AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Hazel B. Henning :: "...A la folie, pas du tout!"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

InvitéInvité

avatar
MessageSujet: Hazel B. Henning :: "...A la folie, pas du tout!"   Mar 24 Fév - 18:08

Helena Brielle Henning
||| Mon personnage est Inventé |||


I. Identité

    Nom, Prénom(s) : Henning, Helena ‘Hazel’ Brielle
    Date de Naissance, Age : 14 Février 1977, 16 ans.
    Lieu de Résidence : A Poudlard pendant l‘année scolaire. Durant les vacances, elle vit dans la résidence principale de sa famille à Londres.


IV. Informations complémentaires

    Composition de la Baguette : Le Bois de saule, symbole de la nuit et des cycles lunaires, sied parfaitement à la Baguette de Hazel qui a pour principale aptitude le changement indiscernable d’attitude et d’humeur, la faisant apparaître par là même très lunatique. La plume de phénix présente dans la baguette de 24 cm pourrait admettre le côté enflammé et enflammant de la belle, ne manquant pas d’audace et de courage, bien que ce dernier étant beaucoup plus à mettre sur le compte de l’insouciance et de l’imprudence dont fait montre la jeune fille. Enfin, la rigidité de l’objet annonce son caractère dangereux. Comment pourrait-on rêver de baguette plus en phase avec son propriétaire?

    Camps : La petite guéguerre ancestrale entre le bien et le mal passe à des miles et des miles de la tête de la jeune fille, qui préfère s’occuper d’elle avant tout. Il n’est cependant pas exclu qu’elle soit un jour ou l’autre enrôlée dans l’un des deux camps, elle n’y a toutefois pas encore réfléchis.

    Maison désirée : M’en fiche

    Don particulier : Il pleut lorsqu’elle est de mauvaise humeur … A moins que ça ne soit le contraire.



V. HJ - Vous

    Age : 18 ans
    Niveau en Rp : Bon
    Présence /7 : 5/7
    Personne sur votre avatar ? Willa Holland
    Code du Règlement : { Stan }
    Comment nous avez-vous connus ? Je suis déjà là.
Revenir en haut Aller en bas

InvitéInvité

avatar
MessageSujet: Re: Hazel B. Henning :: "...A la folie, pas du tout!"   Mar 24 Fév - 18:12

II. Informations Personnelles

    Caractère (Qualités/Défauts/Gouts):

    Complexe, le caractère de Hazel l’est assurément. A savoir que la jeune fille change d’avis comme de chemise - et quelle garde robe elle a pourtant. A son arrivée à Poudlard, Hazel ne manquait pas de curiosité, d’innocence et de soif de savoir. Les choses se sont pourtant tassées au fil des ans, d’autant plus à partir de sa quatrième année. Piquant vers le bas en ce qui concernait son assiduité en cours et dans ses devoirs, la jeune fille prit finalement l’habitude de venir en classe dans l’unique perspective de finir sa nuit.
    Espiègle, l’esprit fin et plein d’astuces, Hazel fait souvent preuve d’audace. C’est ainsi qu’elle a fait de ses sorties nocturnes une habitude. Elle sait de même manipuler adroitement les gens afin qu’ils agissent selon ses désirs sans parfois en être conscients. Si la ruse fait partie intégrante de son attitude, Hazel n’aurait cependant pas eu sa place à Serpentard. Bien qu’elle veille à s’en garder au maximum, le cœur de la belle se retrouve parfois tiraillé lorsqu’elle voit quelqu’un dans une sale situation. Par nature, Hazel est quelqu’un de bien. Seulement, par la force des choses, elle est devenue plus amère, faisant preuve d’ingéniosité et n’hésitant pas à remédier aux coups bas.
    L’abus qu’elle fait de l’alcool l’entraîne souvent à faire des choses stupides, en agissant de manière inconsidérée, qu’elle regrette immanquablement par la suite. Mais Hazel demeure quoiqu’il en soit impulsive, la boisson ne faisant qu’altérer ses facultés de jugement et écartant la crainte de représailles.

    Si la jeune fille n’apparait pas d’emblée comme l’amie que l’on rêverait d’avoir, beaucoup lui reconnaissent un charisme évident et un don pour le maniement des mots. Même hautement alcoolisée, Hazel parvient parfois à conserver cette aptitude à jouer avec les mots comme un artiste avec ses pinceaux.

    Revêche, Hazel l’est sans mesure. Aussi gentille qu’elle puisse être dans ses meilleurs moments, la belle ne manque pas de piquant. Si elle n’est pas de ceux qui se complaisent dans le conflits et cherchent par tout les moyens à le faire naître, Hazel n’hésitera pas à se jeter corps et âme dans la mêlée pour peu qu’on l’ait un minimum cherché. Quand bien même ce serait dans l’intérêt d’autrui ou pire, dans le sien, il lui ait tout simplement impossible de « laisser couler ». Son esprit ne pourrait même pas parvenir à saisir le concept. Si on te frappe une joue, tend l’autre? Très peu pour elle! Si on l’attaque, la belle sortira les griffes et ne laissera pas l’autre s’en sortir sans une belle blessure morale et un bon coquart en prime. Hazel est un adversaire redoutable, c‘est le moins que l‘on puisse admettre.


    Qualités Principales : Généreuse - Sincère - Charismatique - Audacieuse - Energique
    Défauts principaux : Impulsive - Capricieuse - Désabusée - Vindicative - Imprudente - Provocatrice - Lunatique

    Peurs :

    La solitude. Sa principale peur. La simple idée de devoir faire face à une soirée en solitaire lui retourne les entrailles. Dans l’ensemble, Hazel aime être entourée. Il lui arrive d’être seule, mais elle ne l’est jamais réellement, accompagnée qu’elle est par une ou deux bouteilles d’un breuvage enivrant et quelques succulentes herbes « médicinales ».
    L’amour. Peur plus succincte, qu’Hazel ne s’avouera jamais vraiment. Elle n’a jamais aimé qu’un seul homme mais il l’a rejetée, lui préférant ceux de son propre sexe. Autant dire que ce rejet l’a marqué à jamais, la rendant pugnace à éprouver le moindre sentiment ambigu pour autrui. La belle préfère désormais ne pas s’embarrasser de relations autres que volages.
    Les insectes. Peur plus matérielle et concrète. La jeune fille a une peur bleu de ces petits êtres étranges et munis de petites pattes et antennes repoussantes. Dites lui qu’elle a un criquet dans les cheveux et elle vous offrira une petite dance improbable afin de s’en débarrasser hystériquement.



    Physique :

    Elancée et athlétique, Hazel est toujours très agréable à regarder. Du haut de son mètre 70, la belle vous jauge d’un regard aussi farouche qu’il peut être désabusé et éteint. Son petit minois ovale et sa peau satinée crient tout leur désespoir de voir leur propriétaire se détruire aussi psychologiquement que physiquement. Elle qui possède pourtant des avantages certains. Il n’y a qu’à admirer la perfection de ses traits pour s’en assurer: Ses yeux d’un gris bleu captivants attrapent aussi facilement l’attention qu’ils déstabilisent; Son nez fin et légèrement retroussé souligne la finesse de sa physionomie; Ses lèvres habilement dessinées semblent faites dans le but unique de pousser tout Poudlard au vice; Quant à ses cheveux longs et souvent lâchés, ils lui fournissent aussi assurément de la prestance qu’une petite teinte de folie lorsqu’ils sont laissés sauvages.
    La démarche d’ordinaire féline et assurée de la demoiselle laisse place à une progression pénible et approximative lorsqu’elle se trouve dans un état trop alcoolisé pour juger clairement de son chemin.
    Enfin, Hazel a la capacité - bien que souvent forcée par des influences extérieures - d’endosser des attitudes diamétralement opposées. Elle peut ainsi tout aussi bien présenter une attitude espiègle, souvent rehaussée par son rire sardonique, qu’une attitude totalement et parfaitement misérable, dû à un usage abusif de boissons ou de substances illicites.


    Signe(s) particulier(s) : ///
Revenir en haut Aller en bas

InvitéInvité

avatar
MessageSujet: Re: Hazel B. Henning :: "...A la folie, pas du tout!"   Mar 24 Fév - 18:18

III. Biographie


    Enfance :

    L’enfance, douce insouciance. Helena, dite Hazel, présentait encore toutes les caractéristiques d’une personne équilibrée lorsqu‘elle était enfant.
    Née du très noble, très riche et très unique héritier de la prestigieuse famille des Henning, la naissance de celle que l’on nomma Helena Brielle laissait supposer une vie parfaite, sous le signe de la richesse et de l’opulence. Mais grandir au rythme de caprices bourgeois n’est pas la meilleure façon de s’épanouir.

    Helena naquit trois ans après sa sœur ainée et un an après la cadette. La première se contrefichait totalement de la présence de ses benjamines, trop occupée qu’elle demeurait à vivre sa vie de petite princesse, vouée à se marier avec le plus charmant de tous les princes de leur vaste royaume. Quant à la seconde, bien plus proche de Helena, elles ne s’éloignaient jamais longtemps l’une de l’autre. Elles aimaient à se répéter qu’elles étaient « meilleures » amies.

    Leurs parents les chérissaient énormément, à grand recours de présents et de cadeaux en tous genres mais plus rarement en leur offrant un quelconque geste d’affection. Noble, Mr Henning ne se privait pas de faire fructifier la fortune déjà colossale de sa famille à l’aide de nombreuses actions en bourse. Il lui arrivait parfois de se donner bonne conscience en fournissant une part plus que relative de ce que lui rapportaient ses spéculations à quelque œuvre caritative. Quoiqu’il en soit, ses affaires aussi vitales qu’essentielles à la survie de sa famille tenaient le paternel d’Helena très loin de leur demeure principale située au cœur de Londres.
    La génitrice, quant à elle créatrice de mode et accessoirement sorcière, demeurait un peu plus souvent à la maison avec ses filles. Mais son emploi l’entraînait souvent aux quatre coins du globe, ce qui expliquait la nécessité d’engager une gouvernante faisant aussi office de nourrice.
    Helena et ses sœurs passaient donc des journées mornes, à tuer le temps avec les nombreux employés de la maisonnée. Du moins jusqu’à ce que le ventre de leur mère s’arrondisse, l’obligeant à passer un temps plus considérable auprès de ses enfants.

    Helena venait tout juste d’avoir 3 ans lorsque naquit son tout premier frère. Elle était alors trop jeune pour comprendre tous les questionnements que soulevaient cette naissance, alors même que Mr & Mrs Henning ne passaient qu’un temps des plus réduits l’un avec l’autre.
    Quoiqu’il en soit, cette nouvelle arrivée dans la maisonnée eut un effet immédiat sur son activité. Le petit pleurait beaucoup, le phénomène s’aggravant lorsqu’il eut le malheur de faire ses dents. Helena ne garde aucun souvenirs concrets de cette période mais il ne fait aucun doute qu’elle ait influé sur sa relation future avec son petit frère.

    Le ciel de cristal sous lequel vivait Helena avait beau lui offrir une existence rêvée, le moment où la gamine grandirait et se désabuserait de cette vie s’approchait à grands pas. Par chance, ce moment fut retardé par l’arrivée quasi providentielle d’un jeune garçon dans sa vie. Il était le fils d’une grande amie à sa mère et il s’appelait Dorian. Mrs Henning avait invité Mrs McAdams à diner à la maison et lui avait conseillé d’amener son fils avec elle, souhaitant offrir un peu de distraction à ses enfants. A l’époque, l’aînée avait 9 ans, la seconde 7 ans, Helena 6 et son petit bâtard de frère 3 ans. Ce fut donc naturellement que Dorian s’approcha des deux filles du milieu sans accorder trop d’attention aux deux autres. Mais ce premier repas en compagnie du garçon ne se déroula pas au mieux. Helena ne savait que de façon très sommaire ce que pouvait être un ami et elle ne se sentait pas le besoin d‘en posséder. Autant dire qu’elle ne traita pas le jeune Dorian comme un convive de tout premier rang et elle s’amusa, tout au long du repas, à envoyer des mies de pain, et tout ce qui pouvait lui passer entre les mains, dans l’assiette, le verre, ou même les vêtements et le visage du garçon.
    Trop bon, peut-être, il laissa faire sans rechigner. Au bout de quelques visites de Mrs McAdams et de son fils, Helena avait perdu toute envie de faire des crasses au garçon qui n’avait décidément pas envie d’entrer dans son jeu.
    Les choses changèrent lorsque Helena et Dorian furent lâché en ville pour une course sans grand intérêt. Elle ne pouvait pas s‘en douter, mais leurs deux génitrices nourrissaient en secret le désir de les voir s‘enticher l‘un de l‘autre. Voilà qui était très prévoyant étant donné l’âge des deux enfants. Quoiqu’il en soit, durant ce qui aurait dû être une balade de routine, la petite chaparda une pomme sur l’étalage d’un marchand et commença à la manger sans même daigner se cacher de son forfait. Lorsqu’il réalisa enfin que la petite lui avait voler une pomme, le marchand cria au voleur et Helena entraina Dorian dans une course effrénée.

    La petite n’avait volé qu’une pomme, mais ce geste fut à l’origine de ce qui se révèlerait être une puissante amitié.
    Les deux enfants ne se quittèrent dès lors plus. Ils partagèrent beaucoup de leur temps et firent ensemble les quatre cents coups. Souvent leurs mères se mordirent les doigts de les avoir présenté. Mais elles continuaient néanmoins à voir l’avenir de ces enfants sous de bons auspices.
    Ce fut Dorian qui, le premier, surnomma Helena Hazel. Seuls les deux amis en connaissent la signification, mais cela n’empêcha pas tous les proches de la fillette de reprendre cette appellation, la trouvant plus originale que Helena.



    Années passées à Poudlard :

    L’arrivée de Hazel à Poudlard ne différa pas de celle des centaines d’autres élèves qui étaient passé par là. Bien sûr, le Poudlard Express avait attiré son regard, le gonflant d’étonnement. L’épisode des barques n’avait pas manqué de lui laisser une impression inaltérable de splendeur, d’autant plus qu’elle avait vécu cela en compagnie de son meilleur ami. Et puis, enfin, la Grande salle et son plafond aussi magnifique que magique avait accroché démesurément son attention et fait émettre un long soupir de ravissement.

    A toutes ces merveilles avait succédé le Choixpeau et son verdict énigmatique et pourtant si déterminant pour la suite de chaque scolarité à Poudlard. La maison qui accueillit Hazel parut ravie qu’elle la rejoigne. Ses camarades étaient tous aussi agréables les uns que les autres, ce qui n’empêcha pas la fille de lier rapidement des inimités en tous genres. Helena n’était pas une fille ordinaire, et elle en avait pleinement conscience. Son égo pouvait parfois être dur à supporter pour qui ne connaissait pas les nombreuses qualités qui le contrebalançait.
    Dans les premières années, bien qu’elle partagea de nombreux moments en compagnie de diverses personnes, Hazel demeura soudée à Dorian. Jamais on ne les apercevait l’un sans l’autre et ils prirent plaisir à explorer le Château, tombant parfois dans des lieux sombres et inconnus. Le jour où ils se firent surprendre durant l’une de leurs escapades sonna le départ des rumeurs les plus folles et insidieuses à leur sujet. Tous ceux qui y prêtaient le moindre intérêt les voyaient déjà ensemble. Aussi, au court de leur quatrième année, ils décidèrent de donner raison à ces rumeurs et ils devinrent enfin « officiellement » un couple, même si leurs épanchements amoureux publics demeurèrent des plus réduits.

    Leur relation combla et épanouit Hazel. La jeune fille qu’elle était devenue s’ouvrait aux autres et faisait même parfois fis des milieux sociaux de ceux avec lesquels elle échangeait. Elle devint du coup moins pincée, plus extravertie. Elle paraissait tout simplement rayonnante et recevait nombre de lettre anonymes de soupirants qui ne souhaitaient rien d’autre que la voir se séparer de son petit ami. Ce dont ils ne se rendaient pas compte, c’est qu’il était l’unique source de son épanouissement. Personne d’autre que lui ne pouvait lui apporter ce qu’elle désirait. Il la connaissait par cœur, mieux qu’elle-même. Il était aux petits soins pour elle et Hazel découvrit tout le sens du mot « aimer ». Elle savait qu’il serait celui qui partagerait sa vie à jamais.
    Malheureusement, ce doux nuage sur lequel flottait la jeune fille se dissipa bientôt. Les deux jeunes gens eurent le malheur de tenter de donner une tournure charnelle à leur relation. Grossière erreur. Dorian se bloqua au dernier moment, brisant du même coup la confiance et l’assurance de Hazel. Le jeune homme coupa court à leur relation d’un « commun accord », pensait-il innocemment.

    Mais cette rupture sonna le glas de la chute pour l’élève jusque là modèle qu’était Hazel. Bien sûr, elle avait son caractère, mais elle ne manquait pas de passion et de curiosité dans tout ce qu’elle entreprenait. Bonne vivante, elle s’était fait des amis plus ou moins proches qui s’effacèrent peu à peu durant sa déchéance.

    Alors que la jeune fille sombrait dans un état déplorable, elle eut le malheur de faire plus ample connaissance avec une Serpentard nommée Pandore Cartwright. Bien qu’il lui arrivait encore de faire preuve de sympathie et de montrer une certaine bonne humeur, elle devint très lunatique et découvrit les bienfaits de l’alcool. A l’image de sa nouvelle « amie » , et découvrant son pouvoir d’attraction, Hazel commença à collectionner les conquêtes. Ces dernières ne s’étiraient jamais trop longuement dans le temps. Lassée de tout trop rapidement, satisfaire pleinement et entièrement Hazel apparaissait de l’ordre de l’impossible.
    De plus en plus, la liste de ceux qui ne l’aime pas ou qu’elle répugne s’allonge. La demoiselle a gardé peu de ses anciens amis, se noyant dans une vie qu’ils ne comprenaient pas. Doit-elle leur en vouloir? Qu’importe. Aujourd’hui, elle se fout de tout ce qui ne lui permet pas de vivre à un rythme effréné et de nuit de préférence. Son changement, bien que progressif, ne put échapper à ses Professeurs qui ne purent cependant guère faire plus que mettre en garde ses parents qui, eux, ne réussirent qu’à fermer les yeux sur le comportement de leur enfant.



    Famille :

    Mr Henning:: Un homme sage et avisé, mais peut-être pas assez pour comprendre à quel point ses enfants ont espéré le voir revenir pour de bon à la maison et ne plus jamais les quitter. Pas assez observateur non plus pour remarquer l’infidélité de son épouse, à moins qu’il n’ait été
    plus facile pour lui de ne pas s’appesantir là-dessus? Quoiqu’il en soit, l’homme se résume en quelques mots. Bien qu’ayant parfaitement réussit sur le plan professionnel, il a tout loupé au niveau familial. Pourtant, Hazel lui voue une sorte de vénération excessive.


    Mrs Henning :: Femme délaissée par celui qu’elle aimait, elle a à son tour délaissé ses enfants, leur préférant le milieu de la mode, les soirées mondaines et son amant. Après la naissance de son fils, elle a néanmoins fait davantage acte de présence. Pour autant, elle ne s’occupait d’eux que le plus distraitement possible. Parfois, Hazel éprouve une certaine pitié pour elle. Tout ce qu’elle espère c’est avoir une vie plus épanouie que la sienne, mais il s’agit peut-être là d’une aspiration trop idéaliste.

    L’aînée Henning:: Elle a vécue toute sa vie un compte de fée éveillé, rencontrant le prince charmant et l’épousant derechef. Elle a aujourd’hui une situation des plus confortables et s’attire les foudres de Hazel qui aimerait avoir une vie à moitié aussi réalisée que la sienne. Mais tout ce qui brille n’est pas d’or, et l’envers du décor laisse parfois bien à désirer.

    La cadette Henning:: Sa vie fut plus ou moins banale pour une fille de nobles et de fortunés. Quand Hazel a découvert l’alcool, elle en était déjà à la drogue. En permanence bourrée d’extasi, la jeune fille est passablement maigre et mal dans sa peau. C’est elle qui a fait découvrir la poudre blanche à sa sœur et l’ a initié à ses plaisirs. Devant le gouffre béant dans lequel s’enfonce sa sœur, Hazel se trouve finalement un peu moins perdue que ça. Elle, au moins, possède encore quelques moments non négligeables de lucidité.

    Le benjamin Henning:: Plutôt discret au niveau familial, le garçon possède un sens de l’observation aiguisé et semble se complaire à voir ses sœurs aînées sombrer l’une après l’autre. Hazel n’a jamais été proche de lui et ne sait que le strict minimum à son sujet, ne s’y intéressant que très modestement.


The End
Revenir en haut Aller en bas

Stan Rocade
{ Admin - Pas fou, juste... Crétin.

avatar
Masculin
Messages : 1566
Age du joueur : 25
Localisation : Je suis Dieu. Où crois-tu que Dieu soit actuellement ?
Age du perso. : 18 ans
Date d'inscription : 16/10/2008

- LEGILIMENS -
Relations:
Profession / Année: Contrôleur du Magicobus
Aspiration: Romance & Amours (priorité à la chasse)
MessageSujet: Re: Hazel B. Henning :: "...A la folie, pas du tout!"   Mar 24 Fév - 22:45



    Rien à redire.
    Tu es donc validée !

    Tu es aussi envoyée chez les Lions.
    Une idée de rang ? Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://eloge-folie.forumactif.ws/

InvitéInvité

avatar
MessageSujet: Re: Hazel B. Henning :: "...A la folie, pas du tout!"   Mer 25 Fév - 19:40

    Merciii !!
    J'ai pas d'idée de rang, fais ton job, mais évite de me mettre un truc à ta gloire Neutral
Revenir en haut Aller en bas

Stan Rocade
{ Admin - Pas fou, juste... Crétin.

avatar
Masculin
Messages : 1566
Age du joueur : 25
Localisation : Je suis Dieu. Où crois-tu que Dieu soit actuellement ?
Age du perso. : 18 ans
Date d'inscription : 16/10/2008

- LEGILIMENS -
Relations:
Profession / Année: Contrôleur du Magicobus
Aspiration: Romance & Amours (priorité à la chasse)
MessageSujet: Re: Hazel B. Henning :: "...A la folie, pas du tout!"   Mer 25 Fév - 20:18



    On voit ça par MP, alors.
    Je classe la fiche. Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://eloge-folie.forumactif.ws/

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Hazel B. Henning :: "...A la folie, pas du tout!"   

Revenir en haut Aller en bas
 

Hazel B. Henning :: "...A la folie, pas du tout!"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
#. Eloge de la folie :: WIT-SHARPENING POTION :: Registres :: Fiches validées :: Saison 1-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com