AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « Retenue avec sa majesté ... l'ordure • • Sev'

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

InvitéInvité

avatar
MessageSujet: « Retenue avec sa majesté ... l'ordure • • Sev'   Sam 16 Mai - 18:03



HJ : nul ... renul et ... rerenul xD désolé.

« Vous viendrez me voir monsieur Carlton, ce soir, 21 heures. Vous avez une heure de retenue. ». Réplique cinglante de Rogue. Et voilà, Caldwyn avait tout gagné. Une heure de retenue. Juste pour avoir répondu à un professeur qu'il se trompait. Bien sûr Rogue, ça n'est pas n'importe quel professeur. Professeur de potions. C'est un de ces profs qu'on rêve de voir six pieds sous terre. C'est un de ces profs qui insupporte la plupart du monde. C'est un prof qui aurait bien fait de ne jamais naître au monde surtout. Ronchon, Caldwyn regarda le professeur pendant trois voir quatre minutes sans osciller le regard, un air bougon mais aussi méprisant sur sa face. Après la fin du cours, il regarda d'un air aussi méchant que possible sa majesté l'ordure.

Deux heures après, Caldwyn était dans son dortoir, à préparer son heure de retenue. Moralement, physiquement aussi. Ça n'est pas tout d'avoir une heure de retenue avec Rogue, mais il faut avoir le moral avec. Mais Caldwyn était habitué à ça. Après tout, avec son abominable famille, il y était sans cesse habitué. « Fais la vaisselle ! Nettoie par terre ! Lave moi mon jean ! » Et encore sans cesse n'est pas assez fort comme mot. Caldwyn était à présent allongé sur son lit. Il pensait à ce que serait devenu son cerveau après cette infâme torture. Un torture plus qu'insupportable. Une heure avec le maître des potions, c'est loin d'être un privilège. Bon ok, c'est le maître des potions, mais c'est surtout une ordure de première classe. Rogue, c'est la malfaisance incarnée. C'est ... the evil. En gros, le diable. Regardant de façon sérieuse le plafond du dortoir, Caldwyn se posait la question du ; qu'allait lui demander de faire cet infâme bonhomme ? Des lignes ? C'est bien trop facile. Étrange. Il ne savait pas en fait. Il ne pouvait être sûr des intentions du professeur de Potions.

Une heure plus tard, Caldwyn était en route pour rencontrer pendant une bonne heure, l'ordure des cachots. Les élèves de Serdaigle l'avait regardé d'un air macabre, bizarre, étrange. Il passa sans un mot devant toute l'assistance puis passa le portrait de la salle commune, incognito. Dix minutes plus tard, après avoir fait quelques détours, Caldwyn arrivait dans les cachots. Un endroit lugubre, très peu lavé et sale. Il n'aimait pas cet endroit. Il ne l'avait jamais aimé. Peut-être parce que là vivait Rogue et aussi à cause des serpentards, sûrement. Rien n'était certain. Si Caldwyn aimait un endroit, il ne savait pas pourquoi. Idem s'il ne l'aimait pas. Et en l'occurrence, là il n'aimait pas l'endroit. En même temps, qui aimerait les endroits lugubre, sales et noirs ? Peut-être bien Rogue. C'est peut-être pour cela que son cours était enseigné dans les cachots et que son bureau y était logé. Rogue c'était un peu l'archétype du gothique qui cache son look. Le gars qui aime le noir, les scarifications et tout ça. En avançant, Caldwyn se prit une toile d'araignée et fit tomber son sac. Il se baissa, enlevant la toile d'araignée de son visage pour ramasser son sac qui était désormais ouvert. Ses livres étaient tombés. Il les ramassa. Il avait avec lui aussi une plume et un encrier. On est jamais trop prudent, si jamais Rogue a envie d'esquinter le bras de Caldwyn. Deux minutes plus tard, Caldwyn poussait la port de la salle de potions. Scrutant les lieux, il remarqua que personne n'était là, dans un champ de 300 mètres au moins. Personne du tout. Caldwyn, les yeux pleurant à cause de cette endroit, essuya son semblant de larme et s'avança. Sa majesté l'ordure était presque à sa portée. Il ne savait pas comment cela se faisait qu'il le savait mais c'était ainsi. Il monta l'estrade qui faisait croire à Rogue qu'il était surpuissant de là. La porte du bureau de Rogue était là, derrière la table qui lui servait à surveiller les élèves. Caldwyn s'avança encore et il se retrouva devant la porte. Il toqua. Quelqu'un hurla un « entrez » et Caldwyn ouvrit la porte. L'endroit était encore plus sombre que la salle de classe. Des millions de papiers, ça et là étaient logés sur des tables. Des bocaux, des chaudrons et tout le matériel des potions étaient logés là et là et puis là aussi. Au centre de la pièce, un homme, la tête dans ses papiers, une plume à la main était en train de travailler. Sa figure blafarde était bien voyante. D'immenses cheveux noirs tout gars et des rides pleins la tête, alouette, c'était bien Rogue. Caldwyn, s'avança puis prononça un bref « Bonsoir professeur ! » avant d'attendre que sa majesté l'ordure ne daigne lui répondre...


Dernière édition par Caldwyn O. Carlton le Jeu 9 Juil - 21:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Severus T. Rogue
{ Fonda - Une Vipère qui ne mâche pas ses mots !

avatar
Féminin
Messages : 263
Age du joueur : 27
Date d'inscription : 11/10/2008

- LEGILIMENS -
Relations:
Profession / Année: Professeur de Potions ; Directeur de Serpentard
Aspiration: Connaissance (priorité à la culture)
MessageSujet: Re: « Retenue avec sa majesté ... l'ordure • • Sev'   Jeu 9 Juil - 21:36

[ Et là je me dis que j'ai mis quelques siècles avant de répondre. Désolé]





    Donner des retenues. A coup sur, les étudiants de cette école devaient pensé qu’il faisait ceci par plaisir, et qu’ensuite il en tirait une satisfaction particulièrement vicieuse, or, ce n’était pas le cas. Car chaque retenue donnée n’était qu’une occasion de plus pour revoir ces étudiants, percevoir leur médiocrité et le Maître des Potions se serait bien passé de ces soirées a devoir surveiller des imbéciles. Cependant, il devait avoué que l’aide de Rusard -ce cracmol n’ayant pas décidé d’évoluer- était particulièrement intéressante, après tout, lui jouissait presque de voir les étudiants récurer un trophé, et Severus n’était pas contre se débarrasser des Imbéciles. Un compromis parfait. Toutefois, Minerva avait compris ce petit stratagème, si bien que chaque Gryffondor qui se voyait attitré une retenue devait la faire avec lui et pas avec une tiers personne. Il en venait a hair le côté Serpentard de la directrice des lions, par moments. Et comme presque chaque soir depuis le début de la semaine, ils avaient défilé dans son bureau. Gamins incapables de se tenir en cours, de réussir une potion, Severus ne se rappelait plus le nombre de justifications qu’il pouvait donné pour punir un étudiant et particulièrement les Gryffondor. Mais ce soir c’était différent, un Serdaigle, une personne quelconque aux yeux de celui qui ne semblait voir que Potter et sa petite bande, et pourtant, il était tout aussi intéressent d’avoir des Bleu et Argent en retenue puisque ceux-ci, particulièrement dociles, se pliaient à la moindre exigence du Directeur de Serpentard. Et cette fois-ci, il avait une nouvelle idée : récurer des chaudrons, trier les fioles de potions étaient des travaux laborieux et il en avait parfaitement conscience, voila pourquoi, ce soir, Carlton allait pouvoir tester autre chose et pour cela, un nombre certain de fioles était aligné sur le bureau de l’homme en noir qui venait de lever les yeux en entendant les trois coups frappés contre la porte.

    « Bonsoir professeur ! »

    C’est a peine si il répondit a son salue, daignant simplement observer le jeune homme qui lui faisait face… Severus se leva mais ne vint pas a la rencontre de Carlton pour autant, il garda ses distances et observa les fioles sur son bureau, toute de couleurs différentes, une magnifique palette pensa-t-il aussitôt. Son regard se reporta sur l’étudiant.

    « Il est inutile de craindre plus longtemps votre punition Carlton. »
    Sa voix était froide, comme toujours, peut-être un peu plus autoritaire qu’en cours. Après tout, ce n’était pas parce que Carlton était en retenue que Severus se montrerait moins exigeant ou désagréable bien au contraire. Ce gamin gâchait sa soirée, il l’a lui rendrait insupportable. « Il y a exactement quinze fioles sur ce bureau » Il s’écarta légèrement, laissant au gamin le temps de comprendre ce qui l’attendait dans les minutes à venir. « J’attends que vous testiez chacune des potions en me donnant leur nom, leurs effets et pourquoi certaines ne sont pas réussies. » Les potions de ses camarades, toutes classe confondues, si bien qu’il y avait un nombre conséquent de substances différentes et d‘échecs. « Et ne vous inquiétez pas, si vous veniez a mourir lors de cette petite expérience, j’ai tous les papiers nécessaires » Les mots auraient pu être emprunt d’une certaine ironie, cependant, l’intonation de sa voix démontra qu’il était parfaitement sérieux, d’ailleurs, les papiers au cas où un élève décéderait se trouvaient sur son bureau. Peu de choses réussissaient encore a amuser le Directeur de Serpentard et ça, cet humour si particulier était l’un des moments qu’il appréciait le plus, leur faire peur… après tout, il était considéré comme un meurtrier par la plupart des résidants du château, alors ce n’était pas aujourd’hui qu’il ternirait cette réputation à laquelle il semblait tant tenir.

    « Ayez confiance en vos camarades Carlton, jamais ils n’auraient pu confectionner de poisons, a moins que… par inadvertance, et vu le niveau général de cette école… » Il laissa sa phrase en suspens, se contentant d’un regard moqueur envers le gamin.

__________________________________________________________

. The second one, an arrogant man driven mad with hopeless longing. ─C'était quelque chose en dehors de lui qu'il ne savait pas nommer. Une énergie silencieuse qui l'aveuglait et régissait ses journées. Une forme de défonce aussi, de destruction - © Doomsday & BloomyIcons
Revenir en haut Aller en bas

InvitéInvité

avatar
MessageSujet: Re: « Retenue avec sa majesté ... l'ordure • • Sev'   Jeu 9 Juil - 22:24

Pas terrible non plus =/

Le vieux débris s’était levé, sans venir à la rencontre de Caldwyn. Il n’aurait pas eu le droit à un sourire de la part du Serdaigle de tout manière alors il ne servait à rien qu’il daigne se lever ou quoi. Caldwyn regardait son professeur d’un air mauvais. Celui-ci ne laissa pas à Caldwyn le temps de regarder son professeur, il enchaîna.

« Il est inutile de craindre plus longtemps votre punition Carlton. ». Vieux débris fumant. Il ne craignait pas du tout cette punition. Mais c’était un supplice à le regarder, là, à regarder son élèves d’un air dédaigneux. « Que dites-vous ? Je ne crains aucunement cette punition. Quoiqu’une soirée en votre compagnie ne m’inspire guère de joie. » Il n’avait aucune envie d’être poli en ce soir d’avril. Il avait même envie d’être d’une méchanceté impeccable. Mais visiblement Rogue était un vieux vicieux, prêt à tuer ses élèves à n’importe quel prix… « Il y a exactement quinze fioles sur ce bureau » Visiblement Rogue avait besoin de porter des lunettes. Des lunettes en demi-lune, comme Dumbledore, ou alors de grosses lunettes sur son visage blafard, tel Harry Potter, le fameux Elu. En même temps qu’il pensait, Caldwyn imaginait Rogue, avec une jupe en dentelle et des lunettes roses. Vision très … étrange. Il secoua légèrement la tête. « Je suppose donc que vous avez besoin de lunettes. J’ai bien remarqué ces fioles voyez-vous… » Encore moins aimable. Il aimait à renvoyer des vacheries si je puis dire à Rogue. Rogue n’était pas la personne qu’il aimait le plus au monde en réalité. Rogue et Caldwyn c’était comme… comme Potter et Voldemort. Ennemis jurés. Haine profonde en fait. Depuis sa première année à Poudlard, Caldwyn avait toujours profondément détesté Rogue. Il lui arrivait de l’insulter ▬ indirectement ▬ de face de scrout ou encore de face blafarde. Vipère malfaisante aurait été plus juste. Pour Caldwyn Rogue était un immonde homme qui ne méritait pas la vie, pas plus que la célébrité de Potter ou la chute de Voldemort. Bien qu’il ait une préférence pour Dumbledore, Caldwyn déplorait tout de même l’absence de bataille. Les sensations fortes, ça le connaissait un minimum avec un père quasi bouffon et une famille aussi vulgaire que la face de Rogue.

« J’attends que vous testiez chacune des potions en me donnant leur nom, leurs effets et pourquoi certaines ne sont pas réussies. » A la vision de cette expérience, Caldwyn eût tout simplement la nausée. Qu’attendais cet immonde et horrible professeur ? Que Caldwyn meurt d’un breuvage mortel ? Sans aucun doute. Fou. Simplement cinglé, comme d’habitude. S’il pensait que Caldwyn allait accepter un tel châtiment. « Et si je refuse ? Vous m’enverrez en pénitence ? » Sarcastique. Il ne l’avait jamais été autant avec un professeur. Mais il aimait à prouver à Rogue qu’il ne l’aimait pas. Bizarrement, c’était une rancune partagé, du moins c’était l’avis de Caldwyn. Il ne voulais pas essayer de s’autodétruire parce qu’un sadique l’exigeait. Peut importais le nombre d’heures de retenues qu’il aurait après ça, il refusait catégoriquement de faire cette expérience tout simplement horriblement sadique. Rogue avait-il des penchants masochistes ? Ou peut-être avait-il été dans une autre vie tortureur d’enfants ? Ou encore, avait-il été battu dans son enfance ? Ce devait être ça. Son père ou sa mère le battait et il ne supportais plus cette vision désormais. Tout ce qui était sûr, c’est que jamais, ô non jamais Caldwyn ne s’abaisserait à de telles pratiques aussi sadique et immondes.

« Et ne vous inquiétez pas, si vous veniez a mourir lors de cette petite expérience, j’ai tous les papiers nécessaires » Un sourire se dressa sur la bouche de Caldwyn. Il doutait fortement que Rogue eût envie de faire savoir que son élève fut tué à cause d’une expérience farfelue qu’il avait essayé. Caldwyn n’était, n’est et ne serait pas un cobaye pour une expérience de cinglé. Cinglé. C‘était bien le mot. D’où Poudlard était devenu le royaume des expériences d’une vipère complètement et horriblement folle ? Même dans l’histoire de Poudlard, nous n’entendions pas de tels propos. Quoique cette histoire de Poudlard aurait pu être appelée « histoire incomplète de Poudlard ». Elle ne mentionnait pas toutes les choses dont regorgeait Poudlard. Elle ne mentionnait pas que les elfes de maisons faisaient du travail là-bas, en tant que « cuisiniers ». Elle ne mentionnait pas non plus les passages secrets de Poudlard ni la fameuse « salle sur demande ». Des tas de choses comme ça… « Certainement professeur. Je vous vois bien aller à St-mangouste et leurs avouer que vous avez empoisonné votre élève en retenue. Très ludique la punition… » Il rigolait de lui-même intérieurement. Il n’avait plus envie de sourire et son visage était fermé à toute plaisanterie du professeur ayant presque quarante ans. Presque.

« Ayez confiance en vos camarades Carlton, jamais ils n’auraient pu confectionner de poisons, a moins que… par inadvertance, et vu le niveau général de cette école… » Confiance en ses camarades ? Mais Rogue était-il aussi bête qu’il le faisait paraître ? Des élèves dont la plupart étaient incapables de faire la plus bénigne des potion. Il avait une envie folle de gifler le professeur de potions mais se retint… Il ajouta seulement « Je doute moi-même de votre propre niveau qui semble guère plus évolué que l’ensemble des élèves de cette école… »
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: « Retenue avec sa majesté ... l'ordure • • Sev'   

Revenir en haut Aller en bas
 

« Retenue avec sa majesté ... l'ordure • • Sev'

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
#. Eloge de la folie :: SWELLING SOLUTION :: Saison 1-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit