AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Love is just a game... (Sev')

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Violet A. Thompson
{ Fonda - Ex Piaf un peu folle sur les bord

avatar
Féminin
Messages : 1169
Age du joueur : 28
Localisation : En dangereuse compagnie
Age du perso. : 263 ans. Juste histoire d'être comme personne.
Date d'inscription : 11/10/2008

- LEGILIMENS -
Relations:
Profession / Année: Médicomage # Travaille à Sainte-Mangouste # Donne un cours à Poudlard
Aspiration:
MessageSujet: Love is just a game... (Sev')   Dim 29 Mar - 23:41

[Nul. Nul et Renul]
    14 Février. Charmante date que celle-ci. Date des amoureux. Autrement dit, le jour le plus niais de l'année. Jamais Violet n'avait apprécié ce jour. Enfin, ce n'était pas qu'elle avait été seule, souvent elle s'était trouvée un valentin surprise pour passer sa soirée, et plus si affinités... Mais cette année, c'était quelque peu plus particulier. Non pas qu'elle soit en couple, c'était une idée à laquelle jamais elle ne pourrait se faire. Simplement, en vérité, enfin, c'était la première fois qu'elle entretenait une relation suivie avec quelqu'un. Severus en vérité. Son vampire. Lien Vampire/Calice qui les liait mais plus... Elle ne savait toujours pas, et lui non plus très certainement. Du moins, après tous ces mois, après des hauts et des bas, des bas et des hauts, elle ne savait toujours pas à quoi s'en tenir avec lui. Certes, il lui avait dit l'apprécier, tenir à elle. Certes, ils étaient amants. Certes. Mais plus que cela ? Elle n'en était jamais sur. Rien n'était posé entre eux. Jamais. Un jour ils pouvaient parler, presque tranquillement, et l'instant suivant se déchirer à nouveau momentanément avant que l'inévitable n'ai lieu. La morsure. Ils pouvaient s'apprécier, se haïr, s'aimer même par moments... Leur relation était des plus tumultueuse et personne ne pouvait dire où elle les ménerait, jusqu'où surtout. Violet avait d'ailleurs conscience de deux choses : d'une, ils ne pourraient jamais être séparés à cause du lien, et de deux, avec une telle relation, elle ne pourrait jamais en construire une autre, avec un autre. Jamais. Entre jalousie et lien indestructible, aucun autre n'aurait sa place dans sa vie et Severus n'en tolérait pas d'autre, de manière régulière du moins. D'ailleurs, elle avait limité de façon draconnienne le nombre de ses amants ces dernières semaines, s'habituant de plus en plus aux bras de son vampire et se sentant de plus en plus coupable quand elle allait voir ailleurs. Mais pourtant, elle n'arrivait pas non à s'enfermer totalement dans leur relation, comme si elle perdrait quelque chose de vital en agissant ainsi. Elle ne savait pas vraiment que penser de cela, et en parler à Severus était tout simplement impossible. Ils ne parvenaient que rarement à parler de leur relation sans se cacher derrière des mots ou des attitudes alors... Parler de fidélité. C'était tout bonnement impossible. Et elle ne voulait même pas imaginer ce qu'il pouvait faire de son côté... Des picotements de jalousie se faisant ressentir systématiquement quand son esprit s'égarait dans cette direction.

    Elle n'avait pas su que faire de sa journée. Elle ne savait même pas ce qu'il convenait de faire. Est-ce qu'il serait bon de l'inviter à partager un moment de sa journée ? Le prendrait-il mal ? Et cela même sans compter que Severus et ce genre de fêtes ça devait faire plus que deux... Elle soupira. Tourner en rond dans son appartement ne servirait à rien. Il fallait qu'elle trouve un compromis. Le voir certes, mais sans faire passer cela pour quelque chose d'exceptionnel. Elle devait en être capable, normalement. A priori. Violet s'était alors emparée de sa cape, bien décidée à mettre en application son idée soudaine et s'était rendue à Pré-au-Lard en transplanant. De nombreuses personnes se trouvaient dans les rues du petit village sorciers. De nombreux couples surtout. Apparement l'école avait organisé une sortie et de nombreux élèves se trouvaient là, constatation qui embrunit quelque peu l'esprit de Violet. Si elle voulait passer du temps avec Severus, ce n'était décidemment pas le jour et le lieu approprié. Quoique. Ils semblaient tous se diriger vers les pubs pour s'abriter du froid, et passer du temps deux par deux dans des ambiances crées pour l'occasion. Si elle voulait le voir tranquillement elle n'aurait pas d'autre choix que de le traîner dans une des nombreuses boutiques du village, et ça, ça promettait d'être compliqué. Après quelques minutes à tourner en rond, elle se décida. Et rapidement, c'est un patronus en forme d'aigle qui quitta sa baguette pour se rendre en piqué sur Poudlard où devait se trouver Severus. Apparement, elle n'aurait plus qu'à attendre; là, appuyée contre un mur, observant les passants d'un air légèrement inquiet. Vraiment. Cette journée promettait d'être compliquée...

__________________________________________________________

    © SKY

    Check my vital signs,
    and no I'm still alive


    [ BOULEVARD OF BROKEN DREAMS ]
Revenir en haut Aller en bas
http://eloge-folie.forumactif.ws

Severus T. Rogue
{ Fonda - Une Vipère qui ne mâche pas ses mots !

avatar
Féminin
Messages : 263
Age du joueur : 26
Date d'inscription : 11/10/2008

- LEGILIMENS -
Relations:
Profession / Année: Professeur de Potions ; Directeur de Serpentard
Aspiration: Connaissance (priorité à la culture)
MessageSujet: Re: Love is just a game... (Sev')   Lun 30 Mar - 22:34



    Y avait-il un jour autre que celui-ci a rayé du calendrier pour toujours ? Severus se posait la question chaque année, maudissait toujours plus cette tradition qui apparaissait bien plus Moldue qu’autre chose. Fête inutile, risible, il me manquait pas d’adjectif pour qualifier ce jour où il aurait nettement apprécié de rester dans ces appartements, a l’abris de tous ces gamins au sourire niais figé sur leur visage. Mais le pire n’était certainement pas dans le nombre affolant de couples formés par l’occasion (arrangements soudain qu’il avait toujours soupçonné) c’était plus dans la décoration du château qui était passée de neutre, a quelque chose d’effroyablement irritant, désagréable. Couleur rouge qu’il retrouvait partout, lui donnant ainsi une raison de plus d’hair les Gryffondor. Rouge. Couleur qu’il associait a tout autre chose a présent que ces chers Lions, mais aucune pensées de ce genre ne vint effleurer son esprit, pas suffisamment pour qu’il se détourne de sa haine constante envers les Lions et surtout de toute cette niaiserie qui se retrouva jusque dans ses cours. Magnifique explosion a laquelle il eu droit, recouvrant la salle d’une somptueuse couleur rose, et plus particulièrement une bonne partie des élèves. Des Poufsouffle, il n’y avait strictement rien d’étonnant là dedans. Imbéciles nés. Et si Severus avait pensé a mettre en retenu chacun des étudiants, il avait bien vite abandonné cette idée, constatant que la maladresse était malheureusement congénitale et incurable. Voila qu’il se mettait a plaindre des élèves… non. Juste a éviter d’innombrables soirées à garder des gosses en retenue…

    Et certes, avec cette fameuse fête, St Valentin, mot qui le répugnait plus qu’autre chose, le Directeur des Serpentard aurait pu avoir une once de pensée pour Violet. Après tout, ce n’était pas si elle était uniquement sa réserve de sang sur pattes. Cette femme était bien plus a ses yeux d’un distributeur de sang, c’est pourquoi il aurait presque était souhaitable de sa part qu’il la trouve et lui souhaite, une… joyeuse Ste Valentin. Mais si Violet s’attendait a tout élan aussi pathétique de la part du Maître des Potions, il craignait de n’avoir qu’a la reléguer a son rang de calice, uniquement. Cependant, et fort heureusement, il ne la vit pas de la journée, ayant, a vrai dire, tout fait pour l’éviter. Attitude typiquement Serpentard, il ne l’était pas pour rien. Quoiqu’il en soit, la journée s’était lentement achevée, ou plutôt que les cours qu’il devait donner avaient été supprimé pour certains, et ceci dans le but d’une visite a Pré Au Lard. Visite pour laquelle il ne pu accompagner les étudiants au vu de sa chère condition qui l’obligeait a rester dans l’ombre jusqu’à la disparition des rayons du soleil. Un fait bénéfique pour celui qui ne supportait pas de devoir jouer le rôle d’accompagnateur. Infime satisfaction fasse a celle de pouvoir se promener librement dans le château… enfin librement, il se ravisa aussitôt en apercevant une lumière argentée traversant le ciel pour malheureusement se stopper net devant lui. Severus aurait du se perdre dans les couloirs de Poudlard et ne pas venir là où il pouvait voir le lac, au loin. Et cette foutue bestiole argentée qui ne cessait de le suivre. Patronus, oui mais de ? Un aigle. Ce qui lui rappela le sien, ce changement qu’il avait apperçu. Violet! Il ragea intérieurement, incapable de contrôler ce soupçon d’inquiétude qui venait de naître en reconnaissait le patronus de la jeune femme. Pourtant, il aurait ressenti le moindre problème si elle était en danger, alors cette bestiole qui ne voulait s’estompée, pourquoi ?

    Severus ne prit le temps de retourner dans ses appartements, a vrai dire, qu’il ait sa cape ou non avec lui n’y changerait strictement rien au fait qu’il puisse ressentir le froid ou non. Il s’était directement mis en route, ne se rendant alors pas compte du fait qu’il se déplaçait bien trop rapidement. Gamin qui semblait joué, ce que lui rappela l’Animagus de façon bien trop sévère a son goût lorsqu’il sembla apparaître devant les portes de Poudlard.

    « Vos nouveaux pouvoirs ne sont pas un nouveau jouet, Severus. »

    « Depuis quand vous souciez-vous de mes… nouveaux pouvoirs ? » Insistance, ironie qu’il accentua dans ses propos.
    « Depuis que vous pouvez tuer n’importe quel étudiant pour vous nourrir. »

    Sourire plus que narquois qui répondit au paroles de la Directrice des Lions avant qu’il ne sorte, évitant ainsi les nombreuses questions et réprimandes de Minerva. Ou voulant simplement éviter la présence de cette personne pour la simple raison qu’il avait encore bien du mal a soutenir son regard au vu de ce qu’elle avait découvert il y avait de cela quelque temps. Et il avait bien rapidement chassé toute pensée a l’épisode précèdent pour tenter de se concentrer un minimum sur son calice, essayant de savoir si elle était soumise a un quelconque danger mais rien. Et plus il avançait vers les grilles qui menaient en dehors de l’enceinte du château, plus il maudissait Violet, étant certain qu’elle voulait tester sa rapidité a arriver sur place si jamais elle était réellement en danger. A vrai dire, il ne maudissait pas Violet avant d’avoir transplané a Pré Au Lard, ce ne fut que devant le spectacle de gamins, du même schéma qu’a Poudlard qu’il pu réellement lui en vouloir. Et comment était-il supposé la retrouver au milieu de ces troupeaux de gamins ? Une petite flèche lui indiquerait la présence de la jeune femme comme sur les cartes sorcières ? Apparemment non. Si bien qu’il dut, une nouvelle fois faire impasse sur toute l’agitation autour de lui pour se concentrer uniquement sur son calice et tenter de la repérer dans un endroit qu’il n’avait jamais vu autant peuplé de gosses. Connexion plus que dérangeante a laquelle il se soumettait, se demandant alors pourquoi la bestiole a plumes ne l’avait pas emmené jusqu’à Violet. La limite des Patronus. Inutiles quand il doivent servir de GPS.

    « Vous vouliez tester jusqu’à quelle distance peut porter votre Patronus ou c’était uniquement pour me voir ? » Demi-sourire qui s’afficha sur ses lèvres alors qu’il s’était rapproché de la Médicomage, l’ayant finalement retrouvé au milieu de la foule des passants. « Ou peut-être que vous vouliez savoir combien de temps je mettrai a venir si jamais vous étiez attaquer ? » Il arqua un sourcil, attendant patiemment une réponse de Violet. Vouvoiement qu’il avait alors choisi, mais a vrai dire, il était incapable d’employer le ’’tu’’, même avec elle et surtout parce qu’ils se trouvaient dans un lieu extérieur a Poudlard.


__________________________________________________________

. The second one, an arrogant man driven mad with hopeless longing. ─C'était quelque chose en dehors de lui qu'il ne savait pas nommer. Une énergie silencieuse qui l'aveuglait et régissait ses journées. Une forme de défonce aussi, de destruction - © Doomsday & BloomyIcons


Dernière édition par Severus T. Rogue le Lun 6 Avr - 0:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Violet A. Thompson
{ Fonda - Ex Piaf un peu folle sur les bord

avatar
Féminin
Messages : 1169
Age du joueur : 28
Localisation : En dangereuse compagnie
Age du perso. : 263 ans. Juste histoire d'être comme personne.
Date d'inscription : 11/10/2008

- LEGILIMENS -
Relations:
Profession / Année: Médicomage # Travaille à Sainte-Mangouste # Donne un cours à Poudlard
Aspiration:
MessageSujet: Re: Love is just a game... (Sev')   Lun 30 Mar - 23:04

    Voilà. Son patronus était parti. Assurément, celui-ci ne mettrait pas longtmps à retrouver Severus. Cet acte magique était suffisament intelligent et compliqué pour cela. Alors, elle n'avait plus qu'à attendre. Le jour avait touché rapidement à sa fin, aussi, il n'attendrait certainement pas des heures pour la rejoindre. Du moins, elle l'espérait. A vrai dire, il était tout aussi capable de ne pas venir simplement pour la provoquer et pouvoir la narguer ensuite. Maudit Serpentard. Et puis, il fallait dire que tous ces gamins qui la regardaient avec insistance n'aidaient pas. Oui elle attendait quelqu'un, ça se voyait tant que cela ? Pourtant, ils auraient pu passer outre. Après tout, il y avait bien quelques enseignants présents ici aussi pour les encadrer et assurer leur sécurité alors que Black était en liberté. Et ce, sans même parler des détraqueurs. Les détraqueurs tient.... Question soudaine qui se souleva dans son esprit. Est-ce qu'ils pouvaient sentir les créatures aussi ? Pouvaient-ils aussi attaquer les vampires, et autres loups-garous ? Elle ne savait pas. N'était pas certaine de savoir non plus. Nouveau sujet d'inquiétude qui promettait d'être soulevé ici. Non. Elle n'allait pas commencer à s'inquiéter pour Severus. Il ne manquerait plus que cela. Et puis, il était suffisament grand pour se débrouiller tout seul, surtout depuis qu'il avait ses nouveaux pouvoirs. Donc il arriverait sans ennui aucun jusqu'à elle. Légère inquiétude qu'elle ne pouvait malgré tout pas effacer. Elle aurait peut-être mieux fait d'aller le chercher directement à Poudlard. Les minutes passèrent. Pas tant que cela mais, tout de même. S'il avait agit d'un homme normal elle aurait su qu'une bonne demi-heure d'attente l'attendait mais là... La question serait simple : aurait-il envie de jouer et de venir le plus lentement possible ou pas. A force de tourner en rond, elle commençait à avoir mal au crâne, elle avait alors décidé de s'asseoir sur un banc devant la boutique. Il ne lui restait plus qu'à attendre, patiemment. Et pour cela, observer la rue était le plus intéressant. Couples étonnant qu'elle voyait là, certains étaient connus de longue date et d'autres avaient l'air de s'être tout juste formés. Effervescence que la St-Valentin. Journée et nuit compliquée pour tout le monde généralement.

    Elle laissait son regard parcourir la foule qui malgré tout commençait à s'éclaircir quelque peu à présent quand elle finit par le reconnaître, s'approchant d'elle. Un grand brun aux cheveux long tout de noir vétu. Il n'y en avait qu'un... Et elle ne le connaissait que trop bien.

    « Vous vouliez tester jusqu’à quelle distance peut porter votre Patronus ou c’était uniquement pour me voir ? »
    « C'est un nouveau jeu. Vous ne connaissez pas ? Bataille de Patronus, il paraît que c'est très en vogue. »

    Grand sourire qui répondit à celui bien moins grand qu'il lui présentait. Oui, ils se vouvoyaient. Habitude. Parfois ils se tutoyaient en effet, mais uniquement dans certains moments très particuliers. Quand l'intimité était présente et que personne n'était témoin. Quand personne ne risquait de les surprendre. Normalement. Pas comme le jour où Minerva les avait surpris à un très mauvais moment. Elle s'était légèrement pincée les lèvres à cette simple pensée. Certainement le moment le plus embarrassant de sa vie qu'elle avait vécu là, face à l'animagus, aussi peu vêtue qu'elle l'avait été. Mais ils n'étaient pas là pour reparler de ça, ni s'étendre sur le sujet. D'ailleurs l'humour railleur de son vampire se fit entendre à nouveau et le regard de la jeune médicomage s'était allumé d'une lueur des plus amusées.

    « Ou peut-être que vous vouliez savoir combien de temps je mettrai a venir si jamais vous étiez attaquer ? »
    « Une chance que ce n'était pas le cas. J'aurais eu le temps de me faire vider deux fois de mon sang au moins. Il va falloir vous entraîner un peu plus à l'avenir. »

    Provocations amicales. Taquineries plutôt même. Lui et son égo. Il était trop amusant de le titiller sur le sujet pour laisser passer cela sous silence. Elle finit par se relever, décidant de faire comme si de rien n'était. Il ne fallait pas mentionner le mot St-Valentin, ni donner l'impression aux élèves passant par là qu'elle aurait pu lui sauter dessus à n'importe quel moment. Essayer de se comporter, en apparence, le plus normalement du monde entre collègues. Voilà qui promettait.

    « Je cherchais quelqu'un à embêter pour la soirée en vérité et vous faisiez une cible toute désignée. » Pour un peu, elle aurait pu tirer la langue. « Peut-être auriez-vous mieux fait de ne pas répondre à mon appel, professeur Rogue. »

    Jeu qui s'amorçait. Elle était partie pour se moquer de leurs statuts respectifs... Avec ça, ils pouvaient tenir une bonne soirée. La discussion devait paraître normale aux yeux du monde, mais ne l'était pas apparement. Du moins, pas si l'on en croyait le groupe de gamines qui parlaient avec animations de l'autre côté de la rue en les observant. Mauvais plan que de rester à la vue de tout le monde pour une telle discussion. Severus n'était pas connu pour apprécier les mondanités ou l'humour... Mieux valait pour eux aller dans un endroit plus calme, et accessoirement, où ils seraient plus au chaud. Malgré sa cape épaisse, Violet commençait à avoir vraiment froid, à l'avoir attendu ainsi.

    « Venez, ou je crois que l'on fera tous les potins de l'école demain... »

    Elle l'avait discrètement tiré par la manche, le traînant plus que lui proposant, dans l'échoppe qui se trouvait juste derrière elle. Honeydukes en réalité. Pas le meilleur choix possible compte-tenu de la situation de Severus. Erreur dont elle se rendit compte immédiatement.

    « Désolé... Il aurait mieux valut un pub mais, j'ai peur que l'on soit assaillit par les élèves... » Petite moue d'excuse qu'elle avait eu pour lui. « Alors, vous n'aviez pas de soirée alternative de prévue ? »

__________________________________________________________

    © SKY

    Check my vital signs,
    and no I'm still alive


    [ BOULEVARD OF BROKEN DREAMS ]
Revenir en haut Aller en bas
http://eloge-folie.forumactif.ws

Severus T. Rogue
{ Fonda - Une Vipère qui ne mâche pas ses mots !

avatar
Féminin
Messages : 263
Age du joueur : 26
Date d'inscription : 11/10/2008

- LEGILIMENS -
Relations:
Profession / Année: Professeur de Potions ; Directeur de Serpentard
Aspiration: Connaissance (priorité à la culture)
MessageSujet: Re: Love is just a game... (Sev')   Mer 1 Avr - 21:51

    « C'est un nouveau jeu. Vous ne connaissez pas ? Bataille de Patronus, il paraît que c'est très en vogue. » Il aurait levé les yeux au ciel si il n'était pas habitué a rester figé devant la moindre réplique de son interlocuteur. Violet pouvait parfois être gamine dans ses expressions et il venait d'en avoir une magnifique preuve. Ce qui, au moins, était plus agréable qu'un comportement similaire au sien où les répliques étaient sans cesse acides et jamais empruntes d'un quelconque humour, ou si, mais tellement noir que seul Severus pouvait se comprendre. A se moquer du monde et des gens autour de lui... « Vous ne pouviez pas faire comme tout le monde et envoyer un hibou ? Non c’est vrai, la banalité vous est inconnue. » Un patronus, l’effort et la puissance magique mise n’avait pas du être des moindres pour que la bestiole arrive jusqu’à Poudlard, c’est pourquoi il ne parvenait a comprendre le geste de la Médicomage. Inconscience, comme toujours.

    « Je cherchais quelqu'un à embêter pour la soirée en vérité et vous faisiez une cible toute désignée. »
    « Je serais presque flatté de savoir que j’ai ma place en tête de liste. »

    Rictus qui étira ses lèvres. Son regard s'était assombri suite a ces paroles. Un jour, un seul jour dans cette semaine et elle avait choisi CELUI-CI. Désespérant. Il en venait presque a regretter sa venue. Cependant, Severus avait su dès son départ de Poudlard qu'elle n'était pas en danger, que son patronus n'était pas pour l'avertir de quoique ce soit qui aurait pu menacer sa vie. C'est pourquoi il se devait a présent d'assumer, ou plutôt d’essayer d’assumer, car pour le moment, il n’avait qu’une envie, c’était de rejoindre Poudlard au plus vite. Et comme si Violet avait eu la même idée que lui, il l’a retrouva dans ses paroles. « Peut-être auriez-vous mieux fait de ne pas répondre à mon appel, professeur Rogue. » Effectivement, il regrettait d’avoir suivi la bestiole argentée, et surtout de s’être inquiété pour elle… un minimum car comme elle l’avait si bien précisé, en prenant un temps aussi considérable a venir, la Médicomage aurait eu le temps de mourir en cas de réel danger. Mais ce qui l’avait plus intrigué dans les paroles de l’ancienne Serdaigle était certainement l’appellation qu’elle lui avait choisi. Ce statut. Sourire presque moqueur qui était venu se dessiné sur les pales lèvres de l’homme. Il y avait longtemps qu’ils ne jouaient plus avec leur statut respectif. Merveilleuse idée que voila.

    « Il est certain que je ne referai pas la même erreur une seconde fois, mademoiselle Thompson… »
    Regard plus appuyé, une faible lueur amusée dansant dans ses iris. Il avait repris le même schéma de phrase que la jeune femme. « …bien que mon statut de… créature semble m’obliger a être présent pour vous. Un immense privilège que voila. » Insistance qu’il fit sur le mot privilège et créature, et ceci tout en gardant un ton railleur et bien différent du mépris qu’il pouvait tout aussi bien offrir que cette simple ironie qu’il pouvait partager avec Violet.

    Il n’avait pas fait attention au petit attroupement de gamines, pas plus qu’il n’avait fais attention a leur conversation qu’il pouvait parfaitement entendre et comprendre si il se concentrait suffisamment. Encore une capacité qui pouvait se révélée aussi utile que désagréable. « Venez, ou je crois que l'on fera tous les potins de l'école demain... » Il avait arqué un sourcil, ne comprenant pas le sens de sa phrase. Les gamins étaient bien trop occupés par leur couple pour se soucier d’eux, là, singuliers. Toutefois, il tourna suffisamment la tête pour voir des gamines, non loin d’eux. Petit troupeau a l’affût du moindre scoop. Et par la même occasion, il pu entendre des brides de leur conversation. Regard assassin qu’il dirigea a leur encontre. Et si la main de Violet ne s’était pas posée sur sa manche pour le forcer a quitter les lieux, il était certain que Severus leur aurait arracher la langue, pendant quelques temps, assez pour ne plus avoir a supporter leurs conversations tout aussi intelligentes que leur cerveau atrophiés leur permettait. Mais il avait suivi la jeune femme, aveuglement puisqu’ils se retrouvèrent chez Honeyducks. Une farce, c’était une farce et rien de plus.

    « Désolé... Il aurait mieux valut un pub mais, j'ai peur que l'on soit assaillit par les élèves... »
    « Je me demandais quel serait le pire… un pub ou cette boutique de bonbons où chaque étudiant se rend religieusement pour faire son stock du mois. »

    Mépris qu’il ne chercha pas a cacher. Severus n’était pas entré dans cet endroit depuis des années, a vrai dire, il se demandait si il y était déjà entrer une seule fois. Et ces monticules de sucreries, de toute forme, de toute couleur n’aidaient pas a rendre l’endroit plus agréable aux yeux du Maître des Potions. Explosion de couleur qu’il ne supportait pas. Toutefois, il pouvait noté un avantage, unique et étonnant selon lui; il n’y avait que trois autre personnes dans la boutique, constatation qui l’intrigua plus qu’autre chose. Depuis quand Honeyducks était délaissé ? Probablement depuis que le 14 février existait et que les pubs reprenaient la place de choix devant toutes les autres boutiques. Alors a bien y réfléchir Violet n’avait peut-être pas eu si tord que cela.

    « Alors, vous n'aviez pas de soirée alternative de prévue ? »

    « Et c’est par dépit que vous m’avez appelez ? Ayant réaliser qu’aucun de vos amants ne pourrait venir vous tenir compagnie pour ce jour si… détestable. »

    Mots plus accusateurs qu’il ne l’aurait souhaité. Mais la part de jalousie ne s’effacerait jamais complètement, si bien qu’il n’avait même pas répondu a la question de Violet, préférant l’attaquer de suite. C’était toujours plus simple ainsi. Ignorer les questions qui le concernait, surtout une comme celle-ci, sans aucun intérêt. Il avait toujours ignoré ce jour, alors ce n’était pas pour le prendre en compte cette année et encore moins parce qu’il admettait que la jeune femme était importante pour lui. Car si lui ne ‘’s’amusait’’ pas de son coté, il avait parfaitement connaissance du fait que Violet avait d’autres amants, ce qu’il ne pourrait lui interdire. Mais cette simple idée qu’elle aurait pu appeler quelqu’un d’autre aujourd’hui le rendrait presque possessif. Jalousie soudaine qu’il tenait a cacher.

    « Vous auriez pu choisir le jour précédent, ou même demain, mais c’est le quatorze… » Murmures, voix glaciale alors que son regard n’avait pas quitté celui de la jeune femme et qu’il était bien trop proche d’elle. Position qui aurait susciter l’intérêt des autres personnes présentes si elles n’étaient pas absorbées par la contemplation des sucreries qu’ils ne pouvaient s’acheter. « Je n’ai aucun interet a rester ici, alors soit vous m’avez appeler parce que votre statut de calice réclame sa morsure, soit parce que vous étiez désespéré de n’avoir personne aujourd’hui, ce don je suis profondément.. désolé. »


__________________________________________________________

. The second one, an arrogant man driven mad with hopeless longing. ─C'était quelque chose en dehors de lui qu'il ne savait pas nommer. Une énergie silencieuse qui l'aveuglait et régissait ses journées. Une forme de défonce aussi, de destruction - © Doomsday & BloomyIcons


Dernière édition par Severus T. Rogue le Dim 12 Avr - 18:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Violet A. Thompson
{ Fonda - Ex Piaf un peu folle sur les bord

avatar
Féminin
Messages : 1169
Age du joueur : 28
Localisation : En dangereuse compagnie
Age du perso. : 263 ans. Juste histoire d'être comme personne.
Date d'inscription : 11/10/2008

- LEGILIMENS -
Relations:
Profession / Année: Médicomage # Travaille à Sainte-Mangouste # Donne un cours à Poudlard
Aspiration:
MessageSujet: Re: Love is just a game... (Sev')   Dim 12 Avr - 18:02

    « Vous ne pouviez pas faire comme tout le monde et envoyer un hibou ? Non c’est vrai, la banalité vous est inconnue. »
    « C'est pas comme si j'avais toujours un hibou dans la poche vous savez. »

    Certes. Faire un patronus demandait beaucoup d'énergie et des pensées agréables. Mais cela n'avait pas été si compliqué que cela. Des pensées agréables elle pouvait en avoir quand elle pensait à lui. Plus peut-être même que quand elle pensait à d'autres, d'autres personnes, d'autres lieux. Ils étaient liés alors... A défaut d'avoir la télépathie, à défaut d'attendre qu'un hibou daigne aller jusqu'à lui et revenir jusqu'à elle, elle avait opté pour le plus court. Le plus dangereux aussi peut-être mais... C'était ainsi. Son aigle s'était envolé et était allé retrouver la Vipère. Tiens d'ailleurs, comment était-il son patronus à lui ? Elle imaginait tout à fait un cobra, ou quelque chose de ce genre là, ça lui irait très bien. Enfin, il fallait des souvenirs heureux pour construire un patronus alors. Quelque chose en rapport avec Lily ? Rien ne servait de se poser cette question. Si tel était le cas, elle n'aurait jamais de réponse. Et puis, elle n'était même pas sure qu'il puisse faire un patronus. D'une il portait la Marque des Ténèbres et les membres de cette triste organisation n'étaient pas connu pour leur grande capacité à générer ce sort, et de deux, il était une créature, un vampire. Non. A tous les coups, il n'avait même plus de patronus depuis longtemps, s'il en avait déjà eu un un jour.

    « Je serais presque flatté de savoir que j’ai ma place en tête de liste. »

    Petit sourire qui avait répondu à cela. Oui il avait sa place en tête de liste. Et de droit. Que ce soit pour l'embêter comme elle disait, ou passer un agréable moment, il était toujours la cible désignée pour elle. Simplement parce qu'elle voulait passer du temps avec lui et qu'elle appréciait cela, malgré le fait que parfois, assez régulièrement ça finissait par une porte claquée violemment. Il était le seul avec qui elle se laissait aller à exprimer certaines choses, ce qui était totalement paradoxal quand on connaissait la personnalité de Rogue, et aussi celui avec lequel elle se prenait le plus souvent la tête, buté comme il était. Oui, leur situation était tout à fait particulière, mais ils en avaient tous deux conscience. Du moins, Violet en était convaincue. Mais si ses paroles avaient été pleines de gausseries, de la part du vampire, elle pouvait voir l'humeur de celui-ci s'assombrir minute après minute, et ce, pour une raison qu'elle n'était pas sure de comprendre. C'était toujours ainsi avec lui. Des doutes, des interrogations. Elle n'était pas certaine de réussir un jour à le comprendre vraiment.

    « Il est certain que je ne referai pas la même erreur une seconde fois, mademoiselle Thompson… » Ainsi donc, il était tout de même entré dans le jeu qu'elle avait esquissé. Comme si une relation professeur/élève existait encore entre eux. Relation qui n'était plus depuis bien longtemps déjà mais. Jeu. Simple jeu. Et ils survivraient à celui-ci comme aux autres assurément. Enfin. Elle espérait seulement qu'il ne finirait pas mal, comme trop souvent. « …bien que mon statut de… créature semble m’obliger a être présent pour vous. Un immense privilège que voila. »
    « Certains seraient prêts à tuer pour ça. »

    Clin d'oeil tout à fait ostentatoire qu'elle lui avait fait en réponse. Prêts à tuer. Peut-être pas jusque là tout de même mais... Combien d'hommes avaient tenté de rester dans sa vie ? Combien y étaient entrés en se battant des jours durant pour s'y imposer ? Un certain nombre. Mais seul un avait réussit le tour de force de s'y installer, à vie. Pour Hank et Paul, la situation était bien différente. Elle les tolérait. Les laissait faire mais savait les arrêter quand il le fallait. Oui, la situation était bien différente entre eux tous. Situation originale que peu pouvaient comprendre. Et assurément pas ces gamines gloussant stupidement. C'était pour cela qu'elle les avait trainés à l'intérieur, histoire d'être un peu tranquilles tous les deux. Chose qui était totalement impossible au milieu de la rue. Elle ignora sa remarque, levant seulement les yeux au ciel. Etre dans Honeydukes était loin d'être une épreuve tout de même. Et puis, s'il n'était pas content il n'avait qu'à regarder dehors au lieu de laisser son regard traîner sur les piles de bonbons et autres friandises en tout genre. Remarque qu'elle préféra garder pour elle, préférant ne pas ternir l'ambiance qui semblait être déjà sur le fil du rasoir.

    « Et c’est par dépit que vous m’avez appelez ? Ayant réaliser qu’aucun de vos amants ne pourrait venir vous tenir compagnie pour ce jour si… détestable. »
    « Qui vous a dit que c'est par dépit ? Mais vous avez raison de le souligner, à l'avenir je penserai à tenir une liste des potentiels amants de ma soirée et pourquoi pas je leur donnerai des rendez-vous décalé, histoire de profiter pleinement. Ce serait bien mieux certainement non ? »

    Elle avait senti sa jalousie dans ses paroles, mais ne l'avait pas apprécié. Elle avait voulu savoir si lui n'avait rien prévu avec quelqu'un d'autre et elle se retrouvait accusée de l'avoir choisi par dépit comme compagnon pour la Saint-Valentin. C'était profondément injuste comme accusation. Certes, elle voyait d'autres hommes. Et certes, il le savait. Mais, depuis le temps, elle pensait qu'il avait compris aussi que dans le lot, il n'y en avait qu'un qui comptait vraiment, et il se tenait droit devant elle. Il n'y en avait qu'un à qui elle avait laissé la possibilité de prendre de la place dans sa vie et il l'avait prise. Quant à Violet, elle ne savait pas quelle place elle tenait dans la sienne. Aucun indice ne lui avait été donné. Rien. Enfin. Si. Il lui avait dit tenir à elle. Il le lui avait prouvé plusieurs fois. Certes. Mais encore ? Elle ne savait même pas s'ils étaient censés être un couple ou pas du tout. Elle ne savait même pas s'il voyait quelqu'un d'autre ou pas. Sa question était pleinement légitime, mais il refusait d'y répondre. Comme toujours. Il faisait semblant de ne pas comprendre. L'attaquait sur un autre sujet pour mieux se cacher. Une attitude qui l'avait toujours déçue, et c'est ce sentiment qui prédomina une fois encore. La déception. Jamais il ne serait donc capable de dire les choses simplement ?

    « Vous auriez pu choisir le jour précédent, ou même demain, mais c’est le quatorze… »

    « Accident de calendrier certainement... » Paroles marmonnées. Bien sur que non. Bien sur que ce n'était pas un accident de calendrier. Une malheureuse coïncidence. Bien sur que non. C'était simplement... comment dire. Une volonté pleine et entière ? C'était certainement cela. Oui, elle avait voulu qu'il soit son Valentin cette année. Phrase qui faisait bien trop guimauve à son goût et qu'elle ne formulerait jamais à voix haute. Mais lui... Jamais il ne comprendrait apparement. Leur proximité n'était donc pas censée leur permettre ce genre... d'écart. Ensembles sans l'être. Apparement, c'était leur destinée. Joyeuse destinée que celle-ci.

    « Je n’ai aucun interet a rester ici, alors soit vous m’avez appeler parce que votre statut de calice réclame sa morsure, soit parce que vous étiez désespéré de n’avoir personne aujourd’hui, ce don je suis profondément.. désolé. »

    Regard noir qu'elle avait pu avoir pour lui. Comment pouvait-il montrer les choses ainsi ? Faire comme si seule la morsure était en jeu ? Faire comme si seul un manque particulier l'avait menée à faire cela ? Elle avait du se concentrer pour se calmer et ne pas lui hurler dessus au beau milieu de la boutique. Ce n'était vraiment pas l'endroit...

    « Dans ce cas vous pouvez détaler. Je n'ai pas envie de passer ma soirée avec une créature de mauvais poil débitant des inepties. »

    Une certaine blessure était lisible dans son regard. S'il le prenait comme ça... Rha. Elle le haïssait. Il n'y avait rien d'autre à dire. Si, plutôt. Avant de tourner les talons, elle avait tenu à lui dire une dernière chose. « C'est évident que le fait que je veuille passer la soirée avec quelqu'un que j'apprécie vous dépasse totalement !?! Mais bien sur, vous êtes toujours aussi incapable du MOINDRE effort. Idiot ! » Et elle était partie dans le rayon voisin, désirant calmer ses nerfs sur des friandises.

__________________________________________________________

    © SKY

    Check my vital signs,
    and no I'm still alive


    [ BOULEVARD OF BROKEN DREAMS ]
Revenir en haut Aller en bas
http://eloge-folie.forumactif.ws

Severus T. Rogue
{ Fonda - Une Vipère qui ne mâche pas ses mots !

avatar
Féminin
Messages : 263
Age du joueur : 26
Date d'inscription : 11/10/2008

- LEGILIMENS -
Relations:
Profession / Année: Professeur de Potions ; Directeur de Serpentard
Aspiration: Connaissance (priorité à la culture)
MessageSujet: Re: Love is just a game... (Sev')   Lun 13 Avr - 21:09

    « C'est pas comme si j'avais toujours un hibou dans la poche vous savez. »

    Oui, effectivement, on ne trouve pas ces bestioles aussi facilement qu'il avait voulu le souligner. Mais n'y avait-il pas un endroit ici qui permettait de trouver des hiboux ? -Il y avait bien longtemps que Severus n'était pas venu a Pré Au Lard, tout du moins en prenant le temps d'observer les lieux, car il avait toujours du accompagner les gamins, veiller a leur sécurité (chose qui l'avait toujours fais sourire, demander a un Mangemort de protéger des gosses...) Enfin, il devait reconnaître que l'idée de Violet n'était pas si mal que cela, mais un patronus lui avait certainement demandé une grande concentration d'énergie, de magie. Alors il s'inquiétait pour elle, il s'était inquiété pour la jeune femme. Car voir une bête argentée tourner autour de vous n'était jamais bon signe et pour le peu de fois qu'il avait lancé son propre patronus... effort qu'il ne réussissait pas a chaque fois. Les souvenirs heureux n'étaient pas toujours présent, voila pourquoi il avait failli mourir, une fois, incapable de penser a quelque chose d'agréable. Mais tout ceci était sans importance a présent, il n'avait plus besoin de patronus pour se défendre, les Détraqueurs ne le voyaient plus, il en avait vu la démonstration dans la forêt interdite. Souvenir qu'il chassa. Ce n'était pas la peine de repenser a ce jour là, un autre s'annonçait et pour une fois il n'était pas désagréable avec la jeune femme qui lui faisait fasse, juste trop moqueur.

    « Qui vous a dit que c'est par dépit ? Mais vous avez raison de le souligner, à l'avenir je penserai à tenir une liste des potentiels amants de ma soirée et pourquoi pas je leur donnerai des rendez-vous décalé, histoire de profiter pleinement. Ce serait bien mieux certainement non ? »
    Le regard éteint du vampire s’était soudainement illuminé d’une lueur de profonde jalousie a l’entente des paroles de son interlocutrice. Bien évidemment qu’il avait conscience des autres amants de celle-ci, mais l’entendre prononcer ces paroles, l’affirmer même était quelque chose de désagréable presque d’intolérable pour le vampire qui voyait son calice comme une exclusivité, une personne qui n’avait a se donner a d’autre, qui lui appartiendrait. Jalousie qui deviendrait destructrice si Severus n’y mettait pas un frein immédiatement. Il détourna le regard, serrant simplement ses poings pour contenir une colère sourde. Il n’avait fais que de la provoquer mais voila, il ne semblait pas avoir compris qu’elle répondait toujours, cherchant tout aussi bien a entacher son orgueil, sa fierté ou autre que lui pouvait essayé de la blesser. Adversaire, il ne parvenait a la voir autrement en cet instant. « Vous avez envoyer un patronus, c’est donc que l’envie de me voir fut subite et non autre chose… oh mais, votre précédent amant vous aurait-il déçu ? » Sourire narquois qui dévoila légèrement ses canines. Il était toujours effrayant a sourire ainsi, trop moqueur, vil et sûr de lui. Mais Violet avait suggéré l’idée d’une liste, d’un cahier qu’elle tiendrait alors autant s’informer, savoir pourquoi elle l’avait appeler lui et pas un autre… elle qui devait avoir tellement d’amants. Il haïssait cette pensée bien qu’il lui ait dis que ceci ne le dérangeait pas, qu’il n’en avait que faire. Illusion. Masque d’indifférence qu’il avait porté ce jour là, mais voila, il avait apparemment gagné un petit numéro dans la liste de Violet. Dépit soudain face a cette idée, n’être qu’un homme parmi les autres, pour elle. Imbécile jaloux.

    « Accident de calendrier certainement... »
    « Vous auriez besoin d’une date pour voir les personnes que vous appréciez ? » Un rictus déforma les traits de l’homme pendant quelques secondes. « Ce n’est qu’une excuse, un moyen de revoir des gens, ou alors de prouver qu’on aime quelqu’un… mais si il faut un jour spécial dans l’année pour cela, je plains ces imbéciles. » Paroles qui sonnèrent comme amères. L’idée qu’on ait besoin d’une date pour prouver a quelqu’un qu’il était important pour soi était totalement dérisoire. Le Maître des Potions ne comprenait pas. Attendre le quatorze février pour se déclarer ou prouver quelque chose… tout ceci était pitoyable.

    Et comme si les fois précédentes n’avaient pas suffit, comme si leur perpétuelles disputes ne lui apprenaient rien, Severus avait de nouveau commis une erreur. Parler de ce qu’il était, de la morsure alors que Violet avait uniquement souhaité le voir lui et pas la bête. Une nouvelle fois il réussissait a tout gâché, a croire que c’était là une habitude. « Dans ce cas vous pouvez détaler. Je n'ai pas envie de passer ma soirée avec une créature de mauvais poil débitant des inepties. » Paroles qui le touchèrent plus qu’il n’aurait voulu l’avouer. Créature, elle l’avait donc relégué a ce rang, ne le voyant plus que comme une bête… Ce cadavre. Mais c’Est-ce qu’il avait toujours voulu qu’elle voit et pas l’homme. Le monstre. Alors il aurait du être satisfait de cette appellation, qu’enfin elle le voit comme il était. Ce n’était pas ça, certainement pas. Lui montrer qu’elle attendait l’homme, lui, et qu’il venait de présenter la créature. Il ne pourrait donc jamais s’empêcher de la faire fuir.

    « C'est évident que le fait que je veuille passer la soirée avec quelqu'un que j'apprécie vous dépasse totalement !?! Mais bien sur, vous êtes toujours aussi incapable du MOINDRE effort. Idiot ! »

    Il n’avait strictement rien fais pour la retenir, accueillant ses paroles comme un coup de fouet. Lacération. Severus avait toujours appris a se méfier, a voir l’intérêt caché derrière une simple demande, de simples paroles. C’est pourquoi il ne s’était pas attendu a ces paroles, a ce que Violet souhaite sa présence pour ce qu’il était et non pour autre chose. Juste lui et rien d’autre. Et elle s’était échappée, se faufilant dans l’une des allées de la boutique. Il jura, maudissant la jeune femme avant de se décider a la retrouver, là, au milieu d’une allée parallèle a celle où ils se trouvaient. Une scène qui le fit sourire (toujours aussi ironiquement). Violet, en colère, au milieu d’une flopé de friandises, a vrai dire, le contraste était des plus intéressants. Il tenta d’ignorer les émotions de la Médicomage, mais Severus semblait avoir oublier que le lien était là pour ça et qu’a chaque fois qu’il contrarierait son calice, il se retrouverait avec sa haine multipliée. Frustrant, vraiment. Il s’était approché d’elle, sans bruit et lui murmura quelques paroles, sachant pertinemment qu’elle sursauterait pour ne pas l’avoir entendu approcher.

    « Ce sont les enfants qui boudent parce qu’ils n’ont pas ce qu’ils désirent. » La traiter de gamine aurait certainement eu le même effet car sa voix n’était en rien froide ou emplie de reproche, non. Juste moqueur. « Et regardez donc, c’est si touchant… vous vous êtes arrêtez précisément devant LE rayon qui propose des bonbons en forme de cœur… je douterai presque du hasard. » Il avait haussé un sourcil, prenant soudainement conscience qu’il haïssait vraiment cet endroit. Du rouge, des cœurs partout, a croire qu’il avait trouvé pire décoration qu’a Poudlard. Cependant, passé l’horreur que lui provoquait la vu de la couleur rouge, il devait avoué que se trouvé ici était quelque chose de dérangeant. ..
    Il parvenait enfin a comprendre qu’elle tenait à lui, et ceci l’effrayait plus qu’autre chose.

    « Mademoiselle Thompson a-t-elle enfin terminer de bouder ou dois-je lui acheter un bonbon pour qu’elle daigne sourire a nouveau ? »

    Totalement gamin, il le savait et uniquement Violet pouvait voir cette facette qui effacerait tout le personnage qu’il s’était construit.


__________________________________________________________

. The second one, an arrogant man driven mad with hopeless longing. ─C'était quelque chose en dehors de lui qu'il ne savait pas nommer. Une énergie silencieuse qui l'aveuglait et régissait ses journées. Une forme de défonce aussi, de destruction - © Doomsday & BloomyIcons
Revenir en haut Aller en bas

Violet A. Thompson
{ Fonda - Ex Piaf un peu folle sur les bord

avatar
Féminin
Messages : 1169
Age du joueur : 28
Localisation : En dangereuse compagnie
Age du perso. : 263 ans. Juste histoire d'être comme personne.
Date d'inscription : 11/10/2008

- LEGILIMENS -
Relations:
Profession / Année: Médicomage # Travaille à Sainte-Mangouste # Donne un cours à Poudlard
Aspiration:
MessageSujet: Re: Love is just a game... (Sev')   Mar 14 Avr - 22:25

    Evidemment, dire de telles choses revenait à le provoquer ouvertement. Mais il l'avait cherché, réellement. Après tout, avancer que Violet l'avait choisi par dépit était un affront en soit. D'autant plus quand on savait que Violet avait eu plus d'une occasion pour lui montrer combien elle tenait à lui donc... Elle avait passablement mal pris la remarque du Maître des potions. Et c'est un éclat de victoire qui avait brillé dans les yeux de la jeune médicomage en voyant la rage rentrée de Severus. Oui, elle avait d'autres amants. Mais oui, il lui suffisait également de prononcer quelques mots pour que tout cela prenne fin, seulement, il préférait l'attaquer sur le sujet plutôt que de lui demander de prendre en considération leur situation. Enfin, elle ne désespérait pas de parvenir à obtenir une telle demande de sa part, il fallait seulement qu'elle s'y prenne bien. Et puis, s'il lui demandait pas, ce serait tant pis pour lui, elle aurait tout fait pour l'encourager en ce sens.

    « Vous avez envoyer un patronus, c’est donc que l’envie de me voir fut subite et non autre chose… oh mais, votre précédent amant vous aurait-il déçu ? »
    « Disons plutôt que j'en ai un autre de réservé pour la soirée qui attend patiemment. A vous de voir s'il devra attendre pour rien ou pas. »

    Ce n'était qu'un mensonge, mais elle détestait réellement la tournure que prenait la conversation. Comme si elle passait sa vie à faire ça. Comme si elle n'avait que ses amants dans sa vie. Le fait, bien évidemment, qu'elle était seulement sortie de Sainte-Mangouste avant de rentrer chez elle ne l'avait apparement pas effleuré. Elle ne savait pas comment s'y prendre pour lui faire comprendre qu'il valait mieux que les autres pour elle. Elle était pourtant persuadée de le lui avoir fait comprendre, à de très nombreuses reprises déjà. Combien de fois lui avait-elle seulement rappelé qu'il était le seul qu'elle revoyait ? Et quand on pensait à la fréquence de leurs rencontres... Elle ne comprenait toujours pas comment il pouvait encore croire n'être qu'un amant parmi les autres, surtout après tout ce qu'elle lui avait donné. Dépit, déception face à une situation dans laquelle l'incompréhension planait toujours.

    « Vous auriez besoin d’une date pour voir les personnes que vous appréciez ? » Elle avait ouvert la bouche avant de la refermer aussitôt, ne sachant que lui répondre. Bien sur que non, c'était juste... Elle avait voulu le voir ce jour-là. Avec l'ambiance générale qui régnait sur le pays et dans le monde, elle n'avait pas eu envie d'être loin de lui, c'était tout. Mais vu comme il venait de le présenter... Apparement, même si elle venait à expliquer des heures durant sa position, il ne la comprendrait pas. « Ce n’est qu’une excuse, un moyen de revoir des gens, ou alors de prouver qu’on aime quelqu’un… mais si il faut un jour spécial dans l’année pour cela, je plains ces imbéciles. » Simple grognement en signe d'accord qui lui répondit. Certes, ce n'était qu'une excuse, alors pourquoi ne pas la prendre ? Mais en même temps... pour prouver que l'on aime quelqu'un. Paroles assez surréalistes dans la bouche de l'homme en noir. Si surréalistes d'ailleurs, qu'elle avait préféré ne pas les relever. Elle n'était pas là pour lui dire qu'elle l'aimait. Juste pour lui dire qu'elle tenait à lui. Enfin. Discussion qui pourrait s'avérer plus que dangereuse et qu'elle préférait ne pas soulever. Et puis, apparement, ils n'avaient pas besoin de parler de cela pour se disputer. Ses amants faisaient amplement le spectacle. Il n'avait même pas tenté de la retenir. Preuve s'il en était une qu'après tout, elle n'était et ne resterait qu'une vulgaire poche de sang à ses yeux. Poche de sang qui l'agaçait particulièrement à refuser de ne se donner qu'à lui. Ne pas le haïr devant une telle constatation était difficile en vérité. Elle le maudissait mentalement, observant l'étalage. Comment avait-elle pu s'attacher à un tel goujat ? Il était insupportable. Dès qu'elle faisait un effort pour lui, ce qui était loin d'être naturel chez elle, il s'arrangeait pour tout rabaisser, tout détruire. Il était littéralement infernal.

    « Ce sont les enfants qui boudent parce qu’ils n’ont pas ce qu’ils désirent. » Elle avait fait un bon, associé d'un léger cri de suprise. La main sur le coeur, elle lui jeta un regard noir. Il savait parfaitement l'effet qu'il lui faisait quand il se comportait ainsi. Il était donc obligé d'utiliser ses pouvoirs quand il était avec elle ? Ne pouvait-il pas se comporter normalement pendant quelques minutes ? Soupir d'agacement. Elle n'avait même pas pris la peine de lui répondre. « Et regardez donc, c’est si touchant… vous vous êtes arrêtez précisément devant LE rayon qui propose des bonbons en forme de cœur… je douterai presque du hasard. »

    « Vous... » Elle avait levé un doigt menaçant vers lui, le haïssant l'espace de quelques secondes encore. « Encore une remarque de ce genre et je transforme votre cape en peluche en forme de coeur ! » Colère teintée d'un amusement profond. Elle n'avait même pas remarqué la forme pour le moins original des friandises se trouvant devant elle. Des bonbons en forme de coeur. Ce qu'il ne fallait pas inventer... Mais ce n'était pas pour cet épisode totalement guimauve qu'elle comptait arrêter de suite de lui faire la tête. Après son attitude et ce qu'il avait dit, elle ne pouvait pas céder aussi facilement.

    « Mademoiselle Thompson a-t-elle enfin terminer de bouder ou dois-je lui acheter un bonbon pour qu’elle daigne sourire a nouveau ? »

    Elle s'était retournée vers lui, un grand sourire presque triomphant sur le visage. « Je crois qu'il va vous falloir m'en acheter au moins un. » Elle était amusée par la situation à présent. A la fois amusée et horrifiée en fait. S'il lui offrait vraiment ce bonbon en forme de coeur alors là... Ce serait vraiment une Saint-Valentin et vu leur situation. Enfin. Elle n'en était pas certaine mais offrir une telle chose ça voulait dire quelque chose à la base non ? Et ce quelque chose n'était pas présent n'est-ce-pas ? Doutes soudain qui l'envahissaient. Doutes qu'elle préféra balayer, attendant de voir si Severus oserait aller jusqu'au bout.

__________________________________________________________

    © SKY

    Check my vital signs,
    and no I'm still alive


    [ BOULEVARD OF BROKEN DREAMS ]
Revenir en haut Aller en bas
http://eloge-folie.forumactif.ws

Severus T. Rogue
{ Fonda - Une Vipère qui ne mâche pas ses mots !

avatar
Féminin
Messages : 263
Age du joueur : 26
Date d'inscription : 11/10/2008

- LEGILIMENS -
Relations:
Profession / Année: Professeur de Potions ; Directeur de Serpentard
Aspiration: Connaissance (priorité à la culture)
MessageSujet: Re: Love is just a game... (Sev')   Ven 17 Avr - 16:55

er

    Il avait hésité avant d'aller la rejoindre, après tout, franchir la porte de la boutique aurait été tout aussi simple et beaucoup moins risquer, car déjà il avait oublié toute rancune à l'égard de Violet, toute jalousie en rapport avec les autres hommes qu'elle voyait. « Encore une remarque de ce genre et je transforme votre cape en peluche en forme de coeur ! » Un rictus était apparu au coin de ses lèvres devant les paroles de la jeune femme, paroles qui annulait toute la colère qu'il pouvait encore lire dans son regard. Cependant, l'idée qu'elle avait suggérer était assez effrayante pour l'homme en noir. Sa cape... transformée en une chose aussi immonde qu'une peluche et dans la forme d'un coeur... non décidément, il ne valait mieux pas provoquer la Médicomage, ce que tout homme sensé aurait évité. Mais Severus, trop joueur, trop provocateur ne pu s'empêcher ces paroles :

    « Essayez donc.
    Après tout, ça ne sera qu'une énième transformation de ma cape, n'est-ce pas ? »


    Regard plus appuyé, menaçant. Il faisait ainsi référence à un certain épisode où il lui avait laissé sa cape... bout de tissu qui avait été transformé en écharpe par la jeune femme, ce qui l'avait étonné. Mais là, son idée était bien moins tentante. Après tout, qui aurait eu envie de voir sa cape transformée en une peluche totalement ridicule ? Personne, or il était certain qu’elle serait capable de mettre sa menace a exécution, enfin menace… il aurait juste un contre sort a prononcé, aussi son attitude était des plus puérile, une fois encore.

    Se taire, c'est certainement ce qu'il aurait eu de mieux a faire. Idée stupide qu'il avait évoquer et ceci pour quoi ? La voir sourire, croire qu'elle ne le haïssait pas. Stupidités auxquelles il semblait se livrer quand il était avec elle. Ce n'était pas logique. Violet ne pouvait pas changer son comportement et pourtant... « Je crois qu'il va vous falloir m'en acheter au moins un. » Il ne fut pas surpris par les mots de Violet mais choqué. Elle ne pouvait pas, non! Enfin... lui ne pouvait pas assumer ses paroles, aller jusqu'au bout et agir. Ce serait incompréhensible, irréel. Hallucination. Il avait déjà bien du mal de supporter la vu de ces coeurs rouges, alors là, lui offrir une de ces friandises, non, vraiment, Severus avait le don pour s'embarquer dans des situations impossible. Et s'il refusait ? S'il reculait a nouveau ? Qu'est-ce que ceci signifierait ? Qu'il la voyait comme une unique ressource de sang... mais en acceptant il officialiserait ce rendez-vous en le transformant en réelle St Valentin, ce dont il ne voulait pas. Severus n'avait pas besoin de ce jour, de ce quatorze février pour prouvé quoique ce soit a Violet. D'ailleurs, qu'avait-il a lui prouver ? Strictement rien. Pour lui, il avait été suffisamment clair. Elle était importante a ses yeux, mais pas plus, il ne pouvait demandé autre chose de leur relation, comme l'officialiser ou autre chose dans ce genre. A vrai dire, il craignait ceci plus que tout, qu'elle lui demande d'avouer des sentiments ou autre, qu'il lui prouve tenir à elle. Severus en était incapable. Alors ce simple geste, lui offrir cette chose aussi dérisoire signifierait plus qu'il ne pourrait le penser. Le Maître des Potions détourna le regard, fuyant, encore une fois. Incapable d'assumer un semblant d'attachement, de sentiment dans le cas présent et penser qu'il n'était plus capable d'éprouver quoique ce soit grâce a sa nouvelle condition l'arrangeait... aidait à trahir sa conscience.

    « Vous n’êtes plus une enfant Violet… a moins que je me sois trompé et qu’effectivement je puisse acheter votre conscience avec une friandise. »

    Paroles sèches alors que son regard avait balayé la boutique. Écœuré par toutes ces couleurs. Il en venait toujours au même fait, la destruction de tout ce qui pouvait s’apparenter à un instant de bonheur. Pourtant, ce n‘était pas faute d‘avoir essayer que de supprimer cette atmosphère glaciale, mais chacune de ses paroles ne faisaient que d‘appeler cela, le dégoût, la haine, le départ de l‘un d‘eux. Et il finirait par y arriver, comme toujours. A tout perdre… quoique, changer tout ceci, juste une fois, que perdrait-il ? Rien. Foutu dilemme auquel il se voyait être confronté, comme toujours, la simplicité ne s’imposerait pas d’elle-même. Le Maître des Potions s’était alors saisi de l’une des friandises dont la forme l’exécrait tant. Ainsi il avait fais son choix, et certainement pas le plus simple cette fois-ci. Quoiqu’il en soit, il devait a présent aller payer cette chose misérable qu’il tenait entre ses doigts et Severus n’osait imaginé le sourire moqueur qui se dessinerait sur le visage du gérant de la boutique en voyant le Mangemort acheter CA. Il détestait ce jour, plus que jamais en cet instant et se souvenait parfaitement pourquoi il avait toujours détester le mot « relation ». Assumer, il n’avait plus que cela à faire. Et comme il l’avait prévu, l’air plus que moqueur sur le visage du gérant lui fit regretter son geste, regard assassin que Severus lui adressa aussitôt, presque désireux par la suite de lui lancer un « oubliette ». L’homme en noir avait aussitôt tendu la friandise a la jeune femme une fois payé, ne désirant plus toucher cette chose et c‘est presque aussitôt qu‘il l‘avait mener a l‘extérieur de la boutique, certain qu‘ici il pourrait oublier ce qu‘il venait de se passer.

    « C’est l’unique et dernière fois… » Mots qui sonnèrent comme une menace et pourtant, c’était plus pour lui qu’autre chose. Toutefois, il était certain que le Maître des Potions n’entrerait plus dans cette boutique avant un moment. « et en espérant que ce soit mangeable… et cessez de regarder cette chose comme ça, ce n’est qu’une friandise, pas un trophée. » Incompréhension soudaine en la voyant observer ce qu’il venait de lui acheter avec une trop grande insistance.

__________________________________________________________

. The second one, an arrogant man driven mad with hopeless longing. ─C'était quelque chose en dehors de lui qu'il ne savait pas nommer. Une énergie silencieuse qui l'aveuglait et régissait ses journées. Une forme de défonce aussi, de destruction - © Doomsday & BloomyIcons
Revenir en haut Aller en bas

Violet A. Thompson
{ Fonda - Ex Piaf un peu folle sur les bord

avatar
Féminin
Messages : 1169
Age du joueur : 28
Localisation : En dangereuse compagnie
Age du perso. : 263 ans. Juste histoire d'être comme personne.
Date d'inscription : 11/10/2008

- LEGILIMENS -
Relations:
Profession / Année: Médicomage # Travaille à Sainte-Mangouste # Donne un cours à Poudlard
Aspiration:
MessageSujet: Re: Love is just a game... (Sev')   Sam 18 Avr - 16:45

    Elle n'aurait pas du lui proposer ça. Transformer sa cape en une chose aussi affreuse... Elle n'en serait jamais capable. Ne serait-ce que parce que se balader avec un homme traînant ça dans ses bras n'était pas imaginable. Non. Aussi, elle n'avait qu'une chose à espérer : qu'il plie de suite et ne pousse pas la provocation jusqu'au bout, ce dont il était bien capable, hélas. Quoique... Severus avec une peluche en forme de coeur dans les bras... La scène aurait de quoi faire rire toute une assemblée. Pour ainsi dire, il ne lui resterait pas le moindre semblant d'honneur si elle osait faire cela. Allez. Pour son honneur, il ne pousserait pas la provocation jusqu'au bout, ce que Violet espérait profondément.

    « Essayez donc.
    Après tout, ça ne sera qu'une énième transformation de ma cape, n'est-ce pas ? »


    Elle était restée bouchée bée l'espace d'une seconde devant sa réplique. Entre la provocation ultime et le rappel des multiples utilisations qu'elle avait déjà pu faire de sa cape... Il était vrai que plus d'une fois la cape de Severus avait finit en écharpe, couverture ou même tout simplement en objet à tout faire pour Violet. Mais bon, il lui avait preté sa cape sans jamais la lui redemander aussi, elle en avait fait bon usage. Et puis... Elle n'avait rien à se reprocher sur le sujet. Elle aimait sa cape, elle aimait avoir l'impression qu'il était avec elle donc. Voilà. Trève d'excuses. C'était ainsi et pas autrement. « Une de plus en effet. Jamais tentée j'en suis certaine. Et... la nouveauté ne fait jamais de mal à personne n'est-ce-pas ? » Provocation, une de plus. Lui faire croire qu'elle irait au bout. Tenter du moins de le lui faire croire. Elle avait même sortie sa baguette, la pointant sur le bout de tissu, un sourcil relevé, profondément amusée par la situation. Lui faire croire jusqu'au bout qu'elle le ferait. « Un directeur de Serpentard avec un tel objet dans les bras. Dommage que nous ne soyons pas au milieu de Poudlar, je suis sure que le spectacle aurait eu du succès mais... tant pis. » Geste du poignet qu'elle avait eu, lançant son sort. Seulement... Elle n'avait pas transformé sa cape en peluche ridicule. Non. Bien au contraire. En vérité... Elle s'était contentée de transformer celle-ci en écharpe de Serpentard, ayant pour particularité de ne pas porter le blason de cette maison mais bien celui des volatiles que représentait Violet. « Je ne tiens pas à me balader avec ... un romantique de trop pathétique. » Explication cinglante lancée avant qu'il ne la vexe à nouveau et qu'elle ne fuit dans le rayon d'à côté.

    Sa petite phrase avait fait son effet. Il lui avait proposé de lui en acheter un alors, qu'il le fasse. Après tout, il avait décidé de jouer au gamin en la vexant réellement aussi, il fallait qu'il fasse quelque chose de sensible pour se faire pardonner. Même s'il était vrai que la situation était à risque. Après tout, s'il refusait, Violet serait plus vexée encore et cette soirée qui devait s'annoncer agréable finirait en désastre total, mais s'il acceptait, elle n'avait pas la moindre idée de sa réaction face à un tel... cadeau. Forme particulière du bonbon qui venait un peu trop lui rappeler la date à son goût. Ils n'étaient pas en couple aussi... Ils ne pouvaient pas être Valentin et Valentine. Chacun tenait juste à l'autre après... Il ne fallait pas chercher plus loin. Pas qu'elle n'était pas prête à franchir et que lui non plus ne franchirait certainement pas. Et pourtant, à chaque rencontre, chaque échange le lien se faisait plus fort, et plus différent aussi. Plus seulement calice/vampire mais autre chose commençait à naître. Un attachement auquel Violet n'était pas habitué et qui la dérangeait réellement. Attachement qu'elle ne reniait pas pour autant. Mais elle attendait, une réponse, une réaction. Et quand celle-ci arriva c'est une nouvelle déception qui s'abatit sur elle. Il fuyait, une fois encore, même pas capable d'un geste vers elle pour se faire pardonner. Toujours incapable du moindre effort. Regard qu'elle avait reporté sur l'étalage, préférant ne pas montrer cette déception. Le cacher, comme si cela pouvait aider.

    « Vous n’êtes plus une enfant Violet… a moins que je me sois trompé et qu’effectivement je puisse acheter votre conscience avec une friandise. »
    « La question n'est pas là Severus... Mais oubliez. Ca vaudra mieux. »

    Paroles lasses. Bien. Donc il ne le ferait pas. Il ne ferait pas le moindre effort pour se faire pardonner. D'ailleurs, comprenant cela elle s'était éloignée de quelques pas, croisant les bras. Profond imbécile. Elle avait beau lui avoir dit déjà plus d'une chose, lui avoir déclaré plus d'une fois tenir à lui, jamais, mais jamais il ne faisait le moindre effort pour elle, pour la récupérer. C'était presque toujours le manque qui les rabibochait et rarement les paroles. Situations pathétique et ridicule que voilà. Incapable. Elle le haïssait quand il agissait comme cela. Enfin... Si elle avait vu ce qu'il avait fait, peut-être ne le haïrait-elle plus du tout. Elle l'avait senti passer derrière elle pour se diriger vers le comptoir. Oeil interrogatif qu'elle posa sur lui. Il n'avait tout de même pas... Si. Merlin. Il l'avait fait. Air profondément choqué qu'elle affichait à présent. Il l'avait acheté. Et quand il le lui tendait, elle le prit dans sa main sans y faire réellement attention. Littéralement bloquée par ce qu'il venait de se passer. Elle ne pouvait pas y croire. C'était impossible. Il ne pouvait lui avoir acheté ça. C'était littéralement impossible. Elle l'avait suivi dehors sans opposer la moindre résistance et sans saluer le gérant non plus.

    « C’est l’unique et dernière fois… » Elle n'avait pas relevé sa phrase, obnubilé totalement par ce qu'elle venait de recevoir de la part de Severus. Un bonbon en forme de coeur, ça paraissait tellement impossible. Surnaturel. Et encore plus venant de la part de Severus. Digne d'un adolescent de 13 ans. Ce n'était pas possible. Il n'avait pas pu lui offrir ça. Elle ne parvenait pas à le croire et pourtant, le bonbon était là, dans sa main. Toujours présent. « et en espérant que ce soit mangeable… et cessez de regarder cette chose comme ça, ce n’est qu’une friandise, pas un trophée.

    Elle s'était tournée vers lui, le regard brillant. S'il n'avait pas l'air du tout à son aise après un tel acte, Violet restait encore sous le choc. Finalement, malgré tout ce qu'elle avait pu dire et penser, il l'avait fait cet effort. Son sourire n'avait fait que s'élargir alors qu'elle l'observait et finalement, ne pouvant plus se retenir, d'une manière totalement spontannée, elle s'était jetée à son cou, déposant ses lèvres lèvres sur les siennes avant de laisser sa tête reposer dans son cou. « Il faut croire qu'une friandise peut parfois suffir... » Elle s'était soudainement retirée de son cou, observant les alentours avec anxiété. Utch. Et si quelqu'un les avait vu ? Mais non, apparement. Personne n'était là, les élèves avaient déjà du retourner vers le Château pour se rendre au bal. Soulagement que ceci. Regard qu'elle osa à nouveau vers lui. Il n'allait pas la tuer pour ce qu'elle venait de faire ? Ce n'était rien, juste un remerciement. Il pouvait pas lui en vouloir pour cela tout de même ? A vrai dire, Violet ne savait plus vraiment où se mettre.

__________________________________________________________

    © SKY

    Check my vital signs,
    and no I'm still alive


    [ BOULEVARD OF BROKEN DREAMS ]
Revenir en haut Aller en bas
http://eloge-folie.forumactif.ws

Severus T. Rogue
{ Fonda - Une Vipère qui ne mâche pas ses mots !

avatar
Féminin
Messages : 263
Age du joueur : 26
Date d'inscription : 11/10/2008

- LEGILIMENS -
Relations:
Profession / Année: Professeur de Potions ; Directeur de Serpentard
Aspiration: Connaissance (priorité à la culture)
MessageSujet: Re: Love is just a game... (Sev')   Sam 18 Avr - 20:20

    « Un directeur de Serpentard avec un tel objet dans les bras. Dommage que nous ne soyons pas au milieu de Poudlard, je suis sure que le spectacle aurait eu du succès mais... tant pis. »
    « J'apprécie votre sens de la compassion... Pourquoi ne pas rentrer a Poudlard et montrer a tous vos talents en métamorphose ? Je suis certain que Minerva serait ravie de les voir. »

    Sourire narquois qu'il afficha. Parler de Minerva après ce qu'il s'était passé l'autre jour n'était certainement pas la meilleure chose, d'ailleurs, ils n'en avaient pas reparlé. Et Severus venait de rappeler cette épisode par une remarque tout a fait épineuse. Certainement qu'il aurait du s'abstenir de toute remarque en fin de compte. Car si il avait vu la baguette de Violet, il n'avait perçu son geste et ce qu'il entraîna. Sa cape s'était comme volatilisée... ou plutôt qu'elle avait pris une autre apparence. Écharpe qu'il tenait dans sa main. Sourire presque victorieux qu'il affichait. « Il semblerait que vos talents soient... » mais il n'eut le temps de finir, car si il avait apperçu les couleurs de Serpentard en premier, Severus avait omis la bestiole qui gambadait joyeusement dessus. Un piaf, une chose ailée. Regard assassin qu'il dirigea a l'encontre de la jeune femme qui venait de s'enfuir... Il avait aussitôt murmuré un contre sort, retrouvant alors sa cape sombre avant qu'il ne la rejoigne...

    Il ne comprenait pas son comportement. Une enfant, c'était ce a quoi elle lui faisait penser a rester ainsi figé, presque hypnotisée par ce qu'elle tenait dans ses mains, ce qu'il lui avait acheté. Certes, ce n'était pas commun de la part de Severus, et jamais personne n'aurait pu soupçonner qu'un jour il soit capable de ceci -en excluant l'Imperium- d'offrir quelque chose a quelqu'un. Bien entendu que c'était une friandise, quelque chose de simple, sans réel intérêt quand on le regarde dans une boutique mais là... par son geste, et parce que cette idée avait été la sienne, tout prenait un sens beaucoup plus complexe, adulte en quelque sorte. Peur soudaine a laquelle il était soumis. Que verrait Violet dans son geste ? Et si c'était justement parce qu'elle avait entrevu une quelconque intention qu'elle se comportait ainsi ? Il appréhendais sa réaction... réaction qui fut tout sauf a quoi il s'était imaginé. Ses yeux, cette étrange lueur dans son regard qu'il ne connaissait pas, et ce sourire... non, elle. Trop tard. Il aurait eu le temps de se reculer, très certainement, mais l'homme en noir n'avait pas bougé alors qu'elle s'était jeté a son cou, l'embrassant. Mais lui, trop choqué parce qu'il venait de se passer n'avait pas répondu a son geste, pas plus qu'a ses mots : « Il faut croire qu'une friandise peut parfois suffire... » . Tout ceci était incompréhensible pour le Maître des Potions, lui qui s'était toujours contenté de sa propre vie, lui qui ne s'était jamais soucier du bonheur des autres... Violet. A défaut de n'avoir cesser de reculer, de fuir, il venait a présent d'accepter une nouvelle étape dans leur relation. Geste bien trop emplie de sens... a un tel point qu'il ne savait plus comment réagir, n'ayant pas prévu ceci, n'ayant pas été capable d'entrevoir ce comportement de Violet. En temps normal, il était certain que Severus l'aurait repoussé, qu'il lui aurait tourné le dos mais là... elle s'était reculée d'elle-même alors que lui semblait plus perdu que jamais. Effrayé. Et il n'avait toujours pas songé a la possibilité que quelqu'un ait pu les voir, ceci semblait être infime, pour le moment...

    Les yeux noirs s'étaient plongés dans ceux de la jeune femme. Terreur qui se lisait toujours dans le regard du Prince alors qu'il tentait de comprendre le comportement de Violet, et le sien, cette incapacité a faire le moindre geste, a prononcer la moindre parole. Perdu. Qu'il s'énerve, l'insulte aurait été préférable, au moins, il aurait été lui-même. Homme incapable de se soucier des autres, homme dont seul l'image qu'il donnait au monde lui était importante. Sorcier dénué de toute pitié, de sentiment ? Non. Il n'avait pas droit a ce privilège qu'il pensait pourtant posséder. Alors il s'était brutalement reculé, comme conscient de quelque chose qui l'aurait mis en danger. Elle ? Assurément que Violet était ce danger, après tout, elle avait su voir l'autre facette, celle qu'il pensait avoir détruite. Faiblesse qu'il ne devait pas montrer, mais il n'était que cela en cet instant. Gamin effrayé par ce qu'il ne comprenait pas. Sentiments qui n'avaient pas a existé. Il n'en voulait pas, n'avait plus besoin de ceci, c'était... de trop. Il ne pouvait pas gérer ça, pas en plus de ce qu’il était devenu, de ce qui le liait a l'ancienne Serdaigle. Le lien calice/vampire était bien assez suffisant sans qu'il ait besoin d'éprouver autre chose. Perdition.

    « Comment dois-je vous voir... maintenant ? » Les mots avaient finalement franchis ses lèvres. Murmures que furent ses paroles pour une question incompréhensible. ‘’ Maintenant…’’ et pourtant, il faisait parfaitement référence a ce qu'il venait de se passer, a ce simple geste qu'il avait eu, et au comportement de Violet. La relation qui les liait par le sang n'était plus l'unique, il devait a présent l'avouer, mettre des mots là dessus, mais ceci était au dessus de ses possibilités, capacités... Le Prince ne possédait pas les mots pour qualifié leur relation, alors c'était à elle de le faire. Lâcheté ? Non, c'était autre chose, une crainte qui ne l'avait jamais réellement quitté, une crainte qui l'avait empêché de se montrer autrement que haïssable. Aucune attache, que le monde l'oublie. Il venait de trahir chacun de ses principes. « Poche de Sang n'est plus suffisant comme surnom, aidez-moi a trouver quelque chose qui pourrait mieux vous convenir... » Ombre d'un sourire qui était apparu sur le visage du vampire. « Gamine, ceci pourrait convenir, après tout, vous vous satisfaisiez d'une friandise, et votre comportement pourrait s'apparenter a une adolescente. » Ce n'était que provocation, pour le nombre de fois où il avait songé a une enfant en la voyant agir, mais ceci ne conviendrait pas, du tout.

    Il avait fais quelque pas dans sa direction, s'approchant d'elle jusqu'a ce qu'il puisse la frôler. Murmures qu'il fit tout contre son oreille: « Mlle Thompson vous êtes certainement la personne la plus idiote qu'il soit pour vous être attachée a un vampire, mais j'admire votre folie. » Si ses paroles auraient pu être sarcastiques, elles ne l'étaient pas dans ce contexte présent. Severus était simplement moqueur, trop joueur, aussi, il ne voyait jamais les limites. Et comme si il tenait a prouver quelque chose, ses lèvres avaient effleuré le cou de la jeune femme. « Et j’ose espérer que vous savez danser. » Paroles qui une nouvelle fois semblaient sortir de nul part. Mais il faisait bien référence a un événement précis. Cette idée complètement idiote du Vieux Fou et Severus ne comptait pas partager son calice, Violet, avec le moindre gamin de cette école.


__________________________________________________________

. The second one, an arrogant man driven mad with hopeless longing. ─C'était quelque chose en dehors de lui qu'il ne savait pas nommer. Une énergie silencieuse qui l'aveuglait et régissait ses journées. Une forme de défonce aussi, de destruction - © Doomsday & BloomyIcons
Revenir en haut Aller en bas

Violet A. Thompson
{ Fonda - Ex Piaf un peu folle sur les bord

avatar
Féminin
Messages : 1169
Age du joueur : 28
Localisation : En dangereuse compagnie
Age du perso. : 263 ans. Juste histoire d'être comme personne.
Date d'inscription : 11/10/2008

- LEGILIMENS -
Relations:
Profession / Année: Médicomage # Travaille à Sainte-Mangouste # Donne un cours à Poudlard
Aspiration:
MessageSujet: Re: Love is just a game... (Sev')   Sam 18 Avr - 23:32

    « J'apprécie votre sens de la compassion... Pourquoi ne pas rentrer a Poudlard et montrer a tous vos talents en métamorphose ? Je suis certain que Minerva serait ravie de les voir. »

    Minerva. Pourquoi fallait-il qu'il évoquer Minerva à présent ? Regard qui s'était quelque peu fait plus intense l'espace de quelques secondes, comme pour comprendre s'il y avait un sens aché à ses mots. Minerva qui les avait surpris tous deux dans une situation particulièrement compromettante dont ils n'avaient pas parlé. Dont Violet n'était absolument pas sure de vouloir évoquer à nouveau, moment peu glorieux qu'ils avaient vécu dans cette fichu salle des professeurs. Mais pourquoi diable faisait-il allusion à cela maintenant ? « Minerva a déjà vu suffisament de mes talents comme ça à mon sens. A moins que vous ne teniez à ce qu'on lui démontre une fois encore nos... capacités ? » Air tout à fait provocateur et moqueur qu'elle affichait à présent. Minerva... Il était hors de question que celle-ci les surprenne à nouveau en pleine débauche. C'était même hors de question en vérité. Elle avait déjà suffisament eu honte comme cela de se faire surprendre sans qu'elle n'ai envie de retenter l'expérience. Enfin. Pour sa peine, elle avait changé sa cape en autre chose, de façon suffisament subtile pour qu'il ne s'en rende pas compte au premier coup d'oeil. Pure réussite que cela.

    « Il semblerait que vos talents soient... »
    « vraiment développés. Je sais. Merci du compliment Severus. »

    Sourire vainqueur qu'elle arborait à présent. Elle avait vaincu le Maître des Potions à son propre jeu. Et toutre fière d'elle, elle avait espéré obtenir gain de cause mais elle ne l'avait pas eu. Du moins, pas sur le coup. Elle s'était éloignée de lui avant de lui revenir aussi sec en voyant le geste si particulier qu'il avait eu pour elle. Elle l'avait embrassé, le serrant contre elle. Qu'il soit capable d'un tel geste... Jamais elle ne s'y serait attendue. Jamais elle n'aurait pensé qu'il puisse oser faire cela. Mais si, il l'avait fait. Ce véritable geste pour elle. Et qu'importe s'il ne réagissait pas, elle s'en moquait, il en avait fait suffisament pour elle. Enfin, quand elle avait croisé son regard, elle s'était immédiatement reculé. Il avait l'air terrifié, terrorisé par son attitude, certainement. Par une chose qu'elle n'était pas certaine de cerner du moins. Prénom qu'elle murmurait, le sien. Elle l'avait choqué sans comprendre réellement pourquoi. Inquiétude qui était lisible dans son regard. Profonde. Qu'avait-il ? Qu'il lui parle. Prénom qu'elle avait murmuré à nouveau. Severus. Qu'il dise quelque chose, lui parle. Elle détestait cette catatonie dans laquelle il semblait avoir plongé. Ca ne lui ressemblait pas, ce n'était pas lui. Elle avait esquissé un geste vers son visage mais il s'était soustrait à cela, et elle s'était ravisée sur le champ, ramenant sa main à elle, ne le quittant pas des yeux pour autant. Interrogations, profondes, nombreuses, et panique qui la gagnait seconde après seconde face à ce silence. Qu'il dise quelque chose, s'exprime, ouvertement, sans avoir peur de quoi que ce soit. Il ne devait pas avoir peur, il n'y avait pas de quoi. Elle ne voulait pas lui faire de mal. Et puis, Severus n'avait jamais peur... Elle n'aimait pas quand il avait peur.

