AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ceci n'est pas une Mary-Sue...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Renata Hibolith
6ème année - va falloir carburer !

avatar
Masculin
Messages : 6
Age du joueur : 25
Date d'inscription : 23/12/2010
MessageSujet: Ceci n'est pas une Mary-Sue...   Ven 24 Déc - 5:21


Personnage libre
Renata Hibolith


.

.


    Nom, prénom : Hibolith, Renata.
    Date de naissance/Âge : 1er avril 1972, soit 21 ans.
    Origines : Sang mêlé.
    Lieu de résidence : Cumbrie, en Angleterre.
    Statut : Elève et présidente du Mouvement Mangemort.
    Maison et année désirée : Poufsouffle, 6ème année.

Revenir en haut Aller en bas

Renata Hibolith
6ème année - va falloir carburer !

avatar
Masculin
Messages : 6
Age du joueur : 25
Date d'inscription : 23/12/2010
MessageSujet: Re: Ceci n'est pas une Mary-Sue...   Ven 24 Déc - 5:23


Biographie
Creature makers





.


    Quelle sordide histoire, cette affaire-là. Bien qu'elle ne soit pas triste ou dramatique, elle en est sordide par la façon dont les choses ont tournées. Car la vie de Renata est comme une mayonnaise exposée trop longtemps au soleil : elle a tourné, d'une façon assez vilaine.

    Pourtant tout annonçait une vie calme, heureuse et sans remous. Lorsqu'elle vint à naître, tout avait été préparée pour elle. Ses parents mourraient d'impatience de l'accueillir et sa chambre avait déjà été aménagée, remplie de nounours, de jouets et d'instruments aux couleurs tapageuses. Renata naquit dans un monde doux, coloré et joyeux. On la protégeait autant du mal que du bien, car on savait que l'un comme l'autre étaient mauvais. On ne voulait pourtant pas en faire une gamine aseptisée de tout. Alors ses parents l'envoyèrent dans une école, sur les conseils de la Grand-Mère Hibolith. Alors elle se fit des amies, puis des amis. Elle aimait amener ses nombreux jouets à l'école, histoire de leur inventer des histoires durant la récréation, accompagnée de tous ses amis. Parfois il arrivait qu'un jouet ou deux disparaissent, mais elle en avait tellement qu'elle n'y faisait pas attention. Elle était comme un poisson dans l'eau du lac naïveté. Mais on pardonnait cela à Renata parce que, comme le disait son père "les petites filles sont faites pour apporter de la douceur au monde". La gamine ignorait ce que cela voulait dire, mais elle aimait avoir un but dans la vie des grands. Ça la faisait se sentir utile. Et être utile dans un monde qui ne tourne pas rond, ça fait pousser des ailes. Et Renata d'en avoir de superbes. Elle gambadait dans la rue en sautillant, en dégainant son sourire démesuré à tous les passants et en faisant volontiers des détours pour observer les insectes dans les fleurs et les branchages.

    Et donc là, comme il est de coutume, il faudrait que Renata fasse face à un mur incontournable ou à un malheur irrémédiable. Sauf qu'il n'en est rien. Renata grandit et s'épanouit, toujours plus vite et toujours plus fort. Elle devient un peu la petite fille du quartier que l'on apprécie car l'on sait qu'elle respire la vie et le bonheur. Ses parents qui ont voulu la détourner autant du mal que du bien on réussi à en faire une enfant neutre, qui ne cautionne aucun des bords manichéens. Vivant pour elle-même plutôt que pour une divine absence ou pour obtenir l'attention de ses parents, Renata en venait à être aventurière lorsqu'elle se lançait dans l'exploration du monde. Elle s'étonnait parfois à aimer regarder les insectes autant que de les tuer. Le bruit de leurs petites carapaces qui se broyait sous ses doigts était une musique exquise à ses oreilles. Et l'on pouvait penser que c'était sadique. Pourtant, ça avait une dimension plus importante que cela : c'était artistique.

    Elle avait aussi un carnet. Elle y notait et gribouillait des choses sans intérêt mais qui avait plus d'importance que l'or selon elle. En fait, c'était un moyen de se construire un trésor, une possession que elle seule comprenait et qu'elle connaissait. Car acheter quelque chose dans le commerce c'était prendre le risque de le voir posséder par les autres. Par esprit de rébellion, Renata écrivait. C'était en fait des schémas d'insectes, des petites narrations ou encore des poèmes tout droit venu du monde des licornes et des papillons merveilleux. Car malgré toute sa bonne volonté, Renata était une enfant. Et si autrefois son père l'excusait d'être naïve et joyeuse, aujourd'hui il en était agacé et aurait aimé un peu plus de maturité. Et quand elle l'entendait lui dire de mûrir, Renata le regardait avec des grands yeux. Car elle savait que son père lui en voulait, mais elle ne savait pas ce qu'il voulait. Mûrir, c'est quoi ? Eh bien une lettre, apparemment. Car tout s'accéléra quand un hibou vint porter une lettre en parchemin. Une dénommée McGonnagal leur avait écrit, à Renata autant qu'à ses parents. Mais ils n'eurent pas besoin de lire la lettre pour comprendre : leur fille venait d'être acceptée dans l'Ecole où eux-mêmes ils avaient fait leur preuve. Il fut donc temps de révéler à leur fille tout ce qu'ils savaient de la magie mais surtout révéler leur vraie nature. Car Renata avait toujours ignoré que ses parents étaient des sorciers. Toutefois, elle encaissa la nouvelle sans même sourciller. Dans son monde, la magie c'est commun.

    La suite est alors un enchaînement d'évènements plus ou moins rapides. Renata en oublie son carnet, qu'elle délaisse dans un coin de sa chambre, pour finalement l'oublier. La baguette, le chaudron et la cape remplace les insectes, leurs carapaces et ses amies. Et on lui offre une grenouille. Elle décide de l'appeler "George, parce que ça sonne un peu comme le son qui sort de sa gorge". Mais la grenouille ne dure pas, elle se fait écraser le matin où elle part pour Poudlard, alors que son père fait démarrer la voiture en trombe. En un dernier "couac !", Georges s'éteint. Il n'aura pas pu fêter un seul anniversaire avec Renata qui pourtant ne semble pas plus atteinte que ça.

    Le temps hélas prend un malin plaisir à lambiner. Les heures semblent des journées et les minutes des heures. La pluie s'abat et se répercute sur les vitres du wagon de Renata, ce qui l'agace. Seule ses yeux qu'elle jetait dehors lui permettait d'explorer le paysage. Avec la pluie et ses nuages, c'était inutile. Alors, elle daigna regarder autour d'elle. Une bande de garçons avait pris place dans son compartiment. Elle les écoutait, les regardait, de loin. Comme si elle n'osait pas se mêler à leur conversation. Des noms virevoltèrent jusqu'à ses oreilles. Elle retint surtout celui de "Erick", sans doute pour son aspect nordique ou parce que le garçon se démarquait des autres. Elle tentait de le regarder d'une façon subtile, mais à chaque fois il semblait sentir son regard et la dévisageait. Ils n'arrivaient pas à se regarder sans que l'autre s'en aperçoive. L'heure passa, et toujours rien. Pas un regard en coin assez long pour permettre d'en savoir plus, ni une perche qui réussisse à intégrer Renata. Pourtant Erick veut en savoir plus. Alors il montre d'un coup de menton à ses amis la jeune nouvelle élève. Ils se tournent tous vers elle et lui parlent, comme à une amie. En sautant du train, pour rejoindre les barques, Renata avait déjà quatre amis. Mais elle ne se doutait pas qu'ils étaient à Serpentard et que elle serait à Poufsouffle...

    Il faut croire que Renata avait tapé dans l'oeil d'Erick, et inversement. Malgré l'écart qui séparait leur Maison diamétralement opposées, ils se côtoyaient. Les années passèrent. Les souvenirs s'accumulèrent. Ils ne se lâchaient pas d'une semelle est les Serpentard ne se rebiffaient même pas à l'idée qu'une Poufsouffle soient avec eux. Erick était assez aimé pour qu'on lui autorise cet écart. Tout le monde d'ailleurs trouvait évident qu'ils étaient fait l'un pour l'autre. Tout le monde sauf les deux concernés qui justement attendaient l'évidence pour en faire une réalité. En quatrième année, Renata fut un matin réveillée par une bête, sur sa couverture. La bête était magiquement conçue, elle était en fait un origami vivant. Il s'agissait d'un renard en papier moldu, qui léchait sa queue, comme pour la nettoyer. Mais plus il la léchait et plus elle était ébouriffée. Cela fit rire Renata. Et lorsque son rire éclata, le papier dégoulina comme de l'eau, pour étaler devant elle, sur ses jambes étendues, un message clair : "Renata, je t'aime". Ce fut l'évidence qui devint évident.

    Erick et Renata formèrent alors l'un des couples les plus emblématiques de Poudlard. D'autant plus qu'Erick était un leader né et qu'il imposait sa force de caractère un peu partout. Car il était un chef, le chef de file du Mouvement Mangemort à Poudlard. C'en était même presque paradoxal : le grand méchant loup qui tombait amoureux de la brebis galeuse. Sauf que les choses avait été tournées d'une telle sorte qu'aucun autre paramètres n'auraient pu être possible. C'était "comme ça et pas autrement". On n'attaquait même pas Erick à propos de son amie, elle était trop respectée pour cela. Son caractère avait été forgé grâce à Erick et pour Erick. C'en était devenue une Serpentard accomplie dans une maison de Poufsouffle. La situation était loquace, mais jamais tendue. Erick et Renata impressionnaient trop pour que l'on daigne les attaquer. Et puis, ils avaient des soutiens. Erick trônait à la tête d'une quinzaine d'élèves prêt à se rallier à Voldemort et Renata elle-même le suivait sur ce terrain pentu. Aussi, plutôt que de leur faire face sur leur chemin, on les évitait. C'était l'ordre des choses, "comme ça et pas autrement".

    Mais les années passantes, Erick finit sa scolarité, laissant Renata seule. out fut facilitée pour elle, pourtant elle devint plus exécrable encore. Il lui manquait et ne pensait qu'à lui, nuit et jour. Leur correspondance acharnée ne lui suffisait pas, ni leurs rapports intense pendant les vacances. La distance la tuait, elle autant que lui. Pourtant, même si elle en devenait fade, personne ne lui disputait son leadership. Elle avait pris la suite d'Erick, il n'y avait rien à discuter car c'était à elle que revenait le poste. Chef de file du Mouvement Mangemort, rien d'autre. Elle travaillait toutefois dans l'ombre, laissant aux élèves le doute sur la personne qui dirigeait le gang des Serpentard goguenards. Et personne ne daignait penser à elle, la Poufsouffle ! C'était un mécanisme bien rôdé. Elle contrôlait les gens tels des marionnettes et s'en accommodait très bien. Et cette situation lui rappelait son enfance, lorsqu'elle écrasait de son doigt les carapaces des insectes, afin de faire de la musique artistique. Et ce qui était drôle, c'est qu'elle faisait exactement pareil : elle manipulait et faisait souffrir les gens, à condition que ça soit "artistique".



Dernière édition par Renata Hibolith le Dim 16 Jan - 18:42, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas

Renata Hibolith
6ème année - va falloir carburer !

avatar
Masculin
Messages : 6
Age du joueur : 25
Date d'inscription : 23/12/2010
MessageSujet: Re: Ceci n'est pas une Mary-Sue...   Ven 24 Déc - 5:23


Contextes
Play Play


.


    Qualités Principales : Patience, justice et détermination.
    Défauts principaux : Manipulation, délation et désinvolture.

    Peur : Devoir manger un rat.
    Rêve : Devenir une Mangemorte à part entière, malgré ces caractéristiques déplaisantes.


    Enseignement de 3ème année :

      - Arithmancie,
      - Etudes des Runes,


    Notes au BUSE :

      e - Arithmancie,
      d - Astronomie,
      t - Botanique,
      o - Défense Contre les Forces du Mal,
      a - Etudes des Runes,
      d - Histoire de la Magie,
      e - Métamorphose,
      o - Potions,
      o - Sortilèges.
      T O T A L . D E . B U S E S : 6/9


    Enseignement de 6ème et 7ème année :

      - Arithmancie,
      - Défense Contre les Forces du Mal,
      - Etudes des Runes,
      - Métamorphose,
      - Potions,
      - Sortilèges.


    Notes au ASPIC :

      e - Arithmancie,
      o - Défense Contre les Forces du Mal,
      a - Etudes des Runes,
      o - Métamorphose,
      e - Potions,
      o - Sortilèges.
      T O T A L . D ' . A S P I C : 6/6

Revenir en haut Aller en bas

Renata Hibolith
6ème année - va falloir carburer !

avatar
Masculin
Messages : 6
Age du joueur : 25
Date d'inscription : 23/12/2010
MessageSujet: Re: Ceci n'est pas une Mary-Sue...   Ven 24 Déc - 5:24


Commérages
Artichoke


.


    Prénom/pseudo : Rabougris
    Âge : 120 ans What a Face
    Niveau RP : Minimal.
    Fréquence de connexion maximale : Maximale !
    Célébrité avatar : Alana Zimmer
    As-tu lu le règlement ? Bien sûr que non !

    Comment as-tu connu le forum ? Par ma grand-mère qui l'a fait mentionner sur sa liste d'héritiers...
    Qu'en penses-tu ? Il n'en vaut pas franchement la peine...
    Ton élément préféré sur le forum : Le ptit bouton "déconnexion"...
    Dirais-tu que ta fiche est réussie ? Bien sûr que non, zouave !

Revenir en haut Aller en bas

Renata Hibolith
6ème année - va falloir carburer !

avatar
Masculin
Messages : 6
Age du joueur : 25
Date d'inscription : 23/12/2010
MessageSujet: Re: Ceci n'est pas une Mary-Sue...   Dim 16 Jan - 18:46


    Je pense avoir fini... Surprised

__________________________________________________________


Revenir en haut Aller en bas

Jane L. Carlton
{ Modo- fanatique shooté aux fioles de veritaserum

avatar
Féminin
Messages : 208
Age du joueur : 27
Age du perso. : 303 ans
Date d'inscription : 06/01/2009

- LEGILIMENS -
Relations:
Profession / Année:
Aspiration: Créativité (priorité aux expériences)
MessageSujet: Re: Ceci n'est pas une Mary-Sue...   Dim 16 Jan - 19:57

Oh, j'aime beaucoup! *o*
Ça été un plaisir à lire, et j'aime l'histoire toute en subtilité.
J'aurais le droit de la croquer? Ange

Bref, Poufsouffle (pas le choix), amuses toi bien!
Revenir en haut Aller en bas

Renata Hibolith
6ème année - va falloir carburer !

avatar
Masculin
Messages : 6
Age du joueur : 25
Date d'inscription : 23/12/2010
MessageSujet: Re: Ceci n'est pas une Mary-Sue...   Mar 18 Jan - 22:30


    Ouais ! Trop classe ! Smile
    Bon, alors je vais me mettre à bosser sec mes relations, hein ! Very Happy

__________________________________________________________


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Ceci n'est pas une Mary-Sue...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ceci n'est pas une Mary-Sue...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
#. Eloge de la folie :: WIT-SHARPENING POTION :: Registres :: Fiches validées-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit