AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 A force de chercher, on finit toujours par trouver... [ Prince <3 ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Hermione Granger
Newcomer [*] -> Pense à ta fiche =)

avatar
Féminin
Messages : 54
Age du joueur : 24
Localisation : Bibliothèque !
Age du perso. : 1000000 ans ! Ca t'en bouche un coin, hein ?
Date d'inscription : 29/06/2009

- LEGILIMENS -
Relations:
Profession / Année: 3eme année
Aspiration: Connaissance (priorité à la culture)
MessageSujet: A force de chercher, on finit toujours par trouver... [ Prince <3 ]   Jeu 9 Juil - 22:15

    C'était un bel après-midi d'Avril. L'un des rares après-midi où les giboulées n'étaient pas au rendez-vous et où les élèves pouvaient profiter du parc ou du stade en toute sérénité. Autant dire que la salle commune des lions était plus que vide. Seuls trois personnes étaient restés enfermé par ce beau soleil. Chacun s'attelait à une tâche particulière, ce qui rendez l'endroit très calme malgré les jurons du rouquin et les soupirs du brun. Harry Potter, attablé, payait son insolence envers le professeur Rogue, une fois de plus, en écrivant un travail supplémentaire, Ron Weasley payait sa paresse légendaire en écrivant ses devoirs en retard et Hermione Granger se prenait du bon temps, cherchant une occupation pour attendre les garçons. Elle s'était donc remis à confectionner ses bonnets pour la S.A.L.E, esperant que bientôt, beaucoup de sorciers rejoindraient son mouvement.

    Une maille à gauche, une maille à droite, une maille à gauche... Durant son travail, Hermione laissait vagabonder son esprit de çà et là, pensant aux cours, au secret qu'elle devait garder avec le retourneur de temps et à quelque chose qui la tracassait maintenant depuis bien des mois. certes, Sirius Black et les vampires étaient toujours d'actualité pour elle mais le professeur Lupin et le professeur Rogue avait également pris de l'importance à ses yeux. Les deux hommes avaient un comportement des plus étranges, poussant la demoiselle à se poser des questions. Elle n'était pas bête, loin de là, d'ailleurs tous ses professeurs mis à part celui de potions avait sut remarquer son talent et l'apprecier pour la logique et l'intelligence dont elle faisait preuve. A tour de rôle, les deux hommes prenaient place importante dans son esprit, leur image apparaissant tel une image sur un écran de cinéma moldu.

    Remus Lupin en premier. Il se tenait droit, un petit sourir timide, les yeux brillants. ses cicatrices étaient toujours présentes, de nouvelles étaient apparus sur ce champ de bataille qu'était son visage. Il semblait fatigué et malade mais son air était toujours bienveillant. Malade. Il l'était tous les mois, durant trois jours. Fait inexpliquable ( ou presque ) ce fut toujours à la pleine lune et Rogue devait sans cesse lui préparer une potion. Son patronus avait été une boule en argent qui d'après la lionne, pouvait signifier la pleine lune. oui, il n'y avait aucun doute dans l'esprit de miss Granger, son professeur de Défense Contre Les Forces du Mal n'était autre qu'un loup-garou. Jamais encore elle n’avait tenté d’en parler aux garçons. Ils n’apprécieraient pas la nouvelle et ferait tout pour l’en dissuader. Après tout, « il était le meilleur prof de DCFM qu’ils avaient eu jusqu’à maintenant ».

    Severus Rogue maintenant. Tout aussi droit que son collègue, le visage impassible mais stricte. Le teint cireux bien qu’un peu plus blanchâtre que d’habitude, le regard noir et mauvais. Les gestes et mouvements fluides et rapides. Avec sa tenue habituelle, il ressemblait assez étrangement à une chauve-souris, ce qui lui valait pas mal de moqueries. C’était cela qui avait mis la puce à l’oreille de nos trois compères. Oui, les trois. Bien qu’Hermione ne savait comment abordé le problème Lupin, elle n’avait eu aucun mal pour Rogue, Ron et surtout Harry lui vouant une haine indescriptible. Tout trois étauent tombés d’accord, Rogue était un vampire, mais comment le prouver et après tout, pourquoi ? Il ne représentait pas tellement une menace aux yeux de la jeune fille bien qu’il fut pis que Vous-Savez-Qui pour les deux garçons.

    Un long soupir du lion à la crinière de feu la sortit de sa rêverie. Lui et son ami à la cicatrice célèbre venait enfin de terminer leur corvée et ils s’étiraient bruyamment. L’encyclopédie vivante posa avec douceur le bonnet commencé et rejoint ses deux amis. Après quelques minutes de repos et de silence, tous trois descendirent profiter du soleil en riant et parlant.

    Cette nuit là, le sommeil de la jeune lionne était plus que mouvementé. De cauchemars en insomnies, notre miss-je-sais-tout se tournait et retournait dans ses couettes sans possibilités de trouver un sommeil paisible. Rogue et Lupin lui revenait sans arrêt en tête. Ni pouvant plus, elle sauta hors de son lit, enfila sa robe de chambre rouge et or et sortit en silence du dortoir et de la salle commune. Il fallait faire vite et ne surtout pas se faire attraper par Rusard ou Miss Teigne. Elle savait parfaitement où elle voulait aller et bientôt, la porte de la bibliothèque se présenta à elle. D’un geste de baguette, elle en ouvrit la porte et s’y faufila rapidement. Prenant une torche, elle y alluma la bougie à l’aide d’un Incendio murmuré et s’avança dans la vaste salle aux trésors. Par qui commencer, Lupin ou Rogue ? D’un pas rapide, presque en courant, elle fonça vers l’allée dédiée aux Vampires, y chippa trois livres, se dirigea vers celle des loups-garous, en y sortit encore deux joyaux et se mit en route vers la sortie. Pas la peine de jouer les imprudentes en restant dans le lieu interdit. Elle les lirait dans la salle commune et les rapporterait le lendemain, ni-vi-ni-connus-jtembrouille. Finalement, Harry et Ron commençait à déteindre sur elle.

    Soudain, un bruit sec, comme un craquement, la stoppa net dans sa course. Il y avait quelqu’un d’autre ici… Miss Teigne ? Rusard ? Un autre élève ? Ou professeur ? Elle n’en savait strictement rien et ne voulait pas le savoir. Cherchant une cachette, dans sa panique, elle entra dans une allée et se colla contre les étagères qui faisaient dos à la porte d’entrée. Soufflant silencieusement, elle attendit. Encore, et encore. Rien ne semblait se passer. Après tout, cette bibliothèque était aussi vieille que Poudlard, peut-être était-ce simplement le bois ? Lentement, elle se décolla de l’étagère et sortit de l’allée, ou presque. Quelque chose, ou plutôt quelqu’un lui bloquer le passage. Un homme, vu la silhouette, fin et grand. Dans sa surprise, Hermione lacha les livres qui tombèrent dans un bruit sourd et lança un rapide Lumos, pointant sa baguette vers le visage de l’inconnu. La découverte de l’identité de la personne la fit presque grimacer. Rogue. Elle était foutue. Se balader dans les couloirs en pleine nuit ? Des points en moins. Entrer par effraction dans la bibliothèque ? Paf ! D’autres points en moins ! Voler des livres ? Devienez-quoi ? Bien vu ! Encore des points enlevés. Sans parler du fait que si Severus se prenait la peine de ramasser ou de faire ramasser les livres pour en lire la couverture, ça pourrait aller encore plus mal pour elle… Ne sachant que dire, et prise au dépourvu, elle ne put que baragouiner trois mots :

    Professeur Rogue ! Je…

    Ne sachant que faire ni que dire, elle se contenta de regarder les yeux noirs avec une anxiété non dissimuler. Elle attendait simplement que la sentence tombe…
Revenir en haut Aller en bas

Severus T. Rogue
{ Fonda - Une Vipère qui ne mâche pas ses mots !

avatar
Féminin
Messages : 263
Age du joueur : 27
Date d'inscription : 11/10/2008

- LEGILIMENS -
Relations:
Profession / Année: Professeur de Potions ; Directeur de Serpentard
Aspiration: Connaissance (priorité à la culture)
MessageSujet: Re: A force de chercher, on finit toujours par trouver... [ Prince <3 ]   Jeu 9 Juil - 23:38


    Donner cours à des incapables, craindre que le château n’explose par la faute d’incompétents, passer des soirées à les surveiller. La vie du Maître des Potions n’avait strictement rien d’enviable. Morne, encore plus aujourd’hui depuis la disparition du Seigneur des Ténèbres qui finalement avait donné un peu de rythme dans sa vie, cependant, il ne souhaitait pas son retour pour autant. Mais voila, depuis le début de l’année, sa vie n’était plus là même, ou plutôt que certains points s’étaient modifiés. Non pas que la présence du Loup-garou soit un événement réjouissant mais ceci avait permit au directeur de Serpentard de prendre la place de Lupin chaque mois, et de ENFIN donner des cours de Défense contre les forces du mal. Or, ceci n’était pas l’unique changement. Il avait perdu sa qualité d’humain, ou plus précisément ce qu’il restait d’humain en lui, a savoir son cœur. Organe qui n’était plus depuis le début de l’année et ceci, il avait su le cacher, a tout le personnel pendant un moment, mais au fur et a mesure de l’année, chacun avait découvert une étonnante capacité chez Severus - ses mouvements trop fluides, la couleur de ses yeux ou encore celle de sa peau- chacun avait dressé une liste d’idées et si ceci l’avait amusé pendant un moment, c’est avec crainte qu’il avait accueilli les paroles des autres enseignants qui pour la plupart avaient deviné qu’il n’était plus humain. Dès lors, sa crainte s’était reportée sur les étudiants qui vivaient au château, eux qui le côtoyait chaque jours. Les suppositions avaient circulé pendant des années, et aujourd’hui, les fabulations étaient devenues des vérités. Combien avaient compris ce qu’il était réellement ? Pour le moment, il doutait que quelqu’un soit venu a la conclusion qu’il était un vampire, et pourtant, il semblait oublier le talent de fouineur que possédait toute la petite troupe de Potter, et plus précisément de leur Encyclopédie Humaine, à savoir Granger… Il reporta son attention sur la classe devant lui, cette flopée d’incapables qui semblaient, pour certains, effrayés par le cours qu’il donnait : Les Loups Garous, quoi de mieux pour faire comprendre à ces gamins que Poudlard accueillait une bête ?

    Le cours qu’il donna se déroula dans le silence complet, si bien que seul le son des plumes qui touchaient les parchemins venait perturbé le silence qu’il avait imposé, qu’il imposait toujours. Le respect, l’écoute, et la connaissance étaient trois éléments qu’il considérait comme primordial dans un cours, or, certains oubliaient la plupart de ces éléments, se contentant des l’écoute, ou alors du respect et ceci uniquement par crainte. Finalement, Severus avait su imposé ces trois éléments avec le temps, si bien que rare étaient ceux qui osaient encore s’imposer à lui, critiquer ses cours. Rares étaient ces élèves et pourtant, certains persistaient, comme une Rouge et Or de troisième année qui manifestement avait avalé les livres de la bibliothèque. Il l’a haïssait tout particulièrement et pas essentiellement parce qu’elle faisait partie de la maison de Godric, non, c’était pour son savoir, cette soif de connaissance qui se voulait inépuisable. Hermione Granger, meilleure élève de Poudlard, de sa génération… ceci le faisait sourire -amèrement- a chaque fois qu’il entendait ces mots prononcés par les autres enseignants. Car même si Severus ne le reconnaîtrait jamais, cette enfant de Moldus était une excellente sorcière et ceci du haut de ses treize ans.

    Les devoirs étaient toujours signe de sentence pour ceux qui suivaient son cours -a vrai dire, ils n’avaient guère le choix- et ceci n’était en rien une exagération car les centimètres de parchemin demandés pour une question frôlaient parfois les cinquante, ce qui était considérable. Mais le Maître des Potions n’en avait que faire. Après tout, si ils souhaitaient progressé -ce qui était rarement le cas, les gamin arrivés en septième année étant toujours autant réduits au niveau des connexions synaptiques- seul le travail leur permettrait d’atteindre un niveau supérieur. Voila pourquoi il haïssait tant l’enseignement et que chaque fin de cours était un soulagement pour lui autant que pour ceux qui subissaient son cours, et ses remarques acides.

    La fin de la journée ne tarda pas a arrivée et c’est avec soulagement qu’il accueilli l’obscurité. Le soleil n’était pas tant un problème, il avait toujours refusé les endroits emplis de lumière, de clarté, signe d’étouffement pour lui, mais aujourd’hui il était obligé de fuir ces lieux, ces couloirs où le soleil venait directement frappé contre les dalles au sol, éclairant Poudlard d’une lumière si vive qu’il ne pouvait plus la supporter. Et si le coucher du soleil était signe d’ombre, c’était aussi le moment où les étudiants rejoignaient la grande salle, ou alors leur dortoirs, ce qui laissait au Prince une possibilité de déplacement plus large car les élèves n’affluaient plus dans les couloirs et cet étrange sentiment de solitude lui était toujours autant agréable. De plus, la bibliothèque redevenait un lieu fréquentable et non pas assailli par des dizaines personnes, ainsi, il pouvait aisément en profiter. Toutefois, comme ce soir, il arrivait que certains aient décidé de passer outre le règlement…

    Severus était venu reposé un livre et il en avait profité pour en reprendre un autre, la Réserve étant un lieu privilégié pour les ouvrages qu’il appréciait tant. Cependant, alors qu’il s’apprêtait a ressortir de la bibliothèque un bruit attira son attention, un bruit de pas. Il ne l’aurait jamais perçu avant mais là, c’était évident que quelqu’un d’autre se trouvait ici et ce n’était certainement pas la vieille Pince, même si celle-ci semblait tenir plus à ses livres qu’a sa propre vie. Le Maître des Potions s’avança à travers les différents rayons, baguette en main, suivant alors les déplacement rapides de l’inconnu qui faisait tant d’efforts pour tenter de le fui. Peine perdue pour cet intrus. Mais si la traque était amusante pendant quelques temps, il commençait a être agacé, si bien qu’il failli renoncé mais l’intrus se jeta dans la gueule du loup. Il n’eut le temps de comprendre qui était en face de lui, un étudiant certes, mais la lumière vive provoquée par un Lumos l’aveugla l’espace de quelques secondes, si bien qu’il du plisser les yeux pour percevoir la personne qui lui faisait face.

    « Professeur Rogue ! Je… »

    Granger. Gamine insupportable, et stupide au point de venir fréquenter la bibliothèque la nuit. Décidément, c’était une habitude avec cette petite troupe, d’abord Potter et elle à présent… « Oui Granger ? Vous cherchiez quelque chose peut-etre ? En pleine nuit, dans la bibliothèque, je ne suis même pas surpris par votre comportement. » Il s’était abaissé, ramassant les livres qui avaient chuté au sol. Son regard s’attarda quelques secondes sur les titres des ouvrages. Vampire, Loup-Garou. Ses doigts se crispèrent sur la couverture des ouvrages. Elle ne pouvait pas avoir deviner… c’était impossible. Il plongea son regard sombre dans ceux de l’élève. « Vampires et Loups-Garous, des lectures fascinantes pour les gamins en quêtes d’imaginaire. » Sa voix était glaciale et il parvenait difficilement a cacher son trouble face a la découverte qu’il venait de faire. Severus posa les livres sur un table voisine. « Cinquante points en moins pour Gryffondor. A quoi bon gagner des points pendant les cours si c’est pour les perdre aussi facilement… » Le mépris transperçait aisément dans sa voix, cachant ainsi sa crainte et sa soudaine colère. Il devait absolument savoir si Granger avait deviné, ou si ce n’était qu’une simple distraction, de nouveaux ouvrages pour augmenter ses connaissances déjà bien importantes. Mais il n’était pas idiot, et elle non plus, alors, il devrait a tout prit la dissuader de croire ses suppositions, ou de les révéler a quiconque voudrait entendre une histoire de plus sur le Mangemort.

    « Pourquoi ces créatures ? La littérature Moldue ne vous suffit plus, il faut que vous preniez conscience que votre petite monde comporte des monstres ou c’est parce que vous souhaitez, une fois de plus, prouver que vous êtes une Encyclopédie Humaine que tout le monde vient consulté pour les devoirs ? »

__________________________________________________________

. The second one, an arrogant man driven mad with hopeless longing. ─C'était quelque chose en dehors de lui qu'il ne savait pas nommer. Une énergie silencieuse qui l'aveuglait et régissait ses journées. Une forme de défonce aussi, de destruction - © Doomsday & BloomyIcons
Revenir en haut Aller en bas

Hermione Granger
Newcomer [*] -> Pense à ta fiche =)

avatar
Féminin
Messages : 54
Age du joueur : 24
Localisation : Bibliothèque !
Age du perso. : 1000000 ans ! Ca t'en bouche un coin, hein ?
Date d'inscription : 29/06/2009

- LEGILIMENS -
Relations:
Profession / Année: 3eme année
Aspiration: Connaissance (priorité à la culture)
MessageSujet: Re: A force de chercher, on finit toujours par trouver... [ Prince <3 ]   Dim 19 Juil - 15:22

    Stupide. Elle avait été stupide. Quand on voyait le trio Potter-Weasley-Granger, chacun savait qu’Harry était le plus courageux, Ron le plus impulsif et paresseux et Hermione la plus sage et intelligente. C’était elle qui disait à Ron d’être plus prudent, elle qui conseillait à Harry de rester calme face à Rogue, elle qui criait aux deux garçons de ne pas se battre et de laisser parler Malefoy. Elle qui veillait à ce Gryffondor ne perde pas de points, elle qui en gagnait le plus en cours. En sommes, Hermione y était pour beaucoup dans la victoire des rouge et or à la coupe des quatre maisons. En une soirée, elle avait fait perdre à elle seule 50 points. Que lui arrivait-il bon sang ? Tout ça à cause d’une imbécillité d’insomnie et d’une idiotie d’estimations sur la véritable identitée du maître des potions et du professeur de DCFM.

    Voyant Rogue plisser les yeux pour voir qui elle était, Hermione baissa quelque peu sa baguette, afin d’éviter de perdre encore des points pour avoir voulu rendre aveugle un professeur. Malgré la déception de s’être fait piègée et la perte importante de points, la jeune lionne restait convaincu de son affirmation, aussi, elle baissa sa baguette mais ne prononça en aucun cas le « nox » qui pourrait lui être fatal. De l’obscurité n’était jamais bon dans un endroit isolé d’un château endormi. Mieux valait rester sur ses gardes.

    La jeune fille encaissait les coups de son professeur sans broncher. Elle le laissait parler, s’attelant à la tâche de ne pas être touchée par les paroles de l’homme. Le regard toujours sur lui, la main fixée sur sa baguette, les dents serrées, elle réfléchissait à toute allure, écoutant les paroles du maître des potions en même temps. Son regard était toujours aussi impassible et froid qu’à l’ordinaire mais Hermione avait le sens de l’obeservation bien aiguisé et une réflexion implacable. Si les armes de Severus Rogue serait ce soir les mots et les apparences, celles de la Miss Granger sa réflexion, sa logique et son observation. Un duel était lancé et la rouge et or devait se rendre à l’évidence, son adversaire était un excellent combattant qu’il serait difficile de mettre sur la touche.

    Premièrement, l’attitude générale. Avant qu’ils ne ramasse les livres, l’homme était assez décontracté, bien que mécontent. Après lecture des titres, il semblait bien plus tendu, sans compter qu’Hermy avait remarqué que ses doigts s’étaient crispés sur la couverture des livres. Avait-il donc peur de quelque chose se sache ? Pour ce qui était des mots, la jeune lionne les trouvait bien plus acide que d’ordinaire. Le genre de mot qu’on utilise habituellement pour se défendre… Sans compter qu’il ne semblait réussir à dissimuler le trouble qui imprégnait son esprit. Mais comment prouver que son raisonnement était juste ? Lui donner soif en se coupant était sans doute un des moyens les plus radicals mais risqué sa vie ainsi n’était sans doute pas la meilleure des solutions. Le raisonnement était digne d’Harry pour son courage mais le mettre en exécution aurait été digne de Ron, totalement impulsif et sans réflexion préalable. Elle préféra donc trouver une autre solution… mentir, d’une certaine manière mais en lui avouant peut-être tout de même ses découvertes… La situation était quelque peu compliquée et il fallait qu’elle trouve une solution au plus vite pour ne pas faire louche, Rogue avait déjà finit de parler depuis au moins deux bonnes minutes.

    Après une profonde inspiration, elle se lança enfin dans ses réponses. Certes, certaines étaient osées et affichait un certain culot qu’elle ne voulait dissimuler. Tout était calculé et mesuré. Une fois en route, elle était capable de dire ce qu’elle voulait. Mais se lancer dans pareille circonstante face à un homme du style de Rogue équivalait à un suicide. Il ne fallait pas être trop imaginatif pour que cette impression nous vienne à l’esprit. A l’heure qu’il était, seule avec lui dans cette bibliothèque sombre, Hermione aurait put tout aussi bien être perchée en haut d’une imense falaise. En contre-bas, l’océan. Sombre, profond, glacé et déchaîné. Les vagues venait s’écraser violemment et dans un bruit assourdissant contres les rochers les plus pointus et les plus sombres. L’écumene semblait d’en haut qu’une étrange mousse prête à vous engloutir. Poétique comme vision des choses et pourtant, c’était certes la situation de la lionne à ce moment précis. La hauteur démesurée de la falaise était le risque et la situation dans laquelle elle était, la mer violente était Rogue et sa réaction à venir. Les rochers pointus l’étaient également mais si on cherchait vraiment à pousser loin l’imagination, la roche pourrait tout aussi bien représenter les dents pointus, tueuses et sans pitié du vampire qu’il était sûrement. Hermione frissonna à cette terrible idée. Et enfin, elle s’était élancée dans ses réponses comme la Rouge et Or métaphorique et suicidaire de serait jettée dans le vide, les bras tendus, son corps attendant chaleureusement l’eau et les rochers. Ses cheveux voletaient au vent au dessus d’elle tendit qu’elle s’approchait inévitablement de sa toute fin.

    Je dois bien avouer que le fait que vous ne soyez surpris de mon comportement me touche droit au cœur professeur. Serait-ce votre manière d’avouer enfin que je suis les cours donné avec assiduité ? Pour ce qui est des lectures que vous avez ramassé, vous avez totalement raison. Quoi de mieux pour faire marcher l’imagination ? Mais tout est différent n’est-ce pas, quand il s’agit de les étudier en cours de Defense Contre Les Forces Du Mal ? Ce n’est plus du fantastique mais du concret. Voici donc l’ouvrage des loups-garous pour faire le devoir que vous nous avait demandé dessus et celui sur les vampires pour faire les deux parchemins minimum demandé par le professeur Lupin. Vous semblez tous les deux attaché à chacun de vos sujets comme si vous cherchiez à ce qu’on y voit quelque chose…

    Le ton employé était innocent et aucune marque d’agressivité n’apparaissait dans son discours. Elle laissait ceci à Harry. Tout en parlant des livres, elle les avait montrés du doigts. Après tout, elle ne mentait qu’à moitié puisqu’il était vrai que Rogue avait travaillé sur les loups-garous et que Lupin s’attelait à la tâche de leur faire apprendre l’historie des vampires. De plus, elle avait pris ses livres dans une partie de la bibliothèque autorisée, en sommes, son idée de devoir était tout à fait probable.

    Voilà donc pourquoi je m’occupe de chercher des informations sur ces créatures. La littérature moldue me suiffit bien durant mes vacances, merci bien. Pour ce qui est de l’encyclopédie vivante, encore une fois vous me touchait. Très beau compliment que vous me faîtes-là professeur. Mais vous avez raison, les élèves viennent déjà me consulté, inutile de leur démontrer encore une fois ce genre de chose, par contre, il faut que je me mette à la tâche, avec les 50 points qui viennent de s’envoler, je dois à tout prix trouver pourquoi vous et le professeur Lupin cherchait absolument à nous afire découvrir quelque chose, mais il me semble avoir déjà trouvé…

    Pourquoi avoir ajouté cette précision ? Elle était loin d’être nécessaire et elle ne faisait que se jetter un peu plus dans la gueule du loup, ou plutôt, du vampire. Ce fut la manière dont Rogue la regardait qui fut décisif. Il la fixait intensément, comme s’il cherchait à lire en elle comme on peut le faire avec un livre. Entrer dans son esprit en quelque sorte. Hermione avait déjà lu quelque chose là dessus. On appelait cela de la Légilimencie et il y avait un débat en cette période qui réunissait les plus grands sorciers pour savoir si la Légilimencie et l’Occlumencie devait être ou non considéré comme de la magie noire. Hermione avait toujours était capable d’admettre que Rogue devait être doté de puissant pouvoir et qu’il semblait d’un homme qui savait ce qu’il faisait. Après tout, il avait été mangemort, il devait donc être plus qu’excellent en sorts. Il était donc tout à fait probable qui sache comment pratiquer la Légilimencie et qu’il s’en serve à l’instant même sur la lionne. Si c’était le cas, alors valait mieux dire la vérité avant qu’il ne la découvre par ses propres moyens… Elle avait déjà avancé le premier piont, à lui de savoir s’il était en mesure de faire échec et mat ou d’avancer à son tour un pion pour en savoir plus.

    L’ambiance devenait pesante et quelque peu intrigante… La Rouge et Or se rendit compte qu’elle oubliait parfois de respirer attendant la réaction du professeur. C’est alors qu’une réalité inquiétante la frappa… Il ne devait pas être loin d’1h30 du matin, un nouveau jour s’était levé sur Poudlard bien que les ténèbres étaient toujours présente. Ce jour, elle s’en souvenait, elle en connaissait la date. Son cœur se mit à battre un peu plus vite et elle loupa une inspiration. Que lui arriverait-il aujourd’hui, seule avec son professeur aussi froid que la glace? Le 10 Avril sonna dans son esprit comme un anniversaire funèbre… il y avait un an de ça, Hermione était dans cette même bibliothèque et sombrait dans un long sommeil, son corp se raidissant juste après avoir croisé le regard jaune du basilic à travers son miroir...
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: A force de chercher, on finit toujours par trouver... [ Prince <3 ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

A force de chercher, on finit toujours par trouver... [ Prince <3 ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
#. Eloge de la folie :: SWELLING SOLUTION :: Saison 1-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit