AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 & If I was just a Mirage ? _ Fanny Mirage Jenkins [ Fertig ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Fanny M. Jenkins
Vampire - blood rules.

avatar
Féminin
Messages : 106
Age du joueur : 24
Localisation : Je rôde dans les ténèbres, alors soit un gentil garçon, ne te ballade pas dans Poudlard la nuit...
Age du perso. : 21 ans... A tout jamais...
Date d'inscription : 23/07/2009

- LEGILIMENS -
Relations:
Profession / Année: 6e année
Aspiration: Connaissance (priorité à la culture)
MessageSujet: & If I was just a Mirage ? _ Fanny Mirage Jenkins [ Fertig ]   Jeu 23 Juil - 20:02




« Je sors directement de l'imagination de l'internaute. Je ne suis qu'un Mirage... Un Mirage inventé de toutes pièces... »



I. Identité

    Nom, Prénom(s) : Fanny Jenkins, Mirage quand elle est en chasse. Elle en a d’ailleurs fait son deuxième prénom. Sur ses copies, il est toujours marqué « Fanny M. Jenkins » mais personne ne connaît la signification de ce « M » .
    Date de Naissance, Age (et Age en apparence pour les Vampires): 24 Octobre 1977 - 17 ans - 16 ans
    Lieu de Résidence : Dernièrement, elle a trouvé résidence à Spinner’s End



II. Informations personnelles

    Caractère (Qualités/Défauts/Gouts) : [15lignes minimum]
    Qui aurait assez d'assurance pour affirmer connaître la belle Fanny ? Celui qui l'affirmerait ne serait qu'un menteur trop plein de son assurance. La première chose qui frappe chez la belle, c'est qu'elle est extrêmement mystérieuse. Attention, ne vous y méprenez pas, la demoiselle n'est pas timide, loin de là. Elle évite juste de se confier à n'importe qui. Méfiante, elle n'accorde sa confiance qui difficilement et à un nombre très restreint. Ceci dit, une fois confiance donnée, elle est aveugle et infini. En revanche, ne cherchait pas à la trahir, les conséquences pourraient être assez graves et jamais plus confiance ne vous sera accordée. Intelligente, certains médecins iraient même à dire que la demoiselle serait surdouée. Elle a un sens de l'observation et de la la logique très développé, si bien que rien lui échappe et qu'elle à toujours une longueur d'avance sur vous. Fanny a une manière de penser bien à elle et elle estime qu'elle n'a de compte a rendre à personne. Elle vie sa vie, comme elle l'a sens, libre comme l'air. Ce nouvel état d'esprit, elle ne l'a acquérit que le jour où elle est devenue vampire. Son humeur et son comportement peuvent changer du tout au tout selon les personnes. Elle sait être froide et virulante dans ses propos, comme une fille aimable et souriante ou une séductrice hors-pair. En sommes, miss Jenkins est une grande comédienne. D'ailleurs Shakespeare avait cette tendance à dire "Je considère ce monde comme un théâtre où chacun à son rôle à jouer", phrase qui correspondrait parfaitement à la vampire. Il faut bien avouer que la jeune femme n'a pas sa langue dans sa poche et qu'elle est plutôt de velour. Charismatique, elle sait e,voûter son monde à l'aide de ses paroles ou de son physique. C'est d'ailleurs ce qui lui vaut tant d'admiration, d'amis et ce statut de chef permanent. Oui, Miss Jenkins est une de ces femmes qui vont constamment vers l'avant, poussant les autres avec eux. Elle dirige et prend les décisions qu'elles soient importantes ou pas, mais cela ne semble déranger personne qui accepte tout du "Chef" sans ne jamais vouloir en prendre la place. En sommes, elle sait se faire aimer de ses condisciples. Quiquonque aurait connu Tom Jedusor pourrait affirmer que de ce côté-ci, Fanny lui ressemble énormément : elle a des admirateurs séduit par son physique et ses belles paroles et des gens qui la suivent pour ses idées, accomplissant n'importe quelles tâche demandée. Mais pour faire partie de ce genre de dirigeant, il faut bien avouer que savoir manipuler est un point positif. Son grand charisme lui a donner une grande assurance et elle est une grande manipulatrice. Elle retourne toujours les choses à son avatages avec les bonnes paroles et les bons gestes, comme le faisait un certain Lord il y a quelques années de ça. Son intelligence quelque peu surdévellopé la rend aussi extrêmement calculatrice. Avec elle, rien est laissé au hasard, tout est prévu d'avance et planifié. Pour écouter quelqu'un et le laisser être son mentor, il se doit d'être plus puissant qu'elle et d'être admiré par la jeune fille. Aussitôt, elle se tait, reste sage et écoute chaque mot prononcé, se transformant en éponge pour en connaître le maximum. Oui, Jenkins à une soif d'apprendre et de savoir inépuisable. Aussitôt le niveau du mentor atteint, il n'est plus si important et ne se gène pas pour prendre sa place de chef. Fanny a autant de mal à donner son amour et sa sympathie que de sa confiance. Seuls les gens qui ont quelque chose d'extraordinaire dans leur façon d'exister l'interesse. Les moutons qui la suivent et boivent ses paroles ne sont que des proies faciles qui ne l'interessent pas. Elle sourit et reste gentille mais ne leur donne pas autant de respect qu'aux autres. Pour finir, si la vampire est comme ça, elle le doit aussi beaucoup à sa nouvelle "vie" qui l'a rendue bien plus froide sur les gens qui l'entourent. Si par merveille vous réussissait à percer toutes ses barrières et que vous en valez réellement le coup, vous découvrirez une jeune fille souriante, drôle, une amie fidèle et prête à tout pour vous aider.

    Qualités Principales : [Une énumération suffit - 3 minimum] Intelligente - Charismatique - Ambitieuse - Sens du Leadership ( en gros, elle est tout le temps la chef )
    Défauts principaux : [Une énumération suffit - 3 minimum] Manipulatrice - Calculatrice - Autoritaire - Méfiante
    Peur(s) : A l’heure qu’il est Fanny est rongée de plusieurs peurs. La peur du soleil et du feu, normal pour un vampire. Elle est également terrorisée à l’idée que quelqu’un découvre qui elle est vraiment. Elle s’angoisse sans arrêt sur le fait que le monstre qui l’ai transformé la retrouve…


    Physique [15 lignes minimum] :
    Ah... le physique de Miss Jenkins. Les garçons en parlait avec admiration et plaisir tandis que les filles en parlait comme d'une maladie, trop jalouse. Oui, il fallait bien l'avouer Fanny était belle. Elle n'était sans doute pas la première merveille du monde, mais elle était suffisamment assez jolie pour faire tourner des regards en sa direction. La jeune fille mesure 1m70 pour exactement 60 kg. Autant dire qu'elle est de taille moyenne, grande pour certains et fine. Elle a une allure très élancée et se tient d'une manière droite et élégante. Ses cheveux sont bruns chocolat ou noir ébène et leur coupe diffère souvent passant du court au long. Créative, elle les coupent grâce à sa baguette et leur change la couleur. Elle a donc son propre style avec des coupes uniques. Ses cheveux sont doux, volumineux et dégage une douce odeur florale. Avant sa mort, la demoiselle avait une peau et un teint de pèche, aujourd'hui lui mot "opale" serait le plus approprié mais sa peau garde sa douceur d'antan. Cette blancheur lui donne encore plus de charme et fait ressortir ses yeux au delà de ses espérances. Car oui, Fanny le sait, ses yeux sont son meilleur atout et c'est ce qu'elle préfère chez elle. Leur forme allongée et en amande, leur couleur d'un bleu, quelque peu vert sur les bords, étincellant, ses yeux lui donnent des yeux de biche que beaucoup de gens ont soit du mal à soutenir, soit du mal à s'en détacher. Son nez est petit et fin. Sa bouche est pulpeuse et bien dessinée. Ses hautes pomettes lui donnent un air plus adulte et bien plus classe. Elle a des mains des fines embellies par ses ongles qu'elle soigne avec minutie. Toujours ce même vernis transparent avec un blanc nacré pour le haut des ongles. Ses pieds fin lui permettent d'entrer dans n'importe qu'elle chaussure, l'habillant avec délice, surtout les chaussures à talons. Oui, la demoiselle est bien coquette. Toujours en quête de l'accessoire parfait qui la rendra unique, elle sait avoir le bon chapeau au bon moment et pare ses tenus de ses plus beaux bijoux, toujours bien en accord avec ses vêtements. Hormis les moments où elle porte sa tenue de sorcière, elle aime adopter plusieurs styles selon son humeur mais toujours un style qui lui correspond. Bien qu'elle apprecie assez la paleur de son corps, elle fait tout pour lui donner tout de même un peu de vie. Elle dessine toujours le contour de ses yeux en eye-liner noir ou en crayon noir, de manière à lui allonger un peu plus les yeux et à donner l'impression d'avoir des yeux de chat ou de biche, elle y rajoute du mascara noir ou blanc quand elle est dans ses moments de créativité intense. Ses hautes pommettes sont fardées d'un rouge quelque peu rosée et ses lèvres peinte finement à l'aide d'un glosse ou d'un rouge à lèvre rouge ou rosée. Autant dire qu'elle ressemble assez à une poupée de porcelaine fragile, ce qui rend la chasse plus facile lors de ses moments de soif... Souvent, elle change d'identité et face à son style et son physique, un seul mot correspond parfaitement. Chacune de ses victime l'a qualifiée de "Mirage". Un mot fort plaisant pour une jeune femme. Oui, depuis peu elle est devenue un mirage. Et elle se fait d'ailleurs appelé comme ça au moment où elle a son instinct de "Bête".

    Signe(s) particulier(s) : Elle est passionée depuis toute petite de piano et de photographie. Elle se maquille d'une manière assez singulière. Elle a un esprit de la mode et de la création très poussée. Elle adore d'ailleurs créer de nouveaux accessoires ou costumiser ses sacs, chapeaux, écharpes et gants. Et bien sûr, pour finir... elle est vampire !



III. Informations complémentaires

    Composition de la Baguette : Bois d’ébène, 31,5 cm, plume d’hippogriffe.
    Camp : Elle n’a jamais trop su où se situer. Mais depuis quelques temps, elle semble être assez passionée de magie noire, sans pour autant être d’accord avec le Dark Lord. Elle s’oppose d’ailleurs totalement à croire que les sangs-purs sont bien meilleurs que les autres.
    Maison désirée (si entrant en 1ère année) : Je laisse les admins choisir de mon sort selon mon caractère Wink
    Don particulier : Sa manière de se faire apprécier sans nul doute...
    Type de créature : Vampire



IV. HJ - Vous

    Age : 19 ans
    Niveau en Rp : Je dirais en moyenne une cinquantaine de lignes ! =)
    Présence /7 : Indéfinissable, je verrais selon mon emploi du temps =)
    Personne sur votre avatar ? Lara Jade
    Code du Règlement : { True Blood }
    Comment nous avez-vous connus ? Grâce à ma sœur !

__________________________________________________________

      Bang Bang he shout me down
      Bang Bang I hit the ground
      Bang Bang that awfull sound
      Bang Bang, my baby sout me down...
      & If I was just a Mirage ?


    Dernière édition par Fanny M. Jenkins le Sam 1 Aoû - 22:53, édité 15 fois
    Revenir en haut Aller en bas

    Fanny M. Jenkins
    Vampire - blood rules.

    avatar
    Féminin
    Messages : 106
    Age du joueur : 24
    Localisation : Je rôde dans les ténèbres, alors soit un gentil garçon, ne te ballade pas dans Poudlard la nuit...
    Age du perso. : 21 ans... A tout jamais...
    Date d'inscription : 23/07/2009

    - LEGILIMENS -
    Relations:
    Profession / Année: 6e année
    Aspiration: Connaissance (priorité à la culture)
    MessageSujet: Re: & If I was just a Mirage ? _ Fanny Mirage Jenkins [ Fertig ]   Jeu 23 Juil - 20:03

    V. Biographie

      Enfance : [20 lignes minimum]Une belle journée d'Octobre se terminait. Une de celles que l'on oublie pas. La dernière avant un hiver long et douloureux. Le 24 Octobre 1977. Il avait fait un temps splendide, ce jour-là. Certes, le vent glacial était déjà bien installé, faisant échapper une fine fumée blanchâtre des lèvres des passants parisiens. A chaque inspiration, il semblait qu'une partie de leur âme s'évaporait. Malgré ce froid orpressant, le soleil avait été présent pour réchauffer une dernière fois la France, pour caresser une dernière fois le visages pâle des français. Seule une famille qui allait bientôt s'agrandir n'avait pas apprecier ce spectacle de vie avant une mort habituelle. Catherine de Closac accouchait de son premier enfant, dans le bruit et la douleur. Il fallu 16h à la jolie maman pour accoucher de sa fille. Le père, Gasparius Jenkins patient et stressé était présent et auprès de sa femme. Le beau bébé ne fit apparition que lorsque que le soleil eu entièrement disparut, laissant place à la fraîcheur et aux ténèbres. N'importe qui connaissant la tragique destinée de la petite Fanny naissante et était un temps soit peu poète aurait put annoncer que sa destinée se lisait déjà dans son arrivée dans la vie : la dernière belle journée de vie venait de s'achever et la douce Jenkins venait de naître la nuit tombée, comme le symbôle de la mort.
      L’enfant grandissant à passer toutes ses années dans la ville lumière, Paris. Bien que quelque peu absents, ses parents ont toujours été là pour veiller à son éducation, chacun venant d’un milieu extrêmement aisé. Catherine de Closac, maman de la petite Fanny, est une sorcière de nationalitée française. Sa famille est d’ailleurs l’une des plus grandes noblesses sorcières de France. Dans son métier, elle a gardé son nom de jeune fille bien que dans sa vie familiale elle est connue sous le nom de Catherine Jenkins. Son métier ? Et bien elle est à la tête du plus grande magasine de mode du monde « Switch » et est donc connue comme le loup blanc. Réputée, appréciée et respecté dans le monde entier, elle a tout de même su rester discrète dans son intimité pour le bien de son couple et de sa fille.
      Quant au père ? Et bien Gasparius Jenkins est un riche noble anglais. Il habite en France depuis son mariage avec sa femme et est également très connu. Il est l’ambassadeur des relations internationales magiques, veillant au bien être et à la sécurité de tous.
      Fanny a donc toujours vécu dans le luxe et les paillettes et ce, depuis toutes petites. Combien de fois, on lui avait demandé des informations sur sa maman, on les avait assailli de photos bien que Catherine les repoussait ? Sans compter les dîners en companies des plus grands dirigeants du monde… Malgré tout ceci, les parents avait toujours trouvé du temps pour jeu et éducation. Alors que la maman lui apprenait les bonnes manières de la noblesses, et les belles choses en développant sa créativité et lui montrant les plus beaux modèles de grands couturiers, son père lui apprenait l'anglais - sa langue maternelle - l’art du language, le charisme et bien sûr, le quidditch ! Très vite, la demoiselle développa l’art du bien-parlé et une créativité sans limite et bientôt, elle décida de prendre des cours de piano. Ses cours débutèrent à ses sept ans.
      Catherine et Gasparius tenaient énormément à l’éducation de leur fille, aussi elle passa son enfance comme les autres enfants, à l’école moldue. Ses parents ne voyaient aucun inconvénient à s’instruire au milieu de gens sans pouvoir magique. Très rapidement, ses professeurs découvrir que, comme pour le piano, elle progressait très vite et la famille Jenkins découvrit que leur petite Fanny était surdouée. Mais la fillette ne prit pas la grosse tête à cette annonce, elle préféra même aider les autres.
      Enfin, lorsque qu’elle eut huit ans, les premiers signes de magie apparurent et elle eut beaucoup de mal à les cacher aux autres, ses cheveux changeant parfois de couleurs. Ses parents en étaient fiers, bien que les expliquations auprès des instituteurs étaient difficiles à trouver.
      C’est alors que les onze ans de la jeune fille s’approche et qu’elle reçoit enfin sa lettre.
      C’était un matin d’hiver. Seule une chouette couleur ambre se dégageait du froid et de la tempête, filant droit vers le manoir Jenkins-De Closac. Une belle lettre parfumée de couleur bleu roi s’était déposée devant la douce Fanny. D’une main tremblante d’excitation, elle s’était empêcher de défaire le cachet de cire couleur platine aux armoiries de Beauxbâtons. Enfin. Elle était admise, pour la plus grande fiertée de ses parents. Elle marcherait dans les pas de sa mère, bien que l’école de son père Poudlard, lui semblait tout aussi intéressante. Attendre le 1 Septembre lui avait semblé impossible.


      Années passées à Beauxbâtons : [20 lignes minimum] Le voyage en carosse volant avait été mouvementé la première année. Il y avait un véhicule par niveau et très vite, elle fit connaissance avec ses nouveaux camarades. Elle en trouva des sympathiques, des bien moins aimable mais dans l’assemblée une bonne année s’annonçait.
      Elle a toujours aimé l’ambiance régnant à Beauxbâtons. La splendeur des lieux, le déroulement de l’année, les dortoirs. Certes, elle n’avait pas que des amis mais beaucoup de ses ennemis l’étaient par jalousie. Sachant manier la parole et le maintien digne des grandes dames, elle envoûta rapidement son monde et se créa rapidement un groupe de copain, une troupe d’admirateurs et une bande de personne en quête d’un modèle à suivre, elle. Seule Laura Delamadine ne semblait apprécier que moyennement le succès de Fanny. Son ennemies jurée, sa rivale. Autant dans les cours que dans la popularité. Jamais une fille ne s’était autant déchaîné pour faire baisser la côté de la jeune Jenkins. Les années passèrent et la demoiselle devenait une sorcière hors-pair. Le fait d’être surdouée l’aidait aussi bien chez les moldus que chez les sorciers. Elle comprenait plus vite, reproduisait plus vite et réussissait bien mieux que la plupart des élèves, s’attirant les faveurs des professeurs et de la directrice Madame Maxime, femme imposante mais sympathique. Fanny devenait de plus en plus sélective dans ses rencontres bien que toujours aussi charmante avec tout le monde.
      En deuxième année, les entraînements de Quidditch de son père lui servirent. Elle intégra rapidement l’équipe en temps qu’attrapeuse. Il fallait bien avouer qu’elle était très bonne à ce poste là. Calculer les trajectoires et savoir comment si prendre pour attraper le vif le plus rapidement était un jeu d’enfant. La victoire était très souvent au rendez-vous, à la grande joie de ses coéquipiers.
      Lorsqu’elle entra en troisième année, une jeune fille de première année attira son attention. Cette gamine avait quelque chose de particulier, elle le savait et très vite, elle prit la petite sous son aile, devenant sa protectrice, bien que la jeun n’en avait pas tellement besoin… Son nom ? Fleur Delacour. Ce qui intéressait beaucoup Fanny, c’était son don de vélane. Petit à petit, elle apprit à en connaître plus sur ce don fascinant. Fleur adorait la manière qu'avait Fanny de se faire aimer sans posséder son don fabuleux.

      Fleur } Fanny ? Je peux te poser une question ?
      Fanny } Mmm vas-y !
      Fleur } Comment fais-tu pour enrôler le monde avec toi ?
      Fanny } Ahahaha… Et bien je ne sais pas, c'est quelque chose que j'ai en moi depuis toute petite... Mais tu peux aussi le faire à ta manière...
      Fleur } Oui, mais seulement grâce à un don alors que toi, tu n'en a pas besoin... il y a des fois où je t'envie...

      Certes, elle n’avait pas les pouvoirs de Fleur mais ce qu’elle avit lui suffisait, elle l’avait acquis grâce à ses parents. Le fait que Fleur puisse autant être en admiration devant ceci lui plaisait. Oui, c'était fort plaisant et Fanny lui donna quelques conseils sans pour autant lui dévoiler le maximum.
      Durant sa quatrième année, son vœux se réalisa. Enfin. Elle était capitaine de son équipe de Quidditch. En même temps, il fallait bien avouer qu’elle le méritait. Elle savait COMMENT diriger une équipe d’une main de fer tout en laissant les autres exposer leurs idées. Elle trouver aussi de nouvelles stratégies et de nouvelles manières de battre l’adversaire rien qu’en se servant des calculs qu’elle savait utiliser. En sommes, une surdoué charismatique était toujours un bon point pour une équipe.
      En cinquième année, elle decouvrit l’amour. Le vrai, le beau, l’inestimable, le puissant, l’imbrisable amour. Il s’appellait Pierre. Pierre Demaîtres. UN garçon de sixième année, beau à en mourir. Les cheveux châtains foncés, une peau pâle à souhait, des yeux bleus et une carrure d’athlète. Sans oublier son caractère qui correspondait tellement à Fanny et qui la faisait vivre. Le garçon avait toujours intrigué. Jamais il ne s’étaut intéressé à quelqu’un, il restait froid, distant et je-m’en-foutiste avec les autres. Beaucoup de rumeurs avaient touché le jeune homme. La plus folle disait qu’il n’était qu’un fantôme de ce château. Mais non, impossible. La jeune fille le sentiat quand elle le serait dans ses bras, elle sentait ses lèvres contre les siennes. Elle l’aimait, un point c’est tout. Beaucoup disait qu’il était froid comme de la glace, qu’il était frigorifiant. Ce qui lui avait valu le surnom d’Ice. Souvent, pour alimenter les ragôts, il utilisait ce surnom comme deuxième prénom, avouant qu’il lui donnait un style et qui lui servirait pour une toute autres chose, sans jamais dire à Fanny de quoi il s’agissait.
      Les heures passaient, les jours, les semaines, les mois et enfin, une année entière était passée à ses côtés. Elle l’aimait toujours autant avec toujours le même désir pour lui. Il lui répétait sans cesse qu’elle était belle et brillante, qu’elle valait mieux que tout ça. Mieux qu’une vie monotone, mieux qu’une simple vie stupide où l’lon entre et l’on par la petite porte « sans que rien ne manque au monde, immence et radieux » pour citer Victor Hugo.
      Vint enfin les vacances de noël… Pierre fut invité à le passer à la maison. Il rencontre « l’illustre Catherine de Closac » et était impatient de rencontrer « le grand Gasparius Jenkins » pour ne citer que lui. La date de l’événement approchait à grands pas et l’avant veille alors, que ses parents préparait le grands réveillon mondain, Fanny er Pierre s’étaient isolées dans l’antichambre de la jeune fille. Elle jouait du piano en chantant ce qu’elle avait créé et lui regardait, écoutait. Mais soudain, tout tourna au cauchemar quand l’homme qu’elle aimait lui avoua ce qu’il était réellement et qu’il l’attaqua [ Cf. La Transformation ]. Plus jamais la vie de Fanny ne serait pareil. Lui avait pris la fuite et elle était brisée. Ses parents découvrirent rapidement leur fille effondrée, gisant sur le sol, dans le coma. La récupération fut compliquée. A son réveil, ses parents ne la rejetèrent pas, ils l’aidèrent même à se sentir mieux. La demoiselle ne retourna jamais plus à Beauxbâtons et elle suivit le reste des cours par correspondance, expliquant qu’elle avait attrapé l’éclabouille. A la fin de l’année, elle avait réussi ses examens annuels avec brio, une nouvelle fois major de sa promotion. Mais retourner à Beauxbâtons était une chose inenvisageable. Tout le monde comprendrais alors QUI elle était devenue. Il fallait trouver une solution. Rester cloîtrée chez elle ne l’enchantait guère et les cours par correspondance étaient des plus ennuyants. Un soir de Juillet, elle reçut une lettre. Une lettre assez inquiétante. C’était un simple parchemin sur lequel il était écrit

      Citation :
      Je t’ai vu l’autre nuit, tu étais plus belle que jamais. La transformation te va si bien. J’ai envie de te revoir… je passerais sûrement un jour, je ne suis pas loin… Ice.

      Dans un élan de panique, elle descendit rapidement les escaliers en direction de la cuisine, ses pouvoirs s’affinant de jours en jours. Ses parents se levèrent rapidement quand ils l’apperçurent. Le sourire de soutien qu’il affichait à chaque fois qu’elle apparaissait l’agaçait de plus en plus mais elle n’avait pas le temps pour des réprimandes. Elle leur tendit la lettre et attendit avec anxiété. [ Suite dans « vie après transformation ]


      Vie avant la transformation: [15 lignes minimum]

        Source : Journal de Fanny Jenkins


      « Quand je réfléchit à ma condition de vampire, je ne peux m’empêcher de regarder en arrière, regarder ce que j’étais avant. J’étais vivante et heureuse. Tout me souriait. Il est vrai que j’ai toujours été ambitieuse et charismatique mais jamais je ne les utilisait pour faire le mal. Le fait que je sois surdouée ne me rendais pas pour autant calculatrice et manipulatrice et jamais le succès de mes parents ne m’ai monté à la tête. J’étais juste Fanny. C’était tout. Fanny Jenkins, jeune fille sorcière et étudiante à Beauxbâtons. J’ai toujours adoré le soleil bien que la pluie ou la neige ne me rendais pas plus grincheuse car je les aimais tout autant. Mais le soleil avait quelque chose de réparateur pour moi. Quand quelque chose allait mal, il me suffisait de m’allonger dans l’herbe, de fermer les yeux et de fredonner des airs que j’avais écrit pour me sentir bien mieux. Quant au Quidditch… ah le Quidditch. Pouvoir voler à l’air libre, par n’importe quel temps, pouvoir respirer de grandes bourrasque de vents, sentir l’adrénaline monter en nous tout en faisant des figures sur son balai. Quoi de mieux.
      En y regardant de plus près, je me rends compte à quel point ma vie était insignifante. Je faisais les choses parce qu’elles me plaisaient, sans que cela me pose de problèmes, j’étais heureuse et bien moins calculatrice que je le suis aujourd’hui. Non. J’aimais les gens qui m’accompagnait et jamais je ne tirais profil de leur rencontre. Je vivais dans ma bulle en quelque sorte, sans que rien ne puisse renverser le cours des choses, rien ne puisse enlever un sourire de mon visage, rien ne permettant d’avoir mon ciel moins bleu que je ne me l’imaginais. Rien. Ou presque. Car aujourd’hui, tout est différent et ceci à cause d’une personne. Une seule. Celle qui comptait le plus et qui, en sortant de ma vie, me l’a également enlevé… »




    Dernière édition par Fanny M. Jenkins le Sam 1 Aoû - 22:57, édité 3 fois
    Revenir en haut Aller en bas

    Fanny M. Jenkins
    Vampire - blood rules.

    avatar
    Féminin
    Messages : 106
    Age du joueur : 24
    Localisation : Je rôde dans les ténèbres, alors soit un gentil garçon, ne te ballade pas dans Poudlard la nuit...
    Age du perso. : 21 ans... A tout jamais...
    Date d'inscription : 23/07/2009

    - LEGILIMENS -
    Relations:
    Profession / Année: 6e année
    Aspiration: Connaissance (priorité à la culture)
    MessageSujet: Re: & If I was just a Mirage ? _ Fanny Mirage Jenkins [ Fertig ]   Mar 28 Juil - 0:40

      La transformation: [15 lignes minimum]

        Source : Dans une pensine inconnue.


      Fanny était assise au piano, chantant de sa voix douce tout en jouant la dernière balade inventée. Pierre la regardait intensément, assis dans un confortable fauteuil derrière elle. Soudain, avec une grâce infini, elle se leva, le sourire aux lèvres et s’inclina lentement, signe de la fin du morceau. Le garçon applaudit sans retenue et s’approcha d’elle, lentement. Avec une douceur infini, il posa une main sur sa joue, lui caressant, l’autre posée sur sa taille et l’embrassa avec tendresse.

      Pierre } C’est très joli ma chérie. Je suis fière de toi.
      Fanny } Merci. Je suis ravie que ça te plaise.

      Soudain, ils furent dérangés dans leur étreinte. Catherine avertissait sa fille de son départ avec son mari pour le centre de Paris, côté sorcier. Ils avaient encore quelques emplettes à faire. La demoiselle lança un rapide « ok ! » et regarda de nouveau son amant. Celui-ci la fixait intensément, une étrange lueur dans ses beaux yeux bleus. La jeune fille se mit à rire avant de reprendre.

      Fanny } Pourquoi me regarde-tu comme ça ? On dirait que tu va me manger !
      Pierre } Je te l’ai déjà dit. Tu es si belle. Si brillante. Tu ne mérite pas une vie aussi peu enrichissante. Tu as tellement à voir, les siècles à dépasser et ta jeunesse à conserver !
      Fanny } Oh… You’re so sweet ! It touch me so much Honey !
      Pierre } Et bien sûr, toujours aussi fière de tes origines britanique ! Tu sais parler l’anglais comme le français, pourquoi ne partirais-tu pas avec moi ? Loin d’ici ! Sur les routes d’Angleterre !
      Fanny } Nous sommes encore jeunes, attendons un peu pour ça…
      Pierre } Jeunes ? Ahahaha… TU es jeune ma belle. Moi beaucoup moins. D’ici quelques temps, nous aurons l’éternité pour nous, je m’étais promis de te le faire subir…

      Les yeux de la jeune Jenkins s’étaient écarquillés tandis qu’elle reculait lentement. Le ton du garçon avait changé, il était plus menaçant et dans ses yeux flottait une folie meurtrière et sadique. Elle regardait autour d’elle tout en reculant encore et encore lentement, lui s’avançant.

      Fanny } Je ne suis pas sûre de bien suivre…
      Pierre } Allons, montre-moi quel point tu es intelligente Fanny. Réfléchit. Pourquoi crois-tu que ma peau est aussi blanche ? Que tu ne sens jamais mon cœur battre dans ma pointrine ? Que je fuis le soleil ? Que je déteste les bougies ?
      Fanny } … Non ! Impossible ! Tu es… Tu n’es pas… un… vampire ?
      Pierre } Bravo très chère ! Tu en a mis du temps à t’en rendre compte !
      Fanny } Tu t’es servis de moi n’est-ce pas ? Mais à quels fins ?
      Pierre } Je te l’ai dit, tu es belle et brillante. Sans compter que ton charisme arrive à amasser beaucoup de gens autour de toi. Tu seras un excellent élément parmis nous. Je dois te dire chapeau bas quoi qu’il en soit ! Depuis bien longtemps, je suis froid et sans sentiments, voilà pourquoi on m’apelle Ice. Toi, tu as su raviver le peu de sentiments qu’il me restait. Tu n’es pas comme toutes ses gamines que j’ai transformé avant toi ! Je ne veux pas te laisser à tes dépens comme je l’ai fait avec elles ! Je veux te suivre, te garder auprès de moi.
      Fanny } Toutes les filles que tu a transformé avant moi…
      Pierre } J’ai appris à être sélectif ! Les filles qui me courent après mais celles qui ne m’apportent aucun intérêt, je joue avec elles comme de simples marionnettes avant de les tuer. Celles qui apportent quelque chose de nouveau et d’incroyable, elle deviennent vampires !
      Fanny } Mais qui t’a dit que j’avais l’intention de le devenir ?
      Pierre } Et qui t’a dit que je te laisserais le choix ? Tu apprendra rapidement que je suis sadique et sans pitié ! Ce n’est pas parce que tu me plaît plus que les autres que je te laisserais en paix. Tu verra que la transformation n’est pas que physique et que la mort change un Homme. Je n’étais qu’un imbécile timide, philosophe et piètre amant avec les femmes. Vois comme j’ai changé. Je suis même devenu cruel. Vois de toi même, plus une femme me plait, plus j’éprouve du plaisir à lui faire un mal. Un sadique je te dis. Et comme tu me plais bien plus que les autres… je pense que tu ne vas que très peu apprécier la ballade.

      La demoiselle ne cessait de reculer mais elle savait pertinemment qu’elle ne lui échapperait pas. Elle regarda sa baguette, posée sur le piano, bien trop loin d’elle. Soudain, elle dut fermer les yeux tant la percussion fut violente. Elle heurta de plein fouet le mur derrière elle et la panique s’empara d’elle. Suppliante, elle le regarder s’avancer vers elle, les yeux brillant d’excitation, le sourire carnassier. Soudain, il posa sa main droite sur le menton de la jeune fille tout en caressant ses lèvres du pouce. De l’autre, il l’immobilisa en lui tenant le cou tendit qu’elle se débattait.

      Pierre } Allons, allons ! Fanny ! De quoi as-tu peur voyons ? De devenir un monstre ? De te faire mordre ? Tu verra que tu vas acquérir des pouvoirs fantastiques ! Comme une force surhumaine ! Par exemple…

      Il l’envoya valser à l’autre bout de la pièce d’une seule main. Elle percuta l’autre mur et s’effondra, à demi-assomée. Elle essaya de se reculer en poussant sur ses mains et ses jambes, en rampant, en quelque sorte… Mais il était déjà là, au dessus d’elle lui montrant un autre de ses surprenants pouvoirs, la célérité. Avec une force surhumaine, il appuya la tête de Fanny sur le sol afin qu’elle y reste bien coincée, le dos contre le parquet dur. Il avait envie de jouer avec elle, cela se voyait… Il déposa ses lèvres dans son cou et elle hurla. Avec un rire froid et démoniaque, il déposa juste un baiser langoureux sur sa gorge, laissa sa langue s’y balader quelques instant avant de se relever. Avec violence, il l’embrassa de force, moment où elle tenta de le repousser par tout les moyens sans que rien n’y change. Il se retira brusquement en arrachant un bout de peau, fendant la lèvre de la demoiselle à droite, laissant le liquide chaud, rouge et d’odeur métallique s’écouler lentement. La soif devenait violente et il lui souriait avec un sourire sadique et pervers.

      Fanny } Pierre ! Par pitié ! Je t’en pris ! Arrête !

      Il se pencha de nouveau sur elle, dégagea d’un geste délicat une mèche de cheveux de son oreille et s’abaissa de plus belle pour y coller ses lèvres de vampire et lui murmurer :

      Pierre } Sache que je n’ai pas de pitié, douce Fanny ! Sûrement pas avec toi… si délicieuse…

      Sans prévenir, il planta ses crocs dans sa gorge et entreprit le début du processus. Elle hurla, se débatit tant qu’elle pouvait mais il ne lâcha pas. Elle en avait du mal à respirer et sa tête commençait à tourner. Enfin, après quelques minutes qui durèrent une première éternité, il se retira, s’essuya la bouche d’un revers de manche en lui souriant et la toisant. Des larmes avaient commencé à rouler sur ses joues et elle avait du mal à respirer, à parler. Sa gorge était brûlante et les plaintes y restaient enfermées.
      Elle avait déjà lu beaucoup de livres sur les vampires. Elle savait que le plus dur était encore à faire. Il était debout devant elle et une coupe apparut dans ses mains. Une coupe remplit d’un liquide rouge quelque peu différent de celui qui coulait autrefois dans ses veines. Bien sûr, il ne l’avait pas réellement fait apparaître mais sa vitesse était si impressionante qu’elle n’avait pas eu le temps de le voir descendre se servir à la cuisine et remonter. Il l’attrapa par les cheveux et la traîna tout le long de la salle. Sans la lâcher et lâcher le verre, il s’assit calmement à l’endroit où il était une demi-heure plus tôt, encore calme et banal. Elle était à genoux devant lui, les yeux implorant la clémence. D’un geste brusque, il tira ses cheveux en arrière, laissant la gorge à découvert et l’obligeant à ouvrir la bouche. Il y versa alors le sang et la poussa à l’avaler, coûte que coûte. Les cris de terreur qu’elle poussait étaient étouffés par le liquide stagnant dans sa bouche et sa gorge. Elle se remit à pleurer tandis que une conversation en bas annonçait que ses parents étaient revenus.

      Pierre } Allez ma chérie. Avale ou je te promets que je m’attaque à papa et maman. AVALE je te dis !

      Tirant un peu plus sur les cheveux, Fanny avala le liquide en fermant les yeux. D’un geste brusque, il la souleva et elle se retrouva sur ses genoux. La collant contre lui, il susurra à son oreille :

      Pierre } Maintenant, je vais te regarder agoniser. Tu n’as vraiment pas de chance tu le sais ça, ma jolie ? Certes je suis sadique mais jamais encore une demoiselle avait reçu tant de souffrance durant sa transformation. Je te l’ai dit…

      Il marque une courte posa pendant laquelle il huma ses cheveux et l’embrassa de nouveau dans le cou

      Pierre } … Pour moi, tu es spéciale… différente des autres. Et je t’en veux tellement de me laisser si peu indifférent à ton charme. Tu es sublime ! Si belle, si désirable. Je te promet que tu me remerciera bientôt de t’avoir transformé.

      Il l’embrassa de nouveau sur la bouche mais Fanny ne l’entendait presque plus et ne le sentait presque plus. A l’interieur, commençait la plus terrible des tortures. Elle sentait ses organes se détruirent les uns après les autres dans des souffrances atroces. Elle savait que le pire serait le dernier : le cœur. Pierre la redéposa au sol en lui promettant de regarder jusqu’au bout avant de disparaître. Il lui promit également qui la rechercherait une fois transformée et essayerait de la reconquérir. Les yeux fermés gisant sur le sol, elle tremblait, prise de terribles convulsions. En elle, tout prenait feu, elle ne pouvait plus respirer, elle n’entendait plus rien. Tout serait bientôt finis. Et tandis que le breuvage s’attaquait à ses poumons, elle poussa un cri déchirant, le plus terrible qu’elle n’est jamais crié, alertant ses parents à l’étage inférieur, poussant le vampire à s’enfuir en l’embrassant une dernière fois. Elle prit une dernière profonde inspiration et le cœur explosa enfin, tandis que ses parents entraient catastrophés, la regardant perdre la vie, dans un dernier soupir…



    __________________________________________________________

        Bang Bang he shout me down
        Bang Bang I hit the ground
        Bang Bang that awfull sound
        Bang Bang, my baby sout me down...
        & If I was just a Mirage ?


      Dernière édition par Fanny M. Jenkins le Mer 29 Juil - 15:46, édité 6 fois
      Revenir en haut Aller en bas

      Fanny M. Jenkins
      Vampire - blood rules.

      avatar
      Féminin
      Messages : 106
      Age du joueur : 24
      Localisation : Je rôde dans les ténèbres, alors soit un gentil garçon, ne te ballade pas dans Poudlard la nuit...
      Age du perso. : 21 ans... A tout jamais...
      Date d'inscription : 23/07/2009

      - LEGILIMENS -
      Relations:
      Profession / Année: 6e année
      Aspiration: Connaissance (priorité à la culture)
      MessageSujet: Re: & If I was just a Mirage ? _ Fanny Mirage Jenkins [ Fertig ]   Mar 28 Juil - 0:42

        Vie après la transformation: [15 lignes minimum]

          Source : Journal de Fanny Mirage Jenkins


        « Mon coma dura deux semaines. Mes parents m’ont découverte seule et ensanglantée. Ils ont tout de suite comprit ce qu’il s’était passé. Mon état était irréversible. Pierre avait raison pour une chose : une transformation change une personne. Je ne suis plus la même aujourd’hui. J’ai appris à être bien plus méfiante et depuis quelques temps, la magie noire m’obsède. Je ne cherche pas non plus à faire revivre le Lord anglais tout Puissant mais il est vrai que cette sorte de magie m’interesse. Je suis également devenue manipulatrice et calculatrice. Sur le départ, mon état m’inquiétait, mais maintenant j’ai pris cette habitude et mon nouveau caractère me plait, bien que je suis capable de rappeler un certain Tom Jedusor durant ses années à Poudlard. L’absence de soleil m’a terriblement affecté au départ. La nuit, la soif est terrible, surtout au début, et je pars donc en chasse. Mes parents m’ont toujours laissé faire ! Que pourrais-je faire d’autre ?
        Je me suis également forgé une nouvelle identité, tout comme Ice. C’est ma première victime qui me l’a inspiré, un homme. Un soir, j’ai décidé de rentrer dans un bar pour avoir une chasse beaucoup plus facile. Il faut dire qu’au départ, c’est pas évident. Le sort de ma victime était scellé au moment même où il a osé poser sa main répugnante sur mes fesses. Je me suis retournée vers ce gros pervers totalement saoul. Nous avons discuté, je l’ai fait boire tandis qu’il me disait de sa voix d’ivrogne :

        Ivrogne } Eh beauté ! T’es super mignone ma chérie tu le sais ça ? Une vrai poupée de porcelaine. Regarde-moi ce regard et ces pomettes roses à souhaits. La pâleur et tes mouvements… Je me demande même si une telle bombe peut exister… T’es pas un peu vélane toi, hein ? En tout cas, je me demande sérieusement si c’est pas l’alcool qui fait effet et si je parle pas seul comme les pauvres fous de Sainte-Mangouste. Ca doit sûrement être ça d’ailleurs… Une poupée comme toi ne peu être qu’un Mirage.

        Mirage… oui, ce prénom sonnait bien. Quelque chose de mystérieux et qui me collait parfaitement à la peau. Certains vampires changeait d’identité. Après l’avoir croqué, j’avais fait la connaissance d’une vampire qui utilisé le pseudo de Cherry. Il y avait bien sûr Ice… Chacun prenait ce qui lui correspondait le mieux. Pour moi, ce serait Mirage.
        Les soirées défilaient, les victimes aussi. Ma soif était toujours présente. L’immortalité. Un cadeau empoisonné. A quoi bon vivre à l’infini si c’était toujours pour la même cause ? Mais il y eu un soir qui changea radicalement ma vie. Celui où Ice me recontacta…
        Il m’avait vu. Il me semblait bien que quelqu’un m’épiait, je l’avais sentit. Mes pouvoirs se développait petit à petit et du coup, mes sens aussi. Je ne voulais pas qu’il me retrouve, je ne voulais pas le voir. Et si jamais je le repoussait ? Qu’adviendrais-t-il de mes parents ? Non ! Il fallait agir. Papa et Maman avait été formels à la lecture de la lettre : ils posteraient des Aurors devant chez nous et ça suffirait. Pauvres de eux ! Mais je pouvais les comprendre. Moi, j’étais vampire. Eux non. Ils ne savaient pas ce que c’est de l’être. Ils ignoraient que de simples et stupides sorciers, aussi doués fûent-ils ne pourrait faire le poids contre un vampire. Il fallait que j’agisse, pour le bien de tous. Alors que mes parents dormaient profondément, je fis silencieusement et plus que rapidement - grâce à la célérité - mes bagages. Mes cheveux attachés en chignons, moi vêtues d’une robe de sorcier et d’une épaisse cape de voyage noire, ma baguette dans la main droite et ma valise dans la gauche, je descendis doucement les escaliers. Je remontais les lentement, me faufilais dans la chambre de mes parents avec une discrétion surhumaine et les embrassais tous les deux. Enfin, je me redirigeais vers le hall et l’observais attentivement. C’était la dernière fois que je me trouvais dans cette maison, la dernière fois que je reverrais mes parents. Des larmes coulèrent sur mes joues. Des larmes de vampires, autant dire inexistantes ou presque. Tout ça à cause de Lui… En entrant dans le bureau de mon père, j’y chippa un des plus beaux parchemin, une encre noire et une longue plume de paon. De retour dans la cuisine j’entrepris d’écrire une lettre d’adieu. Il fallait que je m’applique, se serait mes dernières paroles pour mes parents.

        Citation :
        Cher Papa, Chère Maman;


        Depuis ma transformation, je vous cause bien des soucis. Ne m’en voulais pas, mais jamais des Aurors auraient été capable de nous protéger d’une bête telle qu’un vampire. Si je vous écris ce soir, c’est pour vous dire adieu. Je ne reviendrais plus, vous ne me reverrais plus. Sachez que je fais ceci pour le bien de tous. Je vous protège du monstre qu’est celui qui m’a mordu. Il me retrouvera, je le sais et ce jour-là, je ne veux pas risquer votre vie pour moi. Ma décision est mûrement réfléchit. Je vous remercie de toutes ses années de bonheurs passées auprès de vous, je vous remercie de toujours avoir été là pour moi, ce qui n’est pas évident quand on connaît votre métier. Mais je suis toujours passée au dessus et pour cela, je vous en suis très reconnaissante. Je serais à jamais fière de dire que je suis votre fille et de savoir que je vous verrez mourir sans que je ne prenne une seule ride me fend le cœur. J’aimerais un jour tellement vous rejoindre dans l’autre vie… J’espère que vous respecterez ma décision, que je ne vous aurez pas trop déçus, que vous comprendrez que j’ai fait ça pour votre bien, que vous ne m’oublierez pas et que vous serez fier de moi, où que je sois. Sachez que je ne vous oublierez jamais, je vous aime plus que je n’aimerais personne. Jamais.

        Avec tout mon amour,
        Votre fille,
        Fanny.

        Mes larmes avaient coulées sur le parchemin. J’avais posé le papier à plat et la plume reposait dessus. D’un pas vif et gracieux, faisant virevolter ma cape, je m’étais dirigeais vers la porte d’entrée, avait sortir du placard sur la droite mon balai, y avait attaché ma valise, avait enfoncé ma baguette dans ma poche, ouvert la porte et j’avais décollé dans la nuit noire, disant adieu à jamais à la France, disant adieu à jamais à ma vie.

        Angleterre. C’est là que j’ai décidé de trouver refuge. Dans la terre natale de mon père. Il n’est qu’une question de temps avant qu’Ice me retrouve. Je ne remercierais jamais assez mon père de m’avoir appris l’anglais. J’ai passé ma première nuit sur le Chemin de Traverse, un lieu qui ne m’ai pas inconnu grâce à mon père. Je me rendis vite compte qu’à part cet endroit, je ne connaissant rien de la Grande Bretagne qu’elle soit magique ou non. Je n’avais pris que très peu d’or avec moi, afin d’éviter le plus possible les soupons. Tom, le barman du Chaudron Baveur me prit rapidement sous son aile en me proposant de travailler un mois ou deux comme serveuse, le temps de tout connaître de l’Angleterre, d’avoir une maison et, bien sûr de connaître Poudlard.
        Un mois et demi après, j’avais suffisamment d’argent pour me loger et manger. J’avais reçu une lettre de mes parents m’annonçant qu’ils comprenait ma décision, qu’ils m’aimaient, me souhaitaient bonne chance et qu’ils étaient fiers de moi. Ce mois de travail avait surtout été là pour recevoir des informations sur le monde inconnu qu’était encore la Grande Bretagne. L’argent, mon père m’en avait versé avec la lettre et bien que je ne puisse m’acheter un palace, je pouvais tout de même avoir mon chez-moi.

        Fanny } Bonjour Mr Peterbow ! Que désirez-vous aujourd’hui ?
        Mr Peterbow } Ah ! Bonjour Mirage ! J’esperiez que vous serez là ! Toujours aussi belle !
        Fanny } Oh… Merci c’est très gentil de votre part ! Arrêtez donc de faire le frippons, je vais finir par croire que vous venez plus pour moi que pour le bar ! Je vous sers quoi ?
        Mr Peterbow } Et bien vous n’auriez pas tort Miss ! Votre petit accent français est des plus charmant. Léger et charmant ! Donnez-moi un Wisky Pur Feu !
        Fanny } Et voici pour vous mon gaillard ! Tom va être déçu si c’est le cas ! Je pars bientôt ! Cela signifie que vous ne viendrais plus ?
        Mr Peterbow } Quel dommage… si… peut-être… Mais sans vous, rien ne sera pareil Miss Mirage ! Et où allez-vous donc !
        Fanny } Je l’ignore encore, pourriez-vous me conseiller un endroit ou je pourrais vivre pour pas cher ?
        Mr Peterbow } Oui… je connais mais… disons que c’est plutôt mal famé, jolie comme vous êtes, il va vous arrivez des bricoles…
        Fanny } Vous en faîtes pas pour moi, je suis une grande fille !
        Mr Peterbow } Et bien le lieu se prénomme Spinner’s End ! Je vais vous expliquer comment on s’y rend…

        Je me remis donc en route sur mon balai, me dirigeant vers Spinner’s End. Un lieu quelque peu malfamé, mais où les maisons étaient bons marchés et libres ! Une fois installé et la déco refaite, j’envoyais directement un hiboux à Poudlard expliquant approximativement ma situation. Je reçu une réponse du professeur Dumbledore annonçant qu’il était prêt à me recevoir, qu’être vampire ne lui posait aucun problème tant que je veillais à ne croquer personne et qu’il ferrait tout son possible pour me tenir à l’écart de la lumière du jour. Quelques semaines plus tard, je reçu enfin ma liste de fournitures et je me remis en route vers le Chemin de Traverse pour mes emplettes. En passant, je sentis le regard de mon horrible voisin braqué sur moi derrière ses rideaux. Ce type me faisait froid dans le dos. Apparament seul, toujours vêtu de noir, ne sortant jamais de chez lui ou presque avec un visage glacial, un teint cireux et des cheveux gras à souhaits. J’espèrais jamais croiser cet homme qui se prénommait d’après le courier qui arrivait chez moi par maladresse du facteur « Severus Rogue ». Je n’avais aucune envie de le connaître, ni de le croquer d’ailleurs…
        1er Septembre… Une nouvelle rentrée commence. Je dois bien dire que j’étais pommée ce matin. Le temps de trouver la gare puis le quai… Je me suis encore jamais rendue à l’école en train. J’ai pris de l’avance en lisant L’Histoire de Poudlard. Ca m’a été utile pour connaître le plus gros de ma nouvelle école. Je ne me fais pas de soucis, être nouvelle n’est pas un grand problème pour moi et mon charisme… Je me demande bien où je vais finir. Gryffondor, Poufsouffle, Serdaigle ou Serpentard ? Je sais franchement pas mais je ne m’inquiête pas ! J’y vais confiante ! A l’heure qu’il est, j’ai déjà ma robe et dans deux heures, j’y serais ! Le temps est passé vite ! Ecrire mon histoire m’a pris plus de temps que je le pensais. Bon… j’arrête, je commence à avoir des fourmis dans les doigts ! Que l’aventure commence… Sans mauvais jeu de mot, je suis prête à croquer ma nouvelle « vie » à pleines dents !

        Famille : [8 lignes minimum]
        Fanny Jenkins est née dans une famille de la haute noblesse sorcière. Elle est une sang pur. Sa mère est une noble française. Elle répond au doux nom de Catherine de Closac. Dans le monde des sorciers, tout le monde connaît son nom. Elle est à la tête du plus grands magasine de mode sorcière du monde « Switch ». Que l’on soit fan de mode ou pas du tout, chacun ne peut ignorer cette icône vivante. Tout comme sa fille, elle a fait ses études à Beauxbâtons et en est ressortit avec BUSES et ASPICS. Bien que cette femme soit très exigeante et quelque peu démoniaque dans son boulot, elle en reste pas moins une mère formidable qui aime sa fille au delà de son possible, rêvant du meilleur pour elle.
        Quant au père de la demoiselle, c’est un noble anglais répondant au nom de Gasparius Jenkins. Lui, a passé toute son enfance et son adolescence en Angleterre où il vivait dans son manoir avec sa famille avant que celle-ci ne meure dans des fins tragiques au moment de l’ascencion du Seigneur des Ténèbres. Pourquoi ? La réponse est simple. Alors que les mangemorts étaient en chasse avec leur maître, Greyback fut pousser par une envie meurtière. Le Lord se rappelant le refus de la famille à s’enrôler avec lui, il lâcha la bête sur la maison. Durant sa jeunesse, Gasparius étudia à Poudlard et fut envoyé à Serpentard pour son charisme et son ambition de marquer le monde. Aujourd’hui, il est l’un des hommes les plus affluents de la politique internationale magique : il en est l’ambassadeur et aide aux bonnes relations entres les pays. Il est à la tête de la grande OSNMU - Organisation Sorcière des Nations Magiques Unies - une instution presque identique à celle des moldus connue sous le nom de ONU - Organisation des Nations Unies ( pour les sorciers de Sang-Pur ne la connaissant pas ). Tout comme Catherine, il fait passer sa fille avant le travail bien que son boulot ne lui a pas permis d’être très présent. Il s’est cependant totalement engagé dans l’éducation de sa fille. Fanny est une fille unique, sa mère étant devenue stérile après l’accouchement de sa première fille. »

      __________________________________________________________

          Bang Bang he shout me down
          Bang Bang I hit the ground
          Bang Bang that awfull sound
          Bang Bang, my baby sout me down...
          & If I was just a Mirage ?


        Dernière édition par Fanny M. Jenkins le Mer 29 Juil - 16:04, édité 1 fois
        Revenir en haut Aller en bas

        Fanny M. Jenkins
        Vampire - blood rules.

        avatar
        Féminin
        Messages : 106
        Age du joueur : 24
        Localisation : Je rôde dans les ténèbres, alors soit un gentil garçon, ne te ballade pas dans Poudlard la nuit...
        Age du perso. : 21 ans... A tout jamais...
        Date d'inscription : 23/07/2009

        - LEGILIMENS -
        Relations:
        Profession / Année: 6e année
        Aspiration: Connaissance (priorité à la culture)
        MessageSujet: Re: & If I was just a Mirage ? _ Fanny Mirage Jenkins [ Fertig ]   Mar 28 Juil - 1:31

        Et voila ! Je reposte juste pour dire que j'ai finis ma fiche ! J'attend donc la correction Wink
        Oui, je sais, vous avez beau chercher, cette fiche ne correspond à aucune autre mais je ne voulais pas qu'elle soit incomplète et comme je suis élève et vampire, j'ai fait un mix des deux ! J'espère que ça ne dérangera pas et que j'avais le droit... Surprised

        __________________________________________________________

            Bang Bang he shout me down
            Bang Bang I hit the ground
            Bang Bang that awfull sound
            Bang Bang, my baby sout me down...
            & If I was just a Mirage ?
          Revenir en haut Aller en bas

          Violet A. Thompson
          { Fonda - Ex Piaf un peu folle sur les bord

          avatar
          Féminin
          Messages : 1169
          Age du joueur : 28
          Localisation : En dangereuse compagnie
          Age du perso. : 263 ans. Juste histoire d'être comme personne.
          Date d'inscription : 11/10/2008

          - LEGILIMENS -
          Relations:
          Profession / Année: Médicomage # Travaille à Sainte-Mangouste # Donne un cours à Poudlard
          Aspiration:
          MessageSujet: Re: & If I was just a Mirage ? _ Fanny Mirage Jenkins [ Fertig ]   Sam 1 Aoû - 22:47

          B's0ar && Bienvenue à toi =D
          *officiellement*
          Tiens donc, t'es voisine de Sev' comme ça ? Rolling Eyes

          Alors. C'est vrai qu'à l'origine, si on avait aucune fiche de vampire pour les élèves c'était qu'on avait décidé qu'aucun élève ne pouvait devenir vampire. C'était arbitraire. Juste, comme ça. Pour éviter de crouler sous le nombre de vampires qu'on imaginait particulièrement nombreux. En vérité, il n'y a en a que très peu et, vu que les loups-garous sont tolérés à Poudlard dans les élèves et qu'un des enseignants est un vampire... Je pense que l'on peut faire sauter cette règle à condition que cela reste une exception sur le forum (et beaucoup de blablabla qui est destiné à tout le monde en vérité x]). Enfin bref, tout ça pour dire que vu que j'ai réellement apprécié ton niveau d'écriture.... J'accepte la condition du vampire.

          Par contre, je trouve qu'il y a un peu trop de particularités dans cette fiche... Vampire + 1/4 Vélane + Transfert de Beauxbâtons à Poudlard & cie... La liste est tout de même sacrément longue et, loin de moi l'idée de vouloir limiter ton RP mais, je pense que si tu zappais au moins une de ces caractéristiques (le côté vélane par exemple), ce serait plus équitable envers ceux à qui ont a refusé une ou plusieurs particularités déjà. Et puis, ton personnage peut être particulièrement belle en ayant un caractère charismatique sans être une digne descendante de ces créatures Wink.

          Dans tous les cas, après avoir quelque peu hésité avec Serdaigle, je vais t'envoyer à SERPENTARD !

          Bon jeu ici et, si tu as une idée précise pour ton rang, n'hésite pas à la poster ici Wink

          __________________________________________________________

            © SKY

            Check my vital signs,
            and no I'm still alive


            [ BOULEVARD OF BROKEN DREAMS ]
          Revenir en haut Aller en bas
          http://eloge-folie.forumactif.ws

          Fanny M. Jenkins
          Vampire - blood rules.

          avatar
          Féminin
          Messages : 106
          Age du joueur : 24
          Localisation : Je rôde dans les ténèbres, alors soit un gentil garçon, ne te ballade pas dans Poudlard la nuit...
          Age du perso. : 21 ans... A tout jamais...
          Date d'inscription : 23/07/2009

          - LEGILIMENS -
          Relations:
          Profession / Année: 6e année
          Aspiration: Connaissance (priorité à la culture)
          MessageSujet: Re: & If I was just a Mirage ? _ Fanny Mirage Jenkins [ Fertig ]   Sam 1 Aoû - 22:52

            Bonsoir !

            Et bien merci pour Serpentard ! =) Ravie que tu es aussi hésité avec Serdaigle ( ce sont mes deux maisons préférées ) ! Oui, voisine de Sev', ça m'a fait bien rire comme situation, il doit être un voisin détestable Rolling Eyes.
            Merci beaucoup des compliments de l'acceptation de la condition de vampire ! Je peux parfaitement comprendre pour ce qui est du surplus ! Je zappe donc vélane et je l'enlève de ma fiche ! =) Merci de la validation =D
            Pour le rang, j'y réfléchit et je vous tiens au courant Wink

          __________________________________________________________

              Bang Bang he shout me down
              Bang Bang I hit the ground
              Bang Bang that awfull sound
              Bang Bang, my baby sout me down...
              & If I was just a Mirage ?
            Revenir en haut Aller en bas

            Violet A. Thompson
            { Fonda - Ex Piaf un peu folle sur les bord

            avatar
            Féminin
            Messages : 1169
            Age du joueur : 28
            Localisation : En dangereuse compagnie
            Age du perso. : 263 ans. Juste histoire d'être comme personne.
            Date d'inscription : 11/10/2008

            - LEGILIMENS -
            Relations:
            Profession / Année: Médicomage # Travaille à Sainte-Mangouste # Donne un cours à Poudlard
            Aspiration:
            MessageSujet: Re: & If I was just a Mirage ? _ Fanny Mirage Jenkins [ Fertig ]   Sam 1 Aoû - 22:53

            0key x).
            Merci à toi et j'attendrais pour le rang alors =)

            __________________________________________________________

              © SKY

              Check my vital signs,
              and no I'm still alive


              [ BOULEVARD OF BROKEN DREAMS ]
            Revenir en haut Aller en bas
            http://eloge-folie.forumactif.ws

            Fanny M. Jenkins
            Vampire - blood rules.

            avatar
            Féminin
            Messages : 106
            Age du joueur : 24
            Localisation : Je rôde dans les ténèbres, alors soit un gentil garçon, ne te ballade pas dans Poudlard la nuit...
            Age du perso. : 21 ans... A tout jamais...
            Date d'inscription : 23/07/2009

            - LEGILIMENS -
            Relations:
            Profession / Année: 6e année
            Aspiration: Connaissance (priorité à la culture)
            MessageSujet: Re: & If I was just a Mirage ? _ Fanny Mirage Jenkins [ Fertig ]   Sam 1 Aoû - 22:59

            Je pensais en premier recours à "Mirage aux dents plus que tranchantes". Si je trouve mieux, serait-il possible de me raviser par la suite ?

            __________________________________________________________

                Bang Bang he shout me down
                Bang Bang I hit the ground
                Bang Bang that awfull sound
                Bang Bang, my baby sout me down...
                & If I was just a Mirage ?
              Revenir en haut Aller en bas

              Violet A. Thompson
              { Fonda - Ex Piaf un peu folle sur les bord

              avatar
              Féminin
              Messages : 1169
              Age du joueur : 28
              Localisation : En dangereuse compagnie
              Age du perso. : 263 ans. Juste histoire d'être comme personne.
              Date d'inscription : 11/10/2008

              - LEGILIMENS -
              Relations:
              Profession / Année: Médicomage # Travaille à Sainte-Mangouste # Donne un cours à Poudlard
              Aspiration:
              MessageSujet: Re: & If I was just a Mirage ? _ Fanny Mirage Jenkins [ Fertig ]   Sam 1 Aoû - 23:02

              Tout à fait =).
              Je te mets ça pour l'instant, et MP nous si tu veux changer Wink

              __________________________________________________________

                © SKY

                Check my vital signs,
                and no I'm still alive


                [ BOULEVARD OF BROKEN DREAMS ]
              Revenir en haut Aller en bas
              http://eloge-folie.forumactif.ws

              Fanny M. Jenkins
              Vampire - blood rules.

              avatar
              Féminin
              Messages : 106
              Age du joueur : 24
              Localisation : Je rôde dans les ténèbres, alors soit un gentil garçon, ne te ballade pas dans Poudlard la nuit...
              Age du perso. : 21 ans... A tout jamais...
              Date d'inscription : 23/07/2009

              - LEGILIMENS -
              Relations:
              Profession / Année: 6e année
              Aspiration: Connaissance (priorité à la culture)
              MessageSujet: Re: & If I was just a Mirage ? _ Fanny Mirage Jenkins [ Fertig ]   Sam 1 Aoû - 23:55

              Merci bien =)

              __________________________________________________________

                  Bang Bang he shout me down
                  Bang Bang I hit the ground
                  Bang Bang that awfull sound
                  Bang Bang, my baby sout me down...
                  & If I was just a Mirage ?
                Revenir en haut Aller en bas

                Hermione Granger
                Newcomer [*] -> Pense à ta fiche =)

                avatar
                Féminin
                Messages : 54
                Age du joueur : 24
                Localisation : Bibliothèque !
                Age du perso. : 1000000 ans ! Ca t'en bouche un coin, hein ?
                Date d'inscription : 29/06/2009

                - LEGILIMENS -
                Relations:
                Profession / Année: 3eme année
                Aspiration: Connaissance (priorité à la culture)
                MessageSujet: Re: & If I was just a Mirage ? _ Fanny Mirage Jenkins [ Fertig ]   Dim 2 Aoû - 14:45

                Bienvenuuuue =D
                Revenir en haut Aller en bas

                Fanny M. Jenkins
                Vampire - blood rules.

                avatar
                Féminin
                Messages : 106
                Age du joueur : 24
                Localisation : Je rôde dans les ténèbres, alors soit un gentil garçon, ne te ballade pas dans Poudlard la nuit...
                Age du perso. : 21 ans... A tout jamais...
                Date d'inscription : 23/07/2009

                - LEGILIMENS -
                Relations:
                Profession / Année: 6e année
                Aspiration: Connaissance (priorité à la culture)
                MessageSujet: Re: & If I was just a Mirage ? _ Fanny Mirage Jenkins [ Fertig ]   Dim 2 Aoû - 14:53

                Merci biien ! XD

                __________________________________________________________

                    Bang Bang he shout me down
                    Bang Bang I hit the ground
                    Bang Bang that awfull sound
                    Bang Bang, my baby sout me down...
                    & If I was just a Mirage ?
                  Revenir en haut Aller en bas

                  Contenu sponsorisé

                  MessageSujet: Re: & If I was just a Mirage ? _ Fanny Mirage Jenkins [ Fertig ]   

                  Revenir en haut Aller en bas
                   

                  & If I was just a Mirage ? _ Fanny Mirage Jenkins [ Fertig ]

                  Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
                  Page 1 sur 1

                  Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
                  #. Eloge de la folie :: WIT-SHARPENING POTION :: Registres :: Fiches validées :: Saison 1-
                  Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit