AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Léïlan Valingaï (terminée)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

InvitéInvité

avatar
MessageSujet: Léïlan Valingaï (terminée)   Jeu 30 Oct - 15:43

/// Mon personnage est :[Prédéfini] - [Inventé] ///

I. Identité

Nom, Prénom(s) :


_ Mon nom est Valingaï. Je sais que vous, sorciers anglais, allaient être totalement ignorants de la manière qu'il faudrait me considérer grâce à ce nom de famille. La noblesse russe est une des plus prestigieuses et anciennes, ne prononcez donc pas "Valingaï" à tort et à travers, sans respect.
_ Mon prénom est Léïlan. Enfin, c'est celui dont je me sers le plus. Rares même en Russie sont les jeunes filles appelées ainsi. Sa finesse et sa signature raffinée en font son prestige. Sinon, en second prénom, c'est Laureleï. Mais je le trouve vilain et l'ai enterré dans le fin fond de ma conscience.

Date de Naissance, Age :

Je suis née le 13 juin 1976, et j'ai maintenant 17 ans (septième année)

Lieu de Résidence :

Alors, c'est un peu compliquée. Jusqu'à mes 11 ans, je vivais uniquement en Russie dans la demeure familiale des Valingaï. Ensuite, jusqu'à cette année, j'alternais entre le dortoir de Durmstrang pendant les cours et mon chez-moi pendant les vacances. Cette année, je suppose que cela sera le dortoir de Poudlard en permanence, sauf quand mes parents pourront me rendre visite... En gros, ça va être super nul...

II. Informations Personnelles

Caractère (Qualités/Défauts/Gouts): [15lignes minimum]
Les choses les plus bêtes sont celles auxquelles les gens s'intéressent le plus. "Qu'est-ce que tu aimes ?" Et patati, et patata...

Selon moi, j'ai beaucoup de qualités : l'intelligence, le pouvoir, la loyauté, toutes ces choses dont rêvent les jeunes filles. L'intelligence me vient sans nul doute de l'énorme liste de livres que j'ai lus durant ma scolarité et même avant. Mes parents étant sorciers, les connaissances pratiques et théoriques étaient à portée de main. J'adorais et j'adore toujours apprendre, et c'est uniquement cette soif de connaissances qui m'a attiré vers la magie noire, encore emplie de mystère à mes yeux.
Le pouvoir, c'est une chose que j'ai appris à contrôler depuis mon plus jeune âge. Déjà, à l'école, j'étais de loin LA crainte et la fille à respecter sous peine de se voir expulsé par les autres élèves. Ah... Quelle joie de voir la peur dans les yeux de l'autre...
Ma loyauté, peu de gens la connaissent car je n'ai jamais vraiment eu le loisir de la montrer. Si un ou une de mes ami(e)s se faisaient attaquer, vous pouvez être sûre que celle-ci sera vengée par mes soins. Mais vu que je n'ai jamais véritablement eu d'amis...
J'oubliais ma ruse : combien de fois ai-je effectué des coups fumeux à l'adresse de personnes que je n'appréciais pas sans jamais me faire repérer ? Toujours on me jugeait trop studieuse et trop mignonne pour cela... Mais le Diable se cache toujours...

Les défauts ? Selon moi, je n'en ai pas. Mais ces idiots d'élèves qui se croient égaux à moi-même en ont trouvé : je serais narcissique, égoïste, persécutrice et solitaire. Cela est bien trop ! Je ne comprends déjà pas pourquoi me qualifier de narcissique et d'égoïste : à vrai dire, quelqu'un pourrait-il m'arriver à la cheville ? Sûrement pas ! Ne penser qu'à moi est tout à fait normal quand on connaît la jungle des relations, où l'on doit s'efforcer d'afficher une bonne image. J'y ai renoncé depuis longtemps au niveau des élèves, mais les professeurs me voient trop comme une élève agréable et studieuse. Et puis, en plus, était-ce ma faute si ces mêmes élèves venaient me bousculer ou faire quelque chose qui me déplaît ? Faudrait mieux qu'ils allaient voir ailleurs s'ils recherchent la pitié... C'est d'ailleurs pour cela que j'adore être seule : personne n'était digne de moi, je ne vais pas m'abaisser à leur adresser la parole en première !

Enfin, à part ma famille, la magie noire, les cours et la musique, rien ne me passionne vraiment, pas même le Lord. Je le respecte certes, mais je préfère choisir moi-même mes victimes et je déteste les ordres ! De plus, accepterait-il quelqu'un qui s'évade dans la musique de son violon ou du piano ? Nul doute que non. Sinon, en cours, j'adore la Métamorphose, les Sortilèges et les Potions. La défense contre les forces du mal reste supportable, assez étonnement, mais seulement car on fait de la pratique. Si les Créatures Magiques m'intéressent, je préfère encore soigner les miens grâce à la Médicomagie. Le reste des cours, à part s'il existe des duels, n'est pour moi qu'ennuis, même si je m'efforce d'y travailler.

Qualités Principales :

Belle / intelligence / Rusée / Pouvoir / Loyale (rarement)

Défauts principaux :

Narcissique / Egoïste / Persécutrice-bourreau / Solitaire

Peur(s) :

Vous ne croyez tout de même pas que j'ai peur de quelque chose quand même ? Si ? Bon, d'accord. J'ai peur purement et simplement de la légimencie, et donc qu'on fouine dans ma tête. A quand l'apprentissage de l'occlumencie ?

Physique [15 lignes minimum] :

Pour résumer mon physique de manière tout à fait objective, c'est une corps de déesse envahi par quelque créature maléfique comme Hadès sait en faire.
Ma peau est tout d'abord pâle, blanche comme la neige et douce, sans aucun bouton. Encadré par de fins cheveux noirs m'arrivant aux épaules, mon visage avait une forme plutôt ovale. Des sourcils noirs surmontaient deux fines pupilles. De couleur gris perle, celles-ci ne pouvaient s'empêcher de fixer le monde d'un regard généralement narquois, parfois ironique. Rares étaient les véritables parcelles de joie qui les éclairaient, tout comme celles de tristesse d'ailleurs. Le nez était petit et droit. Enfin, il y avait cette bouche, ah, cette bouche. Rouge, que je fonce avec du rouge à lèvres, ou alors marron voire noir, elle cache de petites dents blanches qui ne voient que rarement le jour.
Ensuite, mon corps... Eh bien, à mon âge, je ne peux cacher qu'il est bien développé, avec ce qu'il faut là où il faut. Sans être grande, je dépasse ceux de cinquième année, et atteint parfois la taille de certains élèves de sixième année.
Au niveau de l'habillement, on ne peut pas dire qu'il soit classique ! M'habillant généralement de rouge sang ou de noir, je suis ce que l'on peut appeler une gothique. Je n'ai même pas besoin de maquillage pour cela : le blanc de ma peau contraste assez avec le noir de mes cheveux pour m'en donner déjà l'allure. Robes ou jupes sont mes préférences par rapport aux pantalons. D'ailleurs, je déteste le costume de Poudlard !

Signe(s) particulier(s) :

Peut-être ce percing à la lèvre... Ou ce tatouage d'ailes d'ange dans le dos. Enfin, dans mon cas, je serais plutôt un ange déchu.

IV. Informations complémentaires

Composition de la Baguette :

C'est Gregorovitch qui me l'a faite sur mesure à la demande de mes parents. Il savait quels éléments mettre vu qu'il connaissait bien mes parents. Ma baguette fait donc 25 cm (ce qui est assez long je l'avoue), est en bois couleur ébène (ne me demandez pas le nom, je ne m'en rappelle plus. En plus, je déteste la botanique) et contient un crin de licorne ayant baigné dans son sang. Apparemment, elle est très bonne pour la magie blanche, mais corrompue, elle sert tout à fait les désirs de la Magie noire, alors que sa pureté s'en dégage...

Camps :

Celui qui me semble de loin le meilleur... La magie noire...

Maison désirée (si entrant en 1ère année) :

Comme je suis nouvelle à Poudlard, il me faut donc une maison. Eh bien, ne les connaissant pas, je laisserais choisir ce morceau de tissu bavard...

Don particulier :

//

V. HJ - Vous

Age : 17 ans

Niveau en Rp : A vous d'en juger

Présence /7 : Quand je pourrais entre les études et mon forum. Donc 7/7 pendant les vacances et 2 ou 3/7 pendant les études je pense.

Personne sur votre avatar ? Amelia Dolores <3

Code du Réglement : Ok, par STAN.

Comment nous avez-vous connus ? Par un partenariat


Dernière édition par Léïlan Valingaï le Ven 31 Oct - 0:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

InvitéInvité

avatar
MessageSujet: Re: Léïlan Valingaï (terminée)   Ven 31 Oct - 0:15

III. Biographie

Enfance : [20 lignes minimum]


La naissance n'est qu'un passage après tout... Un passage entre un univers confortable et chaud à un monde difficile et froid. C'est dans cette optique que, comme tous les bébés, je suis née en cette nuit d'été. Ma naissance était attendue, comme dans toute famille de sang pur. Ayant déjà un héritier masculin, je n'eus pas à me plaindre de quelconque injustice que ma féminité aurait pu apporter. Bien au contraire ! Étant la première fillette de la maison, je devins au contraire personne gâtée et chérie par mes parents, mais aussi par mon frère aîné. Malgré nos deux ans d'écart, nous sommes assez proches l'un de l'autre, sans nul doute. Sans partager l'omniscience de l'autre tels des jumeaux, rares étaient les instants où nous étions séparés. Pourtant, si l'un était la joie de vivre au quotidien, l'autre n'était que froideur. Oui, j'avais été aussi froide et arrogante depuis toute petite ! Mes parents n'y voyaient rien, et continuaient à me gâter, accélérant d'autant plus le processus d'égoïsme et de narcissisme que je me forgeais. Pourtant, la glace et le feu pouvaient s'assembler... Tout comme la glace pouvait devenir accueillante. Oui, pendant quelques années, j'accueillis avec joie l'arrivée d'un petit frère et d'une petite sœur. Le premier, je n'avais que deux ans lorsque je le vis naître. Le prenant dans mes petits bras de gamine, le bébé ria, et ce fut l'une des rares fois où j'eus un véritable sourire de joie en dehors des moments avec mon grand frère. Ma petite sœur, ce fut... différent. Ce n'était qu'une "chose" qui chouinait, et je m'en désintéressa très vite, préférant retourner à la complicité de mes deux frères, que je menais déjà à la baguette à mon jeune âge. Ce fut la même chose à l'école d'ailleurs. C'était une école privée et pleine de gosses comme moi, aux parents riches et sorciers. Ils avaient déjà appris qu'il leur fallait respecter une Valingaï et certains jouaient déjà les faux-culs sur ordres de leurs parents pour pouvoir approcher ma famille. Cependant, avec mon petit caractère bien trempé, je divisais les élèves en trois parties : ceux que j'envoyais paître à l'autre bout de la cour, ceux que j'ignorais purement et simplement et ceux qui avaient le droit d'entrer dans ma "cour". Tyrannique non ? Et pourtant, c'était tellement jouissif ! Mes parents étaient déjà admiratifs de ce savoir-faire, et je continuai. D'ailleurs, ce fut dans ce genre de situation que mes pouvoirs apparurent...
C'était à la récréation du matin d'une journée d'hiver : je me rappelais encore des flocons épais qui s'écrasaient au sol. Les gamins m'énervaient, à ne savoir que faire de cette neige, sans y toucher de peur de sa salir. Moi, j'en saisis une pleine poignée et la lançai sur un de ceux que j'aimais le moins, un boutonneux arrogant. Lorsqu'il la reçut, il voulut faire pareil, énervé par mon geste, mais son tir fut totalement dévié par une sorte de bouclier et le projectile se retourna contre lui. Ce fut dans cette atmosphère très joyeuse et amusante pour moi que je reçus mon hibou pour entrer à Durmstrang.

Années passées chez les sorciers : [20 lignes minimum]

Durmstrang... Sacrée école non ? Pleine de magie noire, de mystère et de terreur... Alors que plusieurs tremblaient de trouille dans le bateau nous y menant, moi, j'étais heureuse et je chantonnais sans cesse, à la surprise générale. Il fallait dire que la réputation de strict et de sévère dans l'art magique ne me faisait nullement peur. J'avais acquis durant ses années passées dans un monde sans baguettes la sagesse des érudits en passant de nombreuses heures à lire. En fait, mes journées se résumaient entre manger, dormir, aller en cours, bâcler mes devoirs (en ayant toujours de bonnes notes) et lire des livres sur la magie. Je prenais des notes sur tout ce que je voyais, au point d'avoir rempli un cahier entier de sortilèges (une page par sortilège environ, avec tout ce qui le concernait). Durant le trajet, je passai mon temps à relire ceux qui pourraient m'être utile durant cette première année, en envoyant balader ceux qui voulaient venir s'asseoir avec moi. Oui, je me prenais pour la reine décidément...
Cependant, je dus ravaler parfois ma fierté durant ces quelques années : les professeurs, stricts, l'exigeaient, et pour m'attirer leurs grâces, j'étais prête à tout. Cela ne m'empêchait pas d'attaquer parfois des élèves ou de faire des mauvais coups, au contraire : les professeurs, piégés malgré eux dans mon jeu de la sainte-nitouche, n'y voyaient que du feu et punissaient les victimes. Je savais pourtant qu'ici, je n'aurais pas l'impunité que j'avais eu avant. Déjà, je n'avais pas l'autorité de mes parents pour me protéger des punitions : je l'avais compris la première fois où mes parents m'envoyèrent une lettre. Ils me conseillaient de garder profil bas pour leur famille. D'accord, papa et maman, je ne jouerai plus... que dans l'ombre. On n'arrête pas ainsi une machine bien rodée ! Ensuite, les élèves ne se pliaient pas bien à ma volonté, et s'amusaient presque de cela : plusieurs d'entre eux doivent encore se souvenir des potions renversés volontairement avec passage obligés à l'infirmerie, ou bien les sortilèges de métamorphose lancés à la volée sur leurs repas. quel bon temps ! En plus, j'y apprenais beaucoup de magie noire, mais aussi de la magie plus blanche. J'excellais en particulier dans les Potions et les Sortilèges, ce qui me faisait grande joie.
Cependant, un jour d'été, peu avant la rentrée de ma dernière année à Durmstrang, une grande nouvelle assez effrayante fit son irruption : je ne retournerais pas à cette école, mais irait à Poudlard. J'ai eu beau poussé des crises de colère et d'hystérie, rien n'y fit. Pourquoi ? Apparemment parce que mes parents avaient acheté une maison secondaire là-bas, et aimerait diversifier mes connaissances grâce à cette grande école réputée. Oui, bien sûr, je n'ignorais pas sa renommée, et je n'avais aucun ami à regretter. Mais ce changement d'habitudes me déconcertait. Aussi, j'allais acheter les livres demandés (qui étaient différents de ceux de Durmstrang) et ce fut la première fois que je pris le quai 9 3/4, destination Poudlard ? Ni heureuse, ni malheureuse, je subissais, simplement.

Famille : [8 lignes minimum]

Ma famille principale n'est aps si grande que cela, mais j'y tiens... pour la plupart de ses membres.
_ Mon père, Petrov Valingaï : de lui je tiens mon nom, et de lui je tiens ma prestance. Je le rends fier, je le sens dans ses lettres, même s'il ne me le dit pas, par pudeur sans doute. Moi non plus, je ne lui ai jamais dit que je l'aimais. Mais je pense que mes efforts à ne pas salir son nom durant ses galas et autres fêtes en sont les plus représentatifs. Père, je vous aime.
_ Ma mère, Anoucka Valingaï née Wolk : d'elle, je tiens ma grande beauté. Nous nous ressemblons comme deux gouttes d'eau, sauf pour les yeux. Elle les a en effet bleu foncé, alors que je les ai gris perle. Sinon, nous sommes de vraies copies conformes... du moins physiquement. En caractère, nous sommes totalement opposées. Ce n'est pas grave mère, je vous aime quand même comme cela.
_ Mon grand frère, Alex Valingaï : comme les doigts de la main... Nous nous voyons beaucoup moins vu que tu es l'héritier de la famille et que tu voyages pourtant. Mon arrivée à Poudlard n'arrangera pas les autres, je le crains. Pourtant, grand frère, si tu savais comme je te respecte ! Tu me manques frérot !
_ Mon petit frère, Hayden Valingaï : toi qui entres aussi à Poudlard en cinquième année... Je te sais mort de trouille à l'idée de te séparer de tes amis de Durmstrang. Tu apprendras à t'endurcir, rassures-toi. Tu aimes la compagnie, moi non : j'ai donc du mal à te comprendre. Mais je te protègerais si tu as des problèmes.
_ Ma petite sœur, Eléa Valingaï : toi aussi, tu entres à Poudlard, mais en troisième année. Je n'aime pas ta naïveté et ton attitude "barbapapa tout est rose et beau". Apprends, petite idiote, que rares sont les choses pareilles.
Revenir en haut Aller en bas

InvitéInvité

avatar
MessageSujet: Re: Léïlan Valingaï (terminée)   Ven 31 Oct - 0:16

Fiche terminée, après de longues heures à suer :)
Revenir en haut Aller en bas

Stan Rocade
{ Admin - Pas fou, juste... Crétin.

avatar
Masculin
Messages : 1566
Age du joueur : 25
Localisation : Je suis Dieu. Où crois-tu que Dieu soit actuellement ?
Age du perso. : 18 ans
Date d'inscription : 16/10/2008

- LEGILIMENS -
Relations:
Profession / Année: Contrôleur du Magicobus
Aspiration: Romance & Amours (priorité à la chasse)
MessageSujet: Re: Léïlan Valingaï (terminée)   Ven 31 Oct - 13:59

J'ai beaucoup aimé la lecture de ta fiche.
Bien que le minimum de lignes est de quinze pour le physique, je trouve que tu ne devrais pas en rajouter, même si il en manque une.

Pour moi ta fiche est parfaite.

Le personnage aussi. Je te verrai bien chez les Serpentards où tu serais l'ennemi jurée de Emily Cooper qui est l'exact opposé de toi, à l'exception qu'elle se prend aussi pour un reine.


A toi de me dire ce que tu en penses et je te valide. Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://eloge-folie.forumactif.ws/

InvitéInvité

avatar
MessageSujet: Re: Léïlan Valingaï (terminée)   Ven 31 Oct - 15:18

Cela me convient tout à fait ^^ Je me doutais même que j'allais atterrir à Serpentard ^^

Et merci beaucoup de tes commentaires Wink
Revenir en haut Aller en bas

Stan Rocade
{ Admin - Pas fou, juste... Crétin.

avatar
Masculin
Messages : 1566
Age du joueur : 25
Localisation : Je suis Dieu. Où crois-tu que Dieu soit actuellement ?
Age du perso. : 18 ans
Date d'inscription : 16/10/2008

- LEGILIMENS -
Relations:
Profession / Année: Contrôleur du Magicobus
Aspiration: Romance & Amours (priorité à la chasse)
MessageSujet: Re: Léïlan Valingaï (terminée)   Ven 31 Oct - 17:00

Ah ! Mais si tu veux je te met à Gryffondor ! Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
http://eloge-folie.forumactif.ws/

InvitéInvité

avatar
MessageSujet: Re: Léïlan Valingaï (terminée)   Ven 31 Oct - 17:05

Non non, Stan ^^ Tu peux me valider par contre ? :)
Revenir en haut Aller en bas

Stan Rocade
{ Admin - Pas fou, juste... Crétin.

avatar
Masculin
Messages : 1566
Age du joueur : 25
Localisation : Je suis Dieu. Où crois-tu que Dieu soit actuellement ?
Age du perso. : 18 ans
Date d'inscription : 16/10/2008

- LEGILIMENS -
Relations:
Profession / Année: Contrôleur du Magicobus
Aspiration: Romance & Amours (priorité à la chasse)
MessageSujet: Re: Léïlan Valingaï (terminée)   Ven 31 Oct - 17:13

Oui : tu es validée !

Un admin te mettras chez les Serpys mais tu peux d'ores et déjà poster ! Wink




BON JEU ! I love you
Revenir en haut Aller en bas
http://eloge-folie.forumactif.ws/

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Léïlan Valingaï (terminée)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Léïlan Valingaï (terminée)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
#. Eloge de la folie :: WIT-SHARPENING POTION :: Registres :: Fiches validées :: Saison 1-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit