’il ressentait à cet instant. Déception, colère, haine, tristesse… C’était confus. Se cachant toujours les yeux il ne pouvait plus bouger, son bras blessé qui empoignait le drap avec force le faisait souffrir. Mais il ne la sentait pas, la souffrance n’était pas physique mais morale. Il n’arrivait pas à y croire, Cullen avait vraiment dépassé les limites cette fois. Il n’avait qu’un envie se venger. Alors elle prit son poignet retirant la main qui cachait ses yeux. Gabrielle lui avoua que c’était elle qui avait voulu ce qu’il c’était passé entre elle et Curtis. « [...] Et si c’était à refaire, je le referais… ». Ces mots vinrent le déchirer encore plus. Il avait vraiment du mal à y croire. En fait il éprouvait des difficultés à la reconnaître, elle semblait totalement changée. Ce n’était sans doute qu’une impression mais il aurait tellement voulu que toutes ces histoires n’aient pas eut lieu. Sa gorge c’était serrée et il commençait à comprendre ce que cela faisait de se sentir trompé. Gabrielle avait du ressentir la même chose lorsqu’elle l’avait surpris avec la Serpentard. Ces sentiments étaient vraiment horribles à supporter. Il voulait tellement que tout s’arrange entre eux. Jamais auparavant il n’avait aimé autant quelqu’un, son amour pour la jeune fille était tout ce qu’il y avait des plus sincères, et il venait de s’en rendre compte. Il avait fait la plus grosse connerie de sa vie en la trompant bêtement. Il était désolé pour ça mais savait que le pardon de la jeune fille serait quasiment impossible à avoir mais il voulait se rattraper, tenter de lui montrer qu’il l’aimait plus que tout. Elle l’enlaça alors tentant d’apaiser ses maux. Il ferma les yeux et la serra fort contre lui, cela se voyait qu’elle était désolée. Desmund devait essayer d’oublier cette histoire, il devait se calmer et profiter de ce moment avec Gabrielle. Il savait que c’était ce qu’elle voulait, qu’il ne pense plus à ça. C’était difficile à faire disparaître ça de sa tête. Mais elle vint déposer ses mains sur ses joues, c’était un geste qui se voulait réconfortant tout comme le regard qu’elle lui lançait. Elle le regarda un long moment puis caressa sa joue. La colère du jeune homme commençait à s’apaiser tout doucement. La Serdaigle lui révéla qu’elle voulait être avec lui. Puis elle s’empara tendrement de ses lèvres, se faisant plus passionnée. Desmund lui glissa une main dans ses cheveux et sentit une vague de chaleur l’envahir lorsqu’elle lui susurra à nouveau qu’elle l’aimait avec de se raccrocher à ses lèvres.

    Profitant longuement de se baiser il s’empara d’elle avec douceur et tendresse et il vacilla avec lenteur sur le matelas, l’accompagnant avec lui. Il devait arrêter de penser à tout ça. S’obligeant à oublier tout ça, il se décrocha des lèvres de la jeune femme et descendit jusque dans son cou la frôlant du bout de ses lèvres. Puis il remonta jusqu’à son oreille parsemant sa peau de doux baisers. Il joua un peu avec son oreille avant de lui souffler délicatement :


    « Je t’aime Gabrielle. Je ne veux plus jamais te perdre… J’ai besoin de toi… »

    Se sentant un peu mieux après avoir dit ça il s’accrocha encore à ses lèvres lui offrant un baiser plein d’amour et de passion. Il continuait de caresser son corps avec affection, suivant les belles courbes de Gabrielle. Il se redressa et saisit le col de sa chemise qu’il tira doucement avec l’arrière afin de dénuder les épaules de la jolie blonde et de lui retirer le vêtement qu'il lâcha non loin d’eux. Il la ramena vers lui et prit à nouveau possession de ses lèvres laissant descendre une de ses mains sur sa cuisse et la remontant un petit peu. Il répéta le geste plusieurs fois pendant que ses lèvres avaient maintenant atterries sur sa poitrine.

    Desmund était totalement perdu, il ne comprenait pas vraiment tout ce qu’il venait de se passer mais il désirait Gabrielle. Il avait tellement rêvé de partager un moment comme celui là avec elle qu’il prenait soit que tout se passe bien. Faisant abstraction de tout ce qu’il y avait autour d’eux, oubliant même l’endroit dans lequel ils étaient.
Revenir en haut Aller en bas

Gabrielle Sinclair
4ème année - à vous le bel air frais !

avatar
Féminin
Messages : 168
Age du joueur : 32
Date d'inscription : 22/01/2009

- LEGILIMENS -
Relations:
Profession / Année: 6ème année
Aspiration: Connaissance (priorité à la culture)
MessageSujet: Re: Toi + Moi [Dédé <333]   Lun 25 Mai - 19:25




    Elle voulait tellement lui faire comprendre qu’il était seul qui comptait, que jamais elle n’avait fait ça avec Curtis dans le but de le blesser ou autre. Non… C’était lui qu’elle aimait, plus que tout au monde et elle tenait à le lui prouver, à faire s’envoler ses craintes. Elle aurait peut être mieux fait de s’abstenir de lui révéler ce détail dans ce cas, mais cela revenait à lui cacher la vérité. De plus, qui lui dit qu’il ne l’aurait pas apprit d’une autre manière plus tard et que là, la situation aurait été bien pire. Elle avait eu raison de lui avouer, elle en était persuadée, maintenant, ils ne pouvaient qu’avancer ensemble et c’était ce qui comptait.
    Se sentant retomber sur le matelas sans trop s’y attendre, elle laissa échapper un petit cri étouffé par leur baiser et elle en profita pour se caler davantage contre lui. Ses lèvres quittèrent les siennes, allant caresser son cou pour finalement remonter jusqu’à son oreille. Elle s’entendit gémir sans pour autant en avoir conscience. Elle resserra son étreinte à ses quelques paroles qui avaient eu le don de faire battre un peu plus rapidement son cœur dans sa poitrine. Il était sincère, elle voulait le croire, aussi cela fut-il tout simplement merveilleux à entendre.

    Le baiser qu’il lui offrit lui fit tourner la tête. Cette passion qu’il y mettait la rendait un peu plus fiévreuse et ses mains parcourant doucement son corps l’enchantaient. Elle avait tellement rêvé de ce moment, de celui où il cesserait de repousser ses avances pour enfin la toucher de cette façon. Pourtant, elle se sentit rougir lorsqu’il lui retira sa chemise. Certes, cette dernière était déboutonnée depuis un moment déjà, mais elle cachait tout même une partie de son corps et sans elle, il pouvait mieux la voir et c’était assez intimidant, voir gênant. Ce sentiment se dissipa lorsqu’il se serra à nouveau contre elle, protégeant son corps de sa vue avec le sien. Ses propres mains allèrent caresser son torse alors qu’elle susurrait son nom avec envie et que ses lèvres exploraient sa poitrine.

    Elle retrouva rapidement sa bouche qu’elle effleura doucement avant de coller son front au sien et de murmurer,

    « J’ai besoin de toi aussi… alors, ne me fais plus de mal, s’il te plait. »

    Elle se mordit la lèvre en se rendant compte qu’elle rejetait en quelque sorte la faute sur lui. Ce n’était pourtant pas ce qu’elle voulait… Elle posa une main sur sa joue, la caressant tendrement et effleura de nouveau ses lèvres.

    « Je ne veux plus être séparée de toi… Je… je vais refuser les fiançailles. »

    Voilà qui était s’avancer. Sa grand-mère allait être furieuse ! C’était la première fois que Gabrielle allait s’opposer à elle, mais elle ne voulait pas lui obéir, pas cette fois. Elle aimait Desmund et cette histoire de mariage avec l’un des jumeaux était une ombre au tableau. Peut-être voyait-elle trop loin, mais elle avait prit sa décision, bien qu’elle sache qu’il ne serait pas de plus facile de s’y tenir.

    Elle l’embrassa réellement cette fois, caressant ses lèvres des siennes avec amour et envie alors que ses mains repartaient errer sur son corps. Portant, elle s’arrêta au niveau de son pantalon, déjà déboutonné auparavant. Elle n’osa pas aller plus loin, déjà intimidée elle ne se sentait pas le courage d’aller au-delà de sa timidité. Elle n’était pas si entreprenante que ça finalement… Ses lèvres qui étaient parties parsemer son torse de baisers, quittèrent leur tâche et elle plongea son regard dans celui de Desmund, le rouge aux joues. Plus que ce problème de timidité, elle avait l’impression de lui avoir forcé la main, et même si ce moment se révélait magnifique, qu’elle ne désirait pas qu’il cesse, elle avait peur de le contraindre à faire quelque chose dont il n’avait pas réellement envie. Aussi laissa-t-elle échapper à voix basse,

    « Je ne veux pas te forcer… on peut arrêter si tu préfères. »

    Elle n’en avait aucune envie, mais s’efforça de ne pas le montrer. Elle ne voulait pas qu’il le fasse à contre cœur, mais qu’il le désire réellement…



Revenir en haut Aller en bas

Desmund Hamilton
6ème année - va falloir carburer !

avatar
Féminin
Messages : 312
Age du joueur : 29
Localisation : Quelque part dans Poudlard...
Date d'inscription : 13/12/2008

- LEGILIMENS -
Relations:
Profession / Année: Serpentard - 6ème année.
Aspiration:
MessageSujet: Re: Toi + Moi [Dédé <333]   Lun 1 Juin - 17:03

    Desmund devait oublier toute cette histoire, ne penser qu’à l’instant présent et profiter pleinement de ce merveilleux moment qu’il passait avec la belle Serdaigle. Les joues rosées de la jolie blonde le faisait fondre tout simplement et il se montrait le plus doux possible pour que tout se passe bien. Desmund laissait ses mains parcourir le corps de Gabrielle, se faisant de plus en plus passionnées. Ses lèvres elles, faisaient des allers et venues entre le cou et la bouche de la jeune fille. Toutes ces caresses échauffaient son corps petit à petit, cette sensation étant renforcée par les câlineries de sa partenaire. Il prit alors grand plaisir à accentuer les siennes, agissant avec encore plus de tendresse. Puis elle vint coller son front au sien et laissa échapper quelques mots auquel le jeune homme répondit en un murmure :

    « Je te le promet. »

    La main de la blonde se posa délicatement sur sa joue puis elle lui avoua qu’elle ne voulait pas se fiancer avec l’un des jumeaux. Jamais Desmund n’avait été si heureux d’entendre une aussi bonne nouvelle. Il aurait voulu lui dire quelque chose mais il na savait plus trop quoi dire. Il la laissa alors s’accrocher de nouveau à ses lèvres et profita encore une fois des caresses de Gabrielle. Il sentait son cœur battre toujours un peu plus fort dans sa poitrine et se laissait faire par la jeune fille. Ses mains s’arrêtèrent au niveau de son pantalon, mais il découvrit une nouvelle fois les joues rougies de la Serdaigle. Son regard se fit légèrement interrogateur, avait-elle peur ? Il ne savait pas trop ce qu’elle éprouvait en ce moment. Mais la phrase qu’elle laissa échapper en un souffle le fit sourire. Jamais il ne se serait attendu à ça, en aucun cas elle ne le forçait. Au contraire il en avait réellement envie. Il la fixa alors avec un regard se voulant rassurant. Son doigt se posa sur ses lèvres et il lui murmura quelques mots pour qu’elle ne dise plus rien. Il se contenta ensuite de l’embrasser comme unique réponse. Il s’appliqua énormément à lui donner un baiser des plus agréables des plus tendres. Ses mains retournèrent parcourir le corps de la jeune fille. Il la désirait plus que tout et il faisait tout pour que cet instant soit merveilleux. Il la prit alors dans ses bras se redressant une nouvelle et l’enlaçant contre lui tout en l’embrassant. Et ils basculèrent encore vers l’arrière. Puis il laissa une de ses mains descendre dans son dos jusqu’à atteindre le haut de sa jupe. Il passa délicatement sa main sous le bout de tissu, pendant que l’autre était venue se déposer sur le sein de Gabrielle. Ses caresses continuèrent ainsi un long moment se faisant toujours aussi tendres et passionnées. Il lui murmura encore une je t’aime au creux de l’oreille avant de déposer une infinité de baiser sur sa poitrine.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Toi + Moi [Dédé <333]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Toi + Moi [Dédé <333]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
#. Eloge de la folie :: SWELLING SOLUTION :: Saison 1-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com