    « Comment dois-je vous voir... maintenant ? »
    « Je... Comment ça ? »

    Elle n'était pas certaine de comprendre ce qu'il voulait dire par là. Son instinct avait la réponse, certes mais... non. Elle ne pouvait décemment penser qu'il faisait allusion à une situation plus sérieuse qu'elle ne l'était entre eux deux. Mais ce 'maintenant'. Comme si ce qui venait de se passer devait tout changer. Interrogation qui était lisible dans le regard de la jeune femme. Elle n'avait pas osé bouger, de peur qu'il ne recule à nouveau. Attendant qu'il accepte de reprendre la parole, de s'exprimer, de lui en dire plus. L'attendant, religieusement. Chose qu'elle savait faire à présent... « Poche de Sang n'est plus suffisant comme surnom, aidez-moi a trouver quelque chose qui pourrait mieux vous convenir... » Lente compréhension qui s'affichait dans son regard, mais elle ne voulait avoir trop d'espoir, elle se refusait à cela, mais ses paroles, et celles qu'il prononça ensuite... Compréhension qui ne pouvait se faire que de plus en plus présente. « Gamine, ceci pourrait convenir, après tout, vous vous satisfaisiez d'une friandise, et votre comportement pourrait s'apparenter a une adolescente. »

    « Et le votre à celui d'un grand gamin... » Des paroles qui n'étaient nullement aggressives, éclat d'amusement au contraire qui avait répondu à ses paroles. Elle savait très bien que parfois elle agissait de manière bien trop spontannée et que ses actes n'avaient rien de ceux d'un adulte mais... Il l'appréciait ainsi apparement. Et dans ce cas-là, elle n'avait rien à se reprocher. Ils savaient tous deux être passablement puérils quand ils le voulaient, aussi, cela ne comptait point. Elle l'avait laissé s'approcher d'elle sans reculer aucunement, saluant son initiative d'un sourire au contraire. Le laissant venir là, tout contre elle.

    « Mlle Thompson vous êtes certainement la personne la plus idiote qu'il soit pour vous être attachée a un vampire, mais j'admire votre folie. »
    « Merci Professeur Rogue... Cette folie est toute à vous. »

    Elle s'était encore un peu plus rapprochée de lui, collant leurs deux corps. Le sentir ainsi, près d'elle, elle ne demandait rien de mieux en vérité et quand elle sentit ses lèvres effleurer son cou, elle passa doucement une mains dans ses cheveux. On ne savait pas précisément ce qui les unissait mais une chose était certaine, ils étaient bien ensembles, et c'était tout ce qui importait à Violet en vérité. « Et j’ose espérer que vous savez danser. » Elle avait relevé la tête vers lui, une lueur de surprise inscrire dans ses pupilles. Danser. Le bal. Elle en avait entendu parler oui... Plus d'une fois à vrai dire, mais jamais elle n'avait osé en parler avec lui. Conversation qui semblait être totalement impossible quelques semaines auparavant encore.

    « Quand j'ai un bon cavalier oui. Dois-je comprendre que vous m'invitez à me rendre au bal en votre compagnie ? »

    Vouvouiement qui était toujours présent, mais c'était bien la seule chose dans leur attitude qui pouvait faire croire qu'ils n'étaient que de simples collègues. Ainsi, pendue à son cou, murmurant tout contre ses lèvres, Violet profitait tout simplement de cet instant. Elle et Severus au bal de la Saint-Valentin. Ce serait le tableau idéal en effet. Seulement... Il y avait un détail qui pouvait venir détruire tout leur plan. « Seulement Dumbledore va faire lui même les couples pour la soirée. Mais je ne veux pas y aller avec un autre... » Ainsi, elle avait dit à mots couverts ce qu'elle considérait qu'ils étaient tous deux. Ce mot que Severus n'était pas parvenu à lâcher juste avant. Couple. Pour elle c'était ce qu'ils formaient. Lèvres qu'elle avait déposé dans son cou. Elle ne voulait pas passer la soirée avec un autre. Elle voulait seulement et uniquement passer sa soirée avec lui. Juste qu'ils soient ensembles, pour de vrai, pour une fois. Croire que leur situation était tout à fait normale. Elle voulait croire en cela, pour la première fois de sa vie, elle voulait croire que former un couple avec quelqu'un était possible. Elle voulait croire que peut-être, ils pourraient avoir une chance. Peut-être...

__________________________________________________________

    © SKY

    Check my vital signs,
    and no I'm still alive


    [ BOULEVARD OF BROKEN DREAMS ]
Revenir en haut Aller en bas
http://eloge-folie.forumactif.ws

Severus T. Rogue
{ Fonda - Une Vipère qui ne mâche pas ses mots !

avatar
Féminin
Messages : 263
Age du joueur : 26
Date d'inscription : 11/10/2008

- LEGILIMENS -
Relations:
Profession / Année: Professeur de Potions ; Directeur de Serpentard
Aspiration: Connaissance (priorité à la culture)
MessageSujet: Re: Love is just a game... (Sev')   Dim 19 Avr - 2:36



    « Minerva a déjà vu suffisamment de mes talents comme ça à mon sens. A moins que vous ne teniez à ce qu'on lui démontre une fois encore nos... capacités ? »
    « Pourquoi pas... voyons, quel lieu de Poudlard pouvons-nous choisir pour être certain qu'elle vienne nous surprendre ? »

    Épisode particulièrement chaotique. Severus avait su y faire impasse immédiatement, mais maintenant qu'il y repensait, que les images inondaient son esprit. Choc certain. Ainsi il se souvenait parfaitement pourquoi il avait hait Violet, cette étrange et fascinante capacité a n'avoir que faire des conséquences. Mais voila, il s'était retrouvé dans une situation plus que compromettante et il espérait que la Directrice des Gryffondor n'en ai touché mot a personne, mais connaissant la vengeance dont elle pouvait faire preuve. Mesquinerie certaine. C’est pourquoi il ne voulait surtout pas réitérer l’expérience et surtout pas dans cet optique de se faire surprendre. Sa réputation était déjà entachée, alors là, il était certain que Minerva s’empresserait de marqué -débauché- sur le front du Directeur de Serpentard… et ceci en plus de -gamin- selon les dires de Violet. Il ne la remercierait jamais assez pour ce nouveau surnom, vraiment.

    « Merci Professeur Rogue... Cette folie est toute à vous. »
    « Je suis plus que ravi de cette nouvelle… possession. »

    Il avait levé les yeux au ciel, inconscient du monde, des yeux qui pouvaient les voir. Si proche de quelqu'un. Assurément qu'un élève en aurait fais un arrêt cardiaque a les voir ainsi, a le voir. Car si Severus était connu pour son asociabilité, sa haine intarissable, beaucoup supposaient qu'il avait du perdre son coeur quelque part ou qu'il n'en avait jamais eu du tout ( ce qui a présent n'était plus si faux que cela ) mais il ne tenait pas alimenter toutes les rumeurs de Poudlard. Cependant, l'instant lui paru rare et presque unique quand il revoyait leur précédentes rencontres lui fit oublier tout cela. Calculs qui n'étaient plus. Distance qu'il ne chercha pas a rétablir. Car quoiqu'il dise, il appréciait ces contacts, simples. Il appréciait de l'avoir dans ses bras, de la sentir contre lui. Vivante. Attitude totalement pathétique, il le savait, lui-même se demandait encore comment il pouvait laisser ceci, comment il avait fais pour ne pas hurler, reculer. Il n'avait jamais apprécier ce genre de chose, ayant repousser le peu d'imbéciles qui s'étaient risqué a le comprendre, a écarter les pans de sa carapace, et là. Violet. Certaines choses resteraient inexpliquées et c'était certainement mieux ainsi. Arrêt des questions... Mais si son attitude avait de quoi choqué, ses paroles encore plus, si bien qu'il ne fut pas surpris par ce qu'il pu lire dans les yeux de la jeune femme. Oui, il lui avait bel et bien demandé si elle acceptait de venir au bal avec lui. Certes, d'une façon détournée, (il n'aurait jamais posé la question directement) mais l'intention, la question était là. Et a défaut de la voir danser avec n'importe qui ou quoi (non, il ne songeait pas du tout a une certaine bestiole), Severus préférait l'avoir comme cavalière.

    « Quand j'ai un bon cavalier oui. Dois-je comprendre que vous m'invitez à me rendre au bal en votre compagnie ? »
    « A moins que vous préfériez la compagnie d'un Lion ou je ne sais quelle autre personne... tenez, Lupin. Après tout, ça ne serait qu'une autre créature... »

    Voix plus froide, plus sèche que précédemment alors que ses pupilles flamboyèrent de haine l'espace d'un instant a la simple évocation du Loup Garou. Il n'osait imaginé ceci, Violet et cette bête immonde, dernier Maraudeur de surcroît. Toutefois, un problème se posait, non pas que le bal le dérangeait, la danse n'était pas la question, mais le fait que lui, en plusieurs années d'enseignements et de nombreux bals écoulés se décide enfin a danser avec quelqu'un ferrait assurément parler tout le château. Il imaginait déjà les réactions et a vrai dire, ceci l'effrayait, un peu. Car en plus de donner a tout Poudlard un nouveau sujet de discussion pour les décennies a venir, le Directeur de Serpentard officialiserait un peu plus sa relation avec Violet. Erreurs sur erreurs qu'il semblait enchaîner et pourtant, non... il avait parfaitement connaissance de tout cela, de ce qu'impliquait un tel choix, une telle demande. Cependant, il n'était certainement pas prêt a entendre les paroles de Violet, car un éclat de rage traversa ses pupilles d'encre.

    « Seulement Dumbledore va faire lui même les couples pour la soirée. Mais je ne veux pas y aller avec un autre... »
    « Vieux Fou. » Nom qu'il murmura avec une rancoeur sans pareille. Il avait détourné le visage. Ce n'était tout simplement pas possible et pourquoi n'était-il pas au courant ? Ceci lui aurait évité une stupide demande a Violet, et qui plus est inutile. Avec qui se retrouverait-elle ? Et lui ? Panique soudaine en réalisant le peu de femmes qu'il y avait dans l'équipe enseignante et c'est avec horreur que l'image de Minerva se forma dans son esprit. Non. Il ne pouvait tout simplement pas faire ceci, mais connaissant Albus, il était certain que de voir les Directeurs respectifs des Lions et Vipères ensemble a un bal l'amuserait. Cinglé qui ne méritait qu'un pass annuel a l'asile. Toutefois, l’idée que les élèves puissent être mélangés aux enseignants n’avait pas effleuré son esprit, si bien qu’il resta figé avec son idée, en somme tout a fait effrayante. Surtout après ce qu’il s’était passé dans la salle des professeurs, après ce qu’avait surpris Minerva. Il était certain que le Maître des Potions n’échapperait pas aux remarque de l’Animagus. « Ce qui nous laisse très peu de chance pour que ma demande ait un sens… soit. Avec qui avez-vous le plus de chance de vous retrouvez ? » A peine avait-il posé cette question que la réponse ne frappa. « Lupin… » Nom prononcé avec tout le dégoût dont il était capable. Si Violet n’était pas sa cavalière, il n’y avait que l’autre Bestiole, les autres membres de l’équipe professoral étant disons… innapoppriés. « Attendons de voir la magnifique surprise que nous réserve Albus. Je suis certain qu’il aura su faire preuve… d’originalité. »


__________________________________________________________

. The second one, an arrogant man driven mad with hopeless longing. ─C'était quelque chose en dehors de lui qu'il ne savait pas nommer. Une énergie silencieuse qui l'aveuglait et régissait ses journées. Une forme de défonce aussi, de destruction - © Doomsday & BloomyIcons
Revenir en haut Aller en bas

Violet A. Thompson
{ Fonda - Ex Piaf un peu folle sur les bord

avatar
Féminin
Messages : 1169
Age du joueur : 28
Localisation : En dangereuse compagnie
Age du perso. : 263 ans. Juste histoire d'être comme personne.
Date d'inscription : 11/10/2008

- LEGILIMENS -
Relations:
Profession / Année: Médicomage # Travaille à Sainte-Mangouste # Donne un cours à Poudlard
Aspiration:
MessageSujet: Re: Love is just a game... (Sev')   Dim 19 Avr - 16:46

    « Pourquoi pas... voyons, quel lieu de Poudlard pouvons-nous choisir pour être certain qu'elle vienne nous surprendre ? »

    Elle n'avait même pas daigné répondre à cette remarque, se contentant de le regarder d'un air réprobateur. Il ne pouvait pas sérieusement penser à se retrouver à nouveau dans une telle situation, Violet ne pouvait croire cela. Pas après la tournure des derniers évènements. Déjà que Severus lui avait offert l'étiquette de Débauchée, elle n'avait pas besoin de renforcer de nouveau charmant titre. Débauchée et officiellement folle à présent. Folle de s'attacher à lui, mais elle assumait parfaitement cette tare familiale. Surtout quand cela la menait à partager de tels moments avec lui. Tout simplement dans ses bras, à se murmurer à l'oreille. « Je suis plus que ravi de cette nouvelle… possession. » Léger rire qu'elle avait laissé échapper, déposant ses lèvres sur sa joue. Possession. Elle le savait jaloux, elle avait plus d'une fois pu sentir sa possessivité, comme tout à l'heure par exemple. Le fait qu'il ne supporte pas l'idée qu'elle puisse avoir d'autres amants, et cela la touchait. Elle aurait pu se sentir insultée, avoir l'impression d'être prise pour un objet, mais elle savait qu'il y avait bien longtemps qu'il ne prenait plus cela ainsi. Qu'il ne la prenait plus simplement pour une poche de sang. Et cette attention qu'elle pouvait ressentir à présent était la preuve même de cela. Sentiment qui fut renforcé par cette demande soudaine, innatendue de sa part. Espérée pourtant. Qu'elle soit sa cavalière. Il lui avait tout simplement demander d'être sa cavalière, d'accepter de s'afficher à ses côtés dans Poudlard. Situation qui ne ferait que dévoiler au monde leur relation en vérité. Et la douceur qui fut lisible dans son regard le fut pour le fait qu'en plus d'accepter qu'ils formaient un couple, il était prêt à l'assumer à la face du monde et cela... Elle ne s'était laissée aucun espoir sur le sujet jusqu'à présent, mais cette surprise était particulièrement appréciable de sa part.

    « A moins que vous préfériez la compagnie d'un Lion ou je ne sais quelle autre personne... tenez, Lupin. Après tout, ça ne serait qu'une autre créature... »
    Elle avait levé les yeux au ciel. Pourquoi fallait-il qu'il lui parle de Lupin ? Serait-il jaloux de lui ? Main qu'elle avait posé sur son visage, tentant de l'apaiser quelque peu. « Il n'y a qu'une compagnie que j'apprécie réellement et c'est celle dont je bénéficie à présent. » Elle avait plongé son regard dans le sien, ne désirant lui montrer autre chose que sa réelle sincérité. Mais alors qu'un fin sourire était venu se placer sur son visage, un détail de ce qu'il venait de lui dire se rappela à son esprit. 'Une autre créature'. Expression qui changea du tout au tout sur le visage de Violet, les sourcils froncés, elle n'était pas certaine d'avoir bien compris ce que Severus lui avait dit, du moins, elle espérait avoir mal compris. Créature. Lupin lui avait dit cacher bien des secrets, certes, mais, il ne pouvait pas être un vampire ? Elle s'en serait rendue compte tout de même. Du moins, elle s'en persuadait. Mais s'il était une toute autre créature ? Questions qui fusaient dans l'esprit de la médicomage. « Severus... Lupin n'est pas un vampire n'est-ce-pas ? Tu dis ça seulement parce que c'est un lion ? » Peur qui était sensible dans sa voix. Elle ne voulait pas que Lupin soit une créature. Simplement parce qu'elle ne voulait pas avoir la sensation que son monde à elle, ses relations étaient peuplées de personnes aux... particularités très particulières. Enfin, la question principale de leur discussion n'était pas là. Il ne s'agissait pas de Lupin mais bel et bien du bal. Et u fait que Dumbledore avait décidé de rendre la demande de Severus caduque par une décision que Violet n'approuvait pas.

    « Vieux Fou. »
    « Je ne lui trouverai pas de meilleur qualificatif. » Elle pouvait le sentir en colère contre elle. Geste d'apaisement qu'elle avait tenté en caressant doucement son dos. Même si elle ne pouvait réellement accepter sa demande en étant certaine de pouvoir l'appliquer, elle en avait été particulièrement touchée, et en vérité, elle espérait secrètement que Severus serait son cavalier choisi par le Directeur. Elle ne pouvait voir de meilleure opportunité pour elle. Elle ne voulait pas penser aux autres, à ceux avec qui elle pourrait finir, elle voulait seulement être avec lui. C'était la Saint-Valentin, par Merlin, on ne pouvait pas les séparer comme ça, ce serait totalement injuste.

    « Ce qui nous laisse très peu de chance pour que ma demande ait un sens… soit. Avec qui avez-vous le plus de chance de vous retrouvez ? » Elle ne voulait pas penser à cela, vraiment pas en vérité. « Lupin… » Pile le nom qu'elle aurait préféré qu'il ne prononce pas à nouveau, vu la rancoeur qui existait entre les deux hommes. Elle avait pris le visage de Severus entre ses main, l'obligeant à la regarder droit dans les yeux.

    « Si le choix est entre toi et lui, tu as au moins la moitié des chances de m'avoir pour cavalière. Et puis, tu sais... Si je tombe avec Lupin, rien ne t'empêche de venir m'inviter à danser. » Nouveau baiser qu'elle avait déposé sur ses lèvres. La jalousie. Un sentiment qui se mettait souvent entre eux deux, du moins, dont il faisait souvent usage à son égard mais là. Il était certaine que si elle se retrouvait au bras de Lupin, il y aurait des morts dans la salle, aussi, mieux valait tenter de le calmer en amont, cela vaudrait mieux pour tout le monde. « Sans compter que si c'est malheureusement bien lui qui m'aura à son bras pour la soirée... Je compte bien passer ma nuit avec toi. » Sourire qu'elle affichait à présent, espérant que cela le rassurerait quelque peu, même si avec lui, elle ne pouvait jamais être sure.

    « Attendons de voir la magnifique surprise que nous réserve Albus. Je suis certain qu’il aura su faire preuve… d’originalité. »
    « Shhht. Cesse un peu de te torturer. On pourra toujours tenter de s'échapper. »

    Clin d'oeil qu'elle lui avait offert. Et tutoiement qui était revenu. Se vouvoyer lui paraissait être totalement surnaturel quand la conversation devenait aussi intime qu'elle pouvait l'être aussi, elle avait préféré reprendre une forme plus naturelle pour elle de conversation avec lui.

    « Tu sais dans combien de temps on est censé être attendus au Château d'ailleurs ? » Avec Pré-au-Lard déserté et l'heure qui avançait à grands pas, Violet avait peur d'arriver en retard au bal en vérité. Quoique, cela leur ferait une excuse toute faite pour s'y rendre ensembles. Impossibilité d'être avec leurs cavaliers respectifs. Mais si le bal était sur le point de démarrer, Violet se rendait compte qu'elle avait de moins en moins envie d'y aller, désirant seulement passer sa soirée dans les bras de son vampire, qui était maintenant un peu plus que ça.

__________________________________________________________

    © SKY

    Check my vital signs,
    and no I'm still alive


    [ BOULEVARD OF BROKEN DREAMS ]
Revenir en haut Aller en bas
http://eloge-folie.forumactif.ws

Severus T. Rogue
{ Fonda - Une Vipère qui ne mâche pas ses mots !

avatar
Féminin
Messages : 263
Age du joueur : 26
Date d'inscription : 11/10/2008

- LEGILIMENS -
Relations:
Profession / Année: Professeur de Potions ; Directeur de Serpentard
Aspiration: Connaissance (priorité à la culture)
MessageSujet: Re: Love is just a game... (Sev')   Dim 3 Mai - 0:58

    « Severus... Lupin n'est pas un vampire n'est-ce-pas ? Tu dis ça seulement parce que c'est un lion ? »

    Sourire victorieux qui orna les lèvres du Maître des Potions l'espace de quelques secondes. Alors son allusion avait su piqué la curiosité de Violet et pas seulement, il lui semblait qu'elle craignait la réponse qu'il s'apprêtait à lui fournir. Cependant, il avait été étonné qu'elle s'arrête là dessus, pensant alors que la condition de Lupin était connu de tous... oui de tous, car elle était nouvelle et il était compréhensible que Dumbledore ou même le premier concerné n'ait pas voulu l'effrayer avec cette histoire de créature. Après tout, qui souhaiterait travailler et vivre dans le même endroit qu'une bête sanguinaire, un loup ? Peu de personne, et c'était bien a cause de cette peur des créature qu'ils étaient rejetés, forcé de vivre reclus ou de cacher leur condition. Cependant, alors que par le passé le Directeur de Serpentard n'avait eu de cesse de mépriser Lupin, de le voir comme un réel danger (et ceci principalement pendant sa scolarité a Poudlard où il avait découvert la particularité d'un des Maraudeurs) il devait aujourd'hui reconnaître que lui non plus n'avait pas sa place a Poudlard et certainement moins que le Loup Garou qui lui n'avait a subir des envies de sang récurrentes, imprévisibles. Toutefois, cette prise de conscience ne l'empêchait pas de hair le Lycan et surtout depuis que celui-ci avait découvert sa propre particularité et qu'il savait le lui rappeler aussi bien que Severus avait su le faire tout au long de l'année... Vengeance dont il aurait su se passer. Mais voila, il devait a présent répondre aux craintes de Violet, et il n'était plus certain de vouloir lui expliquer que oui, elle côtoyait diverses créatures à Poudlard. Pourtant, l'envie de lui montrer que Lupin n'était qu'une Bestiole le tiraillait tout autant... et ce n'était certainement pas pour cette Bête qu'il devait avoir la moindre compassion (ce dont il était déjà démuni par avance pour qui que ce soit...)

    « Un vampire ? »
    L'intonation de sa voix sous-entendit qu'il prenait sa remarque comme idiote. Si elle n'était pas capable de reconnaître les vampires à présent... « Il existe bien d'autres créatures dans le monde magique... telles que les Loups Garou. » Allusion qui aurait pu passer pour innocente si aucune allusion n’aurait été faite avant. Coïncidence qui n’était pas. Violet vivait au milieu d’un bestiaire.

    Ce bal, jamais il n'aurait du y faire une quelconque allusion, car voila où celle-ci l'avait mené. Nul part. C'était comme si sa demande avait été annulé au moment même où les paroles avaient franchi ses lèvres. Des cavaliers imposés. Comme si le Vieux Fou n'aurait pu avoir meilleur idée que celle-ci en plus d'un bal pour une fête sans aucune signification. « Si le choix est entre toi et lui, tu as au moins la moitié des chances de m'avoir pour cavalière. Et puis, tu sais... Si je tombe avec Lupin, rien ne t'empêche de venir m'inviter à danser. » Il l'avait presque fusillé du regard pour ses paroles. Espérait-elle vraiment qu'il irait a sa rencontre et qu'il lui proposerait une danse alors que tous les regards se braquerait sur sa personne parce que, "Oh Merlin, Snape oserait inviter quelqu'un ?’’ Assurément qu'il ne serait pas capable d'une chose pareille, d'un acte aussi symbolique que celui-ci. Car déjà les esprits les plus vifs s'éveilleraient et les rumeurs fuseraient aussi rapidement. Mais au final, le cas n'était-il pas le même si il n'y aurait eu aucun cavalier imposé ? C'était une excuse, uniquement. Si bien que Severus ne lui avait pas répondu, laissant son regard se perdre dans celui de la jeune femme. Toutefois, la simple pensée que le Loup Garou ait Violet comme cavalière ne pouvait que raviver sa haine toujours plus importante a l’égard de cette créature. Pourquoi ne s’était-il jamais (volontairement) trompé dans un dosage pour la potion qu’il donnait à Lupin ? Là était une idée sur laquelle il prendrai le temps de réfléchir plus tard

    « Sans compter que si c'est malheureusement bien lui qui m'aura à son bras pour la soirée... Je compte bien passer ma nuit avec toi. »
    « Quelle délicate intention. Je vois que mon nom est toujours en tête de la liste…»

    Il du s’empêcher de lever les yeux au ciel, car voir que Violet essayait de réparer les dégâts était tout a fait intéressent et stupide à la fois. Enfin en parlant de dégâts… ils n’étaient même pas sur que Lupin serait choisi. Qui sait ? Peut-être que le Vieux Fou, pour une fois dans son existence, aurait fais le bon choix. Mais Severus avait tord de penser une seule seconde ainsi. D’espérer quoique ce soit à vrai dire, ce pourquoi il profitait de la présence de Violet maintenant, sachant pertinemment qu’il n’irait pas une seule fois vers elle durant le bal si un cavalier autre que lui viendrait a lui être assigné. Il préférerait maudire l’inconnu, imaginer nombre de vengeances possible plutôt que d’aller vers la Médicomage. Lâche.

    « Shhht. Cesse un peu de te torturer. On pourra toujours tenter de s'échapper. »
    « Dois-je vous rappelez Mademoiselle Thompson que je n’ai pas quinze ans mentalement et que par conséquent toute escapade nocturne me parait stupide ? » Si un demi-sourire n‘avait pas accompagné ses paroles, pour sur qu‘elles auraient parues tranchantes mais ce n‘était pas le cas. Juste ce vouvoiement et cette ironie qu‘il se plaisait a utilisé avec elle. « Empoisonner l’unique cavalier potentiel serait une bien meilleure idée. Ainsi il n’y aurait pas de bal, le pauvre Lupin ayant été victime d’une mauvaise… blague. » Lueur d’un machiavélisme effrayant qui semblait s’etre animée dans les yeux pourtant morts de l’homme en noir. Et devant l’air quelque peu paniquer de Violet, était-ce vraiment de la panique ? Il prit soin d’ajouter quelques paroles. « Ca ne le tuera pas. Juste le temps d’annuler le bal… » mais déjà elle songeait a l’heure du bal, comme si lui avait une quelconque idée.
    « Tu sais dans combien de temps on est censé être attendus au Château d'ailleurs ? »
    « Le bal ne devrait pas tarder a commencer. Il n’y a plus aucun élève ici, même si je ne doute pas que nous avons encore deux heures devant nous. .. A moins que deux heures soit nécessaires pour mettre une robe ? »

    Il avait haussé un sourcil, interrogateur. Violet n’aurait pas besoin de deux heures pour s’habiller ? Enfin, il ne pouvait pas la retenir ici, surtout qu’il craignait toujours que quelqu’un les voit. Severus s’était écarté, reprenant alors une distance qu’il jugeait raisonnable. Non pas que ceci le dérangeait d’être avec elle, surtout pas, mais il avait encore bien du mal a se faire a l’idée que oui, pour une fois, il n’avait rien détruit, a défaut d’avoir tout détruit auparavant, c’était comme repartir de zéro, ce qu’il lui avait une fois suggérer. Idée tout a fait effrayante et inconnue pour le Maître des Potions qui regardait tout cela d’un œil critique sans être capable de faire un pas en arrière et encore moins en avant, après tout, il en avait certainement plus fait aujourd’hui qu‘au court de sa vie passée. Accepté qu’il puisse tenir à quelqu’un… les pupilles sombres avaient croisé ceux chocolats de Violet avant qu’il ne détourne le regard, brusquement. Elle était son calice, juste ceci… il était à présent impossible de se persuader de cela. Une autre place.

    « Mais imaginons qui sera ma cavalière… » Paroles qu’il prononça alors que le silence semblait s’être installé de nouveau entre eux. Surprenant. Il n’avait pas encore songer a la réponse, trop occuper a trouver le nom de celui de Violet. « Une étudiante ? Je ne remercierai jamais assez Abus de me fournir un garde-manger aussi jeune. Pouvoir lui arracher son sang alors que je danserai avec elle… » Eclat rouge qui semblait faire brillé les onyx. Il était parfaitement conscient de la jalousie qu’il pouvait faire naitre chez Violet.

__________________________________________________________

. The second one, an arrogant man driven mad with hopeless longing. ─C'était quelque chose en dehors de lui qu'il ne savait pas nommer. Une énergie silencieuse qui l'aveuglait et régissait ses journées. Une forme de défonce aussi, de destruction - © Doomsday & BloomyIcons
Revenir en haut Aller en bas

Violet A. Thompson
{ Fonda - Ex Piaf un peu folle sur les bord

avatar
Féminin
Messages : 1169
Age du joueur : 28
Localisation : En dangereuse compagnie
Age du perso. : 263 ans. Juste histoire d'être comme personne.
Date d'inscription : 11/10/2008

- LEGILIMENS -
Relations:
Profession / Année: Médicomage # Travaille à Sainte-Mangouste # Donne un cours à Poudlard
Aspiration:
MessageSujet: Re: Love is just a game... (Sev')   Dim 3 Mai - 15:14


    « Un vampire ? » A la manière dont il avait prononcé ces mots, elle compris qu'elle avait fait fausse route en émettant cette idée. Après tout, il n'y avait rien de plus logique là-dessous. Connaissant deux vampires à présent, il était tout à fait normal que Lupin n'en soit pas un puisqu'elle ne l'avait pas identifié comme tel. Et puis, elle l'avait déjà croisé de jour dans le château donc... Non. Mais alors quoi ? Ce n'était qu'une blague de mauvais goût de la part de Severus. Elle tentait de s'en convaincre. Vainement. « Il existe bien d'autres créatures dans le monde magique... telles que les Loups Garou. »

    « Non. » Elle avait secoué la tête. Cela, elle ne pouvait le croire. Lupin ne pouvait pas être un loup-garou. C'était bien trop dangereux pour les élèves. Oui mais... Severus était un vampire et sa condition était bien plus risquée justement, et Dumbledore ne l'avait pas obligé à quitter le château, lui offrant bien au contraire l'asile. « Dis-moi que tu mens... » Regard presque suppliant. Elle ne voulait pas croire cela. Pas croire que tous ceux qu'elle fréquentait cette année étaient des créatures. Hank, Severus, et Lupin maintenant ? Qu'allait-elle découvrir prochainement ? Que Paul était un Inféri ? Peur naturelle qui remonta à la surface, comme si elle s'était retrouvée piégée dans un monde dans lequel elle n'avait pas sa place. Et pourtant, elle était en couple avec un vampire aujourd'hui, elle avait accepté de devenir son calice. Elle ne rejetait pas les créatures, ne les haïssait pas. Mais la sensation de devenir comme Hagrid et de se mettre à n'apprécier plus que les créatures était profondément douloureuse et inquiétante pour elle. Ses doigts s'étaient crispés sur les épaules de son vampire en parlant. Qu'il retire ce qu'il venait de dire. Elle ne pouvait pas... Elle ne voulait pas accepter le fait que ces hommes n'étaient que des créatures au fond. Langage qui commençait à changer, à nouveau. Et elle s'en voulait pour ça. Elle ne voulait pas les voir comme des créatures, elle voulait seulement les voir comme des humains. Particularité qu'elle refusait d'accepter dans sa vie, leurs vies. « Je vais finir par croire que c'est mo la créature là... » Tristesse profonde qui se lisait dans son regard. Ce discours, cette question de la condition de Severus était un sujet de conversation qu'elle cherchait à éviter à tout prix, des paroles blessantes pouvant être aisément échangées, bien trop facilement en vérité.

    La conversation était revenue sur le bal et elle lui avait soufflé la possibilité de venir l'inviter à danser, chose qui sembla l'énerver au plus haut point. Etait-ce donc un crime que de lui soumettre cette idée ? Après tout, il venait de l'inviter à être sa cavalière alors là... Elle ne comprenait pas. Se contentant de le fixer du regard, cherchant à voir ce qu'elle ne voyait pas. Ce qui l'empêchait à présent de s'approcher d'elle durant le bal. Plus les minutes passaient, plus elle sentait que tous les espoirs qui étaient nés avec sa demande auparavant étaient en trains de mourir à présent. Et même quand elle suggéra le fait qu'ils pourraient malgré tout passer la nuit ensembles, il trouva le moyen de tourner cela en dérision. « Quelle délicate intention. Je vois que mon nom est toujours en tête de la liste…» Elle soupira, agacée de son comportement. Tête de liste. Avec cette conversation, elle avait appris à haïr cette expression. Elle avait préféré ne pas répondre, détournant seulement le visage alors qu'il réfléchissait au nom de son potentiel cavalier. Tête de liste. Malgré tout ce qui venait de se passer, de se dire, il persistait et signait dans sa lancée. Tête de liste. Il ne se voyait qu'ainsi apparement dans sa vie. Il n'avait donc toujours pas compris qu'elle ne voulait pas tenir de liste. Plus. Pas alors qu'elle était avec lui. Comme d'habitude, il ne comprenait pas. Et même quand elle fit une dernière tentative pour lui redonner le sourire, retrouver un certain espoir pour cette soirée, il trouva le moyen de le balayer à l'aide de quelques paroles.

    « Dois-je vous rappelez Mademoiselle Thompson que je n’ai pas quinze ans mentalement et que par conséquent toute escapade nocturne me parait stupide ? »
    « Il semble que j'avais oublié la rigidité morale du corps professoral. » Rigidité morale. C'était cela. Entre son statut de vampire, la Marque sur son bras et... le souvenir des nuits passées ensembles, il était certain que cette moralité était bien entamée en ce qui le concernait. Ironie que tous deux partageaient en ce moment, mais il ne fallait pas se leurrer. Si elle n'était pas sa cavalière officielle, il ne ferait pas le moindre geste vers elle durant la soirée. « Empoisonner l’unique cavalier potentiel serait une bien meilleure idée. Ainsi il n’y aurait pas de bal, le pauvre Lupin ayant été victime d’une mauvaise… blague. » Regard alerté qu'elle avait posé sur lui. Elle savait qu'il était capable de faire cela, c'était bien le pire en vérité. Fait qui fut confirmé en lisant cela dans son regard. Elle avait secoué la tête. Il ne ferait pas ça. Il n'avait pas le droit de faire ça. Il ne le ferait pas n'est-ce-pas ? Il ne porterait pas sa jalousie jusque là ? « Ca ne le tuera pas. Juste le temps d’annuler le bal… » Elle avait posé sa main sur ses lèvres, l'obligeant ainsi à se taire. « Tu ne le feras pas. Nous sommes d'accord ? Je t'interdis de toucher au moindre de ses cheveux ce soir. Défoule toi sur Dumbledore à la rigueur, mais tu ne touches pas à Lupin. Il ne sera pas responsable des couples formés par.. le vieux fou. » Paroles qui se voulaient autoritaires, mais avec lui, elle doutait qu'elles aient le moindre impact.

    « Le bal ne devrait pas tarder a commencer. Il n’y a plus aucun élève ici, même si je ne doute pas que nous avons encore deux heures devant nous. .. A moins que deux heures soit nécessaires pour mettre une robe ? »

    « Pas deux heures non... Mais une certainement. » Sourire qui avait ponctué sa phrase. Si elle voulait vraiment prendre le temps de se préparer correctement, elle préférait largement prévoir un peu plus de temps que nécessaire. Même si elle n'avait pas encore envie de partir d'ici. Même si elle préfèrerait que le bal n'ai lieu que d'ici quatre ou cinq heures. Mais il s'était écarté, sans qu'elle n'en comprenne la raison. Regard interrogateur qu'elle posa sur lui. Que se passait-il encore ? Qu'avait-elle dit, fait ? Elle ne le comprenait pas et avait toujours l'impression que chacun de ses gestes était inapproprié à la situation. « Severus ? » Elle avait esquissé un pas vers lui mais il avait détourné brusquement le regard, la figeant sur place. Elle ne comprenait pas. Pourquoi cette soudaine distance ? Pourquoi imposer cela comme ça, sans raison ? Barrière qui présentement lui était intolérable. Déjà qu'elle ne pourrait certainement pas l'approcher de la soirée alors maintenant... Violet ne comprenait plus rien.

    « Mais imaginons qui sera ma cavalière… » Le regard de Violet se glaça. En effet, si elle devait avoir un cavalier autre que lui, il aurait nécessairement une cavalière autre qu'elle. Haine soudaine envers cette inconnue qui gronda en elle sans qu'elle ne comprenne véritablement pourquoi. « Une étudiante ? Je ne remercierai jamais assez Abus de me fournir un garde-manger aussi jeune. Pouvoir lui arracher son sang alors que je danserai avec elle… »

    « PARDON ?!? » Elle avait brisé la distance, le forçant à la regarder droit dans les yeux. Une étudiante. Morsure. Fureur soudaine qui semblait s'être animée en elle. « Il est hors de question que tu touches ne serait-ce qu'une goutte du sang de ta cavalière ! Que tu... » la touche tout court. Telle était la fin de la phrase qu'elle n'avait même pas réussit à formuler. Merlin. Elle ne voulait même pas croire ce qui était en train de lui arriver. Violet n'était pas jalouse non. Juste... légèrement possessive de toute évidence, et les justifications qu'elle pouvait trouver à cela étaient quelque peu pathétiques. « Je n'ai pas accepté de devenir ton calice pour que tu ailles bouffer la première gamine qui te passe entre les mains ! Tu n'as pas le droit. Et Albus ne te le pardonnerait pas. » Elle s'était écartée de lui, tentant de se calmer tout en observant la devanture d'Honeydukes. Lui qui venait d'avoir un geste si significatif devant elle osait déjà prononcer des paroles aussi insupportables. Blessure que cela lui infligea. « Et ne compte pas me mordre ce soir, je ne peux pas me permettre d'avoir une marque dans mon décolleté. » Paroles ternes. Demain, cela ferait quatre jours qu'il ne l'avait pas mordue et les premiers signes de manque se feraient sentir. Mais ce soir ce n'était pas possible. Jamais. Et lui qui voulait en profiter pour aller se nourrir d'une gosse. Elle avait croisé les bras, envoyant bouler une pierre du pied, alors qu'elle tentait, sans grand succès, de se calmer.


__________________________________________________________

    © SKY

    Check my vital signs,
    and no I'm still alive


    [ BOULEVARD OF BROKEN DREAMS ]
Revenir en haut Aller en bas
http://eloge-folie.forumactif.ws

Severus T. Rogue
{ Fonda - Une Vipère qui ne mâche pas ses mots !

avatar
Féminin
Messages : 263
Age du joueur : 26
Date d'inscription : 11/10/2008

- LEGILIMENS -
Relations:
Profession / Année: Professeur de Potions ; Directeur de Serpentard
Aspiration: Connaissance (priorité à la culture)
MessageSujet: Re: Love is just a game... (Sev')   Dim 3 Mai - 19:34

    Il n’aurait jamais du parler de ceci, car étrangement, Severus se rappelait a présent de certaines paroles du Directeur ; a savoir que la condition de Lupin ne devait pas être dévoilé a qui voudrait l’entendre. Ah, trop tard. Puis, il serait faux d’affirmer qu’il avait directement emmener Violet sur la piste d’un Loup Garou, c’était a peine si il avait suggéré l’idée d’une bête.

    « Non. »
    « Ce n’est pas en répondant par la négative que les Loups Garous seront éradiqués de la surface de la terre… bien malheureusement. »
    « Dis-moi que tu mens... »
    « Pourquoi donc ? Lupin est une créature, il l’était déjà lors de sa scolarité. Imagine ce qu’un gamin aurait pu faire, mais non, le Vieux Fou l’a toujours considéré comme un humain. » Haine qui était bien trop palpable dans ses mots. « Il n’a aucune place dans cette école, juste celle de cobaye. »
    « Je vais finir par croire que c'est moi la créature là... »
    « Voudrais-tu devenir vampire ? Ainsi, tu te sentirai moins… différente. » Paroles qu’il avait prononcé sur un ton cassant, emplis de reproche. Comment pouvait-elle croire un seul instant qu’elle était la différence entre tous ? Lui enviait sa condition d’humaine, mais Violet en venait presque a se plaindre. Comportement qu’il ne comprenait pas.

    Alors voila, elle aussi était jalouse et pas qu’un peu au vu de la réaction a laquelle il venait d’être confronté. Il en souriait presque, de victoire devant ce comportement de Violet qui était bien plus que démesuré. Son visage resta impassible lorsqu’elle le força a l’observer, elle. « Il est hors de question que tu touches ne serait-ce qu'une goutte du sang de ta cavalière ! Que tu... » Ah oui, le sang des étudiantes, c’était là une question qui restait encore sans réponse. Le goût était-il meilleur que celui de la Médicomage ? L’idée de pouvoir comparer ceci était des plus… intéressantes. Toutefois, Severus ne pourrait se permettre ceci, et non pas parce qu’il craignait que la gamine hurle, se débatte ou autre, c’était plus une notion de respect envers Violet. Attention presque extraordinaire si l’on savait que quelques mois auparavant il n’aurait pas hésité, trouvant dans un événement pareil une source non épuisable de sang. Mais voguer de gamine en gamine en faisant attention de ne pas les tuer, en devant effacer leur mémoire n’avait strictement rien d’attrayant, vu ainsi. C’est pourquoi ses paroles, même si elles avaient été prononcé sur un ton des plus sérieux, ne reflétaient en rien ce qu’il pensait. Et certes, si Lupin venait a être le cavalier de Violet, il maudirait le Loup pour l’éternité mais se venger aussi facilement n’était pas très Serpentard. Les attaques basses, viles étaient bien plus distrayantes. Cependant, même si se venger sur une gamine semblait être un moyen plus qu’attirant, il ne pourrait le faire, conscient qu’Albus ne lui pardonnerait jamais un tel acte. Et comme le Vieux Fou avait l’étrange particularité de connaître tout ce qu’il se passe dans le château, pour sur que Severus ne parviendrait a cacher son petit jeu macabre. Ce que Violet s‘empressa de lui rappeler, il ne saurait la remercier pour cela:

    « Je n'ai pas accepté de devenir ton calice pour que tu ailles bouffer la première gamine qui te passe entre les mains ! Tu n'as pas le droit. Et Albus ne te le pardonnerait pas. »
    Il l‘avait attrapé par le bras, la rapprochant un peu plus de lui. Menaçant. Elle pourrait se montrer aussi autoritaire qu‘elle le voudrait, aussi possessive, il n‘en aurait que faire, ne l‘écoutant pas. « Je… boufferai une gamine si j‘en ai envie. Après tout, ce n‘est que du sang, je ne lui vole rien d‘autre. » Lueur malsaine qui semble s’être éveillée dans les pupilles de l’homme en noir. Le sang n’était strictement rien, un élément que tous les humains partageaient, mais si il avait suggéré autre chose, c’était bel et bien de repousser Violet a un rang nettement inférieur a celui qu’il avait pu évoqué. Ainsi ses paroles ne pouvaient que faire taire cette simple notion de relation a laquelle il avait songé quelques minutes auparavant. Tout détruire. Car si il y avait bien un défaut majeur chez le Maître des Potions c’était celui-ci : repousser les limites, excéder les gens jusqu’à ce qu’ils abandonnent d’eux-mêmes et là, fasse aux paroles de Violet, il ne pouvait y voir qu’un défi a relever. S’attaquer a sa cavalière pendant le bal, l’idée qui l’avait quelque peu rebuté semblait alors le réjouir. Ce n’était qu’un jeu, un stupide plateau sur lequel il se déplaçait. Cavalier.

    « Et ne compte pas me mordre ce soir, je ne peux pas me permettre d'avoir une marque dans mon décolleté. »
    « Bien évidemment, je me plis aux désirs de mademoiselle » Ton plus que sarcastique qu’il avait employé en observant alors la veine qui palpitait contre le cou de la jeune femme. Ah, elle venait d’émettre une hypothèse tout à fait charmante. La mordre avant le bal. « Et demain je te retrouverai telle une junkie qui n’a pu trouver sa dose de drogue. » Paroles méprisantes alors que son regard avait quitté le cou de Violet, cherchant a se focaliser sur quelque chose d‘autre, moins tentant. « Qui ferra attention à deux cicatrices ? » Mots qui furent murmurés alors que ses lèvres avaient effleuré le cou de la jeune femme. Il ne pourrait la mordre, surtout pas ici, mais c’était là une tentation assez forte pour qu’il y cède. « Mais j’aurai là une raison tout a fait valable de m’attaquer à ma cavalière : mon calice a délibérément refuser de m’offrir son sang. »

__________________________________________________________

. The second one, an arrogant man driven mad with hopeless longing. ─C'était quelque chose en dehors de lui qu'il ne savait pas nommer. Une énergie silencieuse qui l'aveuglait et régissait ses journées. Une forme de défonce aussi, de destruction - © Doomsday & BloomyIcons
Revenir en haut Aller en bas

Violet A. Thompson
{ Fonda - Ex Piaf un peu folle sur les bord

avatar
Féminin
Messages : 1169
Age du joueur : 28
Localisation : En dangereuse compagnie
Age du perso. : 263 ans. Juste histoire d'être comme personne.
Date d'inscription : 11/10/2008

- LEGILIMENS -
Relations:
Profession / Année: Médicomage # Travaille à Sainte-Mangouste # Donne un cours à Poudlard
Aspiration:
MessageSujet: Re: Love is just a game... (Sev')   Dim 3 Mai - 20:22

    « Ce n’est pas en répondant par la négative que les Loups Garous seront éradiqués de la surface de la terre… bien malheureusement. » Cela, elle ne le savait que trop bien. Mais, elle ne pouvait pas croire, imaginer, tolérer cette idée. Le fait que Lupin soit lui aussi une créature. Impression des plus désagréable que de croire que tous ceux qui l'approchaient pouvaient attenter à sa vie dès que l'envie leur prendrait. Ou plutôt, pire que cela, dès qu'ils perdraient le contrôle d'eux-mêmes. « Pourquoi donc ? Lupin est une créature, il l’était déjà lors de sa scolarité. Imagine ce qu’un gamin aurait pu faire, mais non, le Vieux Fou l’a toujours considéré comme un humain. » Surprise. Lupin avait réussit à gérer cela alors qu'il n'était qu'un gamin ? Et il n'y avait jamais eu le moindre incident à l'école. S'il y en aurait eu, tout le monde l'aurait rapidement sut et Remus aurait été immédiatement exclus. Mais la haine avec laquelle Severus mettait Lupin de côté était insupportable pour elle. Il ne le considérait pas comme un humain, juste comme une créature, alors qu'il en était une lui-même. Elle ne comprenait pas cela. « Il n’a aucune place dans cette école, juste celle de cobaye. »

    « Bien sur que si il a sa place. Tout comme tu as la tienne. » Façon détournée de lui rappeler qu'ils étaient deux créatures à présent et qu'il ne devait pas haïr Lupin pour cela. Cette haine. Elle ne la comprenait pas. D'ailleurs, Remus lui avait dit qu'elle était réelle et présente depuis bien longtemps, et Violet ne comprenait pas pourquoi. Leur collègue ne lui avait pas paru plus débile que la moyenne pourtant. Phrase hésitante qu'elle avait réussit à prononcer. « Juste. Pourquoi tu le hais comme ça ? Il a tenté de te tuer dans une autre vie ou quoi ? » Elle ne comprenait pas la réaction de Severus. Il n'aimait pas les gens d'une manière générale mais la haine qu'il portait à Lupin était sans commune mesure, et elle n'en voyait pas de raison précise.

    « Voudrais-tu devenir vampire ? Ainsi, tu te sentirai moins… différente. »

    « Bien sur que non. » Elle avait soupiré, une nouvelle fois, ils ne se comprenaient pas. « C'est juste que, regarde. Tu es un vampire, Hank l'est également, Minerva se transforme en bestiole à quatre pattes quand elle le désire et maintenant tu m'apprends que Lupin est un loup-garou... J'ai l'impression que je vais découvrir d'une minute à l'autre que les rares autres que je cotois sont des Inféri et que je suis un hippogriffle qui s'ignore. » Nouveau soupir. C'était comme si chaque jour elle découvrait un monde plus dangereux pour elle depuis qu'elle le cotoyait vraiment. Un monde pour lequel elle n'était pas du tout préparée et elle ne parvenait pas à comprendre pourquoi tout semblait changer aussi subitement dans sa vie. Fait traumatisant en vérité, mais Severus n'était pas le genre de personne à qui on pouvait expliquer cela. Il n'était pas non plus spécialement spécialiste des rapports humains de toute évidence. Aussi, il lui faudrait faire une croix sur un dialogue concernant ce sujet-là. De toute manière, il finirait par la rassurer comme il l'avait toujours fait, et pas forcément de manière consciente.

    Et puis. Elle avait explosé. Elle n'avait pas su résister au piège tendu et s'était écriée contre ses paroles. Contre le fait même qu'il puisse se nourrir ailleurs qu'en venant la voir elle. Contre le fait qu'il puisse aller en voir une autre qu'elle et apprécier cela. Elle avait tenté tous les arguments possibles et inimaginables, l'argument d'autorité même. Argument pitoyable qui ne pouvait avoir la moindre influence sur lui puisqu'entre eux deux, il ne fallait pas se leurrer, c'était lui qui avait le pouvoir, lui qui pouvait décider à tout moment de mettre fin à leur relation. De mettre fin à sa vie. Argument d'autorité totalement dénué de valeur donc, et si bien qu'il avait fait usage de la force contre elle, comme pour lui rappeler qui était le maître du jeu dans cette relation qu'elle voulait croire égalitaire malgré les faits.

    « Je… boufferai une gamine si j‘en ai envie. Après tout, ce n‘est que du sang, je ne lui vole rien d‘autre. »

    « Que du sang. Tu as donc oublié que sans ça on ne peut pas vivre ? As-tu seulement oublié qu'à chaque fois que tu me mords tu peux me tuer ? » Elle essayait une nouvelle fois de le raisonner, tenter de faire remonter l'homme à la surface alors qu'elle ne voyait que de trop la bête à présent. Celle qui parlait de sang. Celle qui aimait pouvoir s'abreuver de son sang d'ailleurs. Celle à cause de qui elle lui avait offert sa vie. Sang. C'était redevenu le principal intérêt de leur discussion, comme leur relation avait pu l'être il n'y avait pas si longtemps que cela. Inférieure, bafouée presque par les paroles que le vampire avait prononcé, Violet était passé du statut de Valentine à celui de simple calice. Vulgaire proie, jouet dont il pouvait se défaire à tout moment. Et après avoir eu la sensation d'être si proche de lui, cela lui était d'autant plus douloureux. Elle le perdait. Elle voyait bien dans son regard qu'il était de plus en plus sérieux, que plus elle cherchait à le retenir, plus il tenterait de mordre sa cavalière. Mais elle ne voulait pas... Si seulement elle avait pu être sa cavalière pour de bon, tout aurait été plus simple.

    « Bien évidemment, je me plis aux désirs de mademoiselle » Nouveau soupir. Quelque chose lui disait qu'il comptait ne pas respecter son souhait, aussi clairement qu'elle ai pu l'exprimer. « Et demain je te retrouverai telle une junkie qui n’a pu trouver sa dose de drogue. »

    « Et tu te feras un plaisir de me faire mourir d'impatience quelques heures de plus. Je sais. » C'était presque toujours ainsi avec lui. Quand elle lui réclamait sa morsure, il jouait encore. De la même façon que les animaux pouvaient le faire avec leurs proies. Jouer jusqu'à les faire devenir fous, folles. Plus d'une fois déjà elle avait cru ne jamais tenir sans ses morsures, mais il avait su planter ses crocs avant que le pire n'arrive. Mais elle ne voulait plus de cela. Et puis, quatre, cinq jours. Elle serait encore capable de tenir une journée assurément. Elle tiendrait. Elle n'aurait pas le choix. Et puis, s'ils finissaient la soirée ensembles, il pourrait très bien la mordre à ce moment-là sans que ça ne pose le moindre problème. Il semblait pourtant que le vampire soit un peu plus pressé qu'elle...

    « Qui ferra attention à deux cicatrices ? »
    « Dois-je te rappeler que mon cavalier aura certainement les yeux baladeurs à ce niveau là ? » Frissons qu'elle avait réprimé en sentant ses lèvres sur son cou. Cette soudaine proximité ne lui rappelait que trop bien que, effectivement, les premiers vrais signes de manque ne tarderaient pas à faire surface, et que, effectivement, il serait plus sage de subir la morsure avant. Mais elle ne pouvait pas. Les deux marques qu'il lui laissait à chaque fois étaient toujours visibles malgré les sorts de camouflage.

    « Mais j’aurai là une raison tout a fait valable de m’attaquer à ma cavalière : mon calice a délibérément refuser de m’offrir son sang. »

    Elle l'avait obligé à relever la tête pour pouvoir croiser son regard. Il ferait ça ? Serait-il capable d'aller mordre une gamine simplement parce qu'elle lui demandait de patienter quelques heures ? Il ne pouvait pas faire ça. Elle ne pouvait pas le croire. Merlin. Elle haïssait quand il la manipulait ainsi, faisant tout pour qu'elle lui laisse accéder pleinement à son sang dans la seconde.

    « Quelques heures Severus. Juste quelques heures... » Elle avait passé ses doigts sur les lèvres du Maître des potions. Comme à chaque fois qu'il imposait cette proximité dans le but de pouvoir la mordre, son charme vampirique faisait effet sur elle sans qu'elle ne puisse le repousser. « Et tu ne voudrais pas que Lupin devine le... lien ? » Elle aurait voulu dire relation mais elle avait préféré l'ignorer. Après la conversation qu'ils venaient d'avoir, le terrain était bien trop glissant pour qu'elle ne puisse repartir sur des bases plus solides dans l'immédiat. Baiser qu'elle avait déposé à la commissure de ses lèvres. Elle ne voulait pas que Lupin découvre leur lien, leur relation. Elle ne voulait pas que Severus morde sa cavalière. Elle ne voulait pas que ces deux-là viennent empiéter sur leur terrain, leur relation. Et elle était prête à lui céder une nouvelle fois, malgré ses paroles, si cela signifiait s'assurer qu'il ne touche pas à une autre qu'elle ce soir.

__________________________________________________________

    © SKY

    Check my vital signs,
    and no I'm still alive


    [ BOULEVARD OF BROKEN DREAMS ]
Revenir en haut Aller en bas
http://eloge-folie.forumactif.ws

Severus T. Rogue
{ Fonda - Une Vipère qui ne mâche pas ses mots !

avatar
Féminin
Messages : 263
Age du joueur : 26
Date d'inscription : 11/10/2008

- LEGILIMENS -
Relations:
Profession / Année: Professeur de Potions ; Directeur de Serpentard
Aspiration: Connaissance (priorité à la culture)
MessageSujet: Re: Love is just a game... (Sev')   Dim 3 Mai - 23:27

    « Bien sur que si il a sa place. Tout comme tu as la tienne. »
    « Ne compare pas ma situation à celle de Lupin. Je ne transforme pas a chaque pleine lune en une bestiole incapable de se contrôler. » Dégoût qui déforma ses traits alors qu'il repensait a l'apparence hideuse du Lycan qu'il avait pu apercevoir une fois. Non, Severus n'était pas comme lui. En réalité, il était peut-etre un plus grand danger que le professeur de DCFM.
    « Juste. Pourquoi tu le hais comme ça ? Il a tenté de te tuer dans une autre vie ou quoi ? »

    Il aurait pu lui expliquer, lui montrer qu'il avait une raison particulièrement valable de hair Lupin, mais il lui faudrait évoquer la partie de l'histoire où Potter l'avait sauvé, et ceci, Severus préférait l'oublier, pensant toujours que si le Rouge et Or l'avait sauvé, c'était uniquement pour ne pas être renvoyé de Poudlard avec la reste de sa petite troupe. Crétin qui méritait son sort.

    « C'est juste que, regarde. Tu es un vampire, Hank l'est également, Minerva se transforme en bestiole à quatre pattes quand elle le désire et maintenant tu m'apprends que Lupin est un loup-garou... J'ai l'impression que je vais découvrir d'une minute à l'autre que les rares autres que je cotois sont des Inféri et que je suis un hippogriffle qui s'ignore. »
    « Ton petit monde se réduirait-il a ces personnes ? J'ai bien peur de devoir t'annoncer que tu vis au milieu d'un zoo. »

    Paroles qu'il aurait pu nuancer par une intonation moins froide et sèche. Mais ce qu'il venait de dire était entièrement vrai et quelque peu effrayant quand il voulait y réfléchir plus de cinq minutes. Violet semblait être la seule humaine, car il fallait regarder plus loin. Hagrid était un demi-géant, Trelawney une voyante cinglée et Binns un fantôme. Non décidément, tout ce château n'avait plus rien de normal. Mais en pensant magie, y avait-il quelque chose de normal ici ? Leur monde était composé d'anormalités, pour un Moldu du moins, alors, Violet aurait du se faire a la présence de créature, depuis le temps. Était-elle une fille de Moldus ? C'était une question sans grand intérêt et pourtant, la réponse expliquerait les craintes de la jeune femme qu'il pouvait ressentir par vague, ce qui était loin de lui plaire. Toutefois, il se rendait a présent compte de l'anormalité de toutes les personnes qui l'avaient entouré pendant ces années... effrayant. Assurément qu'il aurait eu la même réaction que Violet en fin de compte mais son statut de créature le forçait a se voir comme partie intégrante de ce monde. Conception qui était toujours aussi déroutante car les vampires étaient des créatures imaginaires pour la plupart des gens, et en plus de cela, des monstres faits pour effrayés les enfants. Superbe image, vraiment. Mais lui ne ferrait rien pour changer cette image de bête sanguinaire, bien que Violet ait pu voir qu'il était parfois tout autre chose que la Créature ou même le Mangemort. Combinaison tout à fait singulière que voila quand il y pensait.

    « Que du sang. Tu as donc oublié que sans ça on ne peut pas vivre ? As-tu seulement oublié qu'à chaque fois que tu me mords tu peux me tuer ? »

    « Non. » Paroles murmurées. « Je sais me maîtriser, sinon tu serais morte depuis quelques mois maintenant. »

    Des mots qui se voulaient rassurant, pour lui, mais Severus avait parfaitement conscience que si il goûtait au sang d'une autre personne, d'une gamine, il ne pourrait pas s'arrêter avant de l'avoir totalement vidé de ce liquide carmin. Et si avec Violet il parvenait a se contrôler, c'était uniquement parce qu'elle était son calice, qu'il savait a quel moment se détacher, ayant déjà goûter à son sang. Mais quelque chose de nouveau, il ne voulait y penser, car y songer ne ferrait qu'attirer un peu plus le désir de la Bête qui était de connaitre de nouvelles saveurs. NON! Encore une fois il se battait intérieurement, trouvant tout ceci particulièrement agaçant et plus encore quand il avait l'impression de devenir schizophrène. Ce qui n'était pas le cas, certes, mais viendrait le moment où lasse de combattre Ça, il en viendrait a baisser les bras. Facilité dans laquelle il se laisserait tomber une nouvelle fois.

    Il aurait pu la mordre, elle n'aurait pu s'opposer à son geste, il gagnait toujours, quoiqu'elle fasse ou dise. Cependant, les mots de Violet le rappelèrent à la réalité qu'il avait fuit. « Dois-je te rappeler que mon cavalier aura certainement les yeux baladeurs à ce niveau là ? » Détail presque insignifiant qu'il avait oublié. Oui effectivement, ceci poserait un problème assez conséquent. La découverte de deux cicatrices ici. Personne ne passerait a côté de cela. Et même si il aurait du être quelque peu jaloux suite au paroles de Violet, ce ne fut pas le cas. Réveil soudain en réalité. Il ne voulait pas qu'on sache pour elle, et encore moins pour sa situation de calice. Son regard s'était ancré dans celui de Violet, y lisant toutes ses craintes, questions silencieuses auxquelles il aurait bien répondu, mais ceci aurait dévoilé cette fascinante capacité a lire les pensées de son calice. Autant garder ceci pour lui.

    « Quelques heures Severus. Juste quelques heures... » Avait-elle seulement idée de ce que "quelques heures" pouvait représenter pour un vampire ? Certes, a côté de sa vie éternelle, ce n'était rien, mais fasse a l'envie de sang qui finirait par le tirailler, les heures deviendraient supplice. Pourtant, il avait su résister plus de trois misérables jours, oui, mais en allant chasser dans la Foret Interdite. Il avait fermer les yeux, quelques secondes, le temps d'oublier la présence de son calice. Impossible. Et c'était là une tentative toujours aussi vaine que de penser qu'il pourrait passer outre. Geste soudain qu'il eu. Il l'avait embrassé, tentant d'apprécier ceci, de mettre la bête de côté au profit de l'homme. « Si a trois heures du matin ton cavalier est toujours présent, je viendrais personnellement lui expliquer que la fin de la soirée m'est réservé. » Taquin, c'était certainement ce qui définissait au mieux son comportement, mais a défaut de passer d'une émotion a une autre bien trop rapidement, celle-ci ne subsisterait guère longtemps, et pourtant...

    « Et tu ne voudrais pas que Lupin devine le... lien ? »
    « Parce que ça te dérangerai ? Que tout le monde sache que tu as été folle au point de te lié a moi… » Rictus qui ponctua ses paroles.

    Lien. Il avait déjà implicitement évoquer Violet dans une conversation qu’il avait eu avec le Loup Garou, aussi, lui laisser une marque ne serait qu’une trace évidente pour Remus qui devinerait alors qui était le calice en question du Maître des Potions. Dilemme. Mais il ne voulait pas impliquer Violet là dedans, si elle choisissait de révéler son statut au monde, soit, elle le ferrait, mais lui ne le ferrait pas a sa place. Et lui-même préférait garder ceci, que personne ne sache qu’elle était un calice. Toutefois, il doutait de pouvoir résister lorsque sa cavalière viendrait à lui et c’est pourquoi il regrettait amèrement de ne pas être le cavalier de la jeune femme, car a présent il en était certain, jamais elle ne serait sa cavalière. Rêve.

    « Je tuerai la gamine que si elle appartient a la maison de Gryffondor. »


__________________________________________________________

. The second one, an arrogant man driven mad with hopeless longing. ─C'était quelque chose en dehors de lui qu'il ne savait pas nommer. Une énergie silencieuse qui l'aveuglait et régissait ses journées. Une forme de défonce aussi, de destruction - © Doomsday & BloomyIcons
Revenir en haut Aller en bas

Violet A. Thompson
{ Fonda - Ex Piaf un peu folle sur les bord

avatar
Féminin
Messages : 1169
Age du joueur : 28
Localisation : En dangereuse compagnie
Age du perso. : 263 ans. Juste histoire d'être comme personne.
Date d'inscription : 11/10/2008

- LEGILIMENS -
Relations:
Profession / Année: Médicomage # Travaille à Sainte-Mangouste # Donne un cours à Poudlard
Aspiration:
MessageSujet: Re: Love is just a game... (Sev')   Lun 4 Mai - 0:27

    « Ne compare pas ma situation à celle de Lupin. Je ne transforme pas a chaque pleine lune en une bestiole incapable de se contrôler. »

    Il était inutile de répondre à cela. Elle ne voulait pas se battre pour argumenter dans le sens contraire. Elle ne voulait pas se battre pour prouver à Severus que lui aussi était une bête au fond. Que lui aussi était une créature. Cela n'en valait décidément pas la peine. Après le temps qu'elle avait passé à chercher à lui prouver qu'il n'était qu'un homme comme les autres, que lui aussi pouvait être humain, elle ne voulait pas lui prouver qu'il était une créature au même titre que Lupin. Et quand elle tenta de comprendre l'origine de cette haine, ce ne fut que le silence qui lui répondit. L'ignorance. Faire comme si elle n'avait jamais posé cette question. Il ne voulait donc pas lui parler de ce qu'il s'était passé avec Lupin et elle ne pouvait qu'en déduire que quelque chose de grave était arrivé. Remus non plus n'avait pas voulu lui dire précisément ce qu'il s'était passé, s'amusant d'avance de ce que Severus pourrait lui dire alors. Non. Elle n'insisterait pas. Il lui avait déjà dit certaines choses sur son passé. Si un jour il voulait lui parler de Lupin, il le ferait. Elle n'avait pas besoin de l'attendre des milliers d'années pour cela.

    « Ton petit monde se réduirait-il a ces personnes ? J'ai bien peur de devoir t'annoncer que tu vis au milieu d'un zoo. »
    « Dont tu serais le lion c'est ça ? »

    Tentative d'ironie. Severus un lion... On aurait tout vu. Mais il était vrai que le fait d'être entourée d'autant de créatures avait quelque chose d'effrayant. Et se dire qu'elle ne se sentait jamais plus en sécurité que dans les bras de l'homme en noir ne faisait que renforcer ce sentiment de malaise généralisé qu'elle ressentait pour le moment.

    « Je sais me maîtriser, sinon tu serais morte depuis quelques mois maintenant. »

    Il n'avait pas oublié donc. Il en avait parfaitement conscience. D'ailleurs, elle l'avait toujours sut. Combien de fois l'avait-elle senti se décoller d'elle alors qu'il mourrait d'envie de continuer ? Elle ne les comptait plus. Mais s'il savait se contrôler avec elle, c'était principalement car il savait qu'il ressentirait fortement le manque si elle venait à mourir. Et puis. Il y avait cette affection qui malgré tout ce qui pouvait se passer était toujours réellement présente entre eux deux. Pourtant, elle ne se leurrait pas. Et si à chaque fois qu'il la mordait en s'énervant c'était la peur qui dominait chez elle, c'était bien cette peur là. Qu'une fois, juste une fois il ne se contrôle pas. D'ailleurs, elle avait peur qu'il la morde maintenant, pas pour la morsure en elle-même mais pour les marques que cela laisserait. Elle ne voulait pas de ces marques, pas à présent. Mais elle ne voulait pas le quitter non plus. Elle ne voulait pas qu'il s'éloigne d'elle. Violet voulait seulement le garder là, près d'elle. Regard qu'elle n'avait pas quitté des yeux. Elle ne voulait pas qu'on découvre pour eux deux. Impression que si cela venait à arriver, elle le perdrait, car les remarques qui fuseraient les ferait se fuir très certainement, et elle ne voulait plus jamais de ça. La dernière fois qu'il avait fuit, elle avait faillit y laisser la vie.

    Pour elle, tenir trois jours, quatre, c'était faisable. Elle supportait. Seulement, chaque heure était par la suite plus douloureuse et le manque se faisait ressentir avec une force de plus en plus mordante et avec une rapidité que beaucoup d'autres maladies lui envierait. Mais pour ces quelques heures, elle pouvait encore les tenir. Marcher la tête droite et ne pas trop penser à lui. Ensuite, ensuite ce serait bien plus compliqué mais pour l'instant, elle tenait le choc. Et elle pensait en toute logique qu'il en était de même pour son vampire. Vampire qui la surprit agréablement quand elle sentit de nouveau ses lèvres sur les siennes. De surprise, elle n'avait pas répondu de suite mais s'était bien rapidement rattrapée. Elle ne refusait pas la morsure par principe, juste pour le faire souffrir ou parce qu'elle considérait qu'elle n'avait pas à se plier à la moindre de ses volontés, elle refusait simplement parce qu'ils ne pouvaient pas se permettre cela avec l'évènement qui se profilait devant eux. Elle l'appréciait, réellement, et ce qu'elle avait pu dire auparavant, la sincérité avec laquelle elle avait reçut son invitation n'avaient pas été faussées. Elle voulait le laisser la mordre mais elle ne pouvait pas se le permettre à présent.

    « Si a trois heures du matin ton cavalier est toujours présent, je viendrais personnellement lui expliquer que la fin de la soirée m'est réservé. »
    « Je suis sure que si tu viens m'embrasser comme ça il me laissera dans tes bras sans discuter. »

    Sourire. De nouveau, la conversation prenait une tournure agréable. De nouveau ils étaient enlacés. De nouveau, elle avait pu laisser ses lèvres se poser sur les siennes. Merlin. Elle n'avait pas envie de le quitter de la soirée. Elle voulait juste rester là dans ses bras. Le laisser la mordre, et l'embrasser sans réfléchir à qui serait le cavalier de qui ce soir. Mais ceci n'était pas possible. Ils avaient des engagements ailleurs, il leur faudrait les tenir.

    « Parce que ça te dérangerai ? Que tout le monde sache que tu as été folle au point de te lié a moi… »
    « Là c'est certain qu'on me mènerait illico à l'asile. »

    Sourire amusé qui lui avait répondu. Ce n'était pas tant pour les murmures à son égard qu'elle avait peur. Elle avait juste peur des remarques que l'on pourrait faire, du fait que leurs collègues pourraient les presser d'apparaître ensembles en public, ou même pire, ils pourraient finir par les taquiner à l'aide de mots terribles tels que "enfants" et "mariage". Ou dans l'ordre inverse. Situation qu'elle ne tenait absolument pas à vivre. Et puis, non seulement cela voudrait dire dévoiler leur relation mais surtout le lien. Le fait qu'elle était calice. Et elle avait l'impression que les gens ne pourraient réagir que d'une manière : s'insurger contre l'acte de Severus et la qualifier de débile, et elle ne souhaitait ni l'un ni l'autre. Quant à expliquer le lien entre sentiments, morsures, affection et méfiance, manque et besoin... Tout serait trop compliqué pour qu'ils puissent comprendre.

    « Je tuerai la gamine que si elle appartient a la maison de Gryffondor. »
    Elle lui avait donné une légère tape à l'arrière de la tête comme pour le punir dans ses paroles, mais ne retira pas ses bras de son cou pour autant. « Même si cette espèce est le signe de la dégénerescence des sorciers, je ne peux pas te laisser faire ça. Désolée. » Taquinerie.

    « Tu viendras me chercher à la fin de la soirée n'est-ce-pas ? Je veux pas te laisser entre les pattes d'une gamine totalement inexpérimentée à l'intelligence digne d'une petite cuillère. »

    Elle l'avait de nouveau embrassé, laissant toute bienséance de côté cette fois-ci. Merlin. Si seulement c'était possible, elle l'inviterait à passer le restant de la soirée et de la nuit chez elle plutôt que de devoir subir ce bal.

__________________________________________________________

    © SKY

    Check my vital signs,
    and no I'm still alive


    [ BOULEVARD OF BROKEN DREAMS ]
Revenir en haut Aller en bas
http://eloge-folie.forumactif.ws

Severus T. Rogue
{ Fonda - Une Vipère qui ne mâche pas ses mots !

avatar
Féminin
Messages : 263
Age du joueur : 26
Date d'inscription : 11/10/2008

- LEGILIMENS -
Relations:
Profession / Année: Professeur de Potions ; Directeur de Serpentard
Aspiration: Connaissance (priorité à la culture)
MessageSujet: Re: Love is just a game... (Sev')   Dim 10 Mai - 20:42

    Un zoo. Un parc où l’on réunirait toute sorte de créatures plus diverses et dangereuse les unes que les autres pour les exposé au monde, l‘effrayer. A vrai dire, cette définition ne correspondait pas. Violet se retrouvait au milieu de créatures dans une position d’infériorité qu’il comprenait. Mais si il avait cité le zoo, ce n’était certainement pas pour voir le mot ’’lion’’ apparaître dans leur conversation. Idée totalement stupide que voila. Un lion, dominant. Mais c’était là une querelle entre les deux maisons… « Dont tu serais le lion c'est ça ? » Un sourire narquois avait répondu a ces mots. Il n’était certainement pas le dominant au milieu de ces créatures. Après tout, Severus avait parfaitement conscience que si il venait a se retrouver en face de Lupin version hybride, il n’y survivrait pas, même avec ses nouveaux pouvoirs comme il aimait les appeler. Car quoiqu’il en dise, il n’était qu’une créature faible, usant de tour de passe-passe pour ne pas se faire tuer. Severus n’était donc qu’un monstre parmi toute la collection que pouvait offrir Poudlard...

    « Là c'est certain qu'on me mènerait illico à l'asile. »

    Même si les paroles de Violet pouvaient être prise avec une certaine légèreté, ce ne fut pas le cas de l’homme en noir qui ne répondit pas au sourire de la jeune femme, laissant alors son regard s’assombrir. Il réalisait a présent tout le poids d’une telle relation. Assumer ou se cacher. Beaucoup finiraient par deviner, et lorsque ce moment arrivera, il lui faudra assumer. Non pas que ceci dérange réellement le Maître des Potions, il avait toujours eu a faire fasse au regard des autres, au mépris des gens, mais là, ce ne serait pas vers lui qu’on dirigerait les regards incrédules, mais vers celle qu’il avait choisi et là… il ne pourrait le supporter, craignant alors toutes les réflexions que ceci pourraient engendrer. Car si personne n’était au courant -ou presque- de son statut de créature, tous avaient connaissance de son passé. Mangemort. Critiques qui fuseraient a l’égard de Violet et plus encore si on en venait a découvrir le lien qui les unissait. Calice/Vampire. Déjà que les vampires n’étaient que légendes alors les calices… étaient-ils pris pour des fous ? Assurément. Car offrir sa liberté a un créature pouvait aisément passer pour un acte illogique, signe d’une folie certaine. Réflexions effrayantes auxquelles il était sujet et dont il n’avait aucune solution, car ce soir, si Albus choisissait leur deux noms pour les couples, leur entente se remarquerait et bien plus encore… Mais apparaître au bal était son idée, il se devait s’assumer jusqu’au bout a présent, quitte a trahir tout ce qu’il avait pu rejeter par le passé. C’est pourquoi il profitait de cet instant, non soumis au regard d’autrui, non jugé. Ce fut un geste pour le moins désagréable qui le ramena dans la réalité. Frappe derrière sa tête, comme on l’aurait fait a un enfant qui fait ou dit une bêtise. Regard assassin qu’il dirigea a l’encontre de Violet.

    « Même si cette espèce est le signe de la dégénérescence des sorciers,
    je ne peux pas te laisser faire ça. Désolée. »

    « Ce n’est pas comme si je souhaitais éradiquer toute personne faisait partie de cette maison bien que… l’idée serait plutôt tentante. Plus aucun Gryffondor dans le château et ceci par mes soins. Belle utopie, j’en ai bien peur. »

    Soupir de résignation qu’il du retenir en comprenant que son idée était tout a fait impossible a réaliser. Éradiquer toute forme de Rouge et Or du globe était une idée certes intéressante, mais un certain Vieux Citronné se ferrait une joie de l’empêcher de commettre un tel acte. Enfin, juste pour maintenir l’équité entre les maisons. Car a part essayer de faire exploser le château, de lui faire perdre son temps pendant de nombreuses soirées, a quoi pouvaient bien servir les Lions ? Ah oui, lui rappeler que chaque année depuis l’arrivée de Potter, Serpentard était incapable de gagner la coupe des quatre maisons et celle de Quidditch. Finalement, il avait peut-etre trouver une raison tout a fait justifiée d’aller se servir parmi les Gryffondor, juste pour rétablir l’ordre des choses qu’un gamin-sauveur-du-monde avait bousculé.

    « Tu viendras me chercher à la fin de la soirée n'est-ce-pas ? Je veux pas te laisser entre les pattes d'une gamine totalement inexpérimentée à l'intelligence digne d'une petite cuillère. »
    Il n’avait même pas eu le temps de lui répondre quoique ce soit qu’elle l’avait embrassé. Toujours aussi impulsive dans ses gestes, il en viendrait presque a détester ces moments de pures folie… ou plutôt qu’il tentait de les détester sans y parvenir, appréciant cela. Il remerciait Merlin que personne ne soit présent. « Profite donc de ton pitoyable cavalier, je ferrais de même avec celle qui me sera assignée. » A vrai dire, il ne le supporterait pas bien longtemps et cette jalousie était elle aussi due au fait que Violet était son calice, aussi, il ne permettait pas que quelqu’un d’autre se l’approprie. Pensée assez dérangeantes en vérité. Il pensait a elle comme a un objet, une possession, ce qui ne devait pas être. Violet n’était pas uniquement une Poche de Sang mais certainement que cette pensée était du au fait qu’elle ne lui avait toujours pas offert son sang. Attente tout a fait désagréable a laquelle il était soumis. Ainsi, le vampire prenait une place un peu plus importante que la raison de l’homme. Il du se retenir pour ne pas la mordre alors que l’envie était plus présente que jamais, tentation certaine a laquelle il ne pourrait résister bien longtemps, si bien qu’il avait écarté Violet, quelque secondes, cherchant a reprendre a ses esprits, a essayer de replacer un masque de froideur habituel sur son visage. Mais c’était là peine perdue. Ses yeux s’étaient de nouveau ancrés dans ceux chocolats de la Médicomage, yeux d’une couleur obsidienne qui semblaient s’être soudainement animés.

    « Rentrons. » Là était plus un ordre qu’une simple demande. Il ne voulait plus avoir a subir sa présence si c’était pour tenter de contenir de ce qu’il ressentait. De plus l’échéance du bal approchait doucement et il ne tenait pas a être en retard. Pas que l’idée de devoir assister a ce charmant événement l’enchante mais les remarques du Vieux Fou nettement moins, voila pourquoi il voulait éveiller les soupçon ou en confirmer d’autres.

__________________________________________________________

. The second one, an arrogant man driven mad with hopeless longing. ─C'était quelque chose en dehors de lui qu'il ne savait pas nommer. Une énergie silencieuse qui l'aveuglait et régissait ses journées. Une forme de défonce aussi, de destruction - © Doomsday & BloomyIcons
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Love is just a game... (Sev')   

Revenir en haut Aller en bas
 

Love is just a game... (Sev')

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
#. Eloge de la folie :: SWELLING SOLUTION :: Saison 1-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit