AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Hiroki ♣ my deep heart voice differently asks

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Hiroki Lovelace
{ Admin - Infirmier roi des escargots sans sushis...

avatar
Féminin
Messages : 399
Age du joueur : 28
Localisation : Aux cuisines ... ou ailleurs
Age du perso. : 25
Date d'inscription : 02/11/2008

- LEGILIMENS -
Relations:
Profession / Année: Infirmier
Aspiration: Créativité (priorité aux expériences)
MessageSujet: Hiroki ♣ my deep heart voice differently asks   Lun 13 Déc - 23:55

Hiroki Lovelace ♣

Theme song


©MsMiyavi.deviantart
    That day I didn’t need a reason
    And the light I traced with my finger still shines
    If I can make you forget about sleep
    Then that’s okay
    I’m sure the reason the rain won’t stop
    Is because of those tears you shed
    While biting your lip
    So that no one can see you cry

    The story that’s written in the night sky
    To connect the stars
    Is an illusion that your heart longs for
    I bet I’ll forget it
    The sadness that weighs down my shoulders
    Is held in the hands of shooting stars

    [LM.C ~ 88] ;; english translation


©titre : SuG ~ Alterna

__________________________________________________________


      本当は何一つ知らない君の事
      如何してこんあにも好きになっちゃったんだろう?

      僕は寒い夜に抱き寄せて上げる事も
      朝までずっと寄り添って上げる事も出来ないけど

      [Miyavi ~ Boku wa Shitteru]


      ©️avatar ;; loveless
      ©️gif ;; inconnu



Dernière édition par Hiroki Lovelace le Ven 31 Déc - 3:29, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas

Hiroki Lovelace
{ Admin - Infirmier roi des escargots sans sushis...

avatar
Féminin
Messages : 399
Age du joueur : 28
Localisation : Aux cuisines ... ou ailleurs
Age du perso. : 25
Date d'inscription : 02/11/2008

- LEGILIMENS -
Relations:
Profession / Année: Infirmier
Aspiration: Créativité (priorité aux expériences)
MessageSujet: Re: Hiroki ♣ my deep heart voice differently asks   Lun 13 Déc - 23:56

Personnage libre.



    ♣ Identité


      Nom, prénom : Lovelace Hiroki – ロヴラース博貴
      Si on décompose les caractères qui composent le prénom du jeune homme on obtient quelque chose comme ceci : 博 se trouve notamment dans les mots qui désigne quelque de grand ou d’important, voire de cultivé, et notamment dans celui du docteur (le hasard fait bien les choses non?) ; 貴 peut signifier précieux, de grande valeur (d’ailleurs il adore le rappeler occasionnellement, sans pour autant prendre la grosse tête, il aime juste être chiant).
      Date de naissance/Âge : 11 septembre 1968 à 8h18 à Kumatori dans la préfecture d'Ōsaka dans le Kansai. Il n'est néanmoins pas entièrement japonais puisque son père est d'origine anglais. Il a donc 25 ans. Physiquement... mentalement c’est pas dit..
      Origines : Mêlé de par sa mère japonaise qui est une moldue. C'est, vous l'aurez compris, son père anglais qui est sorcier.
      Lieu de résidence : Poudlard et un appartement à Londres.
      Statut : Médecin scolaire 8D



__________________________________________________________


      本当は何一つ知らない君の事
      如何してこんあにも好きになっちゃったんだろう?

      僕は寒い夜に抱き寄せて上げる事も
      朝までずっと寄り添って上げる事も出来ないけど

      [Miyavi ~ Boku wa Shitteru]


      ©️avatar ;; loveless
      ©️gif ;; inconnu



Dernière édition par Hiroki Lovelace le Dim 26 Déc - 23:27, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas

Hiroki Lovelace
{ Admin - Infirmier roi des escargots sans sushis...

avatar
Féminin
Messages : 399
Age du joueur : 28
Localisation : Aux cuisines ... ou ailleurs
Age du perso. : 25
Date d'inscription : 02/11/2008

- LEGILIMENS -
Relations:
Profession / Année: Infirmier
Aspiration: Créativité (priorité aux expériences)
MessageSujet: Re: Hiroki ♣ my deep heart voice differently asks   Lun 13 Déc - 23:57



    ♣ Caractère &&. informations inutiles donc indispensables


      Qualités Principales : Charismatique, Déluré, Bienveillant.
      Défauts principaux : Chieur, Excessif, Cynique.

      Signe astrologique : Parce que c'est tout de même important pour un nippon et que la ressemblance entre Hiroki et son signe est tout de même amusante. Néanmoins il n'apprécie pas trop qu'on s'amuse sur le fait qu'il soit singe de terre.

      「Le singe est malicieux, boute-en-train il a souvent de l'humour, parfois de l'esprit, mais il est toujours astucieux. Le singe est sociable et il donne l'impression de s'entendre avec tous les signes. Inventif et original à l'extrême, le singe est capable de résoudre les problèmes les plus difficiles avec une étonnante rapidité. Mais, s'il ne peut commencer dans l'immédiat ce qu'il a décidé de faire, il abandonne avant même d'avoir essayé. Indépendant et personnel, il ne faut jamais rien lui imposer. C'est lui qui choisit. Le singe a beaucoup de bon sens et berne assez facilement les gens. Il peut commettre des actes malhonnêtes - dans le cas d'Hiro c'est surtout de la merde pas bien méchante - dans la mesure où il sera sûr de l'impunité.」

      Peur : Que son frère et ses parents coupent définitivement les ponts en apprenant qu’il n’est pas « l’enfant modèle » qu’ils ont tout cru qu’il soit.
      Rêve : Renouer avec son frère et rentrer chez lui.

      Aime : Faire chier son monde - ça on l'aura compris ; Manger ! - demandez voir aux elfes combien de fois ils le voient par jour ; Se faire remarquer ; La musique - il est bassiste ; Les animaux ; Son sens de l'esthétique très poussé.
      Aime pas : S'ennuyer et ne rien faire , Les gens qui gagatisent - ça l'horripile violemment ; Le conformisme ; Le natto - parce que c'est dégeulasse et que ça pue !

      Signes particuliers : Hiro a les yeux bleus de son père, de plus il a besoin de lunettes de lecture. Il parle parfaitement bien anglais mais ne supportant pas cette langue il conserve son accent très marqué - par exemple il prononce les r comme de l et les v comme des b.

      Mensurations : Il mesure 1m85 pour 58 kilos... et c'est tout ce que vous saurez, cherchez pas !

      Groupe sanguin : O - et ça lui plait d'être donneur universel ~

      Composition de la baguette : 29,4 centimètres, bois de saule et plume de Jobarbille. Relativement flexible, excellente pour les sorts.



__________________________________________________________


      本当は何一つ知らない君の事
      如何してこんあにも好きになっちゃったんだろう?

      僕は寒い夜に抱き寄せて上げる事も
      朝までずっと寄り添って上げる事も出来ないけど

      [Miyavi ~ Boku wa Shitteru]


      ©️avatar ;; loveless
      ©️gif ;; inconnu



Dernière édition par Hiroki Lovelace le Ven 17 Déc - 23:21, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas

Hiroki Lovelace
{ Admin - Infirmier roi des escargots sans sushis...

avatar
Féminin
Messages : 399
Age du joueur : 28
Localisation : Aux cuisines ... ou ailleurs
Age du perso. : 25
Date d'inscription : 02/11/2008

- LEGILIMENS -
Relations:
Profession / Année: Infirmier
Aspiration: Créativité (priorité aux expériences)
MessageSujet: Re: Hiroki ♣ my deep heart voice differently asks   Lun 13 Déc - 23:57



    ♣ Biographie
    NB : les textes en italiques sont des extraits de lettres ou des pensées d'Hiro aujourd'hui.
    Tous les dialogues sont en japonais dans le texte sauf spécifié et chapitre de Poudlard


      « 十。九。八。七。六。五。四。三。二。一。。。 »

      Dis Kyo, tu te souviens quand on jouait ensemble dans le parc qui se trouvait pas loin de chez nous ? C’était toujours moi qui devais compter parce que toi.. tu avais toujours aimé que ça soit moi qui te cherche. Et comment dire non à une petite chose pas plus haute que trois pommes qui vous regarde avec de grands yeux de chien battus en affichant une bouillotte à faire fondre toutes les demoiselles alors que tu n’avais que quatre petites années. Et moi déjà douze... quelle idée avait eu nos parents de nous faire aussi loin l’un de l’autre. Au final on a jamais pu apprendre à bien se connaître tous les deux, nous n’avions ni les mêmes jeux, ni les mêmes intérêts et quant bien même je l’aurais voulu c’était difficile de trouver trainer un môme avec moi quand je trainais avec mes amis. Quelque part.. je regrette, peut-être que j’aurais dû mais d’un autre côté je me dis que ça aurait pu avoir des conséquences encore plus néfastes, que tu aurais pu te sentir encore plus oppressé par ma présence.. Peut être que nous n’étions pas fait pour...


      Et putain de merde ! Finalement je crois que j’arriverais jamais à envoyer cette fichue lettre, soit ça en devient aussi froid que les hivers d’Hokkaidō soit on se retrouve à lire quelque chose digne d’une minette pré-pubère... à croire que je suis incapable d’écrire quoique ce soit à mon propre petit frère alors que ça fait bien quatre ans qu’on ne s’est ni parlé, ni vu. Moi qui n’est jamais eu quelconque problème à m’exprimer avec mon entourage, j’ai toujours été incapable de m’exprimer correctement avec Kyo. Sans compte que notre relation n’a cessé de se dégrader au fil des ans.

      « 零!弟ーちゃん?!どこに ? »

      Dis.. tu crois qu’un jour je pourrais cesser de me voiler la face en te parlant ?




__________________________________________________________


      本当は何一つ知らない君の事
      如何してこんあにも好きになっちゃったんだろう?

      僕は寒い夜に抱き寄せて上げる事も
      朝までずっと寄り添って上げる事も出来ないけど

      [Miyavi ~ Boku wa Shitteru]


      ©️avatar ;; loveless
      ©️gif ;; inconnu



Dernière édition par Hiroki Lovelace le Mar 14 Déc - 0:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Hiroki Lovelace
{ Admin - Infirmier roi des escargots sans sushis...

avatar
Féminin
Messages : 399
Age du joueur : 28
Localisation : Aux cuisines ... ou ailleurs
Age du perso. : 25
Date d'inscription : 02/11/2008

- LEGILIMENS -
Relations:
Profession / Année: Infirmier
Aspiration: Créativité (priorité aux expériences)
MessageSujet: Re: Hiroki ♣ my deep heart voice differently asks   Lun 13 Déc - 23:57



    ♣ All the things we've felt during these days we've lived, our overflowing feelings are infinite
    Kanjani8 - Mugendai

      « Je dois vraiment y aller là ! »
      « Mais on a pas fini notre partie ! »
      « Je suis déjà en retard Nobu, il faut vraiment que je rentre chez moi ! »
      « Hiro.. T’es chiant avec ta ponctualité à deux mornilles ! »

      Sans rajouter un mot je salue mon meilleur ami, non sans avoir oublié de lui tirer élégamment la langue comme à mon habitude, avant de prendre le chemin du retour. J’ai toujours eu horreur d’arriver en retard chez moi ne serait-ce que de quelques minutes à peine. Évidemment tout le monde me prenait simplement pour le gentil petit garçon bien élevé à ses parents… s’ils savaient tous à quel point ils ont tord. A vrai dire quand il s’agit de l’avis de mes parents j’en ai un peu rien à carrer, ce n’est pas pour eux que je me presse pour rentrer chez moi. C’était pour toi Kyo. Cette petite tête ne manquait jamais son petit rituel du soir et à chaque fois je pouvais être certain que je le trouverais dans le petit vestibule de l’entrée, assis sur la petite marche, son doudou qu’il ne lâchait jamais entre les mains, à m’attendre de pied ferme. Un jour maman m’avait raconté qu’il avait très tôt – avant même de savoir lire une horloge numérique – appris à repérer l’emplacement des aiguilles qui désignaient l’heure à laquelle j’avais l’habitude de rentrer après les cours. Et les rituels en entrainant un autre, je ne pu m’empêcher d’y resonger sur le chemin du retour, tout en essayant de conserver un rythme de pas relativement élevé afin de ne pas trop être en retard. Idiot de Nobu tout de même ! Il a toujours eu le chic pour trouver mille et un plans foireux et forcément je ne pouvais jamais m’empêcher de les exécuter le premier.. et pendant ce temps là y avait le petit qui attendait sur la marche froide de l’entrée. Quel piètre grand frère je pouvais faire parfois, en fait je suis en train de me dire que j’ai réellement peur de ne jamais être à la hauteur. Et je ne l’ai jamais été.

      De plus, comme si le fait de ne pas être à l’heure ne suffisait pas, il fallait en plus que l’allée qui conduisait à notre maison soit boueux, recouvert de gadoue et glissant ! Sérieusement, je déteste l’hiver. Il fait froid, il fait moche et en plus je n’ai d’autres choix que de m'emmitoufler dans trente-six couches de vêtements – bon d’accord, je l’avoue j’exagère quand même... mais c’est pénible quand même ! – pour que mère puisse me laisser aller à l’école tranquille. Bref, pour ainsi dire, le retour au logis.. en hiver.. c’est limite le parcours du combattant, si j’espère pouvoir revenir en un seul morceau – non je n’exagère pas, je le jure ! Et malgré tous mes efforts et ma bonne volonté je ne peux que constater avec désarroi que c’est avec un bon quart d’heure de retard que je franchis le portail de la demeure. Sans plus attendre je me précipite sur le petit chemin, qui conduit à la porte d’entrée, pour me ramasser lamentablement de toute ma longueur... j’ai encore oublié les plaques de verglas et je vais encore avoir un bleu.. Que mère me gronde pour avoir salit mes vêtements m’est égal, c’est surtout faire en sorte de ne pas monter à Kyo que je me suis fait mal qui risque d’être un peu plus compliqué. J’ai toujours détesté montrer mes faiblesses à mon entourage, c’est plus fort que moi. Tout en me frottant la hanche j’arrive – enfin ! – au palier avant d’ouvrir avec précaution la porte d’entrée. Un sourire amusé s’affiche sur mes lèvres. Moi qui m’attendais à voir une petite bouille, les yeux emplit de larmes et de reproches... voilà que je retrouve mon petit frère roulé en boule, à même le sol, plongé dans un profond sommeil. Il ne manquerait plus qu’il attrape froid maintenant. Ni une, ni deux voilà que je m’essaye à le porter pour le mettre dans son lit, mais la tâche n’est guère facile et je galère un peu en fait – je vous laisse imaginer la scène. Après quelques essais infructueux j’arrive enfin à le prendre sur mon dos et avance, bancal, dans le couloir mais à peine eu-je le temps de faire trois pas que je me rétame à nouveau. Si tomber tout seul ça peut aller, avec son cadet qui vous atterrit sur le dos c’est tout de suite moins guilleret. Je suis peu fier de ma connerie à vrai dire..

      « Nii ? » et en plus je l’ai réveillé par dessus le marché..
      Un rire gêné. « Bah... je suis tombé. »
      Pour toute réponse je n’obtiens qu’un bâillement, Kyo n’ayant rien trouvé de mieux à faire que de se pelotonner contre mes genoux pour se rendormir aussitôt. Comment voulez-vous que j’ai le moindre scrupule pour le forcer à se réveiller pour qu’il aille enfin dans son lit ?! Boah, tant qu’à faire, je préfère encore attendre qu’un de nos parents rentre et le porte lui-même dans sa chambre. Mais pourquoi a-t-il fallu qu’il se couche sur le coté où je me suis fait mal ? C’est vraiment dur d’être grand frère.

      Et le vieux grenier d’Obachan ? Les adultes ne cessaient de nous rabâcher qu’il ne fallait jamais qu’on y monte parce que c’était trop dangereux. Je ne te l’ai jamais vraiment avouer mais à peine eu-je entendu le mot « interdit » franchir les lèvres de papa que je m’étais décidé à aller voir ce qu’il se cachait là-haut. C’est pour ça que tu as dû me chercher en vain pendant une bonne demi-heure. Quand j’y pense.. déjà à cet âge là je n’étais pas un modèle à suivre. J’en ris encore, non je n’ai jamais été l’enfant modèle d’une grande famille aisée, non je n’ai jamais pensé devenir quelqu’un de distingué comme notre père - en même temps les bonnes manières… ça me pompe juste un peu l’air - et non je n’ai JAMAIS été un élève modèle, je préférais encore dormir discrètement ou m’occuper intelligemment en cours, sauf quand c‘était intéressant. Mais c’est pas ma faute si j’avais de l’avance quand même !



__________________________________________________________


      本当は何一つ知らない君の事
      如何してこんあにも好きになっちゃったんだろう?

      僕は寒い夜に抱き寄せて上げる事も
      朝までずっと寄り添って上げる事も出来ないけど

      [Miyavi ~ Boku wa Shitteru]


      ©️avatar ;; loveless
      ©️gif ;; inconnu



Dernière édition par Hiroki Lovelace le Mer 15 Déc - 4:42, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas

Hiroki Lovelace
{ Admin - Infirmier roi des escargots sans sushis...

avatar
Féminin
Messages : 399
Age du joueur : 28
Localisation : Aux cuisines ... ou ailleurs
Age du perso. : 25
Date d'inscription : 02/11/2008

- LEGILIMENS -
Relations:
Profession / Année: Infirmier
Aspiration: Créativité (priorité aux expériences)
MessageSujet: Re: Hiroki ♣ my deep heart voice differently asks   Lun 13 Déc - 23:58



    ♣ If its a promise you cant keep then you didnt want it from the start
    SuG - Cherish

      « Maintenant que je suis un grand garçon, tu m’abandonnes ? »
      S’il te plait, pas de reproches…
      « Pourquoi tu réponds pas ? C’est vrai ? »
      « Ce n’est pas ça Kinoko… »
      « C’est pour quoi alors ? » S’il ne plait ne te met pas à pleurer, je l’entends à ta voix qui déraille que tu n’en es pas loin.
      « Mais j’y peux rien si mon école est à Ōsaka.. et je peux pas me permettre de ne pas aller à l’école tu sais… »
      « Demande à papa alors ! »
      « Pardon ? »
      « Demande à papa de déplacer l’école ! »

      Cette conversation aurait pu durer un bon moment encore si Kyo ne serait pas parti bouder dans sa chambre. Si tu savais à quel point tes paroles me font de la peine, je reste planté au milieu du couloir comme un idiot ne sachant si je dois te rejoindre et te rassurer, te promettre que jamais je ne te laisserais derrière moi, que je rentrerais tous les week-end à défaut de pouvoir rentrer chaque soir comme je l’ai toujours fait, ou bien si je dois laisser cette rancune injuste s’estomper toute seule. Mais j’ai bon retourner mon cerveau dans tous les sens, impossible de se décider, seule l’intervention de mon père – qui devait me trouver bien idiot à imiter un pot de fleur – me tira de mes pensées :

      « Que fais-tu encore là ? Tu comptes prendre racine ou vas-tu enfin préparer tes affaires ? »
      Je tiqua pendant quelques bonnes secondes avant de répondre.. je n’ai jamais beaucoup aimé que père nous parle dans sa langue natale, je trouve l’anglais tellement peu esthétique comparer au japonais... « J’étais juste avec Kyousuke. » – toujours éviter les diminutifs devant eux..
      « Il faudrait quand même te dépêcher maintenant, on part bientôt. »

      Avec un soupir j’acquiesce avec de retourner dans ma chambre avec un soupir. Mes valises terminées j’attends, j’attends que tu te décides à venir me voir mais je n’entends pas ta porte s’ouvrir. Aucun son non plus ne me parvient à travers le mur qui sépare nos deux chambres, je décide donc de m’en approcher à pas de loup pour venir y coller mon oreille. Des pleurs. Tu as toujours été trop sensible Kinoko... si tu savais à quel point te laisser seul m’avait déchiré le cœur. Un coup d’œil sur l’horloge qui pend au dessus de mon bureau m’indique qu’il reste à peine dix minutes avant que père vienne me récupérer pour me déposer à la gare et s’il venait à me trouver dans ta chambre en train de consoler mon petit frère nous aurions encore droit à un sermon sur notre comportement trop proche. Certes ce n’était jamais rien de bien méchant mais j’aimerais faire ce qu’il me chante tout de même... Dix minutes pour réparer les pots cassés, dix minutes pour ne pas partir en laissant derrière soi des regrets. Jetant rapidement un regard dans le couloir afin de vérifier que mon père ne traine pas dans le coin et je me dirige hâtivement vers cette porte qui n’est pourtant pas si loin de la mienne. Toc toc. Pas de réponse.. je me doutais bien que tu n’ouvrirais pas. Je tente tout de même une seconde fois, sans me laisser démonter par ton silence, et tend l’oreille dans l’espoir de t’entendre marcher vers cette planche de bois qui nous sépare. Malheureusement aucun son ne porte, devrais-je abandonner même si je n’en ai point envie ? C’est alors que je soupire à nouveau qu’un léger grincement résonne faiblement, te laissant apparaître dans l’encadrement de la porte. Des traces de larmes apparaissant encore sur les joues. Doucement ma main se tend vers toi mais tu as été le plus rapide, te jetant sur moi, t'agrippant de tes petits poings à mes vêtements.

      « Ne pars pas ! Reste avec moi ! S’il te plait ne pars pas !  »
      Attendrit et brisé par ton attitude je passe timidement ma main dans ta tignasse. « Je promets de t’écrire tous les jours mon grand.  »
      « M-mais.. mais...  » Quelques reniflements viennent entrecouper ses paroles.
      « Si tu me promets d’être fort tu auras une surprise à ton réveil demain d’accord ?  » Je n’ai jamais compris ce qui m’a pris sur le coup mais ce fut notre promesse du jour.

      Juste à peine le temps de te serrer contre moi une toute dernière fois avant que la voix de père retentit depuis le perron. Je regrette encore aujourd’hui que nous soyons tant séparer par les années, j’aurais tellement aimé partager ses années d’études avec toi plutôt que ne te voir que deux jours par semaines. Tu sais, le voyage vers la gare ne fut pas sans remous. Entre père qui ne supporta ni mon silence pensif ni ma requête de nous arrêter en ville avant que je ne parte pour Ōsaka et mon irréversible envie de rentrer à la maison... Je fis néanmoins en sorte de tenir ma promesse. J’aurais tellement aimé voir ton expression en découvrant le petit-duc qui t’attendit au réveil le lendemain.



__________________________________________________________


      本当は何一つ知らない君の事
      如何してこんあにも好きになっちゃったんだろう?

      僕は寒い夜に抱き寄せて上げる事も
      朝までずっと寄り添って上げる事も出来ないけど

      [Miyavi ~ Boku wa Shitteru]


      ©️avatar ;; loveless
      ©️gif ;; inconnu



Dernière édition par Hiroki Lovelace le Lun 7 Nov - 20:30, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas

Hiroki Lovelace
{ Admin - Infirmier roi des escargots sans sushis...

avatar
Féminin
Messages : 399
Age du joueur : 28
Localisation : Aux cuisines ... ou ailleurs
Age du perso. : 25
Date d'inscription : 02/11/2008

- LEGILIMENS -
Relations:
Profession / Année: Infirmier
Aspiration: Créativité (priorité aux expériences)
MessageSujet: Re: Hiroki ♣ my deep heart voice differently asks   Lun 13 Déc - 23:58



    ♣ Does this voice reach you? This singing voice resounds in the sky
    Alice Nine - Shunkashuuto

      Quand j’y pense.. voilà déjà deux ans qui se sont écoulés depuis que je suis entré dans l’école d’une des villes les plus importantes du Kansai. Et fait assez étrange.. je m’ennuie. Nobu étant cloué à l’infirmerie je ne sais que faire, de plus je viens de me faire jeter dehors par l’infirmière sous prétexte que je passe trop de temps avec lui alors qu’il a besoin de repos. Sérieusement se fut dur de ne pas exploser de rire en voyant le regard emplie de haine que lui jeta mon ami, je suis certain que mille et un plans tous plus machiavéliques les uns que les autres lui sont passés par la tête et j’aurais tant aimé qu’il me les raconte pour ne pas voir si quelques uns ne sont pas réalisables. Les choses n’avaient guère changées avec Nobu depuis notre enfance : il trouvait toujours les pires conneries à faire et moi je les mettais à exécution, l’entrainant dans ma suite. Le plus amusant c’est que personne ne se doutait que les fauteurs de troubles n’étaient autres que l’ainé Lovelace et son meilleur ami – Putain ce que je déteste qu’on nous appelle comme ça... Oui papa était Jacky Lovelace, le patron du cabinet Arsenal&Ace.. Oui sa femme Minako descendait d’une des plus grandes familles de Kyōto.. et alors ? C’est désolant de voir que depuis toutes ses années les gens arrivent à nous croire gentils et innocents alors que nous ne cessions d’enchaîner les bêtises. À croire que les adultes sont vraiment aveugles mais tant mieux d’un coté puisque finalement il m’a été plus aisé de jouer sur les deux tableaux. Il y avait le fils parfait qui faisait honneur à ses parents, parfait et... répugnant, puis le vrai moi, celui qui aimait tout ce que mes parents proscrivaient. S’ils avaient vu mes dernières expérimentations capillaires ils m’auraient tués. Mais à la limite ça m’étais égal tant que je ne te décevais pas.. Comme toujours.

      Posé comme une larve sur un des couffins de la salle commune, j’essaye d’étudier en paix – oui j’ai beau aimer faire le con je n’en reste pas moins sérieux quand il s’agit d’étudier, après tout j’aimerais faire des études de médicomagie – mais depuis quelques minutes des sons désagréables ne cessent de parvenir à mes oreilles. Des gloussements de filles. Ne peuvent-elles donc pas rester silencieuse pendant une heure ou deux ?! Franchement je ne sais pas ce qu’ont les demoiselles de nos jours mais à toujours couiner comme ça leurs cerveaux doivent avoir bien fondus. Nobu a déjà essayé de me faire croire que c’était de ma faute, la bonne blague. De toute façon je n’ai pas que ça à faire, j’ai déjà eu une histoire l’année dernière mais je me suis vite lassé. Je ne dois pas être prêt pour quelque chose de sérieux. Je me demande si tu aurais été jaloux, si tu m’aurais bouder comme avec Nobu et si tu aurais tout fait pour que je ne la vois plus. Pour que tu restes celui que je préfère. Horripilé et plus qu’agacé je quitte la salle pour rejoindre le dortoir, une sieste ne me fera pas de mal puis je retournerais étudier quand il n’y aura plus personne.

      Si j’avais su que je m’endormirais comme une masse pour me réveiller juste après le déjeuner... NON PAS LE DÉJEUNER !! Et puis flûte je vais devoir encore frauder dans les cuisines... mais je ne supporte pas sauter un repas. Manger c’est sacré ! Sitôt dit, sitôt fait, il ne me faut pas longtemps pour aller récupérer de quoi survivre toute la journée. Engloutissant mon repas dans la salle commune je n’ai même pas le temps de remonter chercher mes parchemins que j’entends un craquèlement derrière moi.

      « Hiroki ! »
      Sursaut. « De quoi ?! » Je n’ai pas reconnu la voix de ma mère avant de me retourner vers la cheminée. Elle m’a vraiment fait peur, je crois que mon cœur aurait pu bondir hors de ma poitrine à ce moment là.
      « Ton père n’a pas trouvé ton frère à la sortie du collège, tu ne saurais pas où il est ?  »
      « PARDON ?  » Cette fois mon cœur fut sur le point de s’arrêter net. « N-non je ne sais pas où il est...  »
      « C’est étrange.. apparemment il n’est pas allé en cours non plus... J’espère qu’il ne lui ai rien arrivé.  »
      « Moi aussi...  »

      L’image de ma mère eut à peine disparut dans les flammes de la cheminée que j’avais filé dans les couloirs du temple avant de rejoindre la sortie. A ce moment là je ne me suis même pas demandé comment mère avait su que je me trouvais dans la salle commune, un coup de chance surement mais à vrai dire, ce n’est qu’un détail. Je suis parti sans prévenir personne, ni les profs avec lesquels j’allais avoir cours cet après-midi, ni même Nobu qui devait compter les mouches voler depuis son lit. Une seule chose me préoccupe : te retrouver au plus vite. J’ai peur, j’ai tellement peur que quelque chose de grave te soit arriver, que quelqu’un te fasse du mal ou que pire, je ne te revois jamais. Alors je cours aussi vite que je peux, je manque de me faire renverser par une voiture en traversant au rouge et ne m’arrête même pas pour m’excuser. Je veux juste te retrouver et savoir que tu vas bien. Mais Ōsaka c’est tellement grand que je ne sais pas vraiment où commencer alors je me laisse porter par mes jambes et instinctivement je me retrouver devant la ligne de train que tu as dû emprunter ce matin. Peut-être un membre du personnel t’aura vu qui sait. Heureusement que je conserve toujours ma petite boîte à photos sur moi. Saisissant la plus récente je commence à interroger toutes les personnes qui passent. Encore, encore et encore. Je prend le train dès que je comprend que tu n’es pas ici, je descend à chaque arrêt pour recommencer mes recherches. Mais personne ne t’as vu. Les heures passent. Le soleil tombe. Pourtant je n’abandonnerais pas, dusse-je passer la nuit à te chercher à la seule lueur de ma baguette.

      J’arrive finalement au terminus. Bredouille. Exténué, épuisé et moralement miné, je continue tout de même à interroger tous ceux qui passe à ma proximité. Je ne veux pas abandonner ! C’est alors que j’interroge une femme d’âge mûre, du genre de mon père – autant dire que je n’ai pu que faire la comparaison et que j’ai eu un peu de mal mais c’est pour Kinoko que je le fait...

      « Je crois que j’ai vu ce petit.  »
      « Où ?  » Je crois que ma voix n’ai jamais autant partie en vrille de toute ma vie.
      « Devant le hall, roulé en boule en train de pleurer.  » me répondit-elle en désignant l’endroit du doigt.
      « Et tu t’es pas arrêter pour voir ce qu’il a espèce de conne ?!  »

      J’avoue je n’ai pas étais très fin sur ce coup là mais cette bonne femme m’a énervé, c’est tout. Sortant de la gare, sans même me préoccuper d’elle, je ne cesse de regarder de gauche à droite à m'en tordre le cou pour te repérer. Puis finalement j’ai vu la petite chose perdue dans un coin. C’est bien toi, je te reconnais immédiatement. À nouveau je me mets à foncer comme un forcené, bousculant quelques personnes au passage mais je n’en ai cure. « Kinoko ! » et je te serre contre moi. Je te serre si fort qu’on aurait pu croire que je voulais ne faire qu’un avec toi. Si tu savais comme je m’étais retenu de pleurer à ce moment, je crois que j’aurais pu me transformer en fontaine tellement j’étais inquiet. Mais je ne voulais toujours pas que tu vois mes faiblesses. Une fois cette effusion de sentiments terminée je décide de t’emmener en douce à l’école, de toute façon il est trop tard pour pouvoir rentrer à Kumatori. Cette nuit tu as dormi pelotonné contre moi dans un haut qui était tellement grand qu’il ne laissait apparaître que tes pieds. Le lendemain je suis à nouveau aller quémander de quoi manger aux cuisines pour que tu puisses manger dès ton réveil. Sauf que mon retour ne se déroule pas comme prévu... à peine eu-je franchi la porte de notre salle que je les vois te tourner autour en kyatisant comme les idiotes qu’elles sont, ne faisant même pas attention à ta mine effarée. Lâchant tout ce qui m’encombre les bras je t’arrache immédiatement de leur portée.

      « La première qui repose une patte sur lui, je lui fais bouffer sa baguette et pas la bouche ! »
      « M-mais.. »
      « LA FERME ! Personne ne touche à mon petit frère. » Non personne.



__________________________________________________________


      本当は何一つ知らない君の事
      如何してこんあにも好きになっちゃったんだろう?

      僕は寒い夜に抱き寄せて上げる事も
      朝までずっと寄り添って上げる事も出来ないけど

      [Miyavi ~ Boku wa Shitteru]


      ©️avatar ;; loveless
      ©️gif ;; inconnu



Dernière édition par Hiroki Lovelace le Lun 17 Jan - 23:16, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas

Hiroki Lovelace
{ Admin - Infirmier roi des escargots sans sushis...

avatar
Féminin
Messages : 399
Age du joueur : 28
Localisation : Aux cuisines ... ou ailleurs
Age du perso. : 25
Date d'inscription : 02/11/2008

- LEGILIMENS -
Relations:
Profession / Année: Infirmier
Aspiration: Créativité (priorité aux expériences)
MessageSujet: Re: Hiroki ♣ my deep heart voice differently asks   Lun 13 Déc - 23:58



    ♣ It’s destiny for the springtime to fade away and die
    Gazetto - Haru Ni Chirikeri, Miha Karerude Gozaimasu

      Je ne comprends pas ce qu’il se passe mais depuis quelques mois maintenant Kyo ne cesse d’enchaîner les frasques. Je ne comprends rien à ce qu’il se passe, n’ayant malheureusement que la version de mère à travers les nombreuses lettres qu’elle m’envoie. Comme je regrette de ne pouvoir être plus souvent à la maison mais mes études et mon travail à l’hôpital me prennent tellement de temps. Devoir choisir entre mes études et mon petit frère me fait énormément de peine aussi, hélas je ne peux quitter mes obligations ainsi et mère ne cesse de répéter qu’il ne s’agit là que d’une crise passagère, le passage à l’adolescence. Peut-être es-tu simplement moins discret que moi sur ce point là mais j’avoue être inquiet des effets que pourraient avoir les reproches de père sur toi. Je prie simplement pour que tu ne commettes pas l’irréparable et que tu te rappelles enfin que je suis toujours là pour toi. Néanmoins ce n’est pas toi qui est venu me voir mais un de tes professeurs, m’expliquant que je devais venir le voir assez rapidement dans son bureau. Ce que je fis un jour où je fini plus tôt.

      « Nous avons découvert un épouvantard depuis de semaine dans l’école. Mais nous l’avons rapidement neutralisé. » - heureusement ce professeur était sorcier, je ne sais ce qui aurait pu se passer si des moldus étaient tombés dessus.
      « Quel est le rapport avec Kyousuke, sensai ? »
      « C’est Kyousuke qui l’a trouvé.. »
      Je préfère garder le silence, craignant le pire.
      « Connaissez-vous son épouvantard ? »
      « Non.. »
      « Lorsque je suis arrivé l’épouvantard avait pris la forme d’un miroir mais c’est votre reflet qui s’y reflétait et non celui de votre frère. » Jamais je n’aurais cru que tu me cacherais une tel chose..
      « Je... » ne comprends pas ce qu’il se passe.
      « Je pense qu’il serait bon que vous aillez une discussion assez rapidement avec votre petit frère. »
      « Merci sensei. »

      Et le plus tôt serait le mieux. Je suis donc parti t’attendre devant le collège et t’ai hélé depuis la voiture en te voyant arriver. À peine eus-tu pénétré dans la voiture que le silence devint lourd. Mais il nous fallait parler, sinon je ne pourrais jamais découvrir ce qu’il t’arrive. Oui je me faisais un sang d’encre pour toi.

      « Qu’est ce qui se passe Kyo ? »
      « De quoi tu parles ? » Froid comme du marbre.
      « Tu as beaucoup changé... quelque chose te tracasse donc à ce point ? »
      « Et qu’est ce que ça peut te foutre ?! De toute façon tu peux pas comprendre.. »
      « J’ai aussi eu 13 ans Kinoko, je peux donc très bien comprendre ce qu’il t’arrive. »
      « NON ! Tu peux pas ! Tu ne peux PAS ! »
      Je n’ai pas su que répondre, ton regard haineux et dégouté me transperça littéralement.
      « J’en ai marre d’être comparé à toi ! Marre que les filles me prennent pour ton postier plutôt que d'aller te draguer toutes seules ! Je ne suis pas toi ! Je ne VEUX PAS ÊTRE TOI ! JE TE HAIS ! »
      Abasourdi, c’est à peine si j'entends le bruit de la porte qui claque. Tu es parti et je n’ai pas le courage de te courir après. Je suis blessé au plus profond de mon être. Je n’aurais jamais pu croire que tu puisses me haïr. Je n’aurais jamais pu imaginer que tu puisses autant subir mon choix de vie, moi qui voulais être l’enfant dont mes parents rêvaient pour ne pas les décevoir. Pour ne pas TE décevoir. Je suis un idiot.. j’ai foiré sur toute la ligne.

      Je suis rentré avant toi, pour annoncer mon départ. Plus jamais tu n’auras à subir mon influence. Mère s'inquiéta de suite pour mes études mais père sembla ravi, j’aurais dû préciser que je ne voulais pas partir en Angleterre ou tout autre pays anglophone qui ne me rappellerais que trop la maison mais je crois qu’il ne pu laisser passer cette opportunité de me faire travailler dans son pays d’origine. Enfin je n’ai pas trop le choix, si je veux partir au plus vite il me faut l’aide de père. J’accepte donc sans broncher de finir mes études à Poudlard mais à condition qu’il me fasse également entrer dans un hôpital afin que je puisse continuer de travailler à côté, il me promis d’essayer de faire quelque chose d’adapter à mes études. Je n’ai pas envie de partir pourtant, je suis tellement bien ici. Quitter tout ce que j’aime pour son unique bien. Si seulement tu pouvais t’en rendre compte. Je pourrais être vache et également te cracher à la figure ce que j’ai sur le cœur mais je garde le silence. Ne t’annonce même pas que je ne serais bientôt plus là. Je te laisse pourtant un unique indice en sortant la vieille abeille de son carton pour aller la déposer sur ton bureau. Mais tu n’as pas compris et c’est le cœur gros que je prend l’avion.



__________________________________________________________


      本当は何一つ知らない君の事
      如何してこんあにも好きになっちゃったんだろう?

      僕は寒い夜に抱き寄せて上げる事も
      朝までずっと寄り添って上げる事も出来ないけど

      [Miyavi ~ Boku wa Shitteru]


      ©️avatar ;; loveless
      ©️gif ;; inconnu



Dernière édition par Hiroki Lovelace le Mer 15 Déc - 4:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Hiroki Lovelace
{ Admin - Infirmier roi des escargots sans sushis...

avatar
Féminin
Messages : 399
Age du joueur : 28
Localisation : Aux cuisines ... ou ailleurs
Age du perso. : 25
Date d'inscription : 02/11/2008

- LEGILIMENS -
Relations:
Profession / Année: Infirmier
Aspiration: Créativité (priorité aux expériences)
MessageSujet: Re: Hiroki ♣ my deep heart voice differently asks   Lun 13 Déc - 23:59



    ♣ We're walking different paths But I can't get you out of my head
    An Cafe - Snow Scene

      Vous savez quoi ? C’est marrant comme les choses imposées passent beaucoup mieux dès qu’elles ne le sont plus. Non pas que je vais me mettre à vraiment aimer l’anglais mais je me suis adapté à mon nouveau chez moi beaucoup plus facilement que je le pensais. Même si... je ne me sens pas si bien que ça au fond. Chaque jour qui passe je ne peux m’empêche de souhaiter prendre mes clics et mes clacs pour rentrer chez moi. Les gens m’énervent avec leur curiosité, ils m’agacent à être fasciner par l’exotisme, ils m’ennuient à vouloir m’entendre parler de mon chez moi ou dans ma langue. Je n’ai qu’une envie : les envoyer balader dès que la moindre question fuse mais j’ai préféré jouer sur un autre tableau et les réduire en silence tout en subtilité. Leur rappeler à quel point ce genre de comportement est puéril et stupide. Mais ce que je déteste le plus ce sont les filles qui se plaisent à vous faire comprendre que vous être fortement à leur goût, non en fait je les déteste, elles qui me rappellent tant les dernières paroles de mon cadet. Cependant je n’hésite pas à rentrer dans leur jeu, leur parler gentiment et leur faire des compliments hypocrites pour mieux leur plaquer un refus catégorique sous leur nez en riant de leurs mines déconfites.

      Dorénavant je ne suis plus le gentil petit Hiroki que tout le monde admirait – en toute honnêtement ne plus avoir autant d’engouement sur le dos m’a fait le plus grand bien, j’avais enfin l’impression d’être libre – mais juste moi. Plus besoin de sorts de dissimulation, tant pis si les profs crisaient, puis bon il y avait pire quand même et ça ne m’empêchait pas travailler sérieusement. Par contre il y a une chose que je regrette... c’est d’avoir accepté de donner un coup de main à l’infirmière en plus de mon travail à Sainte-Mangouste le week-end. Non seulement ça me rajoute une masse de travail supplémentaire mais en plus il y en a toujours eu une pour nous trouver une excuse bidon pour se retrouver à l'infirmerie quand j’y étais. Je pourrais carrément écrire un livre réunissant leurs conneries et le vendre. Mais merde ! On ne peut pas me foutre le paix cinq minutes ?

      Oh j’y pense, il y a bien une chose que j’adorerais toujours par rapport à la maison dans laquelle je me suis retrouvé – et qui m’a fait très vite oublié que débarquer alors que l’année avait déjà commencé depuis un petit moment c’était pas le top pour passer inaperçu – c’est sa proximité de la cuisine. Pas besoin de traverser de longs couloirs, de craindre tomber sur un professeur ou de te casser la figure dans les escaliers. Non, tu fais juste trois pas et tu y es. Le bonheur parfait ! Mon statut de Kansaijin a vraiment du faire comprendre à leur espèce de chapeau que je ne serais pas mieux ailleurs. J’aimerais tellement te raconter tout ça mais je n’ai pas le courage d’entamer la conversation, de toute façon je suis certain que tu n’ouvrirai pas mes lettres.

      Il y a une chose que j’ai toujours voulu t’avouer : je ne suis jamais complètement resté dans le noir, loin de tout, malgré la distance qui nous sépare. Tu te rappelles de mon ami que tu détestais tant quand tu étais petit ? Oui Nobu. Malgré toutes ces années nous sommes toujours cul et chemise même si je ne t’en ai jamais parlé, de toute façon tu aurais bouder comme quand tu l’as rencontré donc j’ai préféré nous épargner ça... bref. Et bien j’ai eu vent de pratiquement toutes les conneries que tu as pu faire ses deux dernières années car s’il y a bien une personne à qui je te confierais s’il m’arrivais quelque chose c’est lui. De loin il t’a souvent surveillé à ma demande. Il est surement intervenu discrètement quand les choses n’allaient pas comme je lui ai demandé. En gros il a surement su être l’ange gardien que je n’ai pu être. De plus je suis certain qu’il ne me raconte pas tout dans ses lettres et qu’il préfère me cacher des choses que tu fais. Peut-être cherche-t-il à me ménager. Je culpabilise tellement de lui écrire à lui mais pas à toi... je crains tu ne crois pas ? J’aimerais tellement qu’un jour tu puisses t’entendre avec Nobu...

      « Hiroki ! »
      Je plie vivement ma lettre et relève la tête pour fixer une des seuls personnes avec qui je réussi à travailler dans cette école de fous.
      « Désolé pour le retard. »
      « Ce n’est pas grave. Motivé pour le devoir de potions ? »
      « Non.. »

      Je fais semblant d’être amusé mais cette lettre qui rejoindra les autres dans le coffre me préoccupe encore.



__________________________________________________________


      本当は何一つ知らない君の事
      如何してこんあにも好きになっちゃったんだろう?

      僕は寒い夜に抱き寄せて上げる事も
      朝までずっと寄り添って上げる事も出来ないけど

      [Miyavi ~ Boku wa Shitteru]


      ©️avatar ;; loveless
      ©️gif ;; inconnu



Dernière édition par Hiroki Lovelace le Lun 17 Jan - 23:20, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas

Hiroki Lovelace
{ Admin - Infirmier roi des escargots sans sushis...

avatar
Féminin
Messages : 399
Age du joueur : 28
Localisation : Aux cuisines ... ou ailleurs
Age du perso. : 25
Date d'inscription : 02/11/2008

- LEGILIMENS -
Relations:
Profession / Année: Infirmier
Aspiration: Créativité (priorité aux expériences)
MessageSujet: Re: Hiroki ♣ my deep heart voice differently asks   Lun 13 Déc - 23:59



    ♣ I counted on my fingers, waiting for the day when I would see you
    Dir en Grey - Drain Away

      « Cher Hiroki,

      Pardonne-moi de te demander d’accepter un pareil fardeau mais ton père et moi avons vraiment besoin que tu rentres dès que les grandes vacances commenceront à Poudlard. Tu ne travailles pas pendant durant cette période il me semble, alors tu pourrais en profiter pour rester un peu à la maison. Tu dois te dire que je tourne autour du pot et te demander ce que nous te voulons exactement non ? Nous nous faisons beaucoup de soucis pour Kyousuke, cet enfant nous dépasse et nous ne savons plus quoi faire avec lui. La semaine dernière ce sont des policiers qui nous l’ont ramené à la maison. S’il te plait prend le avec toi en Angleterre, il faut qu’il s’éloigne de toutes ses mauvaises fréquentations et qu’il ai un véritable modèle à suivre. Tu es le seul qui puisse le faire.
      J’ai confiance en toi,
      Maman. »


      痛い ! J’ai oublié que la table était aussi proche quand ma tête s’est effondrée dessus. Pourquoi fallait-il qu’un truc pareil arrive.. si seulement tu savais pourquoi j’étais parti mère.. si seulement tu me connaissais vraiment tu ne me confierais pas une telle tâche. Tout est de ma faute, selon Kyo. Je n’avais rien vu venir et voilà que tu veux me le confier ? Je pourrais refuser et dire que je n’ai ni le temps ni les moyens mais à vrai dire cette option ne me frôle même pas l’esprit. C’est toujours mon Kinoko à moi, que je n’ai pas vu depuis quatre ans déjà. C’est fou ce que le temps passe vite, mais il m’a tellement manqué. À cette courte missive j’en renvoie une encore plus petite, en indiquant simplement les dates pour lesquelles je rentrais. J’ai le trac. Le voyage en avion se passe encore moins bien qu’à l’aller, sur les treize heures de vol c’est à peine si j’arrive à fermer l’œil durant une heure. Et c’est en trainant les pieds que je récupère mes bagages avant de me rendre dans le hall, vraiment peu enthousiasmé par l’idée de revoir mes parents dans un état pareil. Sauf que ce ne sont pas mes parents qui m’attendent de pied ferme. C’est Nobu.

      « Qu’est ce que tu fiches ici ? »
      PAN! « C’est comme ça que t’accueilles tes vieux amis après quatre années d’absence ?! »
      « Mais ! Je suis désolé je m’attendais pas à te voir... Putain ça fait mal ! »
      Éclats de rire. Je suis vraiment heureux de voir que ce soit lui qui m’attendais pour mon retour. C’est dans un grand soulagement que j’atteins enfin sa voiture pour m’écraser sans aucune dignité sur le siège coté passager.
      « Tu es préparé pour ton grand retour ? »
      « Du tout... »
      « Tes parents t’ont prévenu pour Kyo alors ? »
      « Pas vraiment... je sais juste qu’il a été ramené de force à la maison par les forces de l’ordre... »
      « A force de trainer dehors avec les mauvais personnes ça devait bien arriver un jour... de plus il fume et il boit maintenant apparemment. »
      « Chier.. » Ma tête s’écrase contre le tableau de bord, plus en douceur pour changer.

      Nobu me dépose enfin chez moi mais ne m’accompagne pas. Sa présence serait surement aussi mal vu par Kyo que par mes parents, on se croirait dans une réunion de famille. Ce qui est certainement le cas. L’atmosphère est plus que lourde une fois le seuil de l’entrée franchit, je déteste ça. Ma mère vient me rejoindre dans le vestibule et me prend sans un mot dans ses bras. Sa tristesse me peine également, je sais à quel point c’est dur de rester neutre entre mon père et mon frère.. enfin surtout avec mon père et mon frère. Silencieusement elle me désigne la porte du fond du regard. Sans me hâter je me dirige vers le salon, pour le trouver attablé au kotatsu. Kyo ne lève même pas les yeux mais un détail frappe mon regard.

      « Putain mais t’es blonde !! »
      « Blond espèce de grand con ! » Il rougit et moi je ne peux m’empêcher de rire.
      « C’est juste génial. »
      « Pardon ? »
      Je remue la tête pour lui faire comprendre que ce que j’ai dit n’a pas d’importance. Lui se contente de hausser les épaules.
      « J’ai pas envie d’aller avec toi. »
      « C’est pas moi qui est pris cette décision. »
      « T’auras pas intérêt à me faire chier là-bas. » De l’anglais. J’aurais pu le bouffer pour ça mais je ne broncha pas et mon impassibilité ne devait pas être l’effet escompté vu son regard.
      « Je ferais ce qui me semblera juste. De toute façon je serais occupé par mon travail. »

      J’essaye de le ménager mais au fond je suis vraiment heureux de passer ces quelques semaines de vacances dans la maison familiale. Je suis heureux de pouvoir, de devoir, l’emmener avec moi ensuite. Mais surtout je suis heureux d’avoir cette seconde chance pour récupérer notre attachement passé. Autant dire que durant cette période je ne me préoccupe absolument pas de ce qui se passait en Angleterre, comme d’habitude. Je vivais mon petit bout de chemin comme toujours, tant qu’on ne me cherche pas des noises tout me convient. Tant pis si je suis un peu à la ramasse. Il n’y a qu’une chose qui compte réellement pour moi et je ne la perdrais plus jamais.

      NDLR : Hiro se contrefiche de l’Angleterre, il ne lit donc pas les journaux ni rien, sans compter qu’il a passé toutes les grandes vacances au Japon. Il ne sait donc pas qu’il y a des rapts d’enfants. Il l’apprendra au cours du rp ~

__________________________________________________________


      本当は何一つ知らない君の事
      如何してこんあにも好きになっちゃったんだろう?

      僕は寒い夜に抱き寄せて上げる事も
      朝までずっと寄り添って上げる事も出来ないけど

      [Miyavi ~ Boku wa Shitteru]


      ©️avatar ;; loveless
      ©️gif ;; inconnu



Dernière édition par Hiroki Lovelace le Mer 15 Déc - 4:52, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas

Hiroki Lovelace
{ Admin - Infirmier roi des escargots sans sushis...

avatar
Féminin
Messages : 399
Age du joueur : 28
Localisation : Aux cuisines ... ou ailleurs
Age du perso. : 25
Date d'inscription : 02/11/2008

- LEGILIMENS -
Relations:
Profession / Année: Infirmier
Aspiration: Créativité (priorité aux expériences)
MessageSujet: Re: Hiroki ♣ my deep heart voice differently asks   Lun 13 Déc - 23:59



    ♣ Caractère


      Enseignement de 3ème année : (en choisir deux)

        [] Arithmancie,
        [] Divination,
        [] Etudes des Moldus,
        [x] Etudes des Runes,
        [x] Soins aux Créatures Magiques.


      Notes au BUSE :

        Vous avez le droit à : 4 Optimal, 3 Efforts et 2 Acceptable | 2 Piètre, 2 Désolant et 1 Troll.
        [ A ] Astronomie,
        [ E ] Botanique,
        [ A ] Défense Contre les Forces du Mal,
        [ E ] Études des Runes,
        [ P ] Histoire de la Magie,
        [ O ] Métamorphose,
        [ O ] Potions,
        [ O ] Soins aux Créatures Magiques,
        [ O ] Sortilèges,
        T O T A L . D E . B U S E S : 8 / 9


      Enseignement de 6ème et 7ème année :

        [] Arithmancie,
        [x] Astronomie,
        [x] Botanique,
        [x] Défense Contre les Forces du Mal,
        [] Divination,
        [] Etudes des Moldus,
        [x] Etudes des Runes,
        [] Histoire de la Magie,
        [x] Métamorphose,
        [x] Potions,
        [x] Soins aux Créatures Magiques,
        [x] Sortilèges,
        [] Vol sur Balai.


      Notes au ASPIC : (notez les matières suivantes en supprimant les matières que vous n'avez pas étudiées en 6 et 7èmes années.)

        Vous avez le droit à : 3 Optimal, 2 Efforts et 2 Acceptable | 3 Piètre, 2 Désolant et 2 Troll.
        [ P ] Astronomie,
        [ E ] Botanique,
        [ A ] Défense Contre les Forces du Mal,
        [ A ] Études des Runes,
        [ O ] Métamorphose,
        [ O ] Potions,
        [ E ] Soins aux Créatures Magiques,
        [ O ] Sortilèges,
        T O T A L . D ' . A S P I C : 7 / 8



__________________________________________________________


      本当は何一つ知らない君の事
      如何してこんあにも好きになっちゃったんだろう?

      僕は寒い夜に抱き寄せて上げる事も
      朝までずっと寄り添って上げる事も出来ないけど

      [Miyavi ~ Boku wa Shitteru]


      ©️avatar ;; loveless
      ©️gif ;; inconnu



Dernière édition par Hiroki Lovelace le Mer 15 Déc - 2:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Hiroki Lovelace
{ Admin - Infirmier roi des escargots sans sushis...

avatar
Féminin
Messages : 399
Age du joueur : 28
Localisation : Aux cuisines ... ou ailleurs
Age du perso. : 25
Date d'inscription : 02/11/2008

- LEGILIMENS -
Relations:
Profession / Année: Infirmier
Aspiration: Créativité (priorité aux expériences)
MessageSujet: Re: Hiroki ♣ my deep heart voice differently asks   Mar 14 Déc - 0:00



    ♣️ Infos & options


      Prénom/pseudo : Loveless
      Âge : 21 ans
      Niveau RP : Bon je pense
      Fréquence de connexion maximale : Connexion très fréquente par contre pour le rp c’est très variable selon les cours.
      Célébrité avatar : miyavi ~
      As-tu lu le règlement ? {Vu~} il a dit que c’était bon !

      Comment as-tu connu le forum ? Je suis une ancienne \o/
      Qu'en penses-tu ? Je l’aime sinon je serais pas revenue ~
      Ton élément préféré sur le forum : Moi ! Euh Stanouille ! Nah tout =D
      Dirais-tu que ta fiche est réussie ? J'espère bien qu'elle l'est ! C'est la première fois que je suis aussi fière de ma fiche c1



__________________________________________________________


      本当は何一つ知らない君の事
      如何してこんあにも好きになっちゃったんだろう?

      僕は寒い夜に抱き寄せて上げる事も
      朝までずっと寄り添って上げる事も出来ないけど

      [Miyavi ~ Boku wa Shitteru]


      ©️avatar ;; loveless
      ©️gif ;; inconnu



Dernière édition par Hiroki Lovelace le Mer 15 Déc - 16:22, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas

Jin Kurosaki
Newcomer [*] -> Pense à ta fiche =)

avatar
Féminin
Messages : 215
Age du joueur : 36
Date d'inscription : 18/01/2009

- LEGILIMENS -
Relations:
Profession / Année: Vampiro-Yakuza / 6eme année
Aspiration:
MessageSujet: Re: Hiroki ♣ my deep heart voice differently asks   Mar 14 Déc - 0:18

Miyavi <3

Comment ca je flood ?

*sort*
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jamlegend.com/refer/rf/389758

Hiroki Lovelace
{ Admin - Infirmier roi des escargots sans sushis...

avatar
Féminin
Messages : 399
Age du joueur : 28
Localisation : Aux cuisines ... ou ailleurs
Age du perso. : 25
Date d'inscription : 02/11/2008

- LEGILIMENS -
Relations:
Profession / Année: Infirmier
Aspiration: Créativité (priorité aux expériences)
MessageSujet: Re: Hiroki ♣ my deep heart voice differently asks   Jeu 16 Déc - 22:05

    Oui sort loin loiiiiin =DD
    Bon fiche terminée depuis un moment.. je bouge toussa ~

__________________________________________________________


      本当は何一つ知らない君の事
      如何してこんあにも好きになっちゃったんだろう?

      僕は寒い夜に抱き寄せて上げる事も
      朝までずっと寄り添って上げる事も出来ないけど

      [Miyavi ~ Boku wa Shitteru]


      ©️avatar ;; loveless
      ©️gif ;; inconnu

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Hiroki ♣ my deep heart voice differently asks   

Revenir en haut Aller en bas
 

Hiroki ♣ my deep heart voice differently asks

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
#. Eloge de la folie :: WIT-SHARPENING POTION :: Registres :: Fiches validées-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com