AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 { F A I T H } _Finished

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

InvitéInvité

avatar
MessageSujet: { F A I T H } _Finished   Ven 27 Fév - 0:52



    « Dans la vie, l’essentiel est de porter sur tout des jugements a priori. Il apparaît en effet que les masses ont tort, et les individus toujours raison. Il faut se garder d’en déduire les règles de conduite : elles ne doivent pas avoir besoin d’être formulées pour qu’on les suive. »
Boris Vian, L’écume des jours.


Dernière édition par Faith I. Hansen le Jeu 5 Mar - 12:30, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas

InvitéInvité

avatar
MessageSujet: Re: { F A I T H } _Finished   Ven 27 Fév - 0:53

Faith est un personnage inventé.


a. I D E N T I T E .

    Nom, Prénom(s) : Hansen, un nom très répandu en Norvège, mais qui l'est beaucoup moins au Royaume-Uni. Elle s'appelle Faith, qui signifie Foi. Pourquoi ? Parce que ses parents trouvaient ça joli, pardi ! Quant à son deuxième prénom, il s'agit de Iéna, le prénom de sa mère.
    Date de Naissance, Age : La jeune fille est née un vingt-trois mai, et a aujourd'hui seize ans.
    Lieu de Résidence : Elle habite un ancien corps de ferme à Loutry-Ste-Chaspoule, une minuscule bourgade non loin de Londres.


a. I N F O S C O M P L E M E N T A I R E S .

    Composition de la Baguette : Exactement la même que celle de son père, c'est-à-dire que c'est une Baguette de 27,5 centimètres, en bois de saule d'un marron presque gris, et qui contient un crin de licorne. Elle est relativement souple et donc très pratique pour la métamorphose, qui est l'une des matières préférées de Faith.
    Camps : Neutre. Mais vraiment.
    Maison désirée : Euh. Pas trop compris le "si entrant en première année". Mais je propose Poufsouffle. Donc à vous de voir si ça passe. (:
    Don particulier : Euh. Je ne pense pas que savoir chanter soit un "don" à proprement parler, mais pourquoi pas.


a. V O U S . M O I ?

    Age : Quatorze ans.
    Niveau en Rp : Je dirais moyen.
    Présence /7 : Six jours sur sept, en moyenne.
    Personne sur votre avatar : Mary-Kate Olsen. Cela dit, j'aimerais bien que vous "bloquiez" Ashley aussi, si c'est possible. Juste pour que Faith n'ait pas de clone.
    Code du Règlement : Eloge vous aime
    Comment nous avez-vous connus ? Sur poudlardlecole2005. Il y avait un écart noir vachement intriguant entre deux bannières, et ça m'a amenée ici.


Dernière édition par Faith I. Hansen le Lun 9 Mar - 22:54, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas

InvitéInvité

avatar
MessageSujet: Re: { F A I T H } _Finished   Mer 4 Mar - 21:50



    Huit heures. Le jour et le soleil étaient au rendez-vous depuis longtemps. Comme prévu. Au 22, Wood Road de Loutry-Ste-Chaspoule, une petite fille de six ou sept ans repoussa ses couvertures et sauta au bas de son lit, un sourire malicieux et enjoué sur les lèvres. Elle était vêtue d’une simple chemise de nuit blanche aux manches longues, et ses longs cheveux blonds, vaguement bouclés, étaient pour le moins emmêlés. Cela n’empêchait toutefois pas d’en distinguer les reflets châtains roux. Ses yeux, bleus, auraient dû être encore endormis ... Or, ils pétillaient, et il faut reconnaître que cela allait fort bien avec son sourire.

    - Maman ! Mââââman ! C’est bien aujourd’hui que je vais chez Elsa ?

    Elle avait crié cela d’une voix agréable. Une voix fluette, sur un habituel ton aux accents espiègles. Pas de réponse à sa question. A la place, un étrange silence. Chez les Hansen ? Impossible ! Entre Daniel, le père, qui chantait et sifflotait tous les matins, la mère, Iéna, qui passait son temps à chérir ses enfants, leur demandant sans cesse s’ils avaient besoin de quelque chose, les frères jumeaux Neal & Anthony, taquinant leur sœur et amusant la galerie, et la petite dernière, Faith, qui grondait ses frères comme toute mère l’aurait fait, un tel silence est surréaliste. Avec un haussement d’épaule, la petite remit sa couette en place sur le lit et sortit de sa chambre en claquant la porte. Elle se trouvait maintenant sur le palier du premier étage, qui était une mezzanine. De ce fait, elle entendit fort clairement la voix, qui provenait du deuxième étage. Neal.

    - Faith ... Euh, Maman est fatiguée, elle reste au lit pour l’instant. C’est rien si c’est Papa qui t’y amène ?
    - Ben ... Non, c’est pas grave. Mais ... Je peux voir Maman ?
    - Oui, monte.


    Quand Faith arriva au second étage, elle constata de suite que quelque chose clochait. Même plusieurs quelques choses, d’ailleurs. Premièrement, sa mère, toujours si dynamique, était allongée dans son lit, le dos soutenu par trois coussins empilés. Deuxièmement, son père ne sifflait et ne chantait pas. Il était assis sur un tabouret et avait l’air très soucieux. Troisièmement, ses frères étaient sages. Pas la moindre blague, ni la moindre farce. Et quatrièmement, tout le monde avait l’air extrêmement fatigué, triste. Surtout Iéna. La petite fille grimpa sur le lit de sa mère et s’agenouilla à ses côtés, soucieuse à son tour.

    - Ca va pas, Maman ? T’as la gastro’ ?
    - Oui, ma chérie. C’est ça. La gastro’.
    - Oh ben tu dois avoir sacrément mal à la gorge pour parler si bas, aussi.
    - Laisse ta mère tranquille, chérie, elle a besoin de repos.


    « Chérie » embrassa le front de sa maman, puis ses joues, puis son nez, fit un câlin à son père et redescendit au premier. Là, elle se rendit dans la salle de bain où elle se doucha rapidement. En sortant, elle s’enroula dans une serviette et en mit une autre autour de ses cheveux, comme sa mère faisait. Elle se pomponna longtemps devant le grand miroir de la salle, puis alla s’habiller. Puisque Maman était malade, ce serait à elle de choisir ses vêtements aujourd’hui. Et pas question de laisser quelqu’un d’autre le faire à sa place. Les jumeaux étaient capables de l’installer en clown volontairement, et son père n’y connaissait rien, en vêtements de filles. Elle choisit une jupe en vichy bleu et blanc, celle que Maman préférait, et un maillot noir.

    - Papa, on va partir, Elsa va m’attendre !
    - Tu as mangé ?
    - Euh ... Non, mais c’est pas grave, je mangerai chez elle !
    - Voyons, chérie, il n’est que neuf heures moins le quart ! Tu as encore le temps, mange quelque chose.


    Pour Faith, neuf heures moins le quart ne voulait rien dire. C’était une heure de la journée, sans doute, mais la petite ne se repérait pas encore avec des chiffres. Pour elle, c’était « petit-déjeuner – déjeuner – goûter – dîner ». En tout cas, c’était l’heure du petit-déjeuner. Une fois au rez-de-chaussée, l’enfant but le verre de jus de fruit et mangea les cookies qui étaient sur la table.
    Toujours ce même silence, qui devenait agaçant. Les jumeaux comme le père n’avaient pas quitté le deuxième étage. Quand Faith avait une gastro’, on ne s’inquiétait pas d’elle au point de rester à ses côtés. Elle remonta dans sa chambre, et fourra ses jouets dans un sac à dos rouge. Une poupée chiffon, un memory, des lunettes de soleil et une valisette d’infirmière. Le reste était trop grand pour être emporté.

    - Papa, on part maintenant ?
    - Cinq minutes, Faith !


    Il avait l’air vraiment agacé, maintenant, ce qui ne lui ressemblait pas. Pourtant, au bout de quelques secondes, il descendit prudemment les marches de l’escalier, comme il le faisait toujours.

    - Tu es fâché contre moi ?
    - Non ! Pourquoi, je devrais ?
    - Oh non, j'croyais, c'est tout.


    Il avait pris un ton étonnamment tendre. Tendre et vulnérable aussi. Faith se dit que quelque chose allait vraiment de travers, aujourd’hui. Mais ça s’arrêtait là.
    La journée chez Elsa s’était bien passée. Au déjeuner, elles avaient mangé des crêpes, et ç’avait été très bon. Le reste de la journée, les deux petites avaient joué sur la terrasse, au soleil, et ç’avait été très amusant. Mais quand son père était revenu, sa joie et sa bonne humeur s’étaient évaporées. Elle avait cru, dans un premier temps, que tout serait rentré dans l’ordre à son retour. Visiblement, ce n’était pas le cas. Toujours la même mine de fin du monde. Et si c’était la fin du monde ?
    Une fois installée dans la voiture, Faith remarqua, dans le rétroviseur, que les yeux de Papa étaient rougis. Elle éclata de rire.

    - Papa, tu verrais ta tête, on dirait que t’as pleuré !

    Seul le doux vrombissement du moteur lui répondit. La petite prit donc son mal en patience et attendit d’être arrivée pour se précipiter à l’intérieur et constatait qu’il n’y avait personne.

    - Où sont les jumeaux ?
    - Avec ... Avec ...


    Isaac n’eut pas le loisir de finir de répondre à sa fille. Sa voix se brisa en plein milieu et des larmes perlèrent sur ses joues. Il eût beau les essuyer rapidement, Faith n’avait pas manqué de remarquer cela.

    - Papa ! Mais tu pleures !

    Alors, seulement, elle réalisa. Il s’était passé quelque chose de grave, seulement elle ne savait pas quoi. Est-ce que les jumeaux pleuraient ? Est-ce que Maman pleurait ? Et si ... Et si ... Maman ne pleurait pas ? Et si maman ne pouvait pas pleurer ?

    - Où est Maman, où elle est ?

    La petite fille avait crié ces mots, sur un ton affolé. Son père ne répondit rien mais éclata bel et bien en sanglot. Devinant qu’elle ne pourrait pas compter sur lui, elle entreprit de retourner la maison de fond en comble. Ils ne devraient pas être bien difficiles à trouver. Quand elle ne put distinguer que des formes abstraites, elle comprit qu’elle pleurait, elle aussi. Comme tout le monde dans cette maison. Sauf peut-être Maman. Et à ce moment là, Faith pria pour que sa mère pleure aussi.
    Elle les trouva. Maman était toujours allongé. Mais elle était blanche comme un linge, avait les yeux clos, était aussi immobile qu’une statue et ... Ne pleurait pas.
    Alors la petite hurla de désespoir et se jeta sur sa mère. Elle essaya de la réveiller. Tentative désespérée. Neal et Anthony essayèrent de la calmer, mais tout ce que voulait la petite à cet instant était de se retrouver seule et de pouvoir pleurer toutes les larmes de son corps. Alors, sans un mot, elle sortit de la pièce et alla s’enfermer dans sa chambre.
    Ce n’était pas la fin du monde, c’est vrai. Mais c’était tout au moins la fin de « sa vie d’avant ».


Dernière édition par Faith I. Hansen le Jeu 5 Mar - 12:45, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

InvitéInvité

avatar
MessageSujet: Re: { F A I T H } _Finished   Mer 4 Mar - 21:51



    Chez les Hansen, la vie était bien différente, sans Iéna ! Les enfants devenaient beaucoup plus autonomes, leur père étant bien souvent trop occupé par le travail où le ménage. Comme Anthony et Neal détestaient vraiment cette tâche, ils évitaient de s’en acquitter en dehors de leur chambre. Faith se chargeait donc d’apporter un coup de main à son père pour la vaisselle, les poussières, la cuisine et le linge. Du haut de ses neufs ans, c’était devenu une sorte de maîtresse de maison.
    En dépit de son attachement à sa mère, l’enfant avait réussi à faire son deuil plus rapidement qu’on aurait pu le croire. Mais elle en était ressortie changée. Et changeante. A présent, il y avait deux Faith : la petite et la grande. La première, figée dans ses six ans et demi, était pour elle une façon de garder un lien avec sa mère. La seconde, la grande, ne pouvait avoir neuf ans. Elle était patiente et réfléchie. Elle qui avait pu être si fainéante avant, voilà qu’elle s’adonnait à diverses tâches, pas toujours agréables, sans ronchonner. Enfin, elle s’était intéressée à de nouvelles choses, dont le chant.
    Peu après le neuvième anniversaire de la petite fille, Neal et Anthony quittèrent la maison. Une initiative d’Anthony, mais Neal ne voulant pas être celui qui s’attardait chez les parents le suivit. Ils avaient tout de même vingt ans. Faith se retrouva donc seule avec son père. L’un comme l’autre n’étant pas très bavards, l’ambiance n’était jamais vraiment au top. Bien sûr, les jumeaux revenaient fréquemment rendre visite, mais les moments en tête à tête étaient gênants, même si à force, on s’y fait. Et puis, cette maison était vraiment trop grande pour deux personnes : c’était un ancien corps de ferme bâti sur trois niveaux, et qui formait un U. Faith et Isaac n’utilisaient que la moitié environ de la bâtisse. D’ailleurs, ce dernier avait déjà tenté de la vendre. Pour les enfants, ç’avait été hors de question. Encore quelque chose qui les rattachait à leur défunte mère. A cette occasion, Anthony avait mis des pétards allumés dans toutes les tomates du potager et avait dit à son père qu’il ferait sauter le reste si cette maison était vendue. Par amour pour son potager peut-être, Isaac avait capitulé. Et les deux solitaires avaient continué leur vie monotone.
    Faith avait depuis longtemps abandonné ses poupées et autres jouets. Elle les avait revendues, et avec l’argent récolté, s’était acheté un tee-shirt parme qu’elle voulait depuis longtemps et des graines qui donneraient des fleurs quand elle les planterait. On pouvait faire beaucoup de chose avec des fleurs : s’en occuper, bien sûr, mais aussi les dessiner, puis faire des bouquets à la fin de la saison, et en offrir à tout le monde. Un autre de ses loisirs, déjà cité plus haut, était le chant. Même si elle ne connaissait que peu de chansons, Faith chantait. Des mélodies sorties de sa tête, ou entendues en ville. Elle s’appliquait à chanter discrètement, et dans sa chambre, mais Isaac avait bien vite remarqué son manège et lui avait timidement glissé, pendant un repas un « Tu as une très belle voix » qui avait fait rougir sa fille.
    Enfin, des phénomènes étranges avaient commencé à se produire. La fillette avait terminé de ranger les assiettes dans le placard dont la porte était en verre. Elle la poussa un peu trop fort et celle-ci se brisa. Les morceaux avaient été ramassés et jetés à la poubelle, puis, quand Isaac rentra, Faith avoua directement qu’elle avait cassé une porte. Quand son père se dirigea pour constater les dégâts, il rit, mais d’un rire mal assuré.

    - De quoi tu parles ? La vitre est intacte !
    - Mais ... Pourtant je l’ai cassée, et j’ai ramassé les morceaux, ils sont dans la poubelle, Papa !


    Sauf que la poubelle était vide quand « Papa » alla l’inspecter. Il ne parut pas faire tout un fromage de cet incident, comme si c’était tout à fait normal. Et si ça l’était ?
    Il y avait eu d’autres incidents tels que celui-ci. Une bougie s’était éteinte alors que Faith s’était mise en colère, et elle aurait juré qu’une légère brise avait soufflé, par exemple. Son père avait jeté un « Ca commence », un jour. Mais qu’est-ce qui commençait, au juste ?
Revenir en haut Aller en bas

InvitéInvité

avatar
MessageSujet: Re: { F A I T H } _Finished   Jeu 5 Mar - 0:19



    Faith était allongée sur son lit et contemplait son plafond. Il devait bien être onze heures du soir, mais elle était encore toute habillée. Elle avait appris tellement de choses, ce soir. Deux, en fait. Mais c’étaient deux choses absolument énormes.
    C’était lors du repas. Son père avait posé sa fourchette, un air d’homme résigné sur le visage.

    « Bon. Faith, j’ai à te parler. Mais sérieusement. Tu viens d’avoir onze ans, t’es plus un bébé. Alors écoute-moi jusqu’au bout, et, par pitié, ne m’interromps pas.
    Premièrement : tu te souviens des circonstances de la mort ... Enfin, tu me comprends. Tu ne sais même pas ce qui l’a causé et ta mère m’a prié de ne pas te le révéler. Je t’ai dit de ne pas m’interrompre ! Ce qu’elle t’a caché, pendant ton enfance, c’est qu’elle était malade, Faith. Gravement malade ... »


    A partir de là, Faith avait cessé de l’écouter, se forçant à chanter dans sa tête, et ce le plus fort possible. Ca avait marché. Puisque sa mère ne voulait pas qu’elle sache, elle ne saurait pas. Elle avait repris son écoute à ce moment :

    « ... derniers évènements sont sans doute pour toi un mystère, mais ils sont parfaitement rationnels. Enfin ... Dans un sens. Tu dois certainement te demander pourquoi je ne suis pas surpris outre mesure qu’une vitre soit réparée sans l’aide de personne ou je ne sais quoi encore. Tu es une sorcière, ma chérie. Là encore, ta mère ne voulait pas que tu apprennes tout ça. Elle, elle n’avait aucun pouvoir, et il y avait donc des risques pour que toi non plus tu n’en sois pas dotée. Mais il se trouve que c’est le cas. Dès septembre, tu quitteras la maison, et tu iras étudier dans la seule école de sorcellerie des Royaume-Uni : Poudlard. C’est en Ecosse. Je ne vais pas te détailler ce qui t’attend, si tu veux vraiment le savoir, je t’achèterai ce bouquin, là, l’Histoire de Poudlard. Il paraît que c’est intéressant. Quoiqu’il en soit, attend-toi à recevoir une lettre d’ici peu, d’accord ? »

    Faith avait quitté la table, sans piper mot, et ce sous les yeux interloqués d’Isaac. Elle ne savait pas trop quoi penser de cette révélation. Sorcière ! Elle était heureuse de savoir qu’elle aurait un destin hors du commun, mais tout ce monde l’effrayait un peu. Alors elle fit marche arrière, et dit en souriant que l’Histoire de Poudlard ne serait pas de refus, ce qui avait eu le mérite de rassurer son père.
    C’était un très gros bouquin, et Faith n’en parcourut que les grandes lignes. Au moins, elle savait un minimum de choses sur ce qui l’attendait. Ses frères lui avaient aussi parlé de leurs années collège. C’avait l’air plutôt bien, Poudlard. Puis était venu le temps de la réception de la lettre. Quand la jeune fille l’avait fièrement brandie sous le nez de son père, il avait sourit en disant qu’il avait eu la même, mot pour mot, ou presque. La découverte du Monde Magique pour Faith lui avait permis de se rapprocher un peu plus d’Isaac.
    Poudlard. C’était donc ça, sa nouvelle vie.


Dernière édition par Faith I. Hansen le Jeu 5 Mar - 0:50, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas

InvitéInvité

avatar
MessageSujet: Re: { F A I T H } _Finished   Jeu 5 Mar - 0:19

    Présentation terminée c8.
Revenir en haut Aller en bas

Minerva McGonagall
Prof - Vieille Animagus pincé - Directrice des lions

avatar
Masculin
Messages : 1163
Age du joueur : 23
Date d'inscription : 24/11/2008

- LEGILIMENS -
Relations:
Profession / Année: Enseigne à Poudlard
Aspiration: Connaissance (priorité à la culture)
MessageSujet: Re: { F A I T H } _Finished   Jeu 5 Mar - 19:20

Bienvenue sur Eloge,
Il n'y a simplement rien à redire à ta fiche qui est tres agréable à lire.
Pour l'avatar, il n'y a aucun probleme ^^
Ce sera donc Poufsouffle, amuses-toi bien Wink
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: { F A I T H } _Finished   

Revenir en haut Aller en bas
 

{ F A I T H } _Finished

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
#. Eloge de la folie :: WIT-SHARPENING POTION :: Registres :: Fiches validées :: Saison 1-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Forums RPG | Harry Potter - Poudlard