AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Hank Stevenson ; lost in the daydream

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Regulus A. Black
Vampire - blood rules.

avatar
Féminin
Messages : 751
Age du joueur : 26
Localisation : En bord de mer.
Age du perso. : 32 ans.
Date d'inscription : 02/11/2008

- LEGILIMENS -
Relations:
Profession / Année:
Aspiration: Connaissance (priorité à la culture)
MessageSujet: Hank Stevenson ; lost in the daydream   Jeu 16 Déc - 21:45

Personnage prédéfini.


    I. identité

      Nom, prénom : Stevenson, Hank.
      Date de naissance/Âge : 29 Novembre 1573, 420 ans. 29 en apparence.
      Origines : Sang-mêlé lorsqu’il était humain, il est maintenant vampire.
      Lieu de résidence : Un cottage isolé au bord de la mer du Nord.
      Statut : Adulte.
      Métier : Ayant beaucoup voyagé, il a acquis la maîtrise de nombreuses langues. Il travaille pour le moment auprès du Ministère, chargé de traduire des ouvrages et traités de magie.



    II. biographie
        chapitre premier ; i will never forget.

      1er Novembre 1628

      Je ne veux pas oublier.
      Je sais que c’est ridicule, dit ainsi. Mais je ne veux pas oublier.

      Vingt-six années ont passé depuis que j’ai été mordu. Depuis que je me suis transformé en monstre. Vingt-six années durant lesquelles j’ai dû apprendre à supporter la soif, cette soif dévorante et bien souvent incontrôlable, et l’angoisse. Apprendre à vivre la nuit, à dissimuler toutes ces petites différences qui font que je ne suis plus vraiment comme eux, comme respirer ou dormir. Apprendre à chasser et à ne pas tuer. Réapprendre à vivre - et j’ai encore tant à découvrir.

      Vingt-six années que j’ai passées loin de chez nous. Un vampire ne pouvait décemment pas rester vivre chez les Stevenson, alors je suis parti, et vous avez tous pensé que j’étais mort. Ce qui n’était pas tout à fait faux, au fond. Je suis mort, oui ; sauf que je ne le suis pas resté très longtemps, et que je suis désormais condamné à errer sur la terre en me nourrissant du sang d’êtres vivants. Charmant tableau. Mais pourtant, je n’étais jamais très loin. C’est quelque chose que mes semblables me reprochent souvent : je suis encore trop attaché à ma vie humaine. Mais qu’y puis-je ? Je ne parviens pas à me défaire des vagues sensations qui me restent, ni des souvenirs qui me reviennent parfois.

      Je t’ai observé de loin, tu sais. Tu étais mon frère et je ne parvenais pas à tirer un trait là-dessus. Alors je t’ai regardé vivre cette vie que j’aurais moi-même voulu construire. Je t’ai regardé continuer sans moi, épouser cette jeune fille que tu avais tant courtisé, avoir deux fils. Je t’ai contemplé vieillir, j’ai vu les rides venir marquer ton visage et tes cheveux perdre de leur éclat, alors que moi je demeurais désespérément le même. Puis tu es tombé malade et maintes fois j’ai voulu venir te voir, je ne sais pourquoi. Je n’en pouvais plus de simplement t’observer derrière la fenêtre, et peut-être nourrissais-je le fol espoir que je parviendrais à te sauver. Mais je n’en ai rien fait, car j’avais peur de te voir me fuir. Alors je suis resté dans l’obscurité.

      Et puis, la fièvre a fini par t’emporter.

      C’était il y a cinq ans. Et aujourd’hui, alors que je repensais à tout cela, j’ai réalisé avec effroi que l’immortalité concernait seulement mon corps, pas mon esprit. Je n’arrive pas à me souvenir du timbre de ta voix, ni même du son que produisait ton rire. Pourtant je sais que je l’aimais, ton rire, lorsqu’il s’élevait dans une pièce et se répercutait sur les murs. J’ai oublié le son de ta voix comme j’ai oublié la saveur qu’avaient les plats que nous préparait notre mère. Je me souviens des chansons qu’elle nous chantait, et de l’aspect infiniment réconfortant de sa présence, mais ses traits ont fini par s’estomper eux aussi. Et je sais que d’ici quelques mois, ou quelques années, je ne parviendrai plus à me rappeler les tiens non plus.

      Peu importe combien j’ai pu écouter, observer, sentir et apprécier toutes les choses qui constituaient ma vie humaine, elles finissent par s’estomper.

      J’ai peur d’oublier. Je ne veux pas être voué à traverser les siècles et à voir les gens auxquels je m’attache disparaître, ni m’accrocher désespérément à leur souvenir tout en sachant pertinemment qu’il finira par disparaître à son tour.

      Alors, je vais écrire. J’ai conscience que c’est une mesure purement « humaine ». Ecrire pour se souvenir, pour garder trace de personnes, de moments, de lieux, cela relève d’une démarche affective dont les vampires se moquent bien. Ils vivent, tous, sans se soucier des humains, et en oubliant ce qu’ils ont été avant. Je refuse d’être ainsi. J’écrirai, chaque jour, pour ne jamais oublier.






Dernière édition par Hank Stevenson le Sam 18 Déc - 16:54, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://unfairy-tales.deviantart.com

Regulus A. Black
Vampire - blood rules.

avatar
Féminin
Messages : 751
Age du joueur : 26
Localisation : En bord de mer.
Age du perso. : 32 ans.
Date d'inscription : 02/11/2008

- LEGILIMENS -
Relations:
Profession / Année:
Aspiration: Connaissance (priorité à la culture)
MessageSujet: Re: Hank Stevenson ; lost in the daydream   Jeu 16 Déc - 21:45

      chapitre second ; “Deep into that darkness peering, long I stood there, wondering, fearing, doubting, dreaming dreams no mortal ever dared to dream before.” - Edgar Allan Poe.



    Enchevêtrement de corps. Entremêlement de sensations. Sons, odeurs, effleurements, tout lui semblait mélangé, indistinct, et pourtant si limpide à la fois. Ses sens de vampire étaient plus aiguisés que jamais. Les gémissements de l’humaine, l’odeur de sa peau, sa chaleur, son cœur qui cognait si fort dans sa poitrine, et le sang qui courait si délicieusement dans ses veines, tout cela le rendait fou. Ses mains agiles glissaient, effleuraient, caressaient en gestes lascifs et précis. Ses doigts vinrent se perdre dans la chevelure rousse et bouclée, sa bouche s’empara impérieusement de sa consœur, et son corps se colla si intensément à celui de l’humaine qu’il semblait vouloir s’y fondre. S’y perdre tout entier. Elle se cambra, réduisant encore plus si c’était possible la distance entre leurs corps. Un simple effleurement de son esprit lui avait fait perdre toute inhibition et toute crainte. Elle griffait, gémissait, haletait, perdait toute raison au contact du vampire, qui se mouvait avec une grâce et une lenteur irréelles.

    Décharge de plaisir.

    Ses lèvres quittèrent celles de la jeune femme pour glisser vers sa joue, errer le long de sa mâchoire, se faufiler l’air de rien vers sa gorge honteusement offerte. Il y déposa une série de baisers brûlants qui contrastaient étonnamment avec la froideur de sa peau. Il sentit les ongles s’enfoncer dans son dos, les jambes se nouer autour de sa taille. Il l’entendit murmurer son nom et se laissa aller à sourire contre la peau pâle et tiède.

    Il l’avait désirée pendant si longtemps. Il l’avait approchée, avait appris à la connaître en peu de temps et l’avait charmée sans même avoir besoin d’aider les choses. Cela faisait longtemps qu’il avait renoncé à lutter contre ce genre de pulsions ; comme la soif, il avait beau apprendre à se contenir, il finissait toujours par céder. C’était vital. Et même s’il mettait toujours un point d’honneur à bien faire les choses et à traiter les humains avec un minimum de respect, il fallait bien avouer que celle-ci ne présentait que peu d’intérêt. D’un point de vue intellectuel, elle était… creuse. Cela ne l’empêchait pas d’affoler ses sens pour autant. Elle soupira, rejetant la tête en arrière. Lui offrant encore plus sa gorge, si c’était possible. Il prit cela comme une invitation et entrouvrit délicatement la bouche, dévoilant deux crocs qui vinrent percer la peau fine.

    Elle protesta, essaya de se dégager faiblement, puis gémit à nouveau alors que son sang se déversait entre les lèvres du vampire. Il savait ce qu’elle éprouvait, il l’avait ressenti lui aussi lorsque Liliane l’avait mordu quatre décennies plus tôt. C’était un plaisir qui n’avait plus rien de charnel, c’était bien au delà de cela. Comme si la Magie elle-même s’en était mêlée. La sensation des crocs plantés dans la chair, et le sang qui quitte doucement le corps, et l’esprit qui s’évade, perdant toute cohérence. Douleur et plaisir qui se mélangent alors que les corps continuent de danser. Il y avait de nombreuses sensations humaines qu’il avait oubliées depuis bien longtemps, mais celle-ci ne le quitterait jamais. Et c’était encore plus fort en étant le vampire qu’en était l’humain.

    Peut-être était-ce pour cela que Liliane n’avait pu s’arrêter et l’avait vidé de son sang.

    Lui en revanche retira ses canines au bout de quelques instants et, en un coup de rein plus puissant, la fit hurler de plaisir. Sa peau s’était réchauffée à mesure qu’il avait bu, et elle dut le sentir également car lorsqu’il s’écarta et s’allongea sur le dos, repu, elle vint se blottir contre lui. Un sourire vint arquer ses lèvres encore rougies et il referma les bras autour de cette frêle créature sans défense, nullement ennuyé par ce contact. Au contraire, il l’appréciait même. La créature assoiffée était satisfaite, alors le doux rêveur repris ses droits, comme toujours. Cohabitation qui durait ainsi depuis des siècles. Il ne luttait plus contre sa nature et l’acceptait entièrement, mais cela ne l’empêchait pas de conserver ses mécanismes humains. Le vampire voulait le plaisir charnel, brut et violent ; l’humain voulait la tendresse qui venait après, lorsque les corps se détendent et que les respirations s’apaisent. C’était une relation parfois conflictuelle que beaucoup ne comprenaient pas mais qui lui convenait parfaitement. Hank ramena le drap sur la jeune femme à moitié assoupie. Cette dernière marmonna quelques mots qui n’avaient guère de cohérence, et il lui caressa doucement la joue.

    Lorsqu’il fut certain qu’elle dormait profondément, il se dégagea avec précaution de son étreinte, se rhabilla et partit. Il ne la reverrait pas, parce que c’était mieux ainsi.

    - Je ne te comprends pas, Hank, lança une voix derrière lui alors qu’il errait dans les rues désertes.
    - Comme bien souvent, répondit l’intéressé.
    - Cette fille, tu aurais pu l’avoir dès que tu l’as rencontrée. Et pourtant, tu as passé une semaine à la courtiser comme un vulgaire humain.

    Hank s’arrêta et fit volte-face. Son compagnon le rattrapa tranquillement, les mains enfoncées dans les poches et un sourire un peu moqueur aux lèvres.

    - Je ne te demande pas de comprendre, Sean. Tu en serais incapable, de toute manière.
    - Tu chasses avec nous, te nourris comme nous, choisis tes proies avec soin, et pourtant tu les considères comme des égaux.
    - Je suis comme vous, je m’y suis résigné. J’ai eu quatre siècles pour me faire à cette idée. Cela ne veut pas dire que je me plais à être comme vous. J’apprécie votre compagnie parce que nous avons beaucoup en commun, mais celle des humains m’est infiniment plus agréable.
    - Ils ne réalisent même pas à quel point ils sont insignifiants. Ils font des guerres, ils s’entretuent, ils pensent être supérieurs à toutes les autres espèces et s’imaginent que cela leur donne le droit de tout détruire.
    - Un peu comme la plupart des vampires, si je ne m’abuse.

    Sean éclata d’un rire franc.

    - Tout à fait ! En quoi sont-ils plus agréables que nous, alors ?
    - Leur fragilité me fascine. Quelque part, je les envie et les comprends. Ils ont peur de leur avenir, sont emplis d’incertitudes et de doutes, alors qu’ils ne sont sur cette Terre que pour quelques décennies. Alors ils naissent, apprennent, aiment, haïssent, et se frayent un chemin comme ils le peuvent. J’ai l’éternité devant moi, Sean. Une éternité durant laquelle je ne peux qu’observer et attendre, voir comment tout cela va se finir, sans même avoir la certitude que cela va se finir un jour. Je les regarde naître et mourir et je les envie, je les envie tellement parce qu’eux au moins savent que ce chemin sur lequel ils avancent n’a, au fond, qu’une seule véritable issue. Alors que moi, comme nous tous, j’avance en aveugle, je tâtonne, et j’espère que tous ces siècles passés à être le témoin du temps prendront tous leur sens quand l’heure sera venue, même si au fond de moi je sais qu’il n’en est rien. Ils vivent, Sean. Alors que nous nous contentons d’être là, jour après jour, année après année, pour l’éternité.


Dernière édition par Hank Stevenson le Sam 18 Déc - 1:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://unfairy-tales.deviantart.com

Regulus A. Black
Vampire - blood rules.

avatar
Féminin
Messages : 751
Age du joueur : 26
Localisation : En bord de mer.
Age du perso. : 32 ans.
Date d'inscription : 02/11/2008

- LEGILIMENS -
Relations:
Profession / Année:
Aspiration: Connaissance (priorité à la culture)
MessageSujet: Re: Hank Stevenson ; lost in the daydream   Jeu 16 Déc - 21:46

      chapitre troisième ; “tell me would you kill to prove you're right ?”


    12 Mars 1993.

    Le monde a changé.

    En bien, en mal, je ne saurais le dire. Je ne me considère pas ici pour juger ; simplement pour observer, et me souvenir. Le monde que je connaissais lorsque j’étais humain n’existe plus depuis bien longtemps. Les mœurs ne sont plus les mêmes qu’il y a quatre siècles, loin de là. Les paysages, les visages, les mots ne sont plus les mêmes, et je n’ai pu que courber l’échine devant cette évolution immuable, et m’adapter. Changer ma façon de parler, de me vêtir, même jusqu’à ma façon de penser ; mais c’est un changement qui s’est opéré de lui-même, lentement, sans même que je ne m’en rende compte. Le monde changeait à son rythme, poursuivant sa course inexorable sans se soucier des êtres qui le peuplaient. Je crains qu’il ne se soit récemment opéré un changement qui bouleverse cet ordre-là et nous mène à notre perte, à tous. Les vampires s’activent dans tous le pays. Ils traquent les humains, non plus pour se nourrir de leur sang, mais pour s’accoupler avec eux. Et cela au nom de quoi ? D’un décret. Un simple décret annoncé par nos souverains vampires, qui ne réalisent certainement pas les conséquences de cette décision. Et une fois encore, je ne peux qu’observer, et attendre.

      __________________________


    - Il faudra bien que tu te plies à leur décision, Hank.
    - Ils ont levé une interdiction vieille de plusieurs siècles, ce n’était pas un ordre. Ils ne nous ont pas ordonné, spécifiquement, de tous aller nous… accoupler – le dégoût perçait très nettement dans la voix du vampire – avec des mortels pour assurer la survie de notre race. Ils ont simplement annoncé que c’était désormais autorisé, point.
    - Tu couchais déjà avec des humaines avant, si je ne m’abuse.
    - Seulement pour le plaisir. Pas dans un but de reproduction.
    - Et comment peux-tu être aussi sûr qu’aucune de ces humaines n’a donné naissance à un petit Hank junior ? interrogea l’autre d’un ton moqueur, souriant de toutes ses dents.
    - Jamais entendu parler des sorts de contraception ? rétorqua Hank avec hargne. Nous ne sommes pas censés nous reproduire. Nous n’en avons pas le droit – les morts ne peuvent donner la vie. Si cela nous était autorisé, alors nous pourrions le faire entre nous. Ce n’est pas le cas. Ce n’est pas normal.

    L’idée même d’un vampire en train de copuler avec une humaine, la féconder et voir naître de cette union un… un hybride, parce que c’était cela, au fond, cela le rendait malade. Et furieux. Il était tellement en colère ! Tous les autres trouvaient ça parfaitement normal et légitime – les mortels leur servaient déjà de garde-manger, pourquoi pas de mères porteuses ? Mais non, cela n’avait rien de normal, pas à ses yeux. C’était contre-nature. C’était répugnant.

    - Nous avons déjà un moyen de faire perdurer notre espèce, et c’est bien suffisant. Je ne comprends pas où Ils sont allés chercher ça, des nouveaux-nés vampires, c’est absurde. Cela fait des siècles qu’ils nous incitent à rester éloigner des humains, à dissimuler notre existence –
    - Conseil que tu as admirablement bien suivi, n’est-ce pas ? l’interrompit l’autre, mais il l’ignora.
    - et maintenant ils veulent que nous allions jusqu’à procréer avec eux ? Pourquoi ? Je ne comprends pas l’intérêt d’une telle décision ! Qu’est-ce qu’ils veulent, au juste ? Plus de vampires pour dominer le monde ? C’est pitoyable !
    - Mesure tes paroles, Stevenson, gronda son interlocuteur.
    - Je me moque bien d’être entendu ! Tu peux aller leur répéter ce que je viens de dire, si tu veux ! Et au passage, tu leur transmettras mes hommages, en ajoutant bien que s’ils veulent construire un monde où les vampires domineront toutes les autres espèces, ça sera sans moi ! Je refuse de faire partie de ça, de donner naissance à des monstres – parce que oui, ce sont des monstres, encore plus que nous – et de les aider ou les encourager dans leur folie.
    - HANK ! rugit l’autre vampire, se jetant sur lui pour le plaquer contre le mur.

    Les doigts se refermèrent autour de sa gorge, serrant, serrant encore plus fort. L’interpelé ne cilla pas, fixant avec une fureur difficilement contenue le visage de son vis-à-vis.

    - Est-ce que tu te rends compte de ce que tu risques en t’opposant à eux ? La pression autour de sa gorge se relâcha légèrement.
    - Je ne m’oppose pas à eux, siffla-t-il en réponse. Je les ignore. J’ai toujours vécu différemment de vous, sans jamais émettre le moindre jugement. Je me suis toujours efforcé d’accepter le fait que vous aviez tous oublié ce que c’était d’être mortel – car n’oublions pas que nous l’avons tous été, un jour. J’ai toujours été neutre, et j’entends bien le rester. Je ne me joindrai pas à cette entreprise ridicule, je ne les aiderai pas à créer leur petite armée de vampires dont Merlin seul sait ce qu’ils veulent faire. Mais je ne suis pas fou – encore moins stupide. M’opposer ouvertement à eux serait du suicide.
    - Alors que vas-tu faire ?
    - Rien. Je vais continuer à vivre sans me soucier de ce que vous faites. Cela ne m’intéresse pas, et j’estime que ça ne me concerne pas non plus. Je ne leur dois rien, absolument rien. Alors je vais juste attendre le jour où vous réaliserez que vous non plus, vous n’êtes pas tenus de vous soumettre à leur bon vouloir.


    III. caractère

      Qualités Principales : curieux - beaucoup de sang-froid (façon de parler...) - met facilement en confiance
      Défauts principaux : solitaire - fuit les conflits - parfois hautain

      Peur : Mourir. Chose étonnante pour quelqu'un qui est déjà mort, mais il s'est habitué à cette vie éternelle. Même s'il s'en plaint, et même si parfois l'idée même de vivre éternellement lui fait peur, il n'a pas envie de mourir - ou alors, ce sera une décision qui lui reviendra à lui, et à lui seul.
      Rêve : Il a beaucoup de rêves - énormément. A défaut d'être véritablement compris, il aimerait être respecté par ses semblables, qui ne voient en lui qu'un lâche incapable d'apprécier véritablement sa condition de vampire et qui gâche son potentiel. Il rêve d'avoir le courage de véritablement s'opposer à eux - mais il sait que cela le mènerait à sa perte.


Dernière édition par Hank Stevenson le Sam 18 Déc - 16:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://unfairy-tales.deviantart.com

Regulus A. Black
Vampire - blood rules.

avatar
Féminin
Messages : 751
Age du joueur : 26
Localisation : En bord de mer.
Age du perso. : 32 ans.
Date d'inscription : 02/11/2008

- LEGILIMENS -
Relations:
Profession / Année:
Aspiration: Connaissance (priorité à la culture)
MessageSujet: Re: Hank Stevenson ; lost in the daydream   Jeu 16 Déc - 21:46

    IV. contexte

      Enseignement de 3ème année : (en choisir deux)

        [x] Etudes des Runes,
        [x] Soins aux Créatures Magiques.



      Notes au BUSE : (notez les matières suivantes en supprimant les matières que vous n'avez pas. Attention : les joueurs de Quidditch étudient le Vol sur Balai jusqu'en 7ème année.)

        Vous avez le droit à : 4 Optimal, 3 Efforts et 2 Acceptable | 2 Piètre, 2 Désolant et 1 Troll.
        [ E ] Astronomie,
        [ P ] Botanique,
        [ E ] Défense Contre les Forces du Mal,
        [ O ] Etudes des Runes,
        [ E ] Histoire de la Magie,
        [ O ] Métamorphose,
        [ P ] Potions,
        [ A ] Soins aux Créatures Magiques,
        [ O ] Sortilèges,
        T O T A L . D E . B U S E S : 8/9



      Enseignement de 6ème et 7ème année : (ne choisir que ceux ou votre perso a eu une BUSE)

        [x] Astronomie,
        [x] Défense Contre les Forces du Mal,
        [x] Etudes des Runes,
        [x] Histoire de la Magie,
        [x] Métamorphose,
        [x] Soins aux Créatures Magiques,
        [x] Sortilèges,



      Notes au ASPIC : (notez les matières suivantes en supprimant les matières que vous n'avez pas étudiées en 6 et 7èmes années.)

        Vous avez le droit à : 3 Optimal, 2 Efforts et 2 Acceptable | 3 Piètre, 2 Désolant et 2 Troll.
        [ O] Astronomie,
        [ E ] Défense Contre les Forces du Mal,
        [ O ] Etudes des Runes,
        [ A ] Histoire de la Magie,
        [ O ] Métamorphose,
        [ P ] Soins aux Créatures Magiques,
        [ E ] Sortilèges,
        T O T A L . D ' . A S P I C : 6/7





    V. infos & options

      Prénom/pseudo : Emilie, Milie. Bittersweet Neverland sur deviantArt et lostindaydreams sur twitter. :)
      Âge : 19 ans.
      Niveau RP : Assez bon. Ça fait un moment que je n'ai pas approché de forum RP donc je ne préfère pas m'avancer. J'aime à penser que c'est comme le vélo et que ça ne s'oublie pas (ou alors, que ça revient très vite).
      Fréquence de connexion maximale : 3 ou 4/7
      Célébrité avatar : Jared Leto, 'cause I'm a crazy mofo. And an Echelon. =P
      As-tu lu le règlement ? {Hiro was here~}

      Comment as-tu connu le forum ? Waaah. Bah heu. J’étais un peu membre du staff avant. ^^ Sinon, c'est aussi que je poursuivais Piaf et Vipère un peu partout parce que j'adorais leurs forums.
      Qu'en penses-tu ? J’adore le nouveau design et je suis super contente que Stanny Funny ait eu le courage de le relancer. <3
      Ton élément préféré sur le forum : La partie RP solo. Enfin, RP dans le passé et correspondances. Gonna be fun. Smile
      Dirais-tu que ta fiche est réussie ? Pour le moment ma fiche est encore à l'état de vague projet pas vraiment élaboré. J'attends d'être en vacances pour m'y mettre vraiment. x) Je sais que j'ai déjà une fiche validée dans les archives mais j'ai envie de modifier un peu Hanky, histoire qu'il soit plus fun à jouer.
Revenir en haut Aller en bas
http://unfairy-tales.deviantart.com

Regulus A. Black
Vampire - blood rules.

avatar
Féminin
Messages : 751
Age du joueur : 26
Localisation : En bord de mer.
Age du perso. : 32 ans.
Date d'inscription : 02/11/2008

- LEGILIMENS -
Relations:
Profession / Année:
Aspiration: Connaissance (priorité à la culture)
MessageSujet: Re: Hank Stevenson ; lost in the daydream   Sam 18 Déc - 16:55

J'ai terminé. =') C'est pas très très long (pour la bio, Word m'indique 2750 mots) mais j'espère que ça suffira. J'ai un peu perdu l'habitude de faire des fiches. u.û
Revenir en haut Aller en bas
http://unfairy-tales.deviantart.com

Cassiopée T. O'Bennett
3ème année - c'est les cours qui sont optionnels : pas l'année

avatar
Féminin
Messages : 170
Age du joueur : 26
Age du perso. : 18 ans
Date d'inscription : 01/12/2010

- LEGILIMENS -
Relations:
Profession / Année: 3ème année - Poursuiveuse
Aspiration: Créativité (priorité aux expériences)
MessageSujet: Re: Hank Stevenson ; lost in the daydream   Sam 18 Déc - 16:59

Genre XD ta fiche est toute bien t'sais è_é !
I love you

__________________________________________________________


Cassiopée Temperance O'Bennett
yeah you know, girls just wanna have fun.

On m'devisage, on m'envisage
comme une fille que je ne suis pas.
Je m'exile, trop fragile,
mille et une nuit m'eloignent de moi.
Revenir en haut Aller en bas

Hiroki Lovelace
{ Admin - Infirmier roi des escargots sans sushis...

avatar
Féminin
Messages : 399
Age du joueur : 28
Localisation : Aux cuisines ... ou ailleurs
Age du perso. : 25
Date d'inscription : 02/11/2008

- LEGILIMENS -
Relations:
Profession / Année: Infirmier
Aspiration: Créativité (priorité aux expériences)
MessageSujet: Re: Hank Stevenson ; lost in the daydream   Sam 18 Déc - 17:04

    Bouaaaah Hanky je t'aime ! /PAN/
    J'adore ta fiche, et la valide donc avec plaisir =DD

    Rebienvenue sur Éloge et bon jeu ~

    Maintenant j'exige un lien tordu ! Et Ann va te bouffer 8DD

__________________________________________________________


      本当は何一つ知らない君の事
      如何してこんあにも好きになっちゃったんだろう?

      僕は寒い夜に抱き寄せて上げる事も
      朝までずっと寄り添って上げる事も出来ないけど

      [Miyavi ~ Boku wa Shitteru]


      ©️avatar ;; loveless
      ©️gif ;; inconnu

Revenir en haut Aller en bas

Regulus A. Black
Vampire - blood rules.

avatar
Féminin
Messages : 751
Age du joueur : 26
Localisation : En bord de mer.
Age du perso. : 32 ans.
Date d'inscription : 02/11/2008

- LEGILIMENS -
Relations:
Profession / Année:
Aspiration: Connaissance (priorité à la culture)
MessageSujet: Re: Hank Stevenson ; lost in the daydream   Sam 18 Déc - 17:18

Vouiii merciii I love you
Revenir en haut Aller en bas
http://unfairy-tales.deviantart.com

Julian Halln
Vampire - il a croqué Stanouille et lui pique sa place !

avatar
Masculin
Messages : 391
Age du joueur : 25
Localisation : Clermont-Ferrand, wesh.
Age du perso. : 185 ans
Date d'inscription : 12/12/2010

- LEGILIMENS -
Relations:
Profession / Année: 6ème année
Aspiration: Créativité (priorité aux expériences)
MessageSujet: Re: Hank Stevenson ; lost in the daydream   Sam 18 Déc - 18:45

HANKY FUNKY ! Razz

__________________________________________________________

Quand j'étais petit, j'étais un Jedi. Tellement nerveux que lorsqu'il pleuvait, souvent je m'électrocutais. Et j'ai rencontré une fille en forme de fée. Tellement nerveuse que lorsqu'elle griffait, mon dos, ma peau se transformaient en pyrogravure.
Revenir en haut Aller en bas
http://eloge-folie.forumactif.ws/

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Hank Stevenson ; lost in the daydream   

Revenir en haut Aller en bas
 

Hank Stevenson ; lost in the daydream

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
#. Eloge de la folie :: WIT-SHARPENING POTION :: Registres :: Fiches validées-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